Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 05:00

En septembre 2017, j'ai visionné 4 films sur la médiathèque numérique :  "Corporate", "L'homme aux mille visages", "De toutes mes forces" et "Jeannette".

 

- "Corporate", film français de Nicolas Silhol, sorti en avril 2017, avec Céline Sallette, Lambert Wilson, Stéphane de Groodt, Violaine Fumeau. Durée : 1h37 

  • Résumé :     Emilie Tesson-Hansen est une jeune et brillante responsable des Ressources Humaines, une « killeuse ». Suite à un drame dans son entreprise, une enquête est ouverte. Elle se retrouve en première ligne. Elle doit faire face à la pression de l’inspectrice du travail, mais aussi à sa hiérarchie qui menace de se retourner contre elle. Emilie est bien décidée à sauver sa peau. Jusqu’où restera-t-elle corporate ?

 

  • Mon ressenti : Emilie Tesson (Céline Sallette) a été embauchée par Lambert Wilson, PDG d'une multi nationale comme responsable des ressources humaines, pour dégraisser dans le personnel sans licenciements. Un salarié de ce secteur, placardisé depuis quelques mois, se suicide et une enquête est menée par le CHST et Marie une inspectrice du travail.

     C'est bien joué mais assez froid. Je ne me suis pas attachée aux                         personnages.

 

 

  • Ma note : 7/10

 

- "L'homme aux mille visages", film Espagnol de Alberto Rodriguez sorti en avril 2017, avec Oscar Martinez, Andrea Frigerio, Nora Novas. Durée : 2h03 

  • Résumé :     Francisco Paesa, ex agent secret espagnol, est engagé pour résoudre une affaire de détournement d’argent risquant d’entrainer un scandale d’Etat. L’homme y voit l’opportunité de s’enrichir tout en se vengeant du gouvernement qui l'a trahi par le passé. Débute alors l’une des plus incroyables intrigues politiques et financières de ces dernières années : l’histoire vraie d’un homme qui a trompé tout un pays et fait tomber un gouvernement.

 

  • Mon ressenti : Ce film dresse de portrait de Francisco Paesa, un homme d'affaire espagnol qui a détourné des milliers de pesos. L'histoire est complexe, les personnages nombreux et je me suis pas mal perdue dans l'intrigue.

 

  • Ma note : 6/10

- "De toutes mes forces", film Français de Chad Chenouga, sorti en mai 2017, avec Khaled Alouach, Yolande Moreau, Laurent Xu. Durée : 1h38 

  • Résumé :     Nassim est en première dans un grand lycée parisien et semble aussi insouciant que ses copains. Personne ne se doute qu’en réalité, il vient de perdre sa mère et rentre chaque soir dans un foyer. Malgré la bienveillance de la directrice, il refuse d’être assimilé aux jeunes de ce centre. Tel un funambule, Nassim navigue entre ses deux vies, qui ne doivent à aucun prix se rencontrer…

 

  • Mon ressenti : Nassim 17 ans se retrouve orphelin et placé dans un foyer dirigé par Yolande Moreau. Il est fier et ne veut rien dire à ses amis de lycée, notamment son meilleur ami chez qui il est souvent invité.
  • Il est un peu chahuté au foyer, avant de se lier d'amitié avec les autres jeunes, tous un peu paumés.
  • Yolande Moreau est naturelle, compréhensive et à l'écoute, excellente.

 

 

  • Ma note : 8/10

- "Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc", film Français de Bruno Dumont sorti en septembre 2017, avec Lise Leplat Prudhomme, Jeanne Voisin, Lucile Gauthier. Durée : 1h45 

  • Résumé :  Domrémy, 1425. Jeannette n’est pas encore Jeanne d’Arc, mais à 8 ans elle veut déjà bouter les anglais hors du royaume de France. Inspirée du Mystère de la charité de Jeanne d’Arc (1910) et de Jeanne d’Arc (1897) de Charles Péguy, la Jeannette de Bruno Dumont revisite les jeunes années d’une future sainte sous forme d’un film musical à la BO électro-pop-rock signée Gautier Serre, alias Igorrr et aux chorégraphies signées Philippe Decouflé.

 

  • Mon ressenti : Ce film m'a déplu dès les premières images. J'ai tenu 1/2 heure pendant laquelle il ne se passe rien : des enfants qui dansent et qui chantent... Et j'ai éteint
Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Regarder
commenter cet article
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 05:00

En août 2017, j'ai visionné 4 films sur la médiathèque numérique :  "Citoyen d'honneur", "Every thing will be fine", "Sage femme" et "Pris de court".

 

- "Citoyen d'honneur", film Argentin de Mariano Cohn et Gaston Duprat, sorti en mars 2017, avec Oscar Martinez, Andrea Frigerio, Nora Novas. Durée : 1h58 

  • Résumé :    L’Argentin Daniel Mantovani, lauréat du Prix Nobel de littérature, vit en Europe depuis plus de trente ans. Alors qu'il refuse systématiquement les multiples sollicitations dont il est l’objet, il décide d'accepter l'invitation reçue de sa petite ville natale qui souhaite le faire citoyen d'honneur. Mais est-ce vraiment une bonne idée de revenir à Salas dont les habitants sont devenus à leur insu les personnages de ses romans ?

