Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

La pétillance...

19 Septembre 2009 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #S'émerveiller

Depuis cinq mois que j'écris sur ce blog, il y a quelques textes dont je suis plus particulièrement fière. Voici mon préféré sur "la pétillance" (écrit et publié le 13 mai 2009, légèrement revu aujourd'hui), qui m'a aussi donné l'idée de créer la communauté "Embellissons nous la vie..."

Il y a quelques mois j’ai fait la connaissance par téléphone d’un collègue de travail, avec qui le courant est très vite passé. Chaque fois que je lui parlais au téléphone, pour des questions professionnelles, je ressortais de là ragaillardie, rassérénée, pleine de joie, de force et de bien-être, une impression de
pétillance, comme l'impression d'éternité que j'ai ressentie sur le Nil.

J'avais l'impression d'avoir plein de choses à lui raconter, à partager avec lui, des émerveillements sur des bouquins, des films, des parfums, de la musique, des paysages ou des tableaux...

 

En tous les cas cette sensation de légèreté, d'invulnérabilité, demandait à être approfondie, peut-être cultivée... Nous avons commencé un début d’amitié et nous nous sommes téléphoné en dehors du boulot, en toute clarté : moi j’étais libre, pas lui.

 
J’étais très contente que nous devenions amis. Mais cette amitié a assez vite avorté, quand je me suis aperçue qu’il ne s’intéressait pas vraiment à ce que je lui disais, ne se dévoilait jamais mais était juste flatté par les compliments que je lui prodiguais. Il n’avait pas enregistré mon N° de téléphone, ne se rappelait plus ce que je lui avais dit ou écrit la veille, me donnait des conseils comme à une petite fille un peu arriérée… Nous sommes revenus à une simple relation professionnelle...
 

J’avais quand même découvert grâce à lui cette notion de pétillance…La pétillance c’est pour moi le contraire de dépression, de blues, de déprime. Quand je suis en état de «  pétillance » je me sens une wonderwoman, une presque fée qui pourrait de ses simples mots transformer le monde et contribuer à le rendre meilleur.

 

Qu’est-ce qui me fait pétiller ?

  •   * Une discussion au sujet de livres, de films, de tableaux...

  •   * Un appel surprise d’un de mes proches à l’inverse du télémarketing (vente par téléphone même les jours fériés ou le dimanche à 9h du matin) qui m’irrite au plus haut point...

  •   * Un remerciement ou des compliments offerts par quelqu’un (quasi inexistants dans le milieu professionnel)...

  •   * Un cadeau du net comme vos commentaires, les gifs déposés par mes aminautes, les prix de l’amitié décernés...
      * Une rencontre avec des aminautes : réelle avec Hugues, téléphonique avec Marc  de Metz, Fuxa et Fuxy du Terrier des renards et Philippe Pipolin... 

  •   * Un livre où je suis entrée, où j’ai pleuré et où j’ai ri (par exemple : « Les yeux jaunes des crocodiles » de Katherine PANCOL ou « L’élégance du hérisson » de Muriel BARBERY)

  •   * Un film là aussi où j’ai ri et pleuré (par exemple : « Gran Torino » de Clint Eastwood, ou « Slumdog millionnaire » ou « La première étoile »)

  •    

Cette sensation de pétillance est très agréable, pour moi et je crois pour les autres.

 

Comment développer ces états de pétillance ?

L’appétit yance vient en mangeant…

La pétillance se cultive… Pour cela il faut rire, partager ses émotions, s’ouvrir au monde, découvrir, s’émerveiller, rêver, écrire, lire, parler, prendre le temps de remercier, offrir des cadeaux, laisser des commentaires, dire ce qui est bien, ce qui plait, ce qui vous touche…

