Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

"Javert : l'homme sous l'uniforme" de Pierre Sarrasin...

22 Avril 2022 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

Dans le cadre de l’opération Masse Critique spéciale Kobo Originals, j'ai eu la chance d'être sélectionnée pour intégrer le club de lecture "feel good et romance" ! Je deviens ainsi pour 2022 ambassadrice de la collection sur Babelio, comme 59 autres lecteurs et lectrices. J'ai reçu un premier livre numérique à chroniquer en décembre 2021 :"Des cookies pour Noël" de Cali Keys, puis un autre en 2022 : "Nage de crabe sauce Lyonnaise". J'ai reçu il y a quelques jours celui-ci : "Javert" de Pierre Sarrasin.

Informations pratiques : Paru en mars 2022 aux éditions "Kobo original". 225 pages.   

La 4ème de couverture :

Javert est le personnage maudit du plus sublime et fameux roman de Victor Hugo, Les Misérables. Le visage toujours à moitié dissimulé sous son chapeau haut-de-forme et le col de son long pardessus noir, Javert semble inaccessible au commun des mortels.
Mais sous ses abords rugueux et sa dureté apparente, qui est-il réellement ? Dans un XIXe siècle où règnent encore la misère et le crime, plongez dans l’enfance de Javert, laissez vous happer par ses premiers émois de jeune homme et découvrez enfin que sous l’uniforme de l’énigmatique policier, se cache un cœur qui ne demande qu’à battre la chamade…
 

Mon ressenti :

Dans ce roman nous retrouvons des personnages portant les mêmes noms que ceux imaginés par Victor Hugo dans "Les Misérables" : Javert, Jean Valjean, Fantine, Cosette, Thénardier, Marius, Eponine, Gavroche et des noms de lieux comme "Montfermeil" ou "la rue Plumet". L'histoire se déroule à la même époque, au début du 19ème siècle. Mais c'est quasiment tout...

Javert arrive à Montfermeil en 1815, comme jeune inspecteur de police, ayant passé son enfance au bagne de Toulon où sa mère travaillait et où il s'est lié d'amitié avec un bagnard qui lui a appris à lire : Jean Valjean. Il est intransigeant et ne connait rien à la vie. Il va rencontrer Fantine, maman de Cosette, qui vit dans un camp de bohémiens et en tomber amoureux. On le retrouve à Paris en 1831, devenu commissaire de police, inflexible et compétent, sous les ordres du préfet Gisquet.

Dans ce roman, le  méchant Javert des Misérables est plutôt gentil.

C'est bien écrit et se lit bien. Le contexte historique est intéressant,  et bien dépeint mais je ne trouve pas que ce soit une romance ni un feel-good, et ne comprend pas pourquoi il fait partie de cette sélection de Kobo original.

D'autre part je ne vois pas l'intérêt d'avoir repris les noms des héros des Misérables puisqu'il y a peu de rapport...

Il y a beaucoup de personnages mais ils restent superficiels et je ne me suis attachée à aucun. C'est dommage...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Un peu déroutant je pense de reprendre les personnages des Misérables mais en changeant le personnage de Javert. Pour ceux qui connaissent les Misérables, on doit s'y perdre.
Répondre
E
Oui, ce n'était pas indispensable...
C
Et Victor Hugo serait-il content que l'on reprenne les mêmes noms que ses personnages? Hum hum...
Répondre
E
Pas sûr...
coucou merci pour ton ressenti; bisous
Répondre
A
Je ne suis pas sûre que je me procurerai le livre mais je suis certaine d'une chose: ton ressenti est passionnant concernant ce Javert. Merci!
Répondre
E
Merci Gisèle et bonne journée. Bisous
P
Ce roman a l'air très bien, j'aime bien les pastiches. Je viens aussi d'être sélectionnée pour cette opération, mais j'ai dû renoncer, on ne peut pas récupérer les ebooks depuis la Suisse malheureusement. Pas grave je viens de remporter le seul que je voulais dan la dernière MC. Bon dimanche. Bisous
Répondre
E
Bonjour Pat. Justement ce n'est pas un pastiche car les personnages sont très différents. Bonne journée et bisous
C
Bonjour Brigitte, pour ton ressenti et bon dimanche. Bisous♥
Répondre
C
... merci pour ... bien entendu ...
S
merci d'exprimer ton avis qui forge un peu le nôtre sur de futures lectures
Répondre
P
Eh ! tu sais envoyer quelques vacheries ! Donc selon toi, une tentative raté de réhabiliter Javert. Mais Javert n'a pas a être réhabilité et ce n'est pas un homme c'est une fonction. Pourquoi vouloir en faire un homme, un policier banal. Ce n'est pas un policier banal, c'est l'incarnation de la police qui traque inlassablement le crime mais avec des œillères.
Répondre
E
Je n'ai pas dit que c'était raté. Je donne mon ressenti et les questions que je me suis posées. Il ne me semble pas que ce sont des vacheries
R
Merci pour tes impressions qui nous évite du coup des écueils. bisous bisous
Répondre
D
merci pour ton ressenti . Tu ne sembles pas très enthousiasmée par cette lecture.<br /> Très belle journée et bon week-end.<br /> bises
Répondre
E
C'est bien écrit et intéressant, mais les noms tirés des Misérables auraient pu être autres. Bonne journée et bisous
L
Aujourd'hui, on réécrit des livres très bien écrits par le passé, on refait des films très bien joués et réalisés dans le passé, ne serait-ce pas par manque d'imagination ???<br /> Bisous et bonne journée
Répondre
E
Là je ne crois pas car l'auteur s'écarte de l'histoire des Misérables. Bonne journée et bisous
C
bonjour<br /> je ne m'attendais pas à ce que tu aies une kobo, toi la grande lectrice. Nous on a chacun une kindle pour les voyages c'est très pratique<br /> bisous
Répondre
E
Je n'ai pas de Kobo mais j'ai l'applicatif sur mon ordi. Bisous
A
Javert! N'est-ce pas le personnage joué par Michel BOuquet dont les yeux te faisaient peur? Bravo d'être nommée directrice de la collection Babelio. Gisèle
Répondre
E
Oh non, pas directrice, simplement ambassadrice. Bonne journée et bisous
D
un avis mitigé donc...
Répondre
P
Coucou Brigitte,<br /> Un Javert devenu plutôt gentil, c'est à lire ça ;-)<br /> Merci pour le partage.<br /> Bisous et bonne journée
Répondre
J
merci de ton avis Brigitte<br /> bonne journée et bises
Répondre
A
Très bonne critique; je te trouve impartial, juste, c'est intéressant.
Répondre
J
Merci pour ta lecture de ce roman Brigitte, bon vendredi, bises jill
Répondre