 

  • Mon ressenti : Un écrivain lauréat du prix nobel refuse toutes les invitations et accepte celle du maire de Salas, dans la pampa Argentine, village qu'il a quitté 40 ans auparavant. Il doit être fait citoyen d'honneur de la ville mais rien ne va se passer comme prévu. Il est blasé, arrogant, peu sympathique et les habitants de Salas sont jaloux, intéressés ou vexés de s'être retrouvés dans ses romans.
  • Ses conférences sont de moins en moins suivies et n'intéressent personne, excepté une jeune groupie. Ce film m'a rappelé certaines comédies italiennes de Luigi Comencini.
  • J'ai beaucoup ri, me demandant si le héros, superbement interprété par Oscar Martinez allait réussir à sauver sa peau.

 

 

  • Ma note : 8/10

 

 

 

- "Every thing will be fine", film de Wim Wenders, sorti en avril 2015, avec James Franco, Charlotte Gainsbourg, Marie-José Croze. Durée : 1h55 

  • Résumé :    Après une dispute avec sa compagne, Tomas, un jeune écrivain en mal d’inspiration, conduit sa voiture sans but sur une route enneigée. En raison de l'épaisse couche de neige et du manque de visibilité, Tomas percute mortellement un jeune garçon qui traversait la route. Après plusieurs années, et alors que ses relations volent en éclats et que tout semble perdu, Tomas trouve un chemin inattendu vers la rédemption : sa tragédie se transforme en succès littéraire. Mais au moment où il pensait avoir passé ce terrible événement, Tomas apprend à ses dépens que certaines personnes n'en ont pas fini avec lui...   

 

  • Mon ressenti : J'ai trouvé ce film froid et lent. Tomas, écrivain imbu de lui-même, percute involontairement un enfant qui jouait, et va y penser sans cesse. Les années suivantes il reviendra voir la mère et le frère de l'enfant décédé, proposant son aide. Une relation étrange s'installe entre eux...
  • Rien ne se passe vraiment et aucun personnage n'est vraiment attachant...

 

  • Ma note : 4/10

- "Sage femme", film Français de Martin Provost, sorti en mars 2017, avec Catherine Frot, Catherine Deneuve, Olivier Gourmet, Mylène Demongeot. Durée : 1h57 

  • Résumé :    Claire est la droiture même. Sage-femme, elle a voué sa vie aux autres. Déjà préoccupée par la fermeture prochaine de sa maternité, elle voit sa vie bouleversée par le retour de Béatrice, ancienne maîtresse de son père disparu, femme fantasque et égoïste, son exacte opposée.

 

  • Mon ressenti : J'ai beaucoup aimé les personnages de cefilm grâce aux acteurs qui sont très crédibles. Claire (Catherine Frot) est une femme sage et sage femme de son métier. Femme au grand coeur, elle accepte de revoir Béatrice, l'ex-compagne de son père, partie sans prévenir 20 ou 30 ans auparavant, aujourd'hui atteinte d'un cancer.
  • Les deux femmes sont très différentes : l'une généreuse et réservée, l'autre égocenrtique et extravertie. Peu à peu, une belle amitié va se nouer entre elles.
  • Olivier Gourmet entretient le jardin ouvrier de son père, à côté de celui de Claire, ce qui sera l'occasion d'une belle rencontre.
  • J'ai beaucoup ri en regardant ce film et admiré ces deux femmes qui se complètent bien.

 

  • Ma note : 9/10

 

 

- "Pris de court", film français d'Emmanuelle Cuau, sorti en mars 2017, avec Virginie Effira, Gilbert Melki, Marilyne Canto. Durée : 1h25 

  • Résumé :    Nathalie est joallière et vient de s’installer à Paris pour un nouveau travail et une nouvelle vie avec ses deux fils. Mais la direction de la bijouterie change soudainement d’avis et lui annonce que le poste ne sera pas pour elle. Nathalie veut protéger ses enfants et décide de ne rien leur dire. De ce mensonge vont naître d’autres mensonges de part et d’autre. L’engrenage commence… .

 

  • Mon ressenti : Virginie Effira est une Nathalie très crédible, jeune veuve, maman de deux enfants de 15 ans et 8 ans. Elle s'installe à Paris pour un nouveau boulot qu'au final elle n'aura pas, déracinant ses enfants qui arrivent dans une nouvelle école et un nouveau lycée. Elle leur ment, pensant les protéger, mais Paul son ado s'en aperçoit et ne lui fait plus confiance. Il se laisse alors entraîner par un nouveau copain dans des trafics de drogue qui vont mal tourner.
  • Je n'ai pas apprécié la fin et les choix de la mère. Dommage...​​​​​​​

 

 

  • Ma note : 6/10
Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Regarder
commenter cet article
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 05:00

J'ai regardé en streaming l'adaptation cinématographique du roman de Paula Hawkins : "La fille du train" dont je vous ai parlé il y a quelques jours.

