Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un livre émouvant : "De l'autre côté des montagnes" de Kevin Canty...

4 Mars 2018 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'une opération "Masse critique privilégiée", organisée par Babelio.

Merci à Babelio et aux éditions Albin Michel qui m'ont permis de découvrir ce roman.

 

Informations pratiques : roman de Kevin Canty, paru aux éditions Albin Michel

en février 2018. 258 pages

 

La 4ème de couverture :

1972, Silverton, petite ville du nord-ouest des Etats-Unis. La mine d'argent fournit du travail aux hommes, régit la vie des familles et domine les existences. Certains se résignent à une vie de rude labeur, d'autres ne rêvent que d'échapper à ce destin. Mais lorsqu'une catastrophe survient à la mine, coûtant la vie à des dizaines d'hommes, c'est toute une communauté qui est frappée par une onde de choc et de chagrin.

A la manière de Russell Banks dans De beaux lendemains, Kevin Canty s'attache aux conséquences de cette tragédie sur des hommes et des femmes qui, malgré tout, ne perdent pas espoir. Comme Jordan, qui se retrouve désormais seule pour élever ses jumelles, ou David, forcé de renoncer à ses études après la mort de son frère. Quant à Ann, qui voulait à tout prix un enfant, la voici à vingt-deux ans dépossédée de sa vie. Et pour Lyle, l'un des rescapés, l'existence prend soudain un autre sens. S'inspirant d'un fait réel, Kevin Canty saisit ces destins à la perfection et fait revivre toute une époque, nous offrant des pages débordantes d'humanité.

 

Mon ressenti :

L'histoire se déroule dans le nord-ouest des Etats-Unis, en 1972.

David étudie à l'université, à Missoula, et rejoint le week-end ses parents, de l'autre côté des montagnes à Silverstone, petite ville minière de l'Idaho, rurale et isolée. Il croise là-bas son frère, Ray, sa femme, Jordan, et leurs jumelles.

En dehors de la mine, il n'y a que des bars où tous se saoulent, et l'Oasis, une maison close.

Une catastrophe survient : des centaines de mineurs sont coincés dans les galeries : il y aura peu de survivants.

L'auteur nous fait partager l'angoisse des mères et des épouses qui attendent des nouvelles, puis l'onde de choc, le chagrin, noyés dans l'alcool. Le paysage est aussi triste que l'air qu'ils respirent tous, chargé de cadmium et autres produits toxiques, mais aucun ne veut partir.

Le récit est émouvant, mais l'alcool noie tout. Aucun personnage n'est vraiment attachant. 

Il y a quelque chose qui ne prend pas. Beaucoup de personnages qui vivent en parallèle mais sans véritable lien entre eux. Il manque une émotion collective, une révolte à la Zola. Et il y a trop de scènes de beuveries dans des bars enfumés...

Et de l'autre côté des montagnes, ce n'est pas mieux...

J'aurais aimé en apprendre plus sur l'après catastrophe : que vont faire les dirigeants de la mine : la fermer ou pas, indemniser les victimes et leur famille ou pas, améliorer les conditions de vie et la sécurité des mineurs ou pas ?

