Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Triste Toussaint : mon père est décédé...

1 Novembre 2021 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Pas gloper !

Il avait 88 ans et se prénommait Jean-Pierre pour l'état-civil, mais préférait se faire appeler Michel, son second prénom. 

Il était instituteur, et a enseigné d'abord en Charente, à la sortie de l'Ecole Normale, puis en Lot-et-Garonne dans la banlieue d'Agen. C'est en Charente qu'il a rencontré ma mère, dans un bal.

Il aimait le rugby, la voile, et le Bassin d'Arcachon, le tennis de table, la photographie et aussi l'aquarelle.
Je vous ai montré ses aquarelles exposées en 2011, à Andernos lors des Cabanes en fête, puis en 2012 quelques aquarelles du Bassin.

Il m'a appris beaucoup de choses, a été mon instituteur du cours élémentaire au cours moyen 2 mais, dans la classe unique d'un petit village. Il parlait peu, ne se confiait jamais, n'était pas chaleureux.  Comme mon frère et ma soeur, j'étais beaucoup plus proche de ma mère à qui je racontais tout et qui m'encourageait.

Il l'a quittée en 1985 après 29 ans de mariage et 3 enfants, pour partir avec une autre. Julien, mon fils aîné venait de naître, suivi 3 ans plus tard par Aurélien. Ma mère a toujours été là pour les garder et m'épauler, nouant des liens très forts avec eux, comme l'ont fait mes ex-beaux-parents.

Lui était proche géographiquement mais loin, si loin.

Lorsque je me suis installée sur le Bassin, j'ai espéré que nous rapprocherions, que nous nous parlerions, échangerions vraiment, mais cela n'a pas été le cas. Nous nous voyions, nous parlions, un peu.

En décembre 2019, il était tombé et sa santé s'était dégradée. Depuis 4 semaines il était hospitalisé, pour des problèmes cardiaques, mais tout son organisme était fatigué. En début de semaine, il allait mieux, recommençait à s'alimenter et le médecin envisageait son retour prochain chez lui. mais il a contracté, depuis, à l'hôpital une infection pulmonaire et a été placé sous oxygène. Les antibiotiques n'ont pas joué leur rôle. Il était attaché à son lit car il arrachait perfusions et masque à oxygène.  Il est décédé dimanche 31 octobre, à l'hôpital.

Tu étais un livre de classe, un maître d'école, un guide.

Adieu, Papa !

Une de ses aquarelles...