Ce film Américain de Tate Traylor, avec Emily Blunt, Rebecca Ferguson, Haley Bennett, est sorti en octobre 2016. Durée : 1h53.

  • Résumé :  Rachel prend tous les jours le même train et passe tous les jours devant la même maison. Dévastée par son divorce, elle fantasme sur le couple qui y vit et leur imagine une vie parfaite… jusqu’au jour où elle est le témoin d’un événement extrêmement choquant et se retrouve malgré elle étroitement mêlée à un angoissant mystère.

 

  • Mon ressenti : J'ai trouvé cette adaptation du roman très fidèle et très réussie.

Emily Blunt incarne avec brio une Rachel alcoolique et tourmentée qui ne souvient plus de ce qu'elle a vu. Elle a idéalisé le couple qu'elle aperçoit chaque jour par la fenêtre du train, et se met à enquêter lorsque la jeune femme, Megan, disparaît. Elle harcèle son ex-mari, Tom et la nouvelle femme de celui-ci, Anna.

Le puzzle se met en place peu à peu, au fur et à mesure où les personnages se dévoilent.

Seul bémol : quelques longueurs et une fin est un peu trop tire-bouchonnée à mon goût.

 

 

  • Ma note : 8/10
Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Regarder
commenter cet article
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 05:00

En juillet 2017, j'ai visionné 4 films sur la médiathèque numérique :  "American honey", "Ruth et Alex", "Grave" et "Personal affairs".

 

- "American honey", film Américain de Andrea Arnold, sorti en février 2017, avec Sasha Lane, Shia LaBehouf, Riley Keough. Durée : 2h43 

 

  • Résumé :   Star, 17 ans, croise le chemin de Jake et sa bande. Sillonnant le midwest à bord d’un van, ils vivent de vente en porte à porte. En rupture totale avec sa famille, elle s’embarque dans l’aventure. Ce roadtrip, ponctué de rencontres, fêtes et arnaques lui apporte ce qu’elle cherche depuis toujours: la liberté ! Jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse de Jake, aussi charismatique que dangereux….

 

  • Mon ressenti : Star est une adolescente qui vit, libre, dans la rue. Elle croise une bande de jeunes qui circulent dans un van et rencontre Jake qui lui propose de les suivre dans le midwest, pour vendre des magazines.

     Krystal est la chef de la bande, organisatrice du circuit et releveuse de              compteurs. Elle circule da,ns une décapotable avec Jake.

     Les jeunes vont de village en village, arnaquent les habitants pour leur                vendre des magazines. Le soir et dans le van, ils décompressent : boivent et        dansent.

     Ce film a obtenu la palme du jury à Cannes.

     Je l'ai trouvé un peu long et ne me suis pas attachée aux personnages.

 

 

  • Ma note : 6/10

 

 

- "Ruth et Alex" : film Américain de Richard Loncraine, sorti en 2015, avec Morgan Freeman, Diane Keaton, Carre Preston. Durée : 1h33

 

 

  • Résumé :   Ruth et  Alex Carver, un couple de retraités new-yorkais, se décident à vendre leur appartement du quartier d’East Village dans lequel ils habitent depuis près de quarante ans. Ils s’apprêtent à recevoir, le temps d’un week-end, des acheteurs potentiels, lorsque la ville de New York est mise en état d’alerte : un camion transportant du carburant est bloqué dans le tunnel de Midtown et son chauffeur a pris la fuite. Le marché immobilier alors s’emballe, provoquant une surenchère d’offres d’achat sur l’appartement de Ruth et Alex. De nombreux souvenirs liés aux années passées chez eux reviennent en mémoire alors que le couple a fait, de son côté, une proposition pour acquérir un autre appartement…

 

  • Mon ressenti : J'ai beaucoup apprécié les deux acteurs principaux : Morgan Freeman et Diane Keaton, excellents. Ruth veut déménager pour prendre un appartement dans un bâtiment avec ascenseur. Alex est moins décidé, car il avait chez lui son atelier de peintre, et tous ses souvenirs.

     Différents couples viennent visiter leur appartement, qu'ils retrouveront en      effectuant eux aussi des visites.

     Certaines scènes m'ont rappelé mes propres expériences en matière de              vente ou d'achat de biens immobiliers.

 

 

  • Ma note : 9/10

 

 

     

     

    - "Grave" : film Français de Julia Ducournau, sorti en mars 2017, avec Garance Marilier, Ella Rumpf. Durée : 1h34

     

     

    • Résumé :   Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.

       

    • Mon ressenti : J'ignorais quand j'ai loué ce film que c'était un film gore. Je l'ai visionné jusqu'au bout, de plus en plus écoeurée. Je me suis demandée qui pouvait apprécier ce genre de film, mais je viens de lire quelques critiques presse qui encensent le film...

