Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

2020 : Plus de rubalises et moins de bisous...

23 Novembre 2020 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Pas gloper !

Il y a quelques jours je vous ai parlé des rubalises, ces rubans en plastique aux couleurs vives, souvent rouges et blancs, servant habituellement à délimiter les zones de crime, d'accident ou les chantiers.

Cette année, elles nous envahissent, s'enroulent, se déploient, nous interdisent ceci ou cela. Elles sont déployées autour des jeux pour enfants, déchirées par le vent ou les parents, remplacées le lendemain, redéchirées le surlendemain, etc...

Depuis le début de la crise sanitaire, nous avons été confinés, déconfinés, reconfinés.

 

Nous devons rester chez nous, ne pouvons nous en éloigner que munis d'une attestation qu'il faut remplir chaque fois que l'on veut sortir : pour aller acheter du pain, le journal, faire des courses, aller travailler, conduire ses enfants à l'école, aller chez le médecin, ou autre. Il y a 9 cases, pas toujours bien claires. Pour aller à la déchetterie, chez le vétérinaire, à la Poste, quelle case faut-il cocher ? Parfois je rentre chez moi parce que j'ai oublié l'attestation, laisser-passer indispensable.

 

Nous sommes comme attachés chez nous par une sorte de rubalise plus ou moins longue : 1 km pour les balades, 100 km à d'autres moments, peut-être 60 kms à Noël. Cette rubalise peut être coupée ou étirée, au risque de devoir s'acquitter de 135 € si l'on sort du rayon. imposé.

1 2 3 Soleil ! Ne plus bouger, ne pas sortir du cercle.

Les commerces essentiels seuls sont ouverts, et les supermarchés ont rubalisé les rayons interdits : plus moyen d'acheter un collant ou des chaussettes, des livres pourtant indispensables, des jouets pour préparer les cadeaux de Noël, des bouquets de fleurs.

 

Depuis le début de la pandémie et les mesures de distanciation, les bisous sont interdits, Je n'en fais plus depuis mars, ne serre plus de mains, ne vois plus grand monde. Les salles de sport ont été fermées une grande partie de l'année, ouvertes quelques mois, refermées. Pendant les confinements il est interdit de se réunir, même entre amis ou en famille. Il y a eu entre temps des périodes où les déplacements supérieurs à 150 km ont été interdits. Les occasions de faire des bisous ont diminué lorsque l'on vit seul(e)...

 

Espérons que toutes ces contraintes soient efficaces pour enrayer la propagation de l'épidémie. Et qu'elles disparaissent parce qu'elles vont finir par nous rendre tous fous, après avoir ruiné les petits entrepreneurs et l'économie.

 

