Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 06:00

Les services fiscaux sur la commune de Marmande en Lot-et-Garonne ont utilisé l'application "google maps" (service de cartographie en ligne)  pour détecter toutes les piscines existantes sur le territoire.

Ils ont a ainsi recensé 800 piscines sur les vues aériennes de google maps alors qu'officiellement il n'y en avait que 500 déclarées sur le territoire.

Il faut savoir qu'en matière de taxe d'habitation et de taxe foncière, toute construction d'une piscine "fixée au sol à perpétuelle demeure", c'est-à-dire qui ne peut pas être déplacée sans être démolie, entraîne mécaniquement l'augmentation de la valeur locative de la propriété, sur laquelle s'appliquent des taux d'impositions votés par les collectivités locales, et donc une augmentation non négligeable des impôts locaux.

La comparaison des déclarations fiscales foncières et des photos aériennes a dû être fastidieuse mais a un impact financier important.

La régularisation de déclaration pour ces 300 fraudeurs a permis de rajouter 100.000 euros de recette fiscale supplémentaire, dans les caisses de la municipalité. 

 

Cela m'a fait revenir 39 ans en arrière, à l'époque où j'effectuais un stage à l'agence d'urbanisme de Bordeaux dans le cadre de mon mémoire de D.E.S.S. (3ème cycle universitaire) Aménagement du Territoire et Economie Régionale du Sud-Ouest.

Je devais mesurer la consommation d'espace dans la communauté urbaine de Bordeaux, et pour ce faire je devais comparer des plans cadastraux anciens et des photos aériennes récentes. Je repérais les constructions nouvelles apparaissant sur les photos aériennes alors qu'elles n'étaient pas sur les plans cadastraux. Je calculais alors la surface des bâtiments en tenant compte de l'échelle des photos et l'attribuais à la bonne commune et au type de surface concerné : habitat, industriel, commercial, agricole...

Un travail de fourmi...

 

Et puis cela m'a rappelé aussi mes histoires avec les piscines...

A Mérignac, nous avions acheté une maison avec piscine. Au bout de quelques mois nous avons reçu une lettre des services fiscaux. Un survol de la commune en hélicoptère leur avait permis de repérer la piscine qui n'avait jamais été déclarée par les anciens propriétaires. Elle avait 20 ans d'âge et notre bonne foi n'a pas été mise en doute : pas de pénalité mais notre taxe foncière a progressé de 250 € environ.

 

Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Pas gloper !
commenter cet article
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 05:00

Le dimanche 25 septembre au soir j'ai reçu ce mail d'un blogueur qui a déjà participé à mes jeux Café Thé :

 

Bonsoir,

Dis-moi où es-tu? J'ai un problème urgent à t'expliquer par mail.

Christian

 

Ne le connaissant pas plus que ça et flairant le piratage de messagerie, je lui ai répondu :

 

Bonsoir,

Et bien explique moi...

 

Le lendemain matin j'ai reçu ce nouveau mail :

Merci infiniment d’avoir répondu à mon mail, je vais très mal après
avoir oublié mes affaires ( mon téléphone, carte de crédit, argent)dans
un taxi, je souhaite également que tu gardes ce mail pour toi uniquement
pour ne pas inquiète mon entourage, je suis actuellement en déplacement
à Athènes pour 4 jours. Y a-t-il un buraliste non loin de toi ?

Christian

 

J'ai été sur le blog de Christian pour le prévenir. Il avait déjà été alerté et demandait de ne pas répondre et de ne plus utiliser cette adresse mail piratée.

S'il vous arrive de recevoir ce genre d'appel au secours, ne répondez pas. Si c'est un proche, vérifiez par téléphone...

Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Pas gloper !
commenter cet article
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 05:00

J'ai reçu sous mon article "La légende de Meslande", sur eklablog, ce commentaire d'une dénommée Claire.

