Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

"Cent vingt francs" de Xavier Le Clerc...

26 Novembre 2021 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

J'ai emprunté ce roman à la médiathèque, parmi les nouveautés.

Informations pratiques : Paru en février 2021 aux éditions "Gallimard". 145 pages. 15 €. 

 

La 4ème de couverture :

« Saïd, qui s’était engagé pour nourrir les siens, s’interrogeait. Le jeune soldat blond avait-il reçu une prime de deux cents francs à son arrivée ? Recevait-il lui aussi une solde journalière de cinquante centimes ? Était-ce assez en Allemagne pour s’acheter tous les mois un demi-kilo de pain, trois oeufs et un peu de lait ? Sa famille postulerait-elle pour une prime de veuvage de cent vingt francs ?
Cent vingt francs. C’était le prix d’un homme, du malheur de sa famille. Et Saïd, qui n’avait jamais appris à calculer, se demandait combien de kilos de pain, d’œufs et de lait pourrait bien valoir son propre corps déchiqueté, tant il avait pris l’habitude de s’imaginer les viscères à l’air, dévorées par les rats, avec le fatalisme d’un paysan qui avait connu et qui donc connaîtrait de nouveau, un jour lointain peut-être, mais un jour sûrement, la mauvaise récolte de trop. »

 

Mon ressenti :

Dans ce court roman, l'auteur, Xavier Le Clerc, né en Algérie retrace la vie de son arrière-grand-père kabyle, mort à Verdun en 1917.

Saïd est né en 1893 dans une Algérie ravagée par la famine. Orphelin de père très jeune il est élevé par sa mère, Tassahdith, femme courageuse, A 18 ans, pour nourrir sa femme et ses deux fils, il s'engage dans l'armée Française et participe à la campagne de pacification du Maroc, puis est envoyé dans les tranchées de Verdun. Là il croisera Babacar, un tirailleur Sénégalais , Gaston et René, deux soldats métropolitains. 

120 francs c'est le prix de sa vie, ce que touchera sa veuve.

Ce roman est bien écrit, très émouvant. La vie de Saïd est balayée dans son ensemble, dans le premier et le troisième tiers du livre. Au milieu, une partie est consacré à Dora, fabricante d'automates, que Saïd, enfant, croisera un jour à Constantinople. La vie de cette femme courageuse, créative, inventive m'a beaucoup intéressée mais le lien avec Saïd est ténu et elle mériterait d'être l'héroïne d'un roman à elle seule.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
É
La vie d'un homme à ce prix là ! C'est inadmissible ... et pourtant ! Je note ! Bon week-end ! Bises
Répondre
P
Ce livre a l air très bien. Merci pour cette idée. Bonne soirée bisous
Répondre
S
encore un livre que je note
Répondre
C
Bonjour Brigitte, sûrement intéressant à lire, ce livre. Merci de ta présentation et de ton ressenti. Bisous♥
Répondre
B
Un témoignage qui fait réfléchir
Répondre
E
C'est choquant et tellement triste de savoir que la vie de cet homme pouvait être donnée pour 120 francs ! Bon week-end Brigitte, bisous
Répondre
C
bonjour
j'ai entendu une journaliste, à la télé en parler..avec passion d'ailleurs
bisous
Répondre
J
Bonjour Brigitte, 120 francs pour le prix d'une vie , c'est si peu , misère . Un roman qui me semble ancrée dans le réalisme et la littérature on ne peut plus classique .Un bon combo qui t'a plu . Merci pour la découverte.
Répondre
E
Merci Jerry et bon après-midi
R
une vie qui ne valait pas grand chose mais de nos jours vaut elle plus? Je crois même que c'est moins...Bisous
Répondre
L
Je ne crois pas que je lirai ce livre, l'Algérie, c'est encore un sujet très sensible, j'ai beaucoup d'amis de là-bas et mon mari y a guerroyé, ce n'est pas assez loin !
Bisous et belle journée
Répondre
A
120 francs le prix d'un homme! Il se moque de nous! Ça vaut plus cher que ça! Bon, je vais lire ton ressenti et j'en tirerai une conclusion moi-même. Bonne journée Brigitte, Gisèle
Répondre
E
C'était en 14-18, Gisèle... Bisous
.
♥ tout simplement !!!
Répondre
C
Un récit de vie, cela doit être intéressant.
Répondre
P
Cela me fait bondir que l'on ose évaluer la vie d'un homme en monnaie ! La guerre est tout sauf humaine ! Je ne pense pas lire ce livre qui a pourtant le mérite d'avoir été écrit ! Bonne journée Brigitte Bisous
Répondre
E
Ce n'était pas présenté comme ça. On annonçait au soldat sa solde et ce que toucherait sa veuve en cas de décès. Bisous
A
Je t'ai lue, mais ne lirai pas ce livre; l'Algérie est chez nous tous de la famille, un sujet très sensible.
Répondre
E
Oui, je comprends. Bonne journée
M
Ce doit être un très beau roman mais un peu trop triste pour moi. Bisous
Répondre
Y
je ne connaissais ni cet auteur.. ni ce livre... mais je l'ajoute direct dans ma pal..
merci pour cette découverte..
bizzzooo
Répondre
M
Je n'en avais pas entendu parler ! Merci bcp pour cette présentation pourtant ton ressenti sur cette Diana trop discrète me fait hésiter ! À feuilleter donc. Bon weekend 🍁
Répondre
E
Il y avait là une belle histoire à développer... Bonne journée
P
La chair à canon n'a jamais eu grande valeur.
Je te crois volontiers quand tu dis que c'et ouvrage est très émouvant.
Bisous et bonne journée
Répondre
M
Merci de nous le présenter, je n'en avais pas entendu parler du tout et le sujet est intéressant en effet, on oublie cette période de l'histoire. Je viens de voir que ma médiathèque ne l'a pas mais c'est pas grave souvent elle achète ensuite ce qu'on lui demande, j'ai le temps car ma pile est plus grosse que le temps dont je dispose en ce moment, comme nous tous ! bisous et une douce fin de semaine
Répondre
E
Bonjour Manou. J'ai apprécié cette lecture mais ce n'est pas un coup de coeur. Je lui ai mis 4 * sur Babelio (sur 5). Bonne journée et bisous
J
Merci Brigitte, la vie d'un homme dans ces moments-là.... bises jill
Répondre
D
un sujet digne d'intérêt
Répondre
M
ça donne envie de le lire, les guerres n'amènent jamais rien de bons, espérons que notre pays en soit préservé pendant encore longtemps....douce journée
Répondre