Pour apporter une touche de gaieté vous rappelez-vous "Big bisous", chanson de 1977, composée par Joe Dassin pour Carlos ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
De part mon métier, je nre souffre pas du confinement, carte professionnelle oblige. Mais l'officine est le lieu ou se rejoignent les solitudes. Tous ces témoignages attachants racontent une peine que personne n'est prêt d'oublier.
Répondre
E
C'est sûr que tu dois recevoir des confidences parfois émouvantes. Bonne soirée
C
Oui c'est vrai, la période est bizarre. Jamais je n'aurais pensé qu'une chose pareille arriverait ...
Répondre
E
Moi non plus...
Q
Ce sont ceux des petits qui me manquent le plus...
Vivement que tout reprenne une place "normale"... en espérant que ce soit un jour vraiment possible.
Pensées pour toi.
Répondre
E
Oui, il faut l'espérer. Bisous
F
Bonjour, il faut hélas en passer par là; on n'en a pas fini avec ce virus, reste l'épineuse question de la vaccination, je te souhaite une bonne journée, bisous
Répondre
C
Ah ! Brigitte ! Patientons !!! Cela finira bien, un de ces jours !!! Merci pour la chanson ! Bisous♥
Répondre
A
C'est toute la question! On n'a pas le choix: enrubanné dans les rubalises et ne plus se serrer la main! C'est bien triste! Bonne soirée, Gisèle
Répondre
E
Oui, il faut faire avec. Bisous
F
Une chanson qui redonne le moral! Il y a des trucs compliqués et absurdes dans ce confinement . Le pire ce sont les petits commerçants qui paient cher ce confinement. On espère passer les fêtes de fin d'année un peu plus joyeusement mais cela va être difficile.Mon fils qui est dans les Alpes de haute Provence devait venir pour les vacances mais on n'ose pas prendre les billets de bateau ... On attend... Bise
Répondre
E
Bonjour Fanfan. J'espère que ton fils pourra venir... Bisous
R
Big bisous virtuel.....bonne idée que cette chanson. Brigitte il n'aurais pas fallu déconfiner en été a ce point ce fut une grosse erreur et on le paie et si ça déconfine trop vite sûr qu'après les fêtes on y a de nouveau droit! Alors oui c'est dur pour le commerce mais il ne faut pas penser qu'à ça car c'est ce qu'il ont fait déjà et voilà on sa mène......Bisous bisous douce semaine
Répondre
E
Bonjour Renée. Les petits commerces ne sont pas les principaux foyers de contamination, et c'est très dur pour eux. Je suis d'accord il ne faut pas déconfiner trop vite. Bisous
.
depuis mars ? idem par ici ...dur dur ...mais n'oublie pas les attestations ...surtout pas ...
Répondre
C
bonsoir
c'était un gars très sympa Carlos !! la bonne humeur assurée. Une année il avait voulu acheter une île à Maurice, le gouvernement local avait refusé ...je crois que tout le monde attend avec impatience les nouvelles directives
bisous
Répondre
E
Il y autra quelques assouplissements à partir de samedi. Bisous
R
I miss hugs. I have been home since MArch with my husband. He has to go to work sometimes and must distance himself from me for two weeks every time. I miss being with my children. But I am happy to still be alive. Friendship
Répondre
E
Have you been sick, Ruthie ?
L
coucou , oui on a changé de vie ; la seule personne que je ne vois pas masquée est mon mari ; sinon je porte le masque quand une de mes avs vient , et elles ont le leur ; c'est bizarre ; je me demande maintenant si je pourrai reprendre la vie d'avant ; je désinfecte tout ; c'est stressant ; bisous de loin
Répondre
E
Moi aussi je me demande si je pourrai reprendre réunions et entraînements comme avant... Bisous
K
Bonjour Brigitte,
Une chanson qui n'a pas connu l'âge du confinement ... ça s'écoute avec plaisir
Quant aux restrictions, je m'y tiens. Et si tout le monde faisait pareil nous n'en serions peut-être pas là. Mais bon, au nom de la sacro sainte "liberté", certains ne se gênent pas pour en prendre et peu importe les autres.
Bref, ce confinement ne me gêne pas plus que cela, il suffit juste de changer quelques habitudes en attendant que la vie reprenne son cours ... peut-être.
Je ne vois plus ma fille, je ne fais plus de bisous non plus (et finalement parfois j'avoue que ça m'arrange). Pour moi l'essentiel est que les gens que j'aime vont bien et des bisous on en fera après.