     

     

    • Ma note : 2/10

     

     

    - "Personal affairs" : film Israëlien de Maha Haj, sorti en mars 2017, avec Hanan Hillo, Amer Hlehel, Ziad Bakri. Durée : 1h28

     

     

    • Résumé :   À Nazareth, un vieux couple vit au rythme de la routine quotidienne. De l’autre côté de la frontière, à Ramallah, leur fils Tarek voudrait rester un éternel célibataire, leur fille est sur le point d’accoucher, son mari garagiste décroche un rôle au cinéma, alors que la grand-mère perd le Nord… Entre-temps, en Suède, leur fils aîné Hisham attend leur visite. Chacun vaque à ses occupations, entre moments de plaisir et désaccords, rêves et désillusions. Certains souhaitent partir, d’autres rester, mais tous ont des histoires personnelles à régler…

       

    • Mon ressenti :  Un vieux couple cohabite. Lui ne quitte internet que pour crier : "Nabilah". Elle : ne l'écoute même pas, continue de tricoter sans lever la tête.

         Leur fils aîné vit en Suède et leurs deux autres enfants à Ramallah.

         L'auteur aborde les problèmes de communication à l'intérieur du couple et          des familles, et les difficultés dans la vie de tous les jours des Palestiniens        qui vivent en Israël, en zone A.

     

     

    • Ma note : 6/10
    Repost 0
    Published by ecureuilbleu - dans Regarder
    commenter cet article
    31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 05:00

    Vendredi 28 juillet, j'ai regardé sur France 3 un documentaire de Grégory Draï, intitulé : "L'âge d'or des variétés".

    L'émission durait 3 heures et je n'ai regardé que la première moitié.

    Ce documentaire nous proposait de revivre les coulisses des émissions de Maritie et Gilbert Carpentier qui ont régné sur les variétés à la télévision Française pendant 20 ans, tous les samedis soirs.

    C'était amusant de revoir les anciennes émissions en écoutant les anecdotes racontées aujourd'hui par les artistes.

    Guy Bedos, cheveux blancs, a beaucoup ri en se revoyant interpréter son sketch "La drague" avec Joe Dassin, lui jouant le rôle de Sophie Daumier et Joe Dassin jouant le sien.

    J'ai revu avec plaisir Annie Cordy dansant avec Cloclo, Nana Mouskouri et Claude Véga, son imitateur, chantant ensemble. 

    Sheila, Petula Clark, Sylvie Vartan, Mireille Mathieu, Chantal Goya, Charles Aznavour, Serge Lama étaient invités et commentaient des émissions des années 1970, évoquaient les chanteurs aujourd'hui disparus...

    Des souvenirs remontaient à la surface, comme des bulles de champagne : des soirées en famille, avec mes parents, mon frère et ma soeur, à attendre avec impatience le passage de nos chanteurs préférés, ma soeur imitant Annie Cordy, ma mère toujours debout au coin de la porte, ne voulant jamais s'asseoir...

    Ma mère aurait eu 84 ans aujourd'hui... Elle avait une belle voix et chantait beaucoup dans sa cuisine...

     

    Repost 0
    Published by ecureuilbleu - dans Regarder
    commenter cet article
    23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 05:00

    En juin 2017, j'ai visionné 3 films sur la médiathèque numérique : "Corniche Kennedy", Ma' Rosa" et "Le divan de Staline". Je n'ai regardé en entier que le premier.

    - "Corniche Kennedy", film français de Dominique Cabrera, sorti en janvier 2017, avec Lola Creton, Aïssa Maïga, MoussaMaaskri

    • Résumé :  Corniche Kennedy. Dans le bleu de la Méditerranée, au pied des luxueuses villas, les minots de Marseille défient les lois de la gravité. Marco, Mehdi, Franck, Mélissa, Hamza, Mamaa, Julie : filles et garçons plongent, s'envolent, prennent des risques pour vivre plus fort. Suzanne les dévore des yeux depuis sa villa chic. Leurs corps libres, leurs excès. Elle veut en être. Elle va en être.

     

    • Mon ressenti : Une bande jeunes Marseillais prend des risques infinis chaque jour en sautant de la corniche. Suzanne les observe puis les rejoint. Très vite elle va former un trio amoureux avec deux des garçons. Une enquête policière assez confuse se greffe dessus. C'est plus un documentaire qu'un film   

     

    • Ma note : 6/10

     

    - "Ma' Rosa", film Philippin de Brillante Mendoza, sorti en novembre 2016. Durée : 1h50.

     

     

    • Résumé :  Ma'Rosa a quatre enfants. Elle tient une petite épicerie dans un quartier pauvre de Manille où tout le monde la connaît et l’apprécie. Pour joindre les deux bouts, elle et son mari Nestor y revendent illégalement des narcotiques. Un jour ils sont arrêtés. Face à des policiers corrompus, les enfants de Rosa feront tout pour racheter la liberté de leurs parents.

     

    • Mon ressenti : Ma' Rosa vit à Manille. Elle est courageuse et déterminée, veille sur ses enfants, et trafique pour vivre.

         Les couleurs sont ternes et glauques, la corruption est présente partout.

         J'ai été interrompue pendant le visionnage du film et je n'ai pas eu l'envie ni      le courage de reprendre.

