Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

2020 : Les rubalises s'accrochent partout...

11 Novembre 2020 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Délirer

En pensant à cette année étrange et anxiogène que nous vivons, yeux fermés, je vois des rubans de chantier rouges  et blancs : les rubalises.

Rubalise (ce mot n'existe que depuis 1998) : ruban de signalisation ou ruban de balisage ou « ruban Ferrari » ou « ruban de chantier », est un ruban plastique ou textile aux couleurs vives servant principalement à la délimitation temporaire de zones ou de parcours. 

Les rubalises servent habituellement à délimiter les zones de crime, d'accident ou les chantiers.

Cette année, ils nous envahissent, s'enroulent, se déploient, nous interdisent ceci ou cela.

 

Au premier temps de la valse du confinement, ils se sont enroulés autour des jeux pour enfants, des bancs... Ils ont interdit l'accès aux plages, aux chemins de randonnée, aux parcs, aux forêts, aux salles de sports.

 

Au moment du déconfinement, ils ont disparu dans ces endroits mais ont continué à se reproduire, enroulés autour d'une chaise sur deux dans les bâtiments publics, les bus, les cinémas, les théâtres.

Telles les plantes parasites comme le lierre, ils essoufflent, étouffent, interdisent, limitent, nous privent de liberté. Mais ils sont si légers que le vent les emporte, et sont parfois piétinés ou arrachés.

 

Au second temps de la valse du confinement, ils se sont redéployés autour des jeux pour enfants et autres. Et dans les hypermarchés, contraints d'arrêter de vendre les produits non essentiels, ils s'enroulent maintenant autour des rayons de jouets, de chocolats, de vêtements, de livres ou CD, de bijoux.

Kilomètres de rubans rouges et blancs déployés à la va-vite pour tempérer la colère des petits commerçants obligés de fermer. Décision qui ne fait que des perdants : les petits commerçants, les grands magasins, et les clients !

 

Les rubalises ne cachent rien, comme les vêtements transparents ou trop moulants.

Les rubalises sont frustrants : les jouets sont là, derrière, à portée de main, visibles, tentants et interdits... Idem pour les livres posés sur les rayons, bien en vue, attirants et interdits...

 

Rouge et blanc

Ultra léger

Bloquant

Anxiogène

Liberticide

Inquiétant

Séparant

Exaspérant
 

Dans ce contexte de crise sanitaire, mondiale, pas toujours bien gérée, les uns disent : Rouge et les autres : Blanc. Les masques ont été déclarés "inutiles", "conseillés" puis "obligatoires", même pour les bébés ! Les docteurs et scientifiques occupent les médias, alarmistes ou rassureurs, jamais d'accord...

Le rubalise vole au vent comme les idées, les statistiques, les produits miracles sensés nous protéger.

 

Fragile, piétiné par certains, respecté par les autres. Oppressant et protecteur...

 

Cerf-volant que l'on voudrait voir enfin s'envoler pour retrouver notre liberté, tout en craignant que son plastique pollue les océans.

 

Confinement-déconfinement-accalmie-reconfinement

 

2020 - année rubalise

 

 

 