Pour les livres, je ne crois pas que ce soit un achat "indispensable". Je lis partout sur les blogs que tout le monde a des piles et des piles en attente, et bien voilà qu'ils en profitent pour faire diminuer la pile. Finalement on se rend compte pour ceux-là que c'est "l'achat" qui est indispensable, et pas la lecture. Par contre, pour les commerçants oui là c'est un vrai problème ... mais ils me semble qu'ils sont aidés. Bien sûr ils n'ont pas l'opportunité de faire du chiffre, c'est indéniable.
Pour l'attestation il y a un moyen de ne pas l'oublier, c'est de télécharger l'appli sur son téléphone, c'est d'une simplicité enfantine, et on ne gaspille ni encre ni papier.
Voilà, moi aussi je râle, mais pas sur les restrictions ni sur les "rubalises", mais sur tous les égoïstes qui ne pensent qu'à leur petite personne
Bisous Brigitte, passe un bon après-midi
Répondre
E
Il y a aussi tous ceux qui sont malades et refusent de se confiner, ou refusent de se faire tester, ne se préoccupant pas du tout de contaminer les autres... Bonne journée et bisous
M
Moi je positive aussi. J'ai l'habitude d'être éloignée des miens. Le confinement je le vis, pourtant avec peine, mais je pense qu'il est nécessaire. Ce qui méfait le plus peur et qui m'inquiète, c'est de savoir ce que l'on va laisser à nos petits et arrières petits enfants. Alors si le fait de rester confiné est la solution pour combattre ce virus, je prends mon mal en patience. Un Noël confiné c'est rien contre toute une vie.
Courage Brigitte
Bonne journée
Gros bisous
Répondre
E
Oui, Yolande, tu as raison de positiver. Bonne journée et bisous
P
Oui toutes ces mesures sont pesantes. C'est un peu moins strict ici parce que les gens sont des moutons et que si on leur dit de rester à la maison, la grande majorité obéit sans qu'on doive les forcer et le résultat est le même. Il y aura beaucoup de faillite chez les petits commerçants et les restaurateurs. Bon courage
Répondre
E
Merci Pat pour ton témoignage et bonne journée
L
Espérons, que tous ces trucs seront éradiqués de notre quotidien, on étouffe littéralement sous ses masques, et il paraît qu'ils ne protègent même pas! Le beau temps reviendra, surement, oui mais...on ne sait pas quand ? Bisous et belle journée malgré toutes ces corvées covidiennes
Répondre
E
Oui, il faut être patients... Bisous
S
eh oui, cette année aura été si moche. je ne vois plus ma fille depuis plusieurs semaines. Heureusement que l'appel vidéo permet de communiquer. Mais je pense aux personnes seules qui n'ont pas de famille. Combien cela doit être dur. Espérons que la situation se libère un peu pour Noël. Je vais bientôt enlever une année de mon blog car la place se restreint. en tout cas, merci encore de remonter de vieux textes à la surface. Je les enlève mais les garde quand même. Si un jour, plus d'inspiration, je les réintégrerais... -)
Répondre
E
Ah oui, j'ai vu que je ne pouvais plus remonter en arrière comme je le faisais. J'espère que tu pourras passer Noël avec ta fille. Bonne journée
J
ne le dit pas je suis en tort car je mets du tipex pour changer la date je risque gros et même la prison pour faux et usage de faux !
j'en ai assez d'être prise pour une sénile avant mon heure
n'achetant pas sur internet j'espère pouvoir trouver qq cadeaux pour les filles et que nous pourrons être 8 à table, la pièce est grande et la table immense on y tient à 12 facilement je ne prends pas un gros risque !
bises Brigitte
cette semaine 2 jours de prévus à l'hôpital comme toutes les 3 semaines et sans cafétéria pour se restaurer...pique nique dans la voiture au sous sol dans le noir ...
Répondre
E
Bonjour Josette. La situation doit être bien pénible pour toi : les conditions pour accompagner des malades sont compliquées. A la télé j'ai vu quelqu'un dire que les grands-parents devraient manger dans une pièce et les autres dans une autre pièce (et ce n'était pas un comique). Bonne journée et bisous
G
Moi depuis mars plus de bisous en famille non plus quand on s'aime on se protège ne dit-on pas ,
Mais patience, on finira bien par voir le bout du tunnel, c'est au bon vouloir de tous ces récalcitrants quoiqu'on en dise râler ne mène à rien ...enfin hélas à l'hîtal et parfois avec un bilet de non retour donc ...qui vivra verra
Beaucoup de râleur ont des morts qui planent au dessus de leurs têtes depuis le début je respecte et j'ai mis des masques de suite mais cela n'évitera pas que je peux renconter ce satané virus hélasssssssss