     

    - "Le divan de Staline" : film français de Fanny Ardant, sorti en janvier 2017 avec Gérard Depardieu, Emmanuelle Seigner, Paul Hamy. Durée : 1h32

     

    • Résumé :  Staline vient se reposer trois jours dans un château au milieu de la forêt. Il est accompagné de sa maîtresse de longue date, Lidia. Dans le bureau où il dort, il y a un divan qui ressemble à celui de Freud à Londres. Il propose à Lidia de jouer au jeu de la psychanalyse, la nuit. Durant le jour, un jeune peintre, Danilov attend d’être reçu par Staline pour lui présenter le monument d’éternité qu’il a conçu à sa gloire. Un rapport trouble, dangereux et pervers se lie entre les trois. L’enjeu est de survivre à la peur et à la trahison.

     

    • Mon ressenti : L'histoire se passe en 1950, dans un château rococo envahi de soldats. Staline interprété par l'énorme Gérard Depardieu est accompagné de sa maîtresse, Lidia. On entend parfois des cris déchirant évoquant la torture. Staline règne en maître sur des domestiques terrorisés.

         Il demande à sa maîtresse d'interpréter ses rêves.

         J'ai abandonné au bout de 40 minutes où il ne se passe pas grand chose...

     

     

    Repost 0
    Published by ecureuilbleu - dans Regarder
    commenter cet article
    11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 05:00

     

    En mai 2017, j'ai visionné ces 3 films sur la médiathèque numérique :

     

    -  "Cigarettes et chocolat chaud" : film français de Sophie Reine, sorti en décembre 2016. Durée 1h38mn. Avec Gustave Kervern, Camille Cottin, Héloïse Dugas

     

    • Résumé : Denis Patar est un père aimant mais débordé qui se débat seul avec l’éducation de ses filles, Janis 13 ans et Mercredi 9 ans, deux boulots et une bonne dose de système D. Un soir Denis oublie, une fois de trop, Mercredi à la sortie de l’école. Une enquêtrice sociale passe alors le quotidien de la famille Patar à la loupe et oblige Denis à un « stage de parentalité ». Désormais les Patar vont devoir rentrer dans le rang

     

    • Mon ressenti : Denis est un père attentionné qui se débat entre deux boulots pour élever ses deux petites filles. Il fait de son mieux, parfois avec maladresse. Il va devoir convaincre une assistante sociale (Camille Cottin) qu'il est un bon père.

             Les acteurs jouent bien, notamment les fillettes.

     

    • Ma note : 7/10

     

    - "Les enfants de la chance" : film français de Malik Chibane, sorti en novembre 2016. Durée 1h35mn. Avec Matteo Perez, Philippe Torreton, Pauline Cheviller

    • Résumé : Juillet 1942. Emmené à l’hôpital de Garches pour une jambe cassée, Maurice Gutman, 12 ans, évite de justesse la rafle qui va emporter sa famille. À l’hôpital, le docteur Daviel lui diagnostique une tuberculose et lui impose un long traitement. Et si cela n’était qu’une ruse pour éviter à Maurice d’être déporté ? Maurice et huit autres jeunes pensionnaires vont vivre, avec le personnel hospitalier, une expérience inoubliable, faite de preuves d’amitié, de solidarité et de courage extraordinaire. Ce sont les enfants de la chance et leur histoire est vraie.

     

    • Mon ressenti :  Ce film raconte l'histoire vraie de Maurice Grosman, dont la vie a été sauvée à plusieurs reprises : une fracture lui évite la rafle du Vel d'Hiv, la découverte de sa tuberculose osseuse lui permet de rester à l'abri dans un hopital pour enfants, un faux plâtre lui évite une nouvelle raffle, puis un tirage au sort lui évite d'être soigné avec de la pénicilline frelatée.

            Mais pour cet enfant qui s'en sort bien, de nombreux autres meurent et              toute sa famille est déportée et exterminée.

             Les enfants jouent bien mais le scénario n'est pas très convaincant.

     

    • Ma note : 5/10

     

    - "Snow therapy" : film suédois de Ruben Ostlend, sorti en janvier 2015. Durée 1h58mn. 

    • Résumé : Une famille suédoise passe ensemble quelques précieux jours de vacances dans une station de sports d’hiver des Alpes françaises. Le soleil brille et les pistes sont magnifiques mais lors d’un déjeuner dans un restaurant de montagne, une avalanche vient tout bouleverser. Les clients du restaurant sont pris de panique, Ebba, la mère, appelle son mari Tomas à l’aide tout en essayant de protéger leurs enfants, alors que Tomas, lui, a pris la fuite ne pensant qu’à sauver sa peau… Mais le désastre annoncé ne se produit pas, l’avalanche s’est arrêtée juste avant le restaurant, et la réalité reprend son cours au milieu des rires nerveux. Il n’y a aucun dommage visible, et pourtant, l’univers familial est ébranlé. La réaction inattendue de Tomas va les amener à réévaluer leurs rôles et leurs certitudes, un point d’interrogation planant au dessus du père en particulier. Alors que la fin des vacances approche, le mariage de Tomas et d’Ebba est pendu à un fil, et Tomas tente désespérément de reprendre sa place de patriarche de la famille. Snow Therapy est une comédie grinçante sur le rôle de l’homme au sein de la famille moderne.