"Ces sculptures sont vraiment magnifiques. Je voudrais vraiment visiter cet endroit. Je suis en plein travaux de rénovation mais dès qu'ils auront fini d'installer ma baignoire rectangulaire (achetée en promo chez toto.balneo.fr) ainsi que la peinture, je m'envolerai pour le château de Chaumont-sur-Loire. A bientôt."

N'ayant pas de Claire dans mes lectrices, j'ai recopié ce texte dans un nouveau commentaire en enlevant le lien vers son site de balneo (appelé ici "toto.balneo.fr", et j'ai supprimé le 1er.

Bon vol Claire !

C'est sans doute un ordinateur qui dépose des commentaires pour augmenter le référencement de sites sur le web.

Mais il y a aussi des particuliers qui visitent et déposent des commentaires avec des liens vers leur site commercial qui n'a rien à voir avec un blog.

Bref, s'il y a un lien commercial, et que je ne connais pas celui qui l'a déposé, je supprime le commentaire (lire aussi "Mon combat contre le Dr Mourad, chirurgien esthétique").

 

Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Pas gloper !
commenter cet article
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 05:00

Comme je vous l'ai déjà raconté j'avais choisi de mener une bataille écologique contre les petites fourmis qui envahissent ma cuisine depuis quelques semaines.

 

J'ai testé presque tous les trucs et astuces cités : feuilles de laurier et de menthe, vinaigre blanc, marc de café, rondelles de citron.

 

Les années précédentes j'avais gagné la guerre avec de simples feuilles de laurier.

 

Cette année, j'ai cru encore gagner avec les feuilles de mon laurier sauce : j'en ai disposé sur leur passage pour leur barrer le chemin. Certaines ont rebroussé chemin mais le lendemain d'autres sont revenues, par centaines...

 

J'ai cru gagner avec le vinaigre blanc : je les avais aspergées et j'en ai noyé beaucoup mais le lendemain d'autres sont revenues, par centaines...

 

J'ai cru gagner avec le marc de café. J'avais disposé des dosettes légèrement ouvertes sur leur passage. Certaines ont reculé mais le lendemain d'autres sont revenues, par centaines...

 

J'ai cru gagner avec le pot de menthe acheté : certaines ont fait demi-tour mais le lendemain d'autres sont revenues, par centaines...

 

J'ai cru gagner avec les rondelles de citron parsemées un peu partout autour de mes plaques de cuisson et de l'évier : j'en ai écrasé des centaines et les rondelles en moisissant en ont fait fuir d'autres. Je croyais avoir gagné la bataille et la guerre : pendant trois jours je n'en n'ai quasiment plus vu. Mais les plus rusées contournent les rondelles et elles recommencent à proliférer...

 

Le champ de bataille est parsemé de rondelles de citrons plus ou moins moisies, de feuilles de laurier desséchées, de dosettes de café, d'un pot de menthe, et de fourmis acrobates, de plus en plus rusées.

 

Je viens de passer à la bataille chimique en disposant deux pièges ronds.

 

Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Pas gloper !
commenter cet article
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 05:00

Mardi matin, mon fils Aurélien est venu me rejoindre dans mon appartement à Bordeaux, avec sa fille Alice (23 mois) pour m'aider à repeindre le couloir.

Nous sommes partis ensuite en voiture vers le centre ville pour déjeuner.

 

Aurélien est entré au parking de la Bourse, sous la place de la Bourse, en me disant "c'est un peu cher mais c'est pratique". Il s'est garé au niveau -5 et nous avons regagné l'extérieur en empruntant deux ascenseurs.

 

Nous avons très bien mangé au "Pilier des tutelles", dans une rue perpendiculaire au Grand Théâtre : bon accueil, prix raisonnables et cuisine délicieuse.

 

Ensuite j'ai gardé Alice tandis qu'Aurélien allait chez le coiffeur. Je voulais l'emmener vers le miroir d'eau mais Mademoiselle a préféré rester sur une petite place où nous avons joué à la cliente et la marchande (sans aucun accessoire).

