Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Une uchronie(*) passionnante : "Le jour où Kennedy n'est pas mort" de R. J. Ellory

22 Décembre 2020 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

 

(*) Uchronie : Récit d'évènements fictifs à partir d'un point de départ historique.

 

J'ai acheté ce livre après avoir lu de bonnes critiques.

 

Informations pratiques : Roman de Roger Jon Ellory, paru aux Editions "Sonatine", en avril 2020. 427 pages. 22 €.

 

La 4ème de couverture :

La vérité est plus forte que tout.

C’est l’une des histoires les plus connues au monde – et l’une des plus obscures. Le 22 novembre 1963, le cortège présidentiel de John F. Kennedy traverse Dealey Plaza. Lui et son épouse Jackie saluent la foule, quand soudain…
Quand soudain, rien : le président ne mourra pas ce jour-là. En revanche, peu après, le photojournaliste Mitch Newman apprend le suicide de son ex-fiancée, dans des circonstances inexpliquées. Le souvenir de cet amour chevillé au corps, Mitch tente de comprendre ce qui s’est passé. Découvrant que Jean enquêtait sur la famille Kennedy, il s'aventure peu à peu dans un monde aussi dangereux que complexe : le cœur sombre de la politique américaine.

Sexe et manipulations, mensonges et assassinats… Dans cette histoire alternative, à mi-chemin entre 22/11/63 de Stephen King et les thrillers paranoïaques des années 1970, JFK semble avoir échappé à son destin. Mais pour combien de temps ?

 

Mon ressenti :

Ce roman se déroule aux Etats-Unis en 1964.

Mitch Newman, photographe, apprend le suicide de Jean Boyd, la femme qu'il devait épouser lorsqu'il est parti en Corée, 14 ans plus tôt. A son retour, 4 mois plus tard, il a écrit des lettres à Jean pour lui demander de lui pardonner mais elle ne lui a jamais répondu. Pour connaître la vérité sur sa mort, Mitch va enquêter sur les recherches qu'elle menait et se lancer sur sa trace.

Jean, journaliste, était allée à Dallas pour enquêter sur la vie dissolue du Président Kennedy. Elle fouinait et dérangeait.

Dans ce roman, John F. Kennedy aurait échappé à l'attentat du 22 novembre 1963 et mettrait tout en oeuvre pour se faire reélire. Nous découvrons les coulisses de la Maison-Blanche, et les hommes de l'ombre derrière le Président, addict au sexe et aux médicaments. Bobby, son frère, nommé Procureur Général est toujours là pour le protéger, aplanir les problèmes,

R. J. Ellory trace là un portrait peu flatteur de ce Président habituellement connu pour son charisme, éternellement blond, jeune, souriant accompagné de Jackie, sa ravissante épouse. Sa vraie personnalité était beaucoup plus sombre.

Ce roman foisonne de lieux, de personnages, d'événements historiques. 

Le personnage de Mitch est attachant, avec ses faiblesses, son intégrité et ses remords.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
j'ai lu un de ses livres il y a très longtemps, j'avais beaucoup aimé "Les anges de New-York" un coup de coeur. J'en ai tenté un autre de cet auteur sans accrocher, ton avis me fait envie alors j'essayerai sans doute encore de lire un de ses livres
Répondre
E
Celui-ci est original et prenant. Bonne soirée
P
Un livre qui donne envie d'être dévoré
Répondre
F
Bonjour, ça doit être bien, je te souhaite un très bon Noël, bisous
Répondre
S
un évènement que l'on ne peut oublier
Répondre
C
Je me souviens comme si c'était hier, de cet évènement ! Bon mercredi Brigitte ! Bisous♥
Répondre
A
Que tu ressuscites un homme si important fait plaisir. Important et charismatique. Tu me donnes envie de lire ce livre bien que je ne lises plus de bouquin, je te l'ai dit souvent. Merci! ton article éveille en moi bien des souvenirs agréables.
Répondre
E
Oui il était charismatique mais si j'en crois ce livre ce n'était qu'une façade. Joyeux Noël et bisous
C
Une histoire qui restera à tout jamais très mystérieuse. J'avais entendu parler de ce livre, ta critique me donne l'envie de le lire. Pour le moment je lis L'anomalie, de Le tellier, Goncourt 2020.
Répondre
E
Je ne l'ai pas encore lu. Joyeux Noël !
R
Combien d'hypothèse ont circuler mais de toute façon il aurait aujourd'hui 103 ans donc a mon avis il n'est plus quoique on dise. par contre concernant ses déboires c'est vrai, c'était un homme....Pauvre Jacky dans tous ça. Bisous
Répondre
E
Le portrait n'est pas flatteur pour lui dans ce roman. Bisous et joyaux Noël !
M
Merci pour cette belle critique. Bisous
Répondre
C
bonjour<br /> ce triste événement a été le déclic pour de nombreux auteurs<br /> comme un écrivain que je connais : Maurice Gouiran, Marseille la ville où est mort Kennedy<br /> bisous
Répondre
E
Oui, c'était tentant d'inventer d'autres fins... Bisous
L
En effet, sous ses dehors d'homme affable le président John Kennedy était loin d'être un joli Monsieur, et passait beaucoup de temps en partouse et souvent pris de boisson, il paraîtrait que c'est pour cela qu'il fut assassiné ??? Personne ne saura! Mais ton livre me tente. Bisous et belle journée
Répondre
E
Oui, il était bien différent de ce qu'il montrait. Bisous et joyeux Noël !
P
Voilà un livre qu'il faut absolument que je lise, j'en ai déjà entendu parler mais avec ma PAL monstrueuse, je ne l'ai pas encore acheté, il va falloir que j'y remédie. Bonne journée
Répondre
E
Il devrait te plaire. Si tu veux je le prête à quelqu'un à qui je l'ai promis et je te l'envoie après...
M
Moi non plus je ne suis pas tentée par le thème
Répondre
E
Ta description de ce livre donne envie de le lire. Bonne journée, bisous
Répondre
P
La mort de Kennedy m'avait marquée et je suis allée sur les lieux de l'assassinat , je suis même montée à la fenêtre d'où le coup avait été tiré ! J'avais lu que la vérité éclaterait lors du 50ème anniversaire de sa mort ...et je suis restée sur ma faim ! Par contre j'avais pu comprendre que cet homme n'était pas que l'homme souriant de ses photos ! Tu auras compris que j'ai bien envie de lire le livre dont tu parles : merci Brigitte :) Passe une bonne journée Bisous
Répondre
E
Alors ce livre devrait te plaire... Joyeux Noël et bisous
M
un titre bien étrange, pourtant on ne peut que se souvenir de cette journée stupéfiante.....pour les films que tu cites, c'était drôlement mieux que ce que les enfants voient aujourd'hui.....passe une bien agréable journée de ce mardi
Répondre
D
là le thème ne me tente pas du tout !
Répondre
J
Ah oui quant au titre... j'avais huit ans quand j'ai vu à la télé Kennedy se faire assassiner dans sa voiture, ça marque !! Merci Brigitte, bises
Répondre
E
J'avais un an de moins et ça m'a marquée aussi. Joyeux Noël et bisous