     

    • Mon ressenti :  Ce film a été tourné dans les Alpes et le décor est magnifique mais pendant 2h il ne se passe pas grand chose. La famille déjeune tranquillement lorsqu'une avalanche menace des emporter. Le père s'enfuit sans se soucier de sa femme ni de ses enfants, et pendant tout le reste du film la femme va vouloir comprendre pourquoi il a agi ainsi...

     

    • Ma note : 4/10

    J'ai également loué pendant la semaine du cinéma, ce film qui m'a beaucoup plu :

    - "Demain tout commence" : film français de Hugo Gélin, sorti en décembre 2016. Durée 1h58mn. Avec Omar Sy,Gloria Colston, Clémence Poésy, Antoine Bertrand...

    • Résumé : Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille…

     

    • Mon ressenti :  Les deux acteurs principaux de ce film : Omar Sy (Samuel) et Gloria Coltson (Gloria) sont formidables et attachants. Samuel, et la petite fille ont construit une relation incroyable en quelques années avec la complicité de Bernie, employeur, parrain, ami.

            Lorsque 8 ans plus tard, la mère revient chercher sa fille, Samuel va tout           faire pour l'en empêcher.

            J'ai ri et j'ai pleuré aussi : un bien joli film !

     

    • Ma note : 8/10
    Repost 0
    Published by ecureuilbleu - dans Regarder
    commenter cet article
    30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 07:18

    Lors de mon stage photo à la réserve ornithologique du Teich, avant de voir des oiseaux, nous avons vu des tortues et des grenouilles :

    Grenouille verte, grenouille bleue...
    Grenouille verte, grenouille bleue...

    Ces grenouilles bien vertes m'ont rappelé les grenouilles bleues observées l'été dernier au zoo de Beauval :

     

     

     

    Ce poème de Maurice Carême m'a paru approprié :

     

    J’écris n’importe quoi.
    Mettons: grenouille bleue.
    Aussitôt la voilà
    Qui glisse entr mes doigts
    Et bondit sous mes yeux.

     

    Bon! que va-t-elle faire?
    Elle saisit ma plume
    Et, en quelques traits clairs,
    Dessine une rivière
    Et, au milieu, la lune.

     

    Puis, me tournant le dos,
    Elle me crie: “Bonsoir,
    Je reviendrai vous voir!”
    Et, narquoise, d’un saut,
    Se perd au fond de l’eau.

     

    Repost 0
    Published by ecureuilbleu - dans Regarder
    commenter cet article
    5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 08:18

    Depuis que je me suis inscrite à la médiathèque voisine, j'emprunte des livres mais j'ai également accès à une médiathèque numérique.

     

     

    En avril 2017, j'ai visionné ces 4 films :

     

    L'invitation : film français de Michaël Cohen, sorti en novembre 2016. Durée 1h30mn. Avec Michaël Cohen, Nicolas Bedos, Camille Chamoux

     

     

    • Résumé :   En plein milieu de la nuit, Léo réveille son meilleur pote, Raphaël. Sa voiture est en panne, à une heure de Paris. Hors de question pour Raphaël d’y aller… jusqu’à ce que la femme de sa vie le pousse hors du lit. Arrivé sur place, il découvre qu’il n’y a aucune panne mais du champagne, des amis et une fête improvisée… Léo a fait un test à l’amitié. Et si une amitié, une existence entière ne dépendait que de cette seule question : « Tu te serais levé, toi, pour aller dépanner un pote à 3h du matin ? »
    • Mon ressenti : L'idée de départ était bonne mais il ne se passe pas grand chose dans ce film sur l'amitié. Je me suis ennuyée. Il n'y a pas d'histoire et les acteurs ne m'ont pas emballée. Les personnages sont assez superficiels. Les plans sont souvent sombres.

     

    • Ma note : 3/10

     

    - Les têtes de l'emploi : film français d'Alexandre Charlot et Franck Marnier, sorti en novembre 2016. Durée 1h30mn. Avec Franck Dubosc, Elsa Zylberstein, François-Xavier Demaison

     

     

    • Résumé : Stéphane, Cathy et Thierry sont les meilleurs employés de l'Agence pour l'Emploi de leur ville. Mais leurs résultats sont tellement bons que l'agence va devoir fermer faute de chômeurs ! Les trois collègues ont alors la folle idée de créer du chômage pour sauver leur poste.

     

    • Mon ressenti : Ces trois collègues radient les chômeursà tour de bras jusqu'à ce que la roue tourne en leur défaveur et qu'ils s e trouvent menacés de perdre leur emploi. Ils vont alors tout mettre en oeuvre pour faire augmenter le chômage. Quelques scènes sont drôles, mais le résultat n'est pas à la hauteur de l'idée de départ.

     

    • Ma note : 5/10

     


     

    - L'Odyssée : film français de Jérôme Salle, sorti en octobre 2016. Durée 2h03mn. Avec Lambert Wilson, Pierre Niney, Audrey Tautou

     

     

    • Résumé : 1948. Jacques-Yves Cousteau, sa femme et ses deux fils, vivent au paradis, dans une jolie maison surplombant la mer Méditerranée. Mais Cousteau ne rêve que d’aventure. Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l’eau, il a découvert un nouveau monde. Désormais, ce monde, il veut l’explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier.