2020 : Les rubalises s'accrochent partout...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
coucou Brigitte,
je n'arrive pas toujours à mettre des commentaires à partir de mon téléphone aussi j'attends que mon ordi soit allumé pour passer
Tu as très bien réussi à décrire le ressenti de beaucoup de personnes dont moi, sans que j'en ai réellement conscience
Répondre
E
Merci Corinne et bonne soirée
L
Il est vraiment super cet article Brigitte. C'est vraiment très bien observé .Comme quoi....à partir de ce petit ruban on peut aussi tirer des sujets de société...
juste un petit désaccord????????...Le Lierre grimpant est la dernière source de nourriture pour les abeilles avant l'hiver...donc je suis plus indulgent que vous. A très bientôt. Didier
Répondre
E
Bonsoir Didier. Merci de m'avoir lue. Pour le lierre, j'ignorais que les abeilles l'appréciaient. Bonne soirée
A
Oui! en effet avec les rubalises et même sans rubalise... les rues dans mon quartier sont des coupe-gorges! les rideaux baissés, ce sont les lumières qui s'éteignent et un de ces quart'matins, je vais me faire égorger car tout est noir la nuit !!!! Bonne nuit (ne sors pas!, Bises Gise...
Répondre
E
Bonjour Gisèle. Ne sors pas en fin de journée : c'est plus prudent. Bisous
E
Eh bien bravo pour ce texte, parlant ! pauvres commerçants... pauvres restaurateurs, et tout le reste... des mesures sont prises, des mesures qui changent presque tous les jours, de quoi devenir fou.
Répondre
E
Tout à fait, Elisabeth !
D
Bravo pour ce texte ! Ce soir nous en saurons un peu plus, dans le foutage de gueule.... Je plains les commerçants. 2021 ne sera pas mieux, il faudra plusieurs années pour surmonter cette crise. Il va y avoir encore plus de chômeurs, de faillites, de sdf. Bises
Répondre
E
Et de suicides et maladies mentales, je le crains...
P
Tu as très bien résumé la situation de cette année bizarre.Bon courage
Répondre
E
Ils nous bloquent, ils nous stoppent, vivement que leur disparition nous dope!
Répondre
C
Bonsoir Brigitte,
Une année bien spéciale, en effet mais, un jour, toutes ces rubalises tomberont, ça c'est certain ! Patience et, longueur de temps !!!
Que c'est bien décrit, tout cela ! Bonne soirée ! Bisous♥
Répondre
E
Oui, ,Colette : il faut patienter...
C
bonsoir
je ne connaissais pas le terme et justement j'en parlais au téléphone avec une amie, je parlais de "scène de crime" pour imager ces bandes !!!!
pour le bateau on avait pris un pass transport/musées
bisous
Répondre
E
Oui, Francette, ça sert aussi pour délimiter les scènes de crime. Bisous
R
Magnifique ton article Brigitte.
Chez nous dans les commerces les parties qui n'avait lors du 1 pas le droit d'être vendus lesdits produits étaient bouchés, afin de ne pas être tentation on ne le voyait même pas...Beaucoup de plastiques qui casse et qui font du mal a la nature comme tu le souligne. Bisous
Répondre
E
Cela doit dépendre des magasins. Bisous
D
Un mot que je découvre et qui t'a inspiré, un texte superbe , je te dis un grand bravo, tu devais être excellente en composition française, quelle plume!
Bonne journée, bises
Répondre
E
Merci pour tes compliments, Danièle. C'est vrai que j'aime bien écrire. Bisous
E
Je ne comprends pas cette façon de confiner en interdisant de petits commerçants d 'ouvrir alors qu'il reçoivent peu de clients à la fois. Et comment habiller un bébé qui grandit ? Chez moi la bibliothèque est fermée, alors qu'elle ne recevait que 2 personnes à la fois et sur RDV... On ne peut plus acheter de livres sans passer par le net, ma maman ne sait pas faire, je vais passer commande pour elle, c'est compliqué Bonne journée Brigitte, bisous
Répondre
E
Je suis bien d'accord avec toi. On déshabille les petits commerçants au profit des géants du net : Amazon, Cdiscount et autres. Bisous
C
J'aime beaucoup ton analyse de cette année en pointillés. Belle journée à toi. Bisous
Répondre
E
Merci Cathy. Plus j'écrivais, plus je trouvais que ces rubalises résument cette année... Bisous et bonne journée
L
coucou cette année est hyper stressante ; on verra pour 2021 , sans trop y croire ; bisous
Répondre
C
Bonjour Brigitte !
Je comprends ta colère et la partage, c'est vraiment l'année du n'importe quoi, il faut espérer que 2021 sera plus serein au niveau des directives et des résultats;
Bises
Répondre
E
Oui, il faut l'espérer. Bises et bonne journée
B