                                    Ecureuil bleu le 19 septembre 2009


La fleur de l'albizzia, symbole pour moi de la pétillance...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Je partage tout à fait ce sentiment. La pétillance nous fait nous sentir plus vivants tout à coup. J'ai vécu une expérience similaire en composant un jour un mauvais numéro. Je suis tombée sur un monsieur Kaiser à la voix mélodieuse. Lorsque la même chose s'est reproduite une semaine plus tard, on s'est aperçu qu'il avait presque le même numéro que ma caisse de maladie, numéro que j'avais mémorisé en inversant deux chiffres. On a fini par se téléphoner de temps à autre tellement on s'amusait au cours de ces conversations pétillantes portant sur tout et rien, le temps qu'il faisait, une chose que l'on observait à ce moment en regardant par la fenêtre...Et il a beaucoup ri lorsque je lui ai raconté qu'en téléphonant à ma caisse de maladie j'avais salué mon conseiller avec un joyeux "Bonjour Monsieur Kaiser !", toute étonnée d'avoir composé pour une fois le bon numéro directement. Cela n'est jamais allé plus loin. Nous n'avons partagé aucunes infos personnelles. Juste de temps à autre ces quelques minutes de pétillance qui manifestement nous faisaient beaucoup de bien à l'un comme à l'autre. Avec le temps on s'est appelé de mois en moins et cette amitié téléphonique s'est dissoute en douceur comme elle avait commencé mais cela me fait un beau souvenir.
Répondre
E
Merci pour ton témoignage. C'est une belle histoire comme je les aime.
P
J'aime beaucoup cet article. Peut être est il encore plus important qu'aujourd'hui qu'en 2009, car ça manque drôlement de bulles dans nos vies en ce moment. Mais cet article en a fait revenir quelques unes ! Merci. :)
Répondre
E
Tu as dû trouver ma rubrique "Mes chouchous". C'est un de mes articles préférés parmi ceux écrits en presque 12 ans.
C

j'espère que tu trouves toujours aujourd'hui cette pétillance. Parfois les autres ne veulent que parler d'eux et qu'on les écoute. J'ai compris à ce jour, qu'écouter est une pétillance. Mettre
l'autre en avant aussi. Pour moi le plus important à ce jour, c'est l'autre et son devenir. Savoir entendre l'autre, être dans la bienveillance, j'ai appris cela avec la sophrologie.
Répondre
E


J'ai toujours beaucoup écouté les autres. Au départ parce que j'étais timide, et ensuite parceque je trouve cela enrichissant. Bisous



N

Bonjour Brigitte. J'aime bcp ton billet sur la pétillance et en effet la photo illustre très bien. Je suis bien d'accord avec ton texte et j'ajoute "vive la pétillance" qui est très positive ;
elle évite aussi la morosité et la monotonie ce qui n'est pas rien ! Bonne journée à toi. Bisous. A bientôt. Nicole (région parisienne).



Répondre
E


Merci
M


en faisant une recherche, je viens de lire votre note sur la Pétillance.


Merci pour ce partage. Je suis en plein dans la découverte de la pétillance de la joie et de l'amour.



Répondre
E


Bonjour Michèle. Je suis ravie que mon article vous ai plu et je vous souhaite de pétiller longtemps.


Brigitte



C


Très jolie traduction d'un sentiment que j'ai également ressenti parfois ; je trouve le terme très bien choisi et je vais l'intégrer à mon vocabulaire !


J'aime beaucoup la photo de la fleur d'albizzia...


A bientôt



Répondre
E


Merci à toi. J'aime beaucoup l'albizzia pour ses feuilles et pour ses fleurs.



L

Bonjour Ecureuilbleu !
Je cherchais sur google le mot pétillance et me voilà !
J'ai bien aimé votre billet pétillant, j'ai écrit aussi sur ce thème
http://lautreje.blogspot.com/2010/02/lelixir-de-vie.html
je vais me promener chez vous...


Répondre
E

Bonsoir et merci pour ta visite qui m'a permis de déouvrir ton blog. Bonne soirée !


M

Cette photo est sublime et illustre bien la "pétillance" , j'aime moi aussi la pétillance , elle peut se trouver sous plein de forme et d'aspects différents, c'est ce qui fair sa "force"!


Répondre
E


Merci Mélissa. J'ai zoomé sur une fleur d'albizzia, l'arbre à soie. J'aimé bien ce texte écrit il y a près d'un an...



É


Pétillance ! Un mot nouveau pour un concept
familier.


J'Ai vécu une situation pareille à la tienne.  Breve rencontre virtuelle, personnage decevant. Mais une grande reconnaissance à la vie qui m'a offert ce cadeau. Ce passage-éclair  dans  ma vie a éclairé ma nuit. J'ai retrouvé ma capacité de vibrer à la vie qui est parfois si belle. J'ai
redécouvert l'écriture, le sens du beau. Je suis aussi tres reconnaissante à ce compagnon de route qui, à son insu, a su réveiller toute la pétillance qui dormait en moi.


Je te remercie de parler de cela. Pétiller c'est avoir réveillé
ce sentiment que, oui, je suis bien vivante, j'existe, je vibre. Wow! Que la vie est belle!


A vous tous qui lisez ce blog, que la vie vous comble et que vous
puissiez toujours rester sensible à ce qu'elle nous offre de beau, d'agréable, d'heureux!



