Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Disparition d''un avion : "Constellation" d'Adrien Bosc...

7 Décembre 2021 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

J'ai retrouvé ce livre dans ma bibliothèque, sans me rappeler comment il y avait atterri : acheté ou trouvé dans une boite à livres ?

 

Informations pratiques : Paru en 2014 aux éditions "Stock". 193 pages. 18 €. Grand Prix du roman de l'Académie Française en 2014

 

La 4ème de couverture :

Le 27 octobre 1949, le nouvel avion d’Air France, le Constellation, lancé par l’extravagant M. Howard Hughes, accueille trente-sept passagers.
Le 28 octobre, l’avion ne répond plus à la tour de contrôle. Il a disparu en descendant sur l’île Santa Maria, dans l’archipel des Açores. Aucun survivant. La question que pose Adrien Bosc dans cet ambitieux premier roman n’est pas tant comment, mais pourquoi ? Quel est l’enchaînement d’infimes causalités qui, mises bout à bout, ont précipité l’avion vers le mont Redondo ? Quel est le hasard objectif, notion chère aux surréalistes, qui rend "nécessaire" ce tombeau d’acier ? Et qui sont les passagers ?
Si l’on connaît Marcel Cerdan, l’amant boxeur d’Édith Piaf, si l’on se souvient de cette musicienne prodige que fut Ginette Neveu, dont une partie du violon sera retrouvée des années après, l’auteur lie les destins entre eux. "Entendre les morts, écrire leur légende minuscule et offrir à quarante huit hommes et femmes, comme autant de constellations, vie et récit."

 

Mon ressenti :

Le 27 octobre 1949, le Constellation, avion quadrimoteur immatriculé F-BAZN décolle de l'aéroport d'Orly, en direction de New-York avec 48 personnes à son bord, dont Marcel Cerdan, champion de boxe et amant d'Edith Piaf et Ginette Neveu, violoniste Prodige.  L'avion disparait dans l'archipel des Açores et il n'y aura aucun survivant.

Adrien Bosc nous présente les différents passagers, moins célèbres, et nous raconte l'enquête qui a eu lieu ensuite pour connaître les circonstances de l'accident. C'est plus un documentaire, une enquête journalistique qu'un roman. Les autres passagers sont brièvement évoqués, et du coup l'on ne s'attache à personne.

Au bout d'un moment, j'ai commencé à m'ennuyer et je ne l'ai terminé que parce qu'il était court et que cette période de l'après-guerre, porteuse d'espoir m'intéressait.

Trop souvent, l'auteur fait référence à des évènements ou personnes qui n'ont rien à voir dans cette histoire.

Ma note : 3,5/5

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Je ne connais pas ce livre et tu ne me donnes pas envie de le découvrir. Bonne journée bisous
Répondre
E
Merci Pat et bisous
C
Bonsoir Brigitte, merci pour ton ressenti. Bonne soirée. Bisous♥
Répondre
C
Quand je n'aime pas une lecture, j'ai difficile de la continuer. Parfois j'y reviens plus tard.
Répondre
C
bonjour
je capitule plus vite !! je lis en ce moment "mémoires mortes" de P. Cornwell
j'aime bien
bisous
Répondre
F
Donc ce livre n'est pas très intéressant !Bonne soirée
Répondre
R
Ton ressenti me permet de dire que je zappe. Bisous merci
Répondre
A
merci Ecureuil Bleu de nous présenter ce livre dont l'histoire m'avait bouleversée à l'époque! J'étais bien jeune encore et j'étais allée à Pleyel écouter Genette Neveu. Cerdan, on en parlait beaucoup à l'époque car c'était le Champion du Monde, on était très fière de lui en France. Ah! toute ma jeunesse cette histoire! Bonne soirée, Gisèle
Répondre
E
Oui l'histoire de cet accident est bouleversante. Bisous
J
Bonjour Brigitte, dès que j'aurai terminé "la valse aux adieux " de Kundera , je m'attelle Adrien Bosc et sa "Constellation" qui me fait déjà de l'œil..
Répondre
L
Je connaissais le constellation mais pas les détails.

Grosses bises et belle journée.
Lavandine
Répondre
M
Peut être si tu l'avais oublié, et laissé dans un coin, c'est qu'il ne devait pas être lu.
Bonne journée.
Gros bisous
Répondre
S
je ne suis pas sûre de l'acheter... sourires
Répondre
M
Cela ne donne pas envie de le lire. Bisous
Répondre
Y
un livre à ne pas conseiller donc..
bizzoooo
Répondre
P
Ah, manifestement un livre à oublier.
Très rare que tu donnes ce genre de note.
Bisous et bonne journée
Répondre
L
Donc ce livre est à éviter !
Bisous et bonne journée
Répondre
E
Non, pas forcément...
M
Un vol à la triste renommée ! Bonne journée 😉
Répondre
J
Pauvre Edith Piaf inconsolable avec cet accident d'avion et la mort de son amant.... merci Brigitte, bises
Répondre
M
Malgré son aspect documentaire, il se lit commet un roman. Perso je l'avais beaucoup aimé quand je l'ai lu en 2015 et d'ailleurs l'auteur avait obtenu pour son livre le grand prix de l'académie française, qui n'est pas donné à tout le monde. Mais je reconnais que mon père travaillant dans l'aviation, j'ai baigné dedans quand j'étais petite ce qui a peut-être contribué à mon plaisir de le lire. Dommage que tu t'y sois ennuyée. Mais notre ressenti nous appartient et tu nous l'expliques avec beaucoup de sincérité, ce que j'apprécie toujours, tu le sais. Bisous et une belle journée
Répondre
E
J'ai bien apprécié le début, mais les personnages restent superficiels, et l'on dirait plus un livret de nouvelles qu'un roman. Bisous
D
merci pour ce point de vue
Répondre