Puis nous avons retrouvé son papa et sommes partis vers la rue Porte-Dijeaux puis le marché des Grands Hommes. Aurélien lui a acheté un tricycle qui se pousse et je lui ai offert un petit piano électronique.

Aurélien voulait lui monter tout de suite le tricycle, à la sortie du magasin mais c'était plus long qu'il croyait, alors il a tout laissé dans le carton et nous sommes repartis direction le parking. Alice voulait tenir son piano aussi grand qu'elle, mais a fini par céder pour que je le porte.

 

Nous sommes entrés dans le parking où la chaleur était étouffante.

Nous avons pris le 1er ascenseur qui va du niveau 0 au niveau -1, et puis un second ascenseur pour aller du -1 au -5. Nous en avons laissé passer un avec deux personnes bien chargées et nous avons pris la seconde cabine tous les trois avec nos différents colis.

 

Un bruit. "Il s'est arrêté" a dit Aurélien. Nous étions coincés entre deux étages.

Nous avons appuyé sur la sonnette jaune qui émet un son strident d'alarme, comme indiqué sur le panneau explicatif. Et nous avons attendu.

Rien

Nous avons appuyé sur l'interphone sensé permettre de joindre la hot-line des ascenseurs. Message robotisé : "un technicien va vous répondre. Patientez. Un technicien va vous répondre".

En boucle, à vous rendre fou...

Bien sûr ni le téléphone ni internet ne passaient dans l'ascenseur et donc impossible d'appeler les pompiers ou même un proche...

 

Nouvel appui sur la sonnette jaune. Toujours rien.
Des gens sont passés, ont vu que nous étions coincés. Je leur ai demandé d'aller prévenir l'accueil.

Aurélien a enlevé la robe d'Alice qui commençait à transpirer, lui a donné son biberon d'eau dont il ne restait qu'un fond.

Au bout de 15 à 20 minutes un employé du parking est venu nous voir en nous disant qu'ils avaient appelé la maintenance des ascenseurs mais qu'ils n'arrivaient pas à joindre leur standard. Nous lui avons montré la petite en lui demandant de se dépêcher.

Il a promis de revenir vite.

J'ai ouvert la porte intérieure : ça nous donnait un peu d'air, mais elle se refermait aussitôt.

Aurélien a monté le tricycle d'Alice qui était ravie malgré la chaleur.

Je me suis assise. Il faisait moins chaud.

Une fois le tricycle prêt, Alice est montée dessus toute heureuse mais pas possible d'avancer dans une cabine aussi petite.

L'employé du parking ne revenait pas et nous nous sentions complètement oubliés. Le message en boucle avait fini par s'éteindre sans que personne ne nous ait parlé.

De temps en temps j'ouvrais la porte intérieure. J'avais l'impression que ça renouvelait un peu l'air.

Le biberon était presque vide. Elle transpirait mais a joué ensuite avec son piano, puis avec un stylo et du papier que j'avais dans mon sac.

Des gens passaient de temps et temps et nous leur avons demandé d'aller à l'accueil.

Cela devait faire 50 minutes que nous étions coincés. Un autre employé a fini par venir.

 

Nous étions en colère mais il nous a dit qu'il allait nous porter de l'eau et une paille pour la petite pour que l'on puisse boire dans l'interstice des portes. Ils avaient appelé les pompiers qui allaient arriver et nous sortir de là.

Il est revenu avec une canette d'Ice Tea et une paille qu'il a réussi à passer. C'était trop dangereux pour la petite. J'ai bu un peu. J'avais très soif mais c'était sucré, et puis si les secours tardaient je ne voulais pas risquer d'avoir envie d'aller aux toilettes. 

Nous avons encore patienté une vingtaine de minutes et les pompiers sont enfin arrivés ! Ils nous ont parlé un peu pour savoir dans quel état nous étions puis ont ouvert les portes.

Que ça fait du bien de l'air frais ! Non pas frais mais de l'air quand même...