Répondre
E

Bonjour Eclair et merci pour ce très joli commentaire offert à tous les lecteurs ! Cette rencontre m'a poussée à commencer ce blog et j'en remercie cet homme-là...


G

je reviens avec plaisir sur cet article la petillance et les commentaires  montrent
que nous avons tous besoin ou envie de petiller
 amities


Répondre
E

C'est très gentil, Gavroche. C'est un des textes dont je suis le plus fière... Amitiés !


S

Belle trouvaille, ce mot "pétillance" !
Gros bisous de la nuit


Répondre
E

Merci pour le compliment Siratus et bonne soirée à toi !


G

merci d'avoir donne un nom a cette sensation que je connais a chaque decouverte qui pour moi est interresante
 vous avez raison cette fleur correspond a l'idee du mot,merci pour vos ecrits
                    bon mardi


Répondre
E

Merci à vous Gavroche pour tous vos gentils commentaires. Bonne soirée à vous !


I

un gros bisou à toi, brigitte, fais de beaux rêves ....


Répondre
E

Merci Isabelle. Je vais aller me coucher...


I

j'aime ce joli mot, la pétillance, elle est souvent provoquée par les amis, les proches et également par la nature, pour ma part la réflexion, exhaltation et fulgurance de la pensée

je t'offre ce qui pour moi est pétillant (soleil et sérénité ...)




Répondre
E

Merci pour cette belle photo de fontaine pétillante ! Bonne soirée à toi, Isabelle !


:

J'ai bien fait de pousser un peu plus loin la visite de ton blog et j'ai découvert ce joli texte et j'ai bien ressenti tout ce qu'il représentait pour toi et le
message que tu voulais faire passer. Malheureusement, nous sommes dans une société qui ne nous laisse pas beaucoup le temps de vivre ces moments de "pétillance", c'est pour cette raison qu'il faut
s'accrocher à des petits détails, des petits riens qui font que la vie est d'un seul coup plus belle.
Merci pour cette belle réflexion et chapeau bas pour l'écriture

Je vais méditer sur cet écrit... dans mon lit.
Bonne nuit
Amicalement


Répondre
E

Merci pour tes compliments. Ce texte est à  la fois un de ceux dont je suis la plus fière et un résumé de ma philosophie de vie...
Bonne soirée à toi,
Brigitte


C
Eh bien le moins qu'en puisse dire Ecureuil bleu, c'est que ce texte est pétillant, en tout cas, je ne savais pas que ce sentiment que je ressens parfois portait ce nom justement. Le plus difficile c'est quand il disparait, mais j'ai trouvé des petites astuces pratiques pour ne plus sombrer longuement lorsque la pétillance disparait pour faire place grise.
Répondre
E

Le mot n'existe pas : l'adjectif "pétillant", oui, mais le nom "pétillance" : non. Pour moi il représente bien un état, une sensation que l'on a parfois... J'aimerais bien connaître tes astuces
pratiques. Bisous à toi Caro...


L
Je retiendrai ce mot de pétillance, pour l'employer, il n'est pas © ? Et j'essaierai surtout de trouver cette pétillance en moi ! chaleureusementfrédéric ♥
Répondre
E

Bonsoir Frédéric. J'aimerais bien déposer un copyright sur ce mot que j'aime... Je plaisante : les mots sont à tout le monde. Par contre l'article est de moi. Bonne soirée,
Brigitte


M
bisou pétillant, joli choix d'illustration florale sur ce thèmeje comprends bien que ce texte ait motivé la naissance de la communauté, c'était une très bonne idée
Répondre
E

Merci encore Mamalilou...J'ai eu envie de ressortir ce texte qui me plaisait...


Q
C'est tout à fait ce que je pensais en lisant l'un de tes billets hier... Donner, c'est bien, même sans rien attendre... c'est la meilleure façon de recevoir.Je suis sûre que tu mérites largement les prix reçus.Bisous et bon dimanche.
Répondre
E

Merci pour ce compliment, Quichottine !


F
oui c'est un très bel article ! et c'est un joli mot très expressif! c'est dommage pour cette amitié qui a tourné court. mais que cela ne t'empêche pas de pétiller !!
Répondre
E

Ce n'était pas une vraie amitié et cet épisode est maintenant oublié... Bisous, Fanfan !