     

    • Mon ressenti : Ce film raconte la vie du commandant Cousteau, son amour des profondeurs marines, ses relations (difficiles) avec sa famille : sa femme et ses deux fils. Lambert Wilson incarne avec brio cet aventurier, séducteur, égocentrique, mégalo. Pierre Niney joue avec brio Philippe, son fils qui sera l'un des premiers à défendre l'écologie et les Océans.

         Audrey Tautou interprète Simone, son épouse, discrète et indispensable. 

         Ce film nous fait découvrir des fonds sous marins magnifiques, un peu                  partout sur la planète, tout en nous alertant sur les différentes menaces qui      pourraient engendrer leur disparition...

    • Ma note : 8/10

     

    - Carole Matthieu : film français de Louis-Julien Petit, sorti en décembre 2016. Durée 1h25mn. Avec Isabelle Adjani, Corinne Masiero

     

    • Résumé : Médecin du travail dans une entreprise aux techniques managériales écrasantes, Carole Matthieu tente en vain d’alerter sa hiérarchie des conséquences de telles pratiques sur les employés. Lorsque l’un d’eux la supplie de l’aider à en finir, Carole réalise que c’est peut-être son seul moyen de forcer les dirigeants à revoir leurs méthodes.

     

    • Mon ressenti : Isabelle Adjani joue une médecin du travail, dans une entreprise de télémarketing qui se veut très performante, brimant et brisant les plus fragiles et encensant les plus obéissants en les gratifiant d'une boucle d'oreille et les promouvant managers des autres.
    • Les téléprospecteurs sont sur écoute permanente et sans cesse repris. Les employés de l'entrepôt ne sont pas mieux considérés.
    • Corinne Masiero, DRH veille aux performances, comme un robot déshumanisé, sans aucun souci des employés.
    • Des suicides et un meurtre, un médecin du travail à bout, un délégué syndical qui n'obtient que des clopinettes (revalorisation du ticket restaurant de 1 €), des salariés passifs qui ne se rebellent pas. Que ferions nous à la place des uns et des autres ?
    • J'ai aimé la peinture du monde du travail actuel, très réaliste par moments. Le meurtre est superflu.
    • Ma note : 7/10

     

     

     

    Repost 0
    Published by ecureuilbleu - dans Regarder
    commenter cet article
    5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 05:00

    Depuis que je me suis inscrite à la médiathèque voisine, j'emprunte des livres mais j'ai également accès à une médiathèque numérique.

     

     

    En mars 2017, j'ai visionné ces 4 films :

     

    - Willy 1er : film français de Ludovic et Zoran Boukhema, Marielle Gauthier et Hugo Thomas, sorti en octobre 2016. Durée 1h22mn. Avec Daniel Vannet

     

     

    • Résumé :   À la mort de son frère jumeau, Willy, 50 ans, quitte pour la première fois ses parents pour s’installer dans le village voisin. “À Caudebec, j’irai. Un appartement, j’en aurai un. Des copains, j’en aurai. Et j’vous emmerde !”. Inadapté, Willy part trouver sa place dans un monde qu’il ne connaît pas.
    • Mon ressenti : Ce film s'inspire des aventures vécues par son interprète principal, Daniel Vannet, inadapté en quête de liberté.

            A aucun moment je ne suis entrée dans le film beaucoup trop lent à mon             goût. Le désir de s'en sortir de cet homme sous tutelle est touchant mais           peu vraisemblable.

            C'est plus un documentaire qu'un film

    • Ma note : 4/10

     

    - "L'olivier", film espagnol de Iciar Bollain, sorti en juillet 2016. Durée : 1h39mn. Avec Anna Castillo, Javier Guttierez, Pep Ambros

     

    • Résumé : Alma, jeune femme engagée, reprend l’exploitation agricole de son grand père. Ce dernier a été contraint de vendre son olivier millénaire à une multinationale et ne s’en est jamais remis. Alma décide de renverser l’ordre établi et remonte la piste de cet arbre unique, dernier ancrage dans ses terres familiales. Ce voyage rocambolesque l’amène au coeur d’un combat de David contre Goliath.
    • Mon ressenti : Chaque fois que je vois des oliviers centenaires entassés dans un camion remontant d'Espagne pour le nord de l'Europe, j'ai un coup au coeur. Cette histoire ne pouvait me laisser indifférente. Le père d'Alma a dû vendre le plus vieil olivier de leur exploitation pour  cause de problèmes financiers et le grand-père ne s'en remet pas, ne parle plus.

            Alma sa petite-fille qui l'adore décide alors d'aller récupérer l'arbre en             Allemagne, dans une société où il est devenu le symbole du développement           durable.

            J'ai aimé l'oliveraie magnifique et les beaux paysages d'Andalousie ainsi             que la détermination d'Alma.

