Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Lectures d'avril : "Le mois des papillons" et "un week-end en famille"...

27 Avril 2017 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

"Le mois des papillons" d'Ariella Kornmehl m'a été prêté par mon amie Cathycat du blog "La new cathzette"

 

Informations pratiques : paru en juin 2010 aux Editions Actes Sud. 217 pages

La 4ème de couverture :

Joni, la narratrice de ce roman, est médecin. Après un grave traumatisme affectif, elle quitte l’Europe et choisit l’Afrique du Sud pour s’éloigner à jamais des siens. Là, elle trouve un poste aux urgences d’un hôpital de Johannesburg et s’installe dans une villa à l’extérieur de la ville. Dès son arrivée dans cette maison, Zanele, une femme zouloue, s’impose auprès d’elle en tant que gouvernante. Ainsi, dans ce pays où les haines raciales sont encore d’une extrême violence, les deux femmes apprennent à vivre ensemble. Curieuses l’une de l’autre, elles partagent une véritable intimité, une complicité qui cesse néanmoins dès qu’elles quittent la maison, car sous le regard des autres Zanele ne connaît plus Joni.
Entre ses services à l’hôpital, face aux plus dures réalités de la société sud-africaine, les risques qu’elle court au volant de sa voiture et ses longues nuits d’insomnie, Joni mesure sa solitude.
Pourtant, avec Zanele et ses enfants, elle a parfois l’illusion de former une étrange famille et, l’espace d’un instant, dans la lumière du mois des papillons, alors que le jardin s’éclaire d’une pluie merveilleusement fleurie, elle peut se croire réconciliée avec la vie. Mais le “Dieu de l’Afrique” en a décidé autrement…
 
OEuvre singulière d’une force peu commune, Le Mois des papillons semble de prime abord nous entraîner dans un huis clos intimiste propice aux confidences sentimentales. Mais c’est pour mieux nous confronter, avec un réalisme sans concession, à l’impitoyable rigueur de l’ordre du monde.

 

Mon ressenti : Joni, la narratrice, Médecin en Afrique du Sud nous fait partager sa vie en solitaire aux côtés de Zanele, une femme zoulou qui entretient sa maison et prépare ses repas. Les portraits de ces deux femes très différentes mais attentives l'une à l'autre sont intéressants.Ce livre est très dur, surtout la fin.

 

"Un week-end en famille" de François Marchand, emprunté à la médiathèque.

Informations pratiques : paru en juin 2012 aux Editions Cherche midi. 112 pages

La 4ème de couverture :

Faire la connaissance de ses beaux-parents n’est jamais chose facile. Surtout s’ils habitent en Samouse, région que le jeune marié va apprendre à connaître le temps d’un week-end interminable.

Dès le vendredi soir, il lui est évident que cela se passera mal. Mais jusqu’à quel point ?
Et l’impulsivité dont il fera preuve est-elle due à son état psychologique déjà bien dégradé ou à la rencontre de plein fouet avec la diabolique Samouse ?
Son objectif de départ – limiter les dégâts – finira par faire place à une exaltation mystique qui culminera le dimanche, jour du Seigneur.

Un roman désopilant, un jeu de massacre permanent où tous les mauvais sentiments sont mis à l'honneur.

Mon ressenti : J'ai lu ce livre de 100 pages en un après midi. Ce Parisien imbu de lui même et qui ne respecte personne, même pas sa femme est antipathique. Invité chez ses beaux-parents qu'il n'a jamais rencontrés. Il se heurte très vite avec Maurice, son beau-père.

J'ai ri à l'évocation des vide-greniers qu'il appelle "vide-poubelles" , l'attirance de sa femme pour les magasins Ikea, ou son achat d'une maison à crédit dans un lotissement perdu,

mais moins lorsqu'il emboutit les voitures des oncles et cousins de sa femme et que ceux-ci entreprennent une chasse à l'homme armés de fusils de chasse

