Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un livre coup de coeur : "Il est temps de suivre un régime et d'apprendre à voler"...

12 Juillet 2017 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

J'ai emprunté ce livre à la médiathèque, il y a quelques jours, attirée par le titre et la grue en origami sur la couverture.

C'est le premier roman pour adultes de Michelle Ballanger, maîtresse d'école dans le Territoire de Belfort.

Informations pratiques : paru aux éditions Rouergue en mai 2017. 276 pages. Prix : 20 €

 

La 4ème de couverture :

Adam est écrivain public. Tous les après-midi, il écrit pour les habitants de sa petite ville posée au pied des montagnes de Dracula. Des lettres anonymes, des lettres d'amour, des lettres pour ceux qui sont tout près, ou bien ceux qui sont partis en France, partis et jamais oubliés. Mais alors que chacun raconte son histoire et que les mots suivent leur chemin, le moment vient où les choses sont prêtes à basculer. Oui, il faut parfois vingt ans pour écrire une lettre, mais il est grand temps de suivre un régime et d'apprendre à voler, il est grand temps pour Adam, et pas seulement pour lui.

Avec grâce, avec douceur et légèreté, Michelle Ballanger nous emporte dans un premier roman aussi chatoyant que le chapeau d'un magicien dont sortiraient un jeune homme qui tricote des écharpes, une femme qui a bien vécu de l'amour des hommes, une princesse qui fait la manche, et bien d'autres encore, chacun avec sa vie glissée dans celle des autres.

 

Mon ressenti :

Adam est professeur le matin et écrivain public l'après midi, dans une petite ville de Roumanie.

Autour de lui il y a Dragos, vendeur de poids qu'il héberge, son ami et Pietru qu'il déteste parce qu'il est parti en France avec sa femme, Helena. 

Adam écrit des lettres, des poèmes, un testament, remplit des formulaires, rédige des compositions contre des sous-vêtements, des chaussures, un tour en 4*4, un coup de peinture dans son logement...

Ses clients sont aussi attachants que lui : Stella,généreuse de son corps et de son coeur, Tristan un jongleur qui n'a plus tous ses doigts, Corneliu un jeune homme avide d'apprendre et d'entreprendre qui tricote des écharpes, Georghe, commercial dans l'âme, Martina, petite femme-moineau qui retrécit, Victor qui n'aime que sa fille et Dragos.

Et puis il y a Natacha, jeune femme tzigane, enfermée par les siens.

Les personnages sont tous attachants sauf le corbeau qui fait écrire à Adam une lettre anonyme. Il y a celles et ceux qui ont osé : partir vivre en France, apprendre ou entreprendre, ceux qui traînent un lourd passé...

Leurs destins s'entrecroisent.

Ce que j'ai le moins aimé : la fin que j'ai dû relire plusieurs fois avant de comprendre.

 

Quelques extraits :

- "Pietru sait bien écrire des discours politiques, il sait mettre les gens de son côté, il sait manier les mots pour qu'on dise oui. Quand on écoute son discours, on est heureux. Voilà, l'écouter rend heureux, regonfle le coeur désabusé, déride l'imagination des possibles, attise les passions créatives et fraternelles, montre le meilleur des hommes. Et tout le monde ne peut qu'adhérer à de telles paroles. Tout le monde a envie de croire que tout est possible et que tout peut changer"

- "Il sourit et comprend combien l'audace est peut-être la seule chose qu'il faut apprendre aux enfants"

- "A peine ce premier baiser se terminait-il que Corneliu savait déjà les milliers d'autres qui le suivraient et la vie qu'ils colorieraient"

- "Pas de tension entre Héléna et Adam. Seulement la vie qui est passée, qui a dénoué les noeuds, seulement Pénélope qui les gardera, chacun dans une main, où qu'ils soient et quoi qu'il se passe."