Le système électrique a été coupé et ils nous ont fait descendre les uns après les autres. D'abord Alice dans les bras d'un beau pompier, puis moi qui me suis assise avant de sauter. Pas besoin en plus de me tordre une cheville...

Aurélien a sauté mais il est jeune...

Il a reçu en dédommagement des tickets de parking.

Pour ma part je ne suis pas près de revenir me garer là...

En y repensant:  heureusement qu'Alice a été adorable et ne s'est pas mise à hurler car cela n'aurait pas fait arriver les pompiers plus vite mais aurait sans doute augmenté la tension et diminué l'oxygène dans la cabine...

Le tricycle, la main du papa avec le micro, Alice et mon pied...

Le tricycle, la main du papa avec le micro, Alice et mon pied...

Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Pas gloper !
commenter cet article
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 05:00

Il y a un peu plus d'un an j'avais déjà râlé contre "le captcha" : "Pas de ça, pas de captcha".

Ce système destiné à éviter les spams est très contraignant, et dissuasif pour les lecteurs qui veulent laisser un commentaire.

Certains jours il faut plusieurs minutes pour être reconnu comme "non robot".

Vous devez reconnaître des numéros de rue. Sur 9 vues vos cliquez sur les 4 vignettes floues où vous avez reconnu un numéro. Dès que vous avez cliqué sur "Validez" d'autres vignettes apparaissent et vous devez continuer.

Puis comme vous n'avez pas satisfait au test, le captcha vous demande de reconnaître des rivières.

Facile ! Vous cliquez sur les 3 rivières, puis sur le bouton "Validez", mais ça continue : 9 autres vignettes et pas une seule rivière dessus.

Je clique sur "Validez".

Le captcha se fâche et me propose ceci :

Le captcha va nous rendre fous !

J'ignore complètement ce qu'est le "brittle material". Je réponds au hasard et bien sûr cela ne convient pas au captcha...

Question suivante :

 

Le captcha va nous rendre fous !

Quelles expressions correspondent le mieux à "user informations" ?

Je clique sur "Password" et "username" mais ça ne lui suffit pas. Je rajoute "account status".

Ouf, mon captcha est enfin validé et je peux poster mon commentaire...

Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Pas gloper !
commenter cet article
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 09:00

Pour une fois ce n'est pas une bonne nouvelle, mais plutôt une incompréhension...

Une jeune championne Belge de 19 ans, Femke Van den Driessche a été convaincue de fraude technologique lors des Mondiaux de cyclo cross en janvier 2016.

Elle a dû interrompre la course pour un problème mécanique et son vélo a alors été contrôlé. Elle avait un moteur caché dans l'axe du pédalier... Elle a prétendu que ce n'était pas son vélo mais celui d'un ami et qu'il y aurait eu confusion...

C'est la première fois qu"une telle tricherie est découverte : ses titres de championne d'Europe et de Belgique en catégorie espoirs lui ont été retirés. Elle a écopé d'une suspension de 6 ans et d'une amende de 20 000 FS.

Après le dopage aux médicaments, voici maintenant le dopage technologique : dans la selle, l'axe du pédalier, le cadre du vélo ou les roues en carbone.

La tendance serait aux roues électromagnétiques dissimulant des capteurs électriques dans les jantes en carbone.

Leur coût est prohibitif : 200 000 euros la paire mais elles peuvent transformer un cycliste pro moyen en phénomène...

 

Femke ne serait pas la seule à utiliser des "aides"...

Quand on est aussi belle que Femke, que l'on a 19 ans, déjà gagné des courses, comment peut-on en arriver à tricher ?

Elle a sans doute été mal conseillée, s'est laissée entraîner, regrette sans doute les 3 000 euros investis dans le moteur et ses espoirs de devenir championne du monde envolés...

 

Il y a quelques mois je vous avais parlé d'une roue électrique pour les particuliers...

Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Pas gloper !
commenter cet article
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 06:00

Mercredi matin. J'avais rendez-vous pour une mammographie à 8h30.