Bonne journée Brigitte
Répondre
E
Moi aussi je respecte les mesures sanitaires et je sors le moins possible. Bisous et bonne journée
Y
tellement triste... tellement vrai ce que tu écris..
depuis le mois de mars.. à part de mes enfants et de mon mari.. je n'ai plus eu un seul bisous moi non plus...
oui espérons qu'un jour ce virus s'en aille... définitivement.. que nous puisions retrouver nos vies... nos VRAIES vites !!!
bizzzzooo
Répondre
E
Oui, Yolande, je le souhaite aussi. Bisous
A
Bien sûr qu'on se souvient de Big bisous. Carlos en a bien profité, beaucoup fait la fête; il est, parti trop tôt..........Qu'on à tout ce que tu écris, c'est bien résumé!!!
Pour ma part, j'ai réussi à voir mes 4 enfants et toute leur famille juste avant le 2° confinement...qui, à la campagne, ne pèse vraiment pas trop. Mais passer Noël confinés: NON!
D'ailleurs, partout, je constate que la cocotte -minute monte en pression. Les gens en ont marre et voudraient aider les petits commerçants! Surtout dans les petites villes!
Répondre
E
J'espère que tout va aller mieux, pour les petits commerçants et pour nous, en évitant les excès de rassemblements. Bonne journée
C
c'est vrai que la rubalise matérialise les lieux interdits....comme toi plus de bisous, de câlins, de visites d'amis et de la famille, c'est déprimant, j'avoue que j'ai de plus en plus de mal.....espérons que cela s'arrange. bises.celine
Répondre
E
Oui, à force c'est pesant en plus d'être anxiogène. Bisous
E
En cette période de doute, de stress, de solitude pour beaucoup cela fait du bien d'écouter Carlos avec son big bisous (l'insouciance à disparu) pour laisser la place à la peur. Grrr...
Marre de ce km qui ne ressemble à rien surtout quand on est hors de la ville.
Bonne semaine et courage.
Bisous
Répondre
E
Ouf, on va pouvoir dépasser ce km ! Bisous et bonne journée
C
C'est une période bien triste... vivement que l'on en sorte !
Je te souhaite une bonne journée, bisous
Répondre
P
Ces rubalises me hérissent ! J'ai beau chercher : c'est la première fois que la population est ainsi privée de liberté comme si personne n'était plus capable de se conduire . C'est vrai que l'on voit des chiens fous mais tout le monde paie ! Un bisou...mais c'est quoi un bisou ???Cela finira-t-il bientôt ? Retrouverons-nous une vie sociale normale ? Bonne journée Brigitte Bisous
Répondre
E
Bonjour Paulette. Espérons que ces mesures aient été efficaces... Bonne journée et bisous
C
Bonjour Brigitte !
Je suis à 100% d'accord avec toi, nos petites réunions entre nous me manquent beaucoup. quand on est seule comme nous, nous sommes cruellement privés de bises et de calins avec la famille, les amis.
Le but étant de nous protéger, on n'a pas le choix, heureusement, il y aura un après, donc il ne nous reste plus que la patience…………..
Bises.
Répondre
E
Oui il faut être patients. Déjà on va pouvoir aller se balader plus loin et c'est très bien. Bisous
D
Même si les contraintes sont importantes et efficaces, c'est vrai qu'on commence a en avoir marre. Ce 1 km de circonférence me sort des yeux!
Bonne journée, bises
Répondre
E
Ouf, il va disparaître ! Bisous
M
Perso j'essaie de positiver c'est dans mon caractère et je ne m'apitoie pas sur mon sort, la seule chose que je déplore c'est que pendant que tout le monde se replie sur son nombril, on ne parle plus du reste, de ce qui se passe dans le monde et chez nous, des réformes passent...qui vont impliquer bien plus gravement notre avenir que ce virus aujourd'hui. bisous et une belle journée
Répondre
E
C'est vrai mais les conséquences du virus sur l'économie et le moral vont être catastrophiques pour beaucoup. Bisous
M
Mieux vaut positiver ce confinement, c'est le moment de faire des choses qu'on n'a pas le temps de faire et qu'on aime, de découvrir dans son rayon d'un kilomètre des endroits qu'on n'a jamais vu, de lire, d'en rire aussi. Bisous
Répondre
E
Dans un rayon de 1km, il n'y a quand même pas grand chose à voir
D
les contraintes ont de l'efficacité, elles en auraient plus si la discipline individuelle était meilleure, elles seraient inutiles si chacun se comportait bien
Répondre
E
L'élargissement du rayon à partir de samedi est le bienvenu