C'est un livre bien écrit, émouvant mais il manque une étincelle pour que ce soit un coup de coeur (l'étincelle qui a mis le feu dans la mine et dont on ne saura rien).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Avec un immense retard, je passe pour te dire "salut bel Ecureuil", Gisèle
Répondre
E
Merci pour ton avis. Il manque donc un petit plus pour nous accrocher.
Répondre
L
un livre qui donne pas mal d'interrogations en effet-
merci pour ton excellente présentation et ton avis éclairé ! bonne soirée-
Répondre
C
Hello !
Merci de nous avoir fait partager tes commentaires sur ce livre , que je ne lirai sans doute pas suite à ton ressenti. Bises@+
Répondre
É
Merci Chris et bonne journée !
C
bonjour
mon mari est tombé hier sur une proposition de lectures organisée par le journal "La Provence" pour faire donc partie du jury..évidemment on n'a jamais assez de temps
bisous
Répondre
É
Bonjour Francette. J'ai postulé plusieurs fois pour faire partie de jurys de lecteurs mais n'est jamais été retenue. Dommage... Bisous
C
Merci Brigitte du partage et de ton ressenti ! Bonne toute fin de ce dimanche ! Bisous♥
Répondre
G
coucou merci pour ton ressenti; bisous
Répondre
R
merci pour ton ressentis je l'évite donc. Bisous
Répondre
K
Tu nous le présentes bien et tu nous donnes envie de le lire. Alors je note !
Bisous Brigitte
Répondre
P
Merci pour ce nouveau partage littéraire et tes ressentis.
Bonne journée. bisous
Répondre
P
Ce n'est pas un livre que j'aurais choisi et pourtant ton ressenti a éveillé ma curiosité !
Bisous bon Dimanche !
Françoise
Répondre
A
Ton ressenti très intéressant me donne une idée de ce qu'est ce livre mais je suis trop ... triste?... malheureuse?... en ce moment, pour avoir envie de le lire. Pardon pour cette confidence. Bonne journée, bel Ecureuil Bleu, Gisèle
Répondre
É
Bonjour Gisèle. J'espère que tu vas retrouver le moral. Bisous
M
C’est vrai qu’avec le succès, mérité, du « Jour d’avant » les romans sur les catastrophes minières paraissent bien fades...
Répondre
E
Bonjour Mimi. Je vais l'avoir bientôt avec la médiathèque. Merci et bisoud
É
Merci MImi pour ta proposition. Je vais à la médiathèque cet après midi. Je te dirai ensuite... Bisous
M
Je peux le faire voyager jusqu’à chez toi, si tu le souhaites, Il suffit pour ça de me donner ton adresse sur ma page contact. Bisous.
É
Je n'ai pas encore lu "Le jour d'avant". Je suis sur liste d'attente depuis 2 ou 3 mois...
K
Surement très intéressant bonne journée
Répondre
L
Le résumé ne m'aurait pas donné envie
mais ton ressenti me donnerait presque envie de lire
mais je reste dans "L année du lion"(grandiose) et "bAUDELAIRE"
J'ai vu hier au cinéma une histoire de mines
plus le passé de ma ville d'adoption
Répondre
É
Merci Laura et bonne journée !
C
Un avis très mitigé. Je crois que nous avons été très impressionnées par les histoires minières. Germinal, mais aussi Qu'elle était verte ma vallée qui m'avait beaucoup marquée (https://www.babelio.com/livres/Llewellyn-Quelle-etait-verte-ma-vallee/136744). Des ouvrages difficiles à égaler...
Belle journée à toi. De la pluie, donc plein de lecture ;-). Bisous
Répondre
É
Bonjour Cathy. Qu'elle était verte ma vallée est un de mes livres préférés : il faudrait que je le relise. Bonne journée et bisous
M
Sans concession et bien exprimé, merci pour ce langage franc!
Répondre
É
Merci à toi d'apprécier et bonne journée !
L
Tu as complètement raison, il faut pouvoir se noyer dans l'histoire pour en apprécier l'ensemble.
Ce résumé ne me tente pas du tout.
Je suis actuellement dans la lecture de romans de Christian Signol.
Un style qui me plaît beaucoup.
Répondre
É
Bonjour Erika. C'est quand même un très bon livre. Bonne journée et bisous
M
Merci Brigitte, pour cette chronique littéraire de ce livre que je ne connaissais pas
Répondre
M
Avec Babelio et Masse critique on découvre toujours des auteurs...parfois ce sont des coups de coeur, parfois non ! Merci de nous présenter celui-ci et de nous donner ton ressenti. Bisous et un bon dimanche
Répondre
É
Bonjour Manou. Ce n'est pas un coup de coeur mais c'est un très bon livre. Bonne journée et bisous