J'imagine bien un film avec Albert Dupontel dans le rôle du narrateur

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Merci pour ces commentaires de lecture, je ne connais aucun de ces deux auteurs.
Répondre
F
Deux livres très différents ! Tu me donnes envie de lire le premier.
Répondre
L
de bonnes infos- le deux j'aimerais le lire !
merci pour tes présentations !!
et dire que parfois ça arrive dans les familles---
bises du samedi-
Répondre
É
Oui Lady Marianne. Je me souviens d'un ami qui avait embouti le portail de son ex beau-père qui ne voulait pas le laisser enrer. Bisous
M
Je n'arrive pas à lire en ce moment - Bisous
Répondre
B
Bonjour. "le mois des papillons" me parait intéressant! Je note.Merci
Répondre
Q
Je ne sais pas si je les lirai, mais je note au moins le premier.
Bisous et douce journée.
Répondre
K
merci pour ton partage de lecture ! bonne journée
Répondre
C
Merci Brigittte ! Deux livres qui semblent bien intéressants ! Bon matin de ce vendredi ! Bisous♥
Répondre
C
Lis : Brigitte ... bien entendu
E
Quelques idées" lecture", merci pour le partage.
Bonne soirée
Bisous Ely
Répondre
O
Je suis tentée par le premier. Belle fin de soirée. Bises :)
Répondre
L
C'est un bon programme.
Répondre
N
Un Dupontel désopilant, mais il sait tout faire, cet acteur. Il est génial!!! Merci pour ton ressenti, ma chère Brigitte. Belle soirée et gros bisous
Répondre
É
Il joue très bien mais toujours des rôles diaboliques. Bisous Nell
G
en ce moment je n'ai pas trop le temps , et je reprends jane Austen quand j'ai envie de lire ; bisous
Répondre
R
Le premier me tente bien....Bisoussss
Répondre
J
Deux bons sujet de lecture qui feront suite à ma lecture actuelle de "Carmen" et du "Peintre Japonais". Bon printemps 2017 , Écureuil Bleu !
Répondre
É
Bonjour Jerry. Je ne connais pas ces deux livres. Je vais regarder sur le net
F
le second me plait bien!!
bisous
françoise
Répondre
É
Merci Françoise et bonne journée. Bisous
M
Je suis très tentée par "le mois des papillons". L'apartheid n'estiste plus, soi-disant, mais l'on constate encore bien trop de differences entre les hantiants. Merci pour cette découverte.
Répondre
É
Bonjour Mimi. Heureusement que je suis allée en Afrique du Sud avant de lire ce livre... Bonne journée
A
Zut! faut que je me remette à la lecture! "REMETTE" ? Ben oui! car "Le mois des papillons" est bien tentant!
Merci bel Ecureuil
Gisèle
Répondre
É
Bonjour Gisèle. Je te conseillerais un livre plus léger, comme le second. Bonne journée et bisous
K
Ta manière de présenter l'un et l'autre de ces ouvrages, aiguise ma curiosité. Je me laisserais bien tenter !
Bisous et bonne journée Brigitte.
Répondre
M
Bonjour Brigitte,
Deux beaux livres, le second, je pense que je vais bien rigoler, même si je n'aime pas ce genre de personnage !
Bonne journée, bisous.
Répondre
J
Oh oh le second !!! Le premier pas mal non plus, merci Brigitte, bises
Répondre
M
Le premier me tente beaucoup, mais j'attendrais pour le second, la sortie du film :) Je plaisante bien sûr mais tu as tout à fait raison cela ferait un bon scénario mais si le personnage principal est antipathique, cela me fait hésiter...Merci pour ces idées de lecture. J'aime bien les éditions Actes sud, souvent ils ont de bonnes sélections d'auteurs. Bisous et une belle journée
Répondre
É
Bonjour Manou. Le héros principal du second livre est très antipathique : stéréotype du jeune cadre parisien qui prend tous les autres pour des ploucs. Bonne journée et bisous
C
Ah oui Dupontel a l'air d'avoir tout à fait la tête de l'emploi ! Une lecture plus légère (quoique...) après cette histoire sud-africaine qui m'avait beaucoup touchée... Bisous
Répondre
É
Bonjour Cathy. Je suis mitigée sur "Le mois des papillons", sans doute parce que ma vision de l'Afrique du Sud en tant que touriste était différente. Joni risque sa vie à chaque pas. Bisous
M
alors ce n'est pas une lecture pour moi.....je serais bien incapable de pouvoir le lire jusqu'au bout....passe une bien douce journée
Répondre
C
Deux livres intéressants. Il n'est pas facile de faire changer les mentalités dans des pays comme l'Afrique du Sud.
Pour le deuxième, tu as raison, c'est un beau sujet de film.
Bonne journée, amicalement.
Répondre
É
Merci Clara et bonne journée