    • Ma note : 6/10

     

      - "L'attrape-rêves", film de Claudia Llosa sorti en octobre 2016. Durée : 1h33mn. Avec Cillian Murphy, Jennifer Connely, Mélanie Laurent

       

      • Résumé : À Nunavut, dans le Grand Nord canadien, Nana Kunning consulte un guérisseur pour l'un de ses fils. Cette rencontre va bouleverser le cours de son existence. Vingt ans plus tard, son fils aîné part sur les traces de sa mère, accompagné d'une journaliste française. Nana est devenue guérisseuse aux confins du Cercle polaire...
      • Mon ressenti : L'histoire aurait pu être intéressante mais est trop embrouillée. Nana Kunning consulte un guérisseur pour son fils cadet tandis que l'aîné, Ivan, joue avec son aigle. Leur vie va alors basculer.

              20 ans plus tard Jannia, une jeune femme qui se prétend journaliste, vient         chercher Ivan pour partir à la recherche de Nana devenue guérisseuse.

              Les paysages traversés sont magnifiques et glaçants

      • Ma note : 4/10

       

      - "Le petit locataire", film français de Nadège Loiseau, sorti en novembre 2016. Durée : 1h39mn. Avec Karin Viard, Philippe Rebbot, Hélène Vincent

       

      • Résumé : Le test est positif ! Nicole, 49 ans, est enceinte. Catastrophe ou bonne nouvelle ? Toute la famille est sens dessus dessous.
      • Mon ressenti : C'est un film drôle, tendre, touchant, avec une famille et des personnages dans lesquels on peut tous un peu se retrouver.     Plusieurs gérations vivent sous le même toit avec plus ou moins de frictions : la grand-mère, Helène Vincent formidable, qui a parfois des moments de pause, la mère, Karin Viard, énergique et active, mère poule de toute la maisonnée, la fille, environ 25 ans qui ne pense qu'à sortir et la petite-fille.

              Le père est un ancien gymnaste, entraîneur d'une équipe de filles, et sans           emploi.

              Il y a des scènes très drôles comme lorsque le père veut faire une lessive           et appelle tous les membres de la famille pour mettre la machine en                     marche, la mère étant absente.

      • Ma note : 8/10
      Repost 0
      Published by ecureuilbleu - dans Regarder
      commenter cet article

      Présentation

      • : Le blog de ecureuilbleu
      • Le blog de ecureuilbleu
      • : Pour cultiver le bonheur : découvrir, partager, s'émerveiller, rêver, s'amuser...
      • Contact

      Profil

      • ecureuilbleu
      • Mère divorcée, 59 ans, 2 fils, 1 petite-fille et 1 petit-fils. J'adore écrire, dessiner, peindre, photographier, lire, aller au cinéma et au théâtre, voyager, jardiner, planter des graines et les regarder pousser
      • Mère divorcée, 59 ans, 2 fils, 1 petite-fille et 1 petit-fils. J'adore écrire, dessiner, peindre, photographier, lire, aller au cinéma et au théâtre, voyager, jardiner, planter des graines et les regarder pousser

      Bonjour et bonne visite ! Pas la peine de laisser un pourboire, mais un commentaire serait le bienvenu ! Merci d'avance...

      Recherche

      Mes autres blogs :

      Le même que celui-ci, sous Eklablog : 

      http://unebonnenouvelleparjour.eklablog.com/

      Mon blog d'origami modulaire : http://origami-modulaire.over-blog.com/

       

      Logo Café-Thé

      Votez pour déterminer le gagnant du jeu Café Thé n° 89 - "Rentrée scolaire..." en cliquant ICI jusqu'au 31 octobre 2017.

      Participez au jeu Café Thé n° 90 - "Amerrissage immédiat..." en cliquant LA jusqu'au 31 octobre 2017.

      Pour voir ou revoir d'anciens jeux Café Thé, cliquez parmi les "Catégories", colonne de droite sur "Caféter".

      Sur les petites routes du bonheur...

      Catégories

      Les livres et moi :

      Le livre voyageur n° 1 : "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur"

      Vous êtes 25 à avoir reçu le livre voyageur "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" qui a circulé pendant 5 ans, traversé la France de part en part, survolant la Méditerranée, l'Atlantique, une partie du continent Africain et parcouru plus de 36 000 kms !

      Pour en savoir plus sur le voyage du livre voyageur, cliquez ICI.

      Le livre voyageur n° 2 : "Demain est un autre jour" s'est perdu dès les premiers voyages

      Le livre voyageur n° 3 : "Jamais deux sans toi" est déjà allé chez Cathycat, Catiechris, Khanel, Paraty et se trouve chez Mansfield. Il devrait partir ensuite chez Durgalola, puis Erika, Fanfan, Gisèle et Pierrette...

       

      Mon profil sur Babelio.com

      Les communautés que je gère

      Les trois communautés de blogs que je gère :

      - Embellissons nous la vie

      - Douceurs et beautés du Sud-Ouest

      - Un pont entre nous

      Si vous souhaitez augmenter votre audience et échanger avec d'autres blogueurs ayant les mêmes centres d'intérêt que vous, n'hésitez pas à vous inscrire (en cliquant sur la commu auté choisie et suivant les instructons) et à publier dans ces communautés.

      Les blogs à seul caractère commercial sont refusés.