Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un livre hommage d'un fils à sa mère : "Dix-sept ans" d'Eric Fottorino...

17 Octobre 2018 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

Lors du dernier apéritif littéraire au Cap-Ferret auquel j'ai participé Cathy a présenté "Dix-sept ans" d'Eric Fottorino.

J'avais beaucoup apprécié "L'homme qui m'aimait tout bas" du même auteur et j'ai emprunté ce roman à Cathy..

Informations pratiques :

Roman d'Eric Fottorino (ancien Directeur du Monde et romancier) paru en juin 2018 aux Editions Gallimard. 263 pages. Prix : 20,50 €.

 

 

La 4ème de couverture :

«Lina n’était jamais vraiment là. Tout se passait dans son regard. J’en connaissais les nuances, les reflets, les défaites. Une ombre passait dans ses yeux, une ombre dure qui fanait son visage. Elle était là mais elle était loin. Je ne comprenais pas ces sautes d’humeur, ces sautes d’amour.» 
Un dimanche de décembre, une femme livre à ses trois fils le secret qui l’étouffe. En révélant une souffrance insoupçonnée, cette mère niée par les siens depuis l’adolescence se révèle dans toute son humanité et son obstination à vivre libre, bien qu’à jamais blessée. 
Une trentaine d’années après Rochelle, Éric Fottorino apporte la pièce manquante de sa quête identitaire. À travers le portrait solaire et douloureux d’une mère inconnue, l’auteur de Korsakov et de L’homme qui m’aimait tout bas donne ici le plus personnel de ses romans.

 

 

Mon ressenti :; 

Après nous avoir parlé de Michel, son père adoptif dans "L'homme qui m'aimait tout bas", l'auteur nous raconte ici sa relation difficile avec Lina, sa mère, qui l'a eu à 17 ans.

La vie a cabossé Lina qui a eu une fille après Eric et n'a pas pu la garder. Du coup elle n'a pas su donner de tendresse à son aîné, ni lui montrer son amour.

 

J'ai apprécié l'évocation par l'auteur de lieux que je connais : Bordeaux, La Rochelle, Barbezieux, Nice, et le partage de souvenirs entre la mère et le fils...

Ce roman est bien écrit et certains passages sont touchants.

Mais j'avais été plus émue par "L'homme qui m'aimait tout bas". Dans celui-ci la relation entre l'auteur et son père adoptif est devenue banale alors que celle avec son père biologique semble importante. 

Sa quête d'identité jusqu'à revenir sur les lieux où il est né et où sa mère n'était qu'à lui m'a parue un peu longue.

La fin est belle. Eric retrouve enfin sa petite maman... 

 

 

 

 

 

 

Quelques extraits :

- J'ai pensé à appeler Lina. Chaque jour je pense à l'appeler. Chaque jour je ne l'appelle pas.

- J'ai imaginé qu'elle avait encore dix-sept ans et qu'elle me raconterait tout depuis le début. Que nos vies allaient recommencer. Que ma confiance renaîtrait.

- Papy Jean parlait couramment le sanglier, mieux que le langage des hommes, et des pères à leur fille.

- L’amour de ma mère, je ne l’ai pas senti. Il a manqué une étincelle. Sur l’adolescente qui attendait la délivrance, elle ne m’a jamais éclairé. Trop coupable pour articuler un mot. C’est dans ce silence que nous nous sommes perdus. Le silence. Il est devenu notre marque de fabrique. Depuis toutes ces années, ne rien se dire a été notre mode unique de conversation

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Un de mes prochains, mais pas tout de suite ! Je suis intriguée par ce secret de famille qui se révèle entre la poire et le fromage ( juste une expression ! ) mais dont les dégâts ont retenti bien avant sa révélation ! Merci pour ce partage !
Répondre
É
Bonjour Matatoune. Je te le conseille même si j'ai préféré l'hommage à son père adoptif. Bonne journée
C
Merci Brigitte pour ta belle présentation et ton appréciable ressenti ! Bon jeudi ! Bisous♥
Répondre
C
oups j'ai oubliée : des nouvelles de ce vol ?? as-tu récupéré quelque chose ??
Répondre
L
C'est bien, il a bien raison de petit.
Répondre
C
En ce moment je ne suis pas en mode lecture ...<br /> Bisous bonne soirée
Répondre
C
bonsoir<br /> plutôt rare je pense chez un homme, ces confidences..<br /> Bisous
Répondre
R
I like how you explored the strong emotions of this story. Friendship
Répondre
R
ça doit être un livre poignant...Bisous Brigitte
Répondre
V
je ne le connaissais pas, mais ce n'est pas ce que préfère comme histoire... gros bisous Brigitte. cathy
Répondre
N
Un auteur inconnu en ce qui me concerne, Brigitte, mais tu en parles très bien. Bisous et douce journée
Répondre
D
Je n'ai jamais rien lu de cet auteur, tu me donnes envie de le découvrir.<br /> Bonne journée, bises
Répondre
F
je ne connais pas cet auteur.. à découvrir..<br /> bisous<br /> françoise80
Répondre
D
intéressant, néanmoins sans plus
Répondre
L
Je n'ai lu aucun des romans de cet auteur, celui-là a l'air bien. Bisous
Répondre
A
un hommage d'un fils à sa mère... très beau et... amusant: Ariane Grimm a fait la même chose en archivant pour moi tout ce qu'elle a écrit, y compris ce que j'ai fait de mal... et qui est publié (je ne pouvais pas m'en empêcher). Bonne journée, Ecureuil
Répondre
É
C'est plutôt toi qui rend hommage à ta fille en publiant ses journaux. Bonne journée et bisous Gisèle
M
La médiathèque vient de le commander alors je le lirai c'est sûr d'autant plus que j'avais beaucoup aimé "L'homme qui m'aimait tout bas". Bisous et merci pour cette présentation
Répondre
É
Il y a des passages très émouvants dans celui-ci mais j'ai préféré l'hommage à son père adoptif. Bisous et bonne journée
Q
Pour l'instant, je n'en ai lu aucun.<br /> Merci pour ton avis de lectrice.<br /> Bisous et douce journée.
Répondre
L
Je ne connais pas les romans écris par Eric Fottorino.<br /> Je me le note, car c'est le style que j'aime lire...<br /> Bonne journée<br /> Bisous
Répondre
É
Merci Erika et bisous
L
un auteur et journaliste que je respecte
Répondre
P
Pas trop d'inspiration sur ce sujet, merci en tous cas pour cette proposition de lecture.<br /> Bise et bonne journée
Répondre
M
Un livre que j’ai déjà croisé souvent et que j’ai noté sur ma liste. Et je le maintiens... Merci Brigitte et belle journée.
Répondre
E
Tu as raison de lire, Ecureuil bleu, c'est mieux que regarder la télé. Regarde dans tes messages "indésirables", j'ai essayé de t'écrire plusieurs fois par l'intermédiaire de la case "contact", mais visiblement ça ne marche pas. Moi, tous mes commentaires arrivent dans mes "indésirables" depuis longtemps. Très cordialement. Eliane.
Répondre
É
Je t'ai répondu depuis, Eliane. Bonne journée
J
Une naissance hâtive bouleverse la vie d'une jeune fille... une seconde naissance, était-elle voulue... merci Brigitte, bises
Répondre
É
Les deux n'étaient pas voulues mais la jeune femme aurait aimé les garder. Bonne journée et bisous
M
C'est toujours agréable de lire un livre évoquant des endroits que l'on connait
Répondre