Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un bien joli cadeau...

24 Mai 2016 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Rêver

Une femme a demandé il y a quelques semaines une expertise gratuite à l'hôtel des ventes d'Arcachon. Elle avait reçu de ses employeurs une petite boite chinoise.

Le commissaire-priseur et son expert ont remarqué que le dragon représenté sur la boite avait 5 griffes, la marque impériale.

La petie boite de 21 cm de diamètre sur 11 de hauteur a été qualifiée "d'exceptionnel pot couvert en émail cloisonné" et datée de la période Jiaqing (WVIè siècle). 

Mise à prix à quelques milliers d'euros elle a été achetée 170 000 € par un collectionneur de Taïwan.

 

Un bien joli cadeau...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bien, elle s'est intéressée à son cadeau, a demandé une évaluation. Ne jamais rien laissé au hasard!
Répondre
C
Elle a gagné le gros lot ! bises@+
Répondre
M
Pas mal, pourquoi ce sont toujours les autres qui en profitent!
Répondre
F
Quelle chance! Je vais faire expertiser mes vases en cloisonné! On ne sait jamais !!!!
Répondre
E
Unique, donc ce qui est rare est cher. Magnifique.
Répondre
O
C'était donc un petit trésor.
Répondre
Q
Une magnifique trouvaille... de quoi faire ensuite des heureux. :)
Bisous et douce soirée.
Répondre
P
Eh bien! N'empêche, je vais être rabat joie, mais on ne revend pas ses cadeaux ,-))) sauf en cas de besoin
Répondre
M
Merveilleux pour la dame !!!! bises
Répondre
K
superbe ! bonne journée
Répondre
É
Elle a belle et bien gagné sa journée!
Répondre
M
Un cadeau que ces employeur ne devaient pas connaître la valeur , ils doivent s' arracher les cheveux ha ha ha .
Gros bisous marseillais de la nuit .
Renée (mamiekéké).
Répondre
J
son travail a été bien récompensé !
Répondre
L
A mon avis c'est une merveille
Répondre
R
Et bien ses employeurs doivent se mordre les doigts !!! tant mieux pour cette dame , bises
Répondre
S
C'est tout un cadeau!
Répondre
R
Copier/collé j’avoue,
je suis de retour suite au décès de ma belle mère survenu alors que nous nous préparions a fêter ces 100 ans.
J’ai vu et bien lu vos coms sur mon blog mais n’y ai pas répondu tant ils étaient nombreux.
Je reprends doucement contact avec ce message. Merci pour la patiente et le soutiens. Bises amicales
Répondre
A
dommage que j'aille si mal! Bonne journée, je t'embrasse,
Gisèle
Répondre
N
magnifique bisous
Répondre
F
ça au moins, ce n'est pas un cadeau empoisonné...
bises
françoise
Répondre
L
Que j'aurai aimé trouvé dans mes armoires ce genre de petite chose..;je l'aurai vendu aussi, c'est sûre! Bisous
Répondre
N
Quel beau cadeau car je pense que ses employeurs devaient être au courant de la valeur cet objet si précieux. Cela prouve leur reconnaissance, du moins c'est ce que j'en pense. C'est prodigieux, quand même. Belle journée Brigitte.
Répondre
D
C'est super,
elle n'a plus besoin de travailler, et va pouvoir bien vivre sans plus de soucis financiers,
quelle chance,
bonne journée,
bises
Domi
Répondre
.
terrible........que faire de tout cet argent................
Répondre
M
Je veux le même patron !
Répondre
L
de quoi mettre du beurre dans les épinards !!
un cadeau n'a pas de prix mais pour le coup !!
Répondre
C
Je n'aurais jamais su que je possédais un trésor.. Cette petite boîte est trop jolie, je l'aurais gardée... Bisous
Répondre
R
Ce cadeau doit avoir aux yeux de la personne qui l'a reçu un goût de mérite surdimentionné mais pourquoi chercher midi à 14 heures, un cadeau s'offre avec son coeur peu importe la valeur et donne un sentiment de joie à la personne qui le reçoit , je n'attache pas d'importance au raport avec l'argent
Bonne journée
Répondre
J
Ses employeurs avaient-ils idée... ??? En tous cas voilà une belle prime pour cette dame !!! Bises
Répondre
M
En effet ! C'est incroyable...et c'est un beau cadeau. Ah si les objets pouvaient parler ! Cette petite boîte aurait sans doute beaucoup de choses à nous raconter sur son périple depuis ce temps-là...
Répondre