C'est un examen médical que je pratique tous les deux ans avec chaque fois autant d'appréhension, comme toutes les femmes.

A l'accueil j'ai sorti les papiers reçus d'AGIDECA, la structure de prévention qui prend en charge ces examens, mais c'était ceux pour la prévention du cancer colorectal.

J'ai demandé à faire l'examen quand même en proposant de payer. J'avais sorti mon étui à cartes. La secrétaire a téléphoné à Agideca et obtenu un numéro.

Ouf !

Ensuite, le manipulateur a réalisé les clichés et m'a invitée à m'asseoir dans la salle où je m'étais déshabillée.

Il est revenu quelques secondes plus tard pour me dire qu'il fallait faire un cliché supplémentaire du sein droit. Je revenais une nouvelle fois à ma place quand le docteur dans la salle attenante a demandé un autre cliché.

Malgrè les explications du manipulateur et sa sérénité j'étais très inquiète.

Le Docteur a ensuite pratiqué l'échographie, insistant sur le sein droit. Il m'a rassurée. Ce n'était rien.

Ouf !

J'avais une réunion professionnelle dans Bordeaux.à 9h00. J'avais prévenu que je serais en retard. Il pleuvait des cordes. J'ai pris le tram. Ma tickarte était humide et je n'ai pas pu la poinçonner. La machine la refusait.

Si des contrôleurs montaient j'étais bonne pour 50 euros d'amende.

Je suis descendue du tram,

Ouf !

Je suis arrivée à 9h15 dans la salle de réunion. Il n'y avait qu'une personne d'arrivée...

Après la réunion je suis allée acheter sandwich et boisson rue Sainte-Catherine.

Puis je suis revenue vers l'arrêt de tram pour repartir au travail.

En passant devant le Grand Théâtre, j'ai vu un taxi s'arrêter. Vincent Lindon est descendu sous la pluie, a mis sa sacoche sur la tête et a traversé la Place de la Comédie.

Si j'avais été plus réactive j'aurais pu l'abriter sous mon parapluie...

Mais non, voyons, j'avais ma poche avec le sandwich le sac avec mes mammographies et mes dossiers dans une main, le parapluie dans l'autre : je n'étais pas présentable.

C'était un vrai déluge. J'étais en jupe avec des chaussures basses qui ont très vite pris l'eau.

J'ai pris le tram jusqu'au terminus et marché ensuite pendant 800 mètres sur des trottoirs gorgés d'eau avec mes pieds qui faisaient flic-floc dans les chaussures. Parfois j'étais obligée de descendre sur la route.

Je suis arrivée mouillée de la tête aux pieds mais entière.

Ouf !

Au bureau, j'ai pris un sweat polaire publicitaire qui me sert quand il fait vraiment froid et que le chauffage ne fonctionne pas. J'ai essuyé mes jambes, enlevé mes chaussures, et blotti mes pieds à l'intérieur.

Quelques heures plus tard j'étais sèche.

Ouf !

Le lendemain matin j'ai voulu acheter une tickarte car il ne me restait plus qu'un voyage (sur les 10 achetés par carte). Et je me suis aperçue que je n'avais plus ma carte bleue. J'ai téléphoné à la clinique qui ne l'avait pas trouvée, suis rentrée chez moi, entre midi et deux, pensant l'avoir laissée dans le sac avec les mammographies.

Elle n'y était pas.. Je pensais l'avoir sortie à la clinique. Mais elle était peut-être tombée quand je payais mon sandwich...

La dernière fois que je l'avais utilisée c'était dimanche pour payer le péage.

Je suis allée voir dans la voiture et ne la trouvant pas j'ai fait opposition et commandé une nouvelle carte.

Il ne me restait plusqu'un voyage. Comment allais-je rentrer le soir ? Sans carte bleue et espèces cela allait être compliqué

J'ai trouvé une tickarte par terre. il restait 3 voyages.

Ouf !

Tous les matins j'ai regardé mon compte sur internet pour vérifier que personne n'avait utilisé ma carte bleue.

