Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

La citrouille qui ne voulait pas fêter Halloween...

2 Novembre 2013 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Cuisiner

Il était une fois, un 31 octobre, une citrouille, jeune, jolie et rondelette. Elle ne voulait pas finir comme les autres citrouilles entassées avec elle dans un hangar, toutes émoustillées à l’idée de participer à la fête d’Halloween.

Les pauvres ne savaient pas qu’elles allaient être vidées, découpées, décorées.

La citrouille qui ne voulait pas fêter Halloween réussit à bouger et s’écarter des autres. En dégringolant du tas elle prit de la vitesse et se mit à rouler dans la pente. Elle n’arrivait plus à s’arrêter. Pas encore transformée en carrosse elle n’avait pas de freins et se demandait comment elle allait rencontrer Cendrillon et sa marraine la fée…

Elle roula, roula, ballottée, affolée, regrettant presque de n’être pas restée avec les autres. Cabossée de toutes parts –le prix de la liberté- elle finit par s’arrêter sous un pont occupé par des SDF. Un jeune homme, mince et pas charmant, la ramassa.

Il hésita à l’ouvrir et la faire cuire. Il aurait eu à manger pour plusieurs jours.

Il hésita à lui déposer un baiser : elle se serait peut-être transformée en princesse et  lui aurait offert un dîner.

Il hésita à la frotter comme la lampe d’Aladin : elle aurait peut-être exaucé ses vœux  :  manger, avoir un toit, trouver un emploi.

Il aurait pu la garder près de lui comme un trophée, se contenter de la regarder.

Il alla voir sa voisine, une dame bien fatiguée qui vivait sous le pont et n’avait plus de forces, pas mangé depuis plusieurs jours. Avec d’autres minces pas charmants, plus jeunes ou plus vieux et leurs petits réchauds à gaz, ils préparèrent pour la dame une belle soupe à la citrouille.

D’autres citrouilles ébranlées par le chute de celle qui ne voulait pas fêter Halloween avaient chuté à leur tour, dévalé la pente et atterri sous le pont. Les minces pas charmants et la dame à présent rassasiée firent la fête à ces citrouilles.

citrouille.png

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q

C'est un très joli conte.


Merci pour ces moments d'espoir offerts.


Bisous et douce journée.
Répondre
E


Merci pour le compliment Quichottine et bonne journée



G

quel beau conte! bon dimanche!
Répondre
E


Bonjour Geneviève.  Impossible d aller sur ton blog.... problème d adresse...



G

un joli conte . bon week end
Répondre
C

Un joli conte ... qui en vaut d'autres !


Bonne soirée !
Répondre
S

merci de l'avoir partagé avec nous


je te souhaite une excellente soirée
ti bo du samedi
Répondre
C

C'est un très joli conte ! merci... Bisous
Répondre
M

Il était une fois.... une belle histoire de citrouilles humanitaires.


Gros bisous
Répondre
H

Bonsoir Brigitte


En somme, ce qui aurait pu être un conte de fée, toune plus prosaïquement à ce qui pourrait être un épisode aux restos du coeur, et l'histoire finit bien quand même.


Bonne soirée
Répondre
M

un beau conte qui fait les bons amis^^
Répondre
E


Joli jeu de mot, Evelyne



M

Merci de cette belle histoire de citrouille et bravo..un vrai conte pour enfant..mille bises et belle soirée !
Répondre
M

Une bien jolie comptine pour les grands enfants que nous sommes!
Répondre
C

Un joli conte, une histoire qui finit bien...
Répondre
D

aie aie aie pauvre jeune citrouille ... il est dur dur "d'essuyer les plâtres" comme on dit ...mais le geste du pas charmant envers encore plus pauvre que lui est louable (sauf pour les
citrouilles quoi !! )


un conte plein d'enseignement sur les dures lois de la vie ...


bisous et bonne après-midi



Répondre
E


Bonsoir Muriel. C'est bien ceque je  voulais dire. Bisous



C

je me suis peut être mal exprimé sur mon blog, mais je l'ai retrouvé mon livre pour dessiner les chats, mais celui que j'ai fait devait être fou !!!!
Répondre
P

Bonjour Ecureuilbleu,


Je ne sais comment voir ce conte, d'une part la citrouille a vécu une aventure extraordinaire et c'est magnifique, et d'autre part elle s'est battue pour ne finir qu' vulgaire soupe.  


Finalement j'en concluerais que la liberté n'a pas de prix et qu'il vaut mieux en jouir quelques moments quitte à le payer très cher que de suivre le troupeau et ne connaitre que
l'asservissement.


Bon samedi après midi
Répondre
E


Bonjour Pascal.  Pour moi c etait plutôt : mieux vaut finir pourunr bonne cause que gaspillée. Bonne journée



M

Merci Brigitte pour cette belle histoire- bonne journée - bises
Répondre
A

Une belle histoire ! Et qui finit bien. Merci pour ce sourire plein de magie et de fantaisie.


Amitiés


Alain
Répondre
E


Bonsoir Alain et merci pour le compliment



V

Très originale ton histoire


Bisous
Répondre
F

Comme je les comprends, étaient elles Six mortes de trouille du sacrifice suprème?
Répondre
C

Bonour Brigitte,


Une belle histoire de citrouille qui finit bien 


Bon week end


Bisous


 
Répondre
M

une belle histoire...


si les citrouilles pensaient (et pas qu'elles...) la vie serait peut être plus douce pour certains !


bisousssssssssssss  et bon we à toi
Répondre
C

Une jolie histoire de citrouille, et une très belle fin.


Je déteste halloween, heureusement cette horreur n'a pas pris en France! Bisous
Répondre
O

Belle fin pour cette citrouille qui servi un merveilleux repas pour tous ces ventres affamés


Et comme bien contée est cette fabliette


Bisous
Répondre
J

une belle histoire qui change un peu des sorcières...ou des princes charmants avec ces minces ps forcément méchants


bonne journée Brigitte
Répondre
E


Bonsoir Josette et merci pour le compliment



C

Tu aurais pu le mettre dans chez Créocora pour participer à son article sur les rêves.. on dirait un rêve.. 
Répondre
E


Oui mais j en avais déjà un autre... Bisous



K

Etonnante ton histoire ! bonne journée
Répondre
D

une petit texte original et bien sympa,


au final, elle finit aussi découpée, videée et mangée pour la bonne cause :)


Bravo


Domie
Répondre
E


Oui Domi. Pour la citrouille le résultat est le meme mais sa fin a été utile...



J

Ah coupée cuite et mangée tout de même mais la cause est bien plus noble, merci Brigitte, bises, jill
Répondre
B

bonjour, ma chère Brigitte
un conte charmant
(sauf pour les citrouilles...)
plein d'humour et de générossité
bon weekend
gros bisous d'amitié
jean-marie
Répondre
E


Bonjour mon cher Jean-Marie.  Merci pour le compliment et bonne journée.  Bisous



M

un bien joli conte, si seulement ça pouvait toujours terminé ainsi, on peut essayer de rêver.....douce journée à toi
Répondre