H
Rebonsoir Brigitte. Je me souviens très bien de votre texte d'origine et je me rappelle aussi avoir laissé un commentaire au sujet de la pétillance qui est un joli mot mais qui n'existe pas. En terme académique, on parlerait de barbarisme mais je préfère considérer qu'il s'agit d'un néologisme. Si j'étais académicien, je le proposerais mais je n'ai pas ce pouvoir. Qu'importe, ce mot dit bien ce qu'il veut dire et vous l'avez très bien choisi. Très douce nuit à vous.  Hugues
Répondre
E

Vous aviez apprécié ce texte, je m'en rappelle. Ce mot me plait beaucoup, ainsi que tout ce qu'il évoque pour moi. et maintenant j'ai trouvé la fleur qui l'illustre parfaitement (à mes yeux). Ce
serait agréable de pouvoir créer des mots... Bonne soirée à vous...


J
Ce texte est pétillant de vie !!!Belle soiréeJackie
Répondre
E

C'est très gentil, Jackie. Bonne soirée à toi aussi !


A
La "pétillance" c'est chaque fois que notre "coeur fait boum"
Répondre
E

En résumé, c'est bien ça...


A
J'aime ta pétillance pour tout ce que tu nous fais partager , pour ces mots qui s'adressent au coeur , pour ces images qui ravissent le regard .Un grand merci pour tout cela et de gros bisous !
Répondre
E

Tes compliments sont pour moi de jolies caresses de l'âme... Bisous


L
bonjour la pétillante !!un bel article !! où tu nous décrits les événnements qui te font vibrer !!bien -!!tu es quelqu'un de positif - généreux - à l'écoute - tu pétilles du bonheur de chaque jour - comme le nom de ton blogbravo - continue dans cette voie bises  lady Marianne
Répondre
E

Parfois je pétille, mais c'est plutôt le week-end et pendant les vacances... Bisous !


M
Dans la vie de tous les jours la plupart des gens sont plutôt avares de compliments et tu as bien raison de dire qu'il est important de partager le positif, de prendre le temps de remercier, de féliciter et aussi de s'ouvrir au monde.Bisous Mirelie
Répondre
E

Oui, ce sont les petits plus qui rendent le chemein de la vie plus agréable... Bisous


D
Coucou Brigitte !  Comme tu la décris bien cette "pétillence", car ce sont les étoiles qui brillent dans "les yeux" quand on est dans cet état de grâce ...  Le gars était ..., je préfère ne pas qualifier,  mais il t'a donné ces quelques moments.  C'est terrible, et je pense que ce n'est pas uniquement notre époque qui fait ça, mais RARES sont les personnes qui écoutent !  Tu peux faire le test aisément ...  Lorsque tu racontes quelque chose à une personne et que, pour des raison x ou y, tu es interrompue ...  Il est rare que ton interlocuteur, reprenne la conversation, là où TOI, tu l'avais laissée ...  Genre de personne à éviter, car uniquement centrée sur elle-même !  Je te souhaite une très belle fin de journée, et moi, je suis contente de pouvoir" papoter" avec toi !  Bisous, Do
Répondre
E

Je suis tout à fait d'accors avec ce que tu dis : rare sont les gens qui écoutent et font attention à ce que tu leur dis... Bisous à toi... 


@
aujourd'hui je n'ai rien de pétillant......je serai plutôt raplapla....faut dire que je me suis coucée à 6h ce matin !!!!par contre cette nuit pour danser sur la piste là je l'était pétillante !!!!!!bonne journée brigittebisousssssss
Répondre
E

Je suis sûre que tu es très pétillante, ma chère Alex ! C'est une chose qui se lit entre les lignes... Bonne soirée à toi !


P
Un texte bien touchant, sur lequel je te rejoins sur différents points communs.La photo accompangant l'article est superbe, merveilleuse, un reflet de couleurs, de pépites, de vie, quelle énergie . Je ne connaissais pas cette fleur originale et sublime.Je te souhaite un beau week-end.A bientôt. BisesPicardine
Répondre
E

Il y a pas mal d'albizzias, appelés aussi "arbres de soie" dans ma région. J'apprécie beaucoup sa fleur... Bon week end à toi, Picardine !


N
la pétillance te va divinement bien. Entretiens là! comme quoi, dans toute stuation, il y a du positif.Aurais tu un faible pour le personnage principal et  écrivain  qui est dans les deux livres de Katerine Pancol dont tu parlespasse un bon we dans la "pétillance" avec ton grand garçon bisesnicole
Répondre
E

Merci Nicole pour tes encouragements. Oui j'ai un grand faible pour Joséphine, amoureuse de son beau-frère Philippe... Et beaucoup d'admiration pour Katherine PANCOL... Bisous !