Et puis hier soir, en descendant mes affaires de la voiture j'ai aperçu ma carte coincée du côté passager. Comment avait-elle atterri là ?

Ouf !

Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Pas gloper !
commenter cet article
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 06:00

J'ai découvert cette information dans la rubrique "Insolite" du journal Sud-Ouest.

Une entreprise japonaise va lancer à Kyoto la première ferme entièrement robotisée où des robots feront tout, depuis l'arrosage jusqu'à la récolte.

Dans cette installation fermée, équipée d'étagères du sol au plafond, pousseront des salades : 30 000 laitues par jour dans un premier temps, et jusqu'à 500 000 chaque jour dans 5 ans.

Seules les graines continueront d'être semées à la main par un humain...

 

Qui va manger toutes ces salades ? Les humains seront-ils réduits à devenir des lapins ? Que deviendront les escargots et limaces ?

Une bonne idée pour un prochain Café Thé. Imaginer la suite...

 

Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Pas gloper !
commenter cet article
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 08:43

Impossible d'écrire ce matin en apprenant cette horrible nouvelle : 6 attentats terroristes ont eu lieu simultanément à Paris, vendredi 13 novembre 2015.

120 personnes sont mortes, 200 personnes ont été blessées, des milliers ont été traumatisées, et des millions sont en colère...

Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Pas gloper !
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ecureuilbleu
  • Le blog de ecureuilbleu
  • : Pour cultiver le bonheur : découvrir, partager, s'émerveiller, rêver, s'amuser...
  • Contact

Profil

  • ecureuilbleu
  • Mère divorcée, 59 ans, 2 fils, 1 petite-fille et 1 petit-fils. J'adore écrire, dessiner, peindre, photographier, lire, aller au cinéma et au théâtre, voyager, jardiner, planter des graines et les regarder pousser
  • Mère divorcée, 59 ans, 2 fils, 1 petite-fille et 1 petit-fils. J'adore écrire, dessiner, peindre, photographier, lire, aller au cinéma et au théâtre, voyager, jardiner, planter des graines et les regarder pousser

Bonjour et bonne visite ! Pas la peine de laisser un pourboire, mais un commentaire serait le bienvenu ! Merci d'avance...

Recherche

Mes autres blogs :

Le même que celui-ci, sous Eklablog : 

http://unebonnenouvelleparjour.eklablog.com/

Mon blog d'origami modulaire : http://origami-modulaire.over-blog.com/

 

Logo Café-Thé

Participez au jeu Café Thé n° 85 - "Petit chausson souris..." en cliquant ICI jusqu'au 30 avril 2017.

Votez pour déterminer le gagnant du Café Thé n° 84 - "Le métier que vous n'auriez pas voulu exercer..."  en cliquant LA jusqu'au 30 avril 2017 minuit.

Pour voir ou revoir d'anciens jeux Café Thé, cliquez parmi les "Catégories", colonne de droite sur "Caféter".

Sur les petites routes du bonheur...

Catégories

Le livre voyageur

Le livre voyageur n° 1 : "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur"

Vous êtes 25 à avoir reçu le livre voyageur "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" qui a circulé pendant 5 ans, traversé la France de part en part, survolant la Méditerranée, l'Atlantique, une partie du continent Africain et parcouru plus de 36 000 kms !

Pour en savoir plus sur le voyage du livre voyageur, cliquez ICI.

Le livre voyageur n° 2 : "Demain est un autre jour"

Les communautés que je gère

Les trois communautés de blogs que je gère :

- Embellissons nous la vie

- Douceurs et beautés du Sud-Ouest

- Un pont entre nous

Si vous souhaitez augmenter votre audience et échanger avec d'autres blogueurs ayant les mêmes centres d'intérêt que vous, n'hésitez pas à vous inscrire (en cliquant sur la commu auté choisie et suivant les instructons) et à publier dans ces communautés.

Les blogs à seul caractère commercial sont refusés.