C'est un très joli texte, définir l'essentiel c'est pointer qui ne l'est pas, c'est une faute de savoir vivre je pense.
Répondre
M
J'aime beaucoup ton texte, Brigitte. Ici un bar à vins est ouvert,il y a du monde... Essentiel ? On adu mal à comprendre la logique... Hier chez Inter,rubalises devant les collants,je mettrai des chaussettes avec ma petite robe? Mais possibilité d'acheter de l'huile essentielle. Essentiel ?
J'attends que le gouvernement, après nous avoir appris à nous laver les mains et aérer notre habitation,nous ordonné comment fêter Noël... vive 2020, vive la dépersonnalisation.
Répondre
E
Bonjour Evelyne. Les incohérences se multiplient, et les petits entrepreneurs sont en train de mourir. Bisous
L
2020! une année qui restera dans les annales et surtout dans nos souvenirs, la vie a pris un sacré coup de mou, une vie enfermée, qui sent le moisi... Excellent ton article sur les rubalises, dont je découvre le nom,ces rubalises qui enferment notre vie ! Bisous et belle journée quand même malgré tout
Répondre
E
Merci Chantal et bonne journée
F
Je suis allée dans une "foirfouille " hier et il n'y avait pratiquement pas de rayons non "rubalisés"; je suis repartie sans rien acheter;Je voulais juste un miroir ! même les rideaux et les draps étaient cachés! Cela devient débile .C'est Amazon qui se remplit les poches en attendant! Bise
Répondre
E
Je suis bien de ton avis ! Bisous
J
je découvre le mot...
tes mots résument bien la situation
bises Monica
Répondre
E
Merci Josette.et bonne journée. Bisous
M
Les ruralises sont des fléaux quand ils s'envolent et s'enroutent un peu partout
Répondre
M
Il est amusant ton texte parce que moi là où j'habite je n'en vois jamais... donc pour moi ils ne seront pas les symboles de l'année, mais resteront ceux des chantiers interdits au public ou des ruines dangereuses interdites aux curieux. Comme quoi selon où l'on vit le ressenti est bien différent ! Bisous et belle journée
Répondre
M
J'habite un hameau et dans mon village les magasins ont bâché en noir les rayons interdits ou bien ils les ont vidé, du coup pas de rubalise, on peut y circuler sans problème. Mais je te rassure, j'en ai vu mais comme je le dis ailleurs que dans les magasins ou les parcs !! bisous
E
C'est amusant car tu es la seule dans ce cas... Bisous et bonne journée
A
Je ne connaissais pas le mot, je le trouve joli; une création récente mais intéressante. MErci!!!
Répondre
S
un article original. je connais le terme de par mon ancien métier, responsable qualité à la SNCF.. il est vrai que parfois, ils sont un peu anxiogènes
Répondre
E
Ah oui, tu dois avoir souvent utilisé ce mot !
Y
bel article sur la rubalise (je ne connaissais même pas ce mot...)...
tellement vrai.. elle envahit de plus en plus nos vies :(
bon 11 novembre
bisous
Répondre
K
Bonjour Brigitte,
Je ne savais pas comment s'appelaient ces rubans que l'on voit pourtant "fleurir" partout. Tu as raison, ils sont frustrants mais il paraît que c'est pour notre sécurité ... admettons.
Je ne les vois que très peu car je ne sors pas où juste ce qu'il faut. Même les courses dites "essentielles" je me les fais livrer.
Restons prudents et vigilants car on pourra toujours tout cerner par ces "rubalises", le virus lui n'en n'a que faire il s'infiltre partout !
Bonne journée Brigitte ... Bisous
Répondre
E
Ah oui, Viviane, ça n'empêche pas le virus de passer, peut-être même de s'y déposer... Bonne journée et bisous
P
Ces rubans risquent de devenir l'emblème de cette horrible année 2020 ! Au gré des décisions plus ou moins chaotiques de ceux qui n'en savent pas plus que nous, ils interdisent ou autorisent à nouveau ! Mais quoi qu'ils fassent ils n'auront pas " ma liberté de penser " ! Bonne journée Brigitte Bisous
Répondre
E
Bien dit, Paulette !
E
Joli compte rendu sur la rubalise qui nous fait perdre nos repères.
Bonne journée.
Bisous
Répondre
E
Merci Erika et bonne journée
M
Bravo pour ce billet d'humeur tout en poésie et...colère !
Rubalise, cerfs volants de plastique qui ne tiennent rien mais interdisent tant !
Mais, Brigitte, aucun rubalise ne contraint notre liberté, nos pensées et nos ressentis !
Bonne journée ????
Répondre
E
Oui, heureusement !
D
très bonne rubrique quasi journalistique l'amie, bon angle de vue, des idées intéressantes, bravo donc!
cela dit c'est quand même mieux que des barbelés, des ronces métalliques
Répondre
E
Encore heureux que nous ne soyons pas parqués en camps de concentration ! Bonne journée