Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

La multiplication Assyrienne...

9 Juillet 2022 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Découvrir

Il y a quelques jours je vous ai proposé une énigme avec des chiffres romains.

En commentaire, Tadloiduciné a mis un lien vers un article sur le calcul à Rome. Cela m'a rappelé la multiplication assyrienne que j'ai découverte il y a près de 60 ans. J'en avais parlé sur ce blog en juillet 2009.

************

Je ne vous cache pas que j'ai toujours aimé les maths...
Quand j'étais petite, je lisais "Tout l'Univers", une revue scientifique pour les enfants.
J'y ai découvert la multiplication Assyrienne inventée par un peuple qui ne disposait pas de calculettes (bien sûr) mais de cailloux ou coquillages, et ne savait que multiplier ou diviser par 2.

Je vous explique :
Pour multiplier par exemple 25 par 18, il faut faire 2 tas de cailloux : un de 25 à gauche et un autre de 18 à droite. Il est préférable de mettre le plus grand nombre à gauche.

Dans le tas de gauche, vous allez diviser par 2 (en laissant tomber le reste quand il y en a : 25/2=12 avec reste 1, on met : 12) et dans le tas de droite vous allez multiplier par 2. On s'arrête quand on arrive à 1 dans le tas de gauche.

25                 18
12                 36
 6                   72 
3                 144
1                 288

Ensuite on supprime toutes les lignes commençant par un nombre pair dans le tas de gauche. Il reste :

25                 18
3                 144
1                 288

Il faut alors additionner tous les nombres se trouvant dans la colonne de droite : 18 + 144 + 288 = 450.
Vérifiez : 25 * 18 = 450
Essayez, vous allez voir : c'est très amusant. Et si vous avez des enfants, cela devrait leur plaire...


Coquillages appelés "Yeux de Sainte Lucie", trouvés en Corse

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
C'est bien compliqué, pour des gens qui ne savent pas calculer
Répondre
E
Il suffit de doubler ou diviser par2...
C
J'avais entendu parler de cette méthode mais je ne savais vraiment plus en quoi elle consistait.
Répondre
E
Je la trouve astucieuse. Bonne soirée
E
Oh mon dieu ! je vais regarder ça quand j'aurai le temps, je vais aller me baigner (avant de me baigner, enlever les insectes dans l'eau, balayer les feuilles du bourdaine près des dalles de la piscine, je le fais 2 fois par jour, il y a eu de quoi remplir 4 seaux depuis 2 mois....) et préparer le repas du soir. Bisous et espérons que les feux s'arrêtent vite, c'est urgent, ça fait tellement peur.
Répondre
E
Oui, ces feux font peur. Toute la journée nous avons senti les fumées de l'incendie à La Teste
É
Merci pour ces calculs que je ne connaissais pas !
Répondre
F
Je vais relire ceci à tête reposée ;il me semble que c'est très intéressant mais il me faut du temps pour assimiler les maths!Bise
Répondre
A
Eh ben tu vois, bien que mes neurones soient en perdition, ce mode de calcul: diviser et multiplier, les a réveillés. Mon goût pour le calcul est revenu. Chic. En outre, tu expliques très bien. Merci. Bonne soirée, Gisèle
Répondre
E
C'est gentil, Gisèle. Bonne journée et bisous
T
Bonjour;<br /> C'est amusant, je ne connaissais pas.<br /> <br /> Il fait beau et c'est tant mieux.<br /> <br /> J'espère que tout va bien pour vous.<br /> <br /> Bon week-end<br /> <br /> Humour à toutes les sauces pour ce week-end!
Répondre
C
bonjour Brigitte<br /> c'est amusant cette façon de compter.<br /> Pour les yeux de ste Lucie ce ne sont pas des coquillages mais des opercules d'escargot de mer.Sur le Vieux Port à Marseille, ils le vendent aussi comme porte bonheur...<br /> La vidéo sur le Mans fonctionne je viens d'y aller<br /> bisous
Répondre
E
Oui tu as raison, ce sont des opercules. Bisous
M
J'avais appris ça aussi et puis comme beaucoup de choses dont on ne sert pas, on oublie ! Bisous et bonne journée
Répondre
C
J'avais appris ça dans mes cours de latin, mais depuis classé dans les oubliettes. Bon week-end Daniel
Répondre
.
elle sait faire ...et également les calculs .... bravo ...bon samedi
Répondre
L
Je suis une matheuse contrariée...transformée en littéraire.<br /> Par contre je dois être bouchée ce matin car je ne comprends pas comment tu obtiens 18 144 288 et où sont passés le 36 et 72.<br /> Bisous<br /> Lavandine
Répondre
E
Ensuite on supprime toutes les lignes commençant par un nombre pair dans le tas de gauche., donc la 2ème et la 3ème ligne.<br /> Bisous
S
c'est encore bien compliqué pour ma petite tête
Répondre
P
Amusant et astucieux. Mais il en faut des cailloux.
Répondre
E
Oui, c'est vrai !
L
Contrairement à toi, j'ai toujours détesté les maths, je préférais déjà écrire des poèmes ou des petites historiettes et la multiplication Assyrienne ne m'emballe pas plus que les trains et les robinets...<br /> Et comme j'ai une calculette (bien que les coquillages soient plus jolis) je ne me casse pas la tête.<br /> Bisous et bonne journée
Répondre
E
C'est plus facile avec une calculette, mais ils n'en n'avaient pas. Bonne journée et bisous
C
Merci pour cette decouverte j avoue que je ne connais pas du tout. Heureuse que mon czrnet de voyage re plaise. Bises. Celine
Répondre
P
Coucou Brigitte,<br /> C'est très intéressant, merci.<br /> Les maths et moi on était pas copains du tout quand j'étais gamine, c'est venu un peu plus tard, mais sans passion non plus ;-) Je préférais les langues.<br /> Bisous et bonne journée
Répondre
E
Chacun son truc : j'étais nulle en langues... Bonne journée et bisous
J
Il y a des astuces à pas mal de chose, en maths comme pour mémoriser, merci Brigitte, bises
Répondre
D
super, j'ai essayé, ça marche, mais ça vaut pas la calculette ;-)
Répondre