Une de ses aquarelles...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
C'est très douloureux et long de faire le deuil. Je t'embrasse.
Répondre
Q
Quelles qu'aient été vos relations, tu lui fais là un bel hommage.
Les hommes ont bien du mal à dire, le plus souvent.
Pensées pour toi.
Je t'embrasse fort.
Répondre
E
Merci Quichottine et bonne soirée. Bisous
C
De tout coeur avec toi chère Brigitte. Triste de perdre ses parents. Bises.
Répondre
E
Merci Carine-Laure et bonne soirée. Bises
C
Bonsoir Brigitte,
Oh je suis désolée de vous savoir dans le deuil.
Vous avez fait un bel hommage à votre Papa, un hommage touchant ... même si les choses n'ont pas été aussi simples durant toutes ces années ...
Mais je pense qu'il vous a transmis durant les années où il a été votre instituteur, le meilleur qu'il pouvait.
Qu'il repose en paix maintenant.
Cette aquarelle est très belle, je la trouve très gaie. je pense qu'elle vous rappellera le meilleur de votre Papa.
Bonne fin de semaine.
Caresses à Ecureuille
Répondre
E
Merci Chat des îles pour vos mots de soutien et bonne soirée
P
Chère Brigitte,
Je te présente mes sincères condoléances. J'ai versé ma larme en lisant ton texte.
On ne se parle pas beaucoup avec mon père, mais on se comprend. C'est peut-être ça l'important?
Bises courage
Répondre
E
C'est très gentil, Pierrette. Bonne soirée et bisous
F
Un triste anniversaire pour toi. Ton père ne savait sans doute pas exprimer ses émotions ni son affection pour vous.J'avais le même genre de relation avec mon père ;pourtant je sais qu'il adorait ses enfants mais ne savait pas le montrer.Les hommes avaient une sorte de pudeur dans les sentiments autrefois.
Bise
Répondre
E
Oui, c'était peut-être ça. Bonne soirée et bisous
T
Bonjour Brigitte, je suis désolé d'apprendre cette triste nouvelle en ce jour de Toussaint qui plus est... Je comprends ton émotion, ton désarroi que tu éprouves et que tu dégages au travers de ton écrit. Je suis passé par là aussi, il y a de cela 12 ans en arrière. Je n'avais alors que 18 ans et demi, lorsque mon père est décédé d'une SLA ( sclérose latérale amyotrophique ). Durant 2 ans, nous avons enduré sa maladie, c'était une terrible... Même si ton père était distant, la tristesse reste vive car ce sont toujours les liens du sang... J'avais la chance de mon côté d'avoir un père aimant, qui était souvent présent et nous aidait dans notre scoralité... Je te transmets toutes mes sincères condoléances dans cette épreuve douloureuse... Sois forte
Répondre
E
Bonsoir Théo. C'est dur de perdre son père si jeune. Bonne soirée
A
Dommage pour ton papa qui n'a pas su nouer des liens. Peut- être avait -il vécu des choses difficiles; il est parti avec ses secrets. Tu le dis toi- même: il a été un guide, tout de même.
Et tu lui rends un bel hommage; ne sois pas triste: il est en paix, maintenant.
Moi, j'ai demandé qu'on ne me maintienne pas en vie comme ça; tu le vois: lui, il était attaché parce qu'il arrachait ses perfusions.......Je t'embrasse fort!
Répondre
E
Bonsoir Anne. Il était tellement pris par son métier et ses élèves qu'il nous délaissait le soir. Bonne soirée
M
Quelles que soient les relations que tu entretenais avec lui, c'était ton père et de père on n'en a qu'un. Tu sais beaucoup d'entre nous avons connu des pères distants, qui ne pensaient qu'à leur travail ou à eux, c'est la génération qui veut ça. Mais ils le faisaient pour nous. C'est après leur départ que souvent on réalise à quel point les savoir là était important pour nous. Je comprends ta tristesse de devoir lui dire adieu. Toutes mes pensées vont vers toi et ta famille. Gros bisous. Prends soin de toi
Répondre
E
Merci Manou pour tes mots de soutien. Bonne soirée et bisous
M
oui nous avons passé deux jours bien agréable, dommage du peu car les environ valaient aussi le déplacement, mais monsieur n'était pas bien, donc nous sommes rentrés.....douce journée aussi à toi
Répondre
E
Bonsoir Brigitte ! Bien sûr, à l’heure de sa mort, il est naturel de le pleurer. Il est naturel de ressentir de la tristesse. Mais avec le temps qui passe, tu réaliseras que la vie de ton père a été belle et bien remplie. Il sera pour toi un modèle qui te permettra de vivre ta vie pleinement comme il l’a fait avant toi…J'ai pris conscience de beaucoup de choses après la mort de mon papa et pourtant j'étais plus proche de maman ! Je partage ta peine et suis de tout coeur avec toi dans cette triste épreuve qui demande bien du courage et t'adresse mes condoléances amicales les plus sincères ! Gros bisous
Répondre
E
C'est gentil, Eglantine. Bonne soirée et bisous
M
bien triste nouvelle que tu nous annonces là, j'espère qu'il a trouvé le repos.....toutes mes condoléances, pas facile de quitter nos parents....mais la vie est ainsi faite, le mien est parti j'avais 35 ans.....ce fut un très gros chagrin....mais nous avons gardé maman jusqu'en 2007....je te souhaite une bien douce fin de journée
Répondre
E
Merci pour ton témoignage, Monique
X
Répondre
R
Très sincères condoléances Brigitte ton hommage a ce papa qui était bien secret est émouvant. Il était un artiste j'ai été voir les aquarelles sous tes liens elles sont sublimes j'espère que tu en a chez toi. Gros bisous
Répondre
E
Merci pour lui et bisous
J
C'est une bien triste fin de vie solitaire que c'est choisi ton papa taiseux... je pense beaucoup à toi Brigitte tu lui rend un bel hommage sur cette page
gros bisous
Répondre
E
Il n'était pas seul. Il vivait avec sa compagne et sa famille. Bisous
M
Amour filial qui va au-delà des déceptions, des trahisons. Très émouvant! Comment ne pas être touchée
Répondre
C
Toutes mes plus sincères condoléances, Brigitte. Superbe hommage que tu lui rends. De tout ♥ avec toi. Bisous♥
Répondre
B
UN très bel hommage ... Toutes mes condoléances
Répondre
A
Oui Brigitte, je partage ta peine de voir partir ton père alors que tu m'en as parlé au début de la semaine dernière. Je suis très touchée de ce que tu nous dis de sa vie, de qui il était, de ce qu'il t'a apporté (entre autre, instituteur en primaire). Bel hommage que tu rends à cet homme et même à ta maman en nous parlant joliment d'elle et de tes enfants. Je t'embrasse tendrement. Gisèle
Répondre
E
Merci Gisèle pour tes mots et ton soutien. Bisous
M
Toutes mes condoléances
Répondre
E
Merci mais l'on ne se connait pas...
M
Bel hommage Brigitte
Répondre
Toutes mes condoléances. Bisous
Répondre
E
Toutes mes condoléances Brigitte, et bon courage. Bisous
Répondre
C
Brigitte je te présente mes sincères condoléances.

Bon courage
Christelle
Répondre
E
Merci beaucoup Christelle
S
pensées pour toi et ta famille, restent tous ces superbes tableaux comme un témoignage de vie.
Répondre
V
mes condoléances, mes pensées vont vers toi. gros bisous Brigitte. cathy
Répondre
D
Bonjour. Très triste pour toi :'( Il a été ton père, et ton instituteur. Si tu peux récupérer une toile, pour avoir un bon souvenir de lui, ce serait bien. Il peignait super bien. Je t'envoie tout mon soutien, je t'embrasse très très fort ! Sincères condoléances, ainsi qu'à ta famille. :'(
Répondre
E
J'ai déjà certaines de ses aquarelles chez moi. Bisous
C
Toutes mes condoléances Brigitte et bon courage pour ses moments bien tristes
Bisous
Répondre
C
Aucun mot ne peut soulager ta peine surtout ceux employés dans de tels circonstances. Je n'en dirai pas plus : je pense tout simplement à toi. Courage. Daniel
Répondre
C
Aucun mot ne peut soulager t
Répondre