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Oui c'est vrai, avec tous ces titres très longs, on a l'impression de confondre un livre avec un autre. Mais bravo pour ce premier livre.
Répondre
C
depuis "le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" beaucoup d'auteurs copient ce style de titre à rallonge. Le contenu n'est pas toujours à la hauteur de la longueur du titre. Bises@+
Répondre
E
Oui, Chris, beaucoup de titres sont à rallonge maintenant. Bisous
A
tu me connais! La lecture, c'est pas mon affaire... sauf le journal comme disait ma chère maman,
Bonne journée,
Gisèle
Répondre
É
Bonsoir Gisèle et bisous
V
Et finalement ? Tu l'as comprise ? (la fin ?)
Répondre
É
Oui, du moins je crois...
C
Oh ! Quel titre !!! Bonne toute fin de ce jour Brigitte ! Bisous♥
Répondre
L
C'est sur que le titre attire l'attention
Répondre
G
ah bon , la fin n'est pas claire alors; bisous
Répondre
R
Ta présentation donne envie....bisous
Répondre
C
bonjour, dans les extraits que tu proposes on voit encore des rapports avec les enfants : colorier - premier baiser - enfants...
Pour la Dordogne nous y avons passé une semaine en Juin dernier
bisous
Répondre
R
Un titre qui me va bien... ;) Merci pour le partage! :D
Répondre
É
Merci Rebecca et bisous
M
Le titre et la couverture me plaisent beaucoup ! Voilà un livre à découvrir car le sujet est intéressant d'autant plus que je connais une jeune femme qui veut devenir écrivain "public" et puis tu dis que ça parle de princesse, et d'une femme-moineau, alors là, je craque ! Bisous et un bel après-midi
Répondre
É
Bonjour Manou. Moi aussi je risque de me lancer comme écrivain public. Du moins j'y réfléchis. Bisous
P
Hihihi, sympa le synopsis, mais j'ai tellement de choses a faire, de projets, que là déjà sur mes livres je ne parviens plus à me suivre ;-)
Il va falloir que je lâche prises sur certaines choses je pense.
Bises et bonne journée
Répondre
É
Bonjour Pascale. Oui, il faut faire des choix. Bisous
M
Ce livre semble tout bon, merci du partage! Bise, bon mercredi tout doux!
Répondre
L
C'est un titre aguichant, mais ma bibliothèque est bondée, et à partir d'aujourd'hui j'ai pris la décision de ne plus acheter de livres, la médiathèque à Nantes est bien loin et puis je n'aime pas avoir un temps donné pour lire, j'aime lire à mon rythme. Bisous
Répondre
É
Bonjour Chantal. Je n'achète plus de livres non plus mais la médiathèque n'est qu'à 4km. Bisous
Q
Je crois que si j'avais vu ce livre en librairie, je l'aurais au moins feuilleté, j'adore le titre !
Merci de l'avoir fait pour moi.
Je le note.
Bisous et douce journée.
Répondre
É
Bonsoir Quichottine. J'ai bien aimé les personnages. Bisous
L
Merci pour le partage
Bonne journée
Bises, Erika
Répondre
K
merci pour ton avis ! bonne journée
Répondre
M
Je suis conquise par cette histoire aux personnages si insolites. Ça me fait rêver ce genre de lecture. Voilà un titre que je vais noter sur ma liste. Merci Brigitte !
Répondre
É
Si tu le lis tu me diras ce que tu en penses... Bonne soirée, Mimi
C
Avec un titre pareil ce livre est fait pour moi ! et écrivain public... quel beau métier... Bisous
Répondre
É
Bonsoir Cathy. Il est tout à fait pour moi aussi ! Bisous
M
Ce petit roman à l'air sympa
Répondre
J
Quel titre déjà...merci Brigitte, bises
Répondre
M
un livre avec pas mal de personnages, il faut être très attentifs(ves), et ne pas se laisser distraire....oups....douce journée à toi
Répondre
R
Pardon Brigitte ,mon com est parti trop vite :) .....
@ demain
Répondre
R
Ce livre doit être passionnant
Etre écrivain de "proximité" n'est pas donné à tout le monde, cela m'aurait plus , d'ailleurs c'est un peu ce que je fais pour certaines personnes éloignées de leur famille lors de mes visites en maison de retraite , et déjà petite à la maison pour ma mère, j'écrivais à mes frères plus âgés partis de la maison pour travailler, aux mots près , j'étais sa scribe ; elle qui la "Retirade" l'avait aussi privée de l'école en son temps ...
Bonne journée Brigite
Bise
Répondre
É
Bonjour Rose. Moi aussi je le faisais aussi pour mes parents et pour des proches. Bisous
M
Jolie critique. Dommage pour la fin du livre qui t'a laissée sur ta faim. Bisous
Répondre