Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

La Cité des Castors à Pessac...

13 Mars 2014 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Découvrir

Entre 1948 et 1951, en période de pénurie de logements, sous la houlette d'un jeune prêtre ouvrier bordelais (Etienne Damoran), 150 jeunes ouvriers et leurs familles  ont construit 150 maisons individuelles et leurs équipements collectifs (une bibliothèque, une salle de réunion, un atelier, un château d’eau) en trois ans, à Pessac, dans la banlieue Bordelaise. C'était la première cité de castors en France.

Leur histoire est une belle histoire de lutte pour accéder à un logement tout confort à une époque où tout le monde en manquait : les ouvriers n’avaient pas les moyens d’obtenir un prêt pour financer leurs logements  les banques demandaient d’avancer 25% du capital (cad du terrain et du logement).

Le collectif d’ouvriers à la tête du mouvement rassemblait les compétences pour mettre en œuvre un tel projet de construction : un maçon, un électricien, un comptable, un dessinateur industriel, un spécialiste des réseaux d’eau, … c’est à dire toutes les compétences nécessaires pour s’autogérer et décider de la façon de traiter les problèmes rencontrés.

Ce collectif a pris la forme d'un Comité Ouvrier du Logement (COL) avec le statut de coopérative.

Ce type de société a un capital, mais un capital variable. Il fut donc constitué par des actions que chaque membre devait verser un quart à la souscription. Au début cela correspondait au prix du terrain qui devait être payé dans un delai d’un an. Ce sont ces statuts qui ont permis au collectif des 150 ouvriers et leurs familles d’obtenir un prêt garanti sur leur « apport travail ». C’est à dire que pendant trois ans, les 150 ont consacré 24h de travail par mois (soit tous leurs dimanches) et deux semaines de congés par an à bâtir les 150 maisons et leurs équipements. Une organisation collective a été mise en place pour que chacun participe bien à hauteur des engagements.

Techniquement, les maisons « autoconstruites » de la cité Castor de Pessac sont « horizontales ». Compte tenu de la surface disponible, il n’était pas nécessaire d’élever les maisons, ce qui aurait induit plus de risques (échafaudages…risques de chantier) et aurait nécessité des compétences plus pointues en construction. Les matériaux utilisés sont aussi importants pour obtenir un logement pas trop cher : ce sont ainsi des maisons avec blocs sans mortier, on utilise du placoplâtre et le linoléum est souvent utilisés.

La municipalité de l’époque ne voulant pas alimenter le futur quartier en eau courante, les ouvriers ont construit un château d’eau autogéré, encore en fonctionnement aujourd’hui.

Cette cité des Castors perdure de nos jours et se visite notamment lors des Journées du Patrimoine...

Source : http://blogs.mediapart.fr/blog/aurelienpere/170412/utopie-et-logements-les-castors-de-pessac

chateaucastor.JPG

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Martine 20/03/2014 20:21


Une initiative formidable. Incroyable que , face à une telle mobilisation généreuse la municipalité ait refusé de placer l'eau courante. Quelle mesquinerie!


J'ignotrais cette histoire. Merci Brigitte


Bise

Mary de Bx 14/03/2014 17:42


Un endroit que je connais bien :) j'y vendu quelques maisons dans les années 1998 à 2006 lol :)) Il y a même un circuit rando qui part de cette cité. Bisous Mary

ecureuilbleu 25/03/2014 10:34



Merci pour ce témoignage Mary. Aujourd'hui je suis en congé mais c'est le déluge... Bisous



fanfan 14/03/2014 14:55


Un exemple de solidatité qu'il faudrait utiliser de nos jours encore si cela est possible !

Chatdesîles 13/03/2014 22:14


C'était une belle idée en effet ! Et cela a très bien fonctionné !

josse 13/03/2014 22:10


Belle initiative c'était l'époque de la solidarité .


Bonne soirée.

colette 13/03/2014 17:03


Bonjour Brigitte !


 


Je suis arrivée avec mes parents à Pessac, en 1954 et ma meilleure copine en 6ième habitait cette cité. Oui, en effet un bel exemple de solidarité et d'efforts en commun pour permettre à certains
d'être propriétaires malgré les difficultés de l'époque qui ressemble étrangement à celle de maintenant. C'est une tres bonne idée d'en parler.


bises

ecureuilbleu 23/03/2014 22:07



Bonsoir Colette. Merci pour ce témoignage sur cette cité. Bonne soirée



Pascal 13/03/2014 14:38


Bonjour Ecureuilbleu,


Dans les années soixante à Grand Quevilly prés de Rouen, des prêtres ouvriers avaient monté le même genre d'opération. Ils avaient l'adhésion de toute la population qui souffrait du manque de
logements. Je me souviens de ces prêtres en bleu de travail, s'usant aus tâches de maçonnerie, ils étaient profondément humains. Mais comme nous étions à l'époque de la guerre froide et que ce
genre d'initiative déplaisait à leur hiérarchie, ils ont tous été dispersés aux quatre coins du monde. Dommage, car c'était une vraie application concrète de la religion.


Bon après midi

ecureuilbleu 23/03/2014 22:05



Bonsoir Pascal. A Pessac aussi l'opération était peu appréciée par la municipalité car considérée comme "rouge". L'accès à l'eau leur a était refusé : c'est pour cela qu'ils ont construit leur
propre château d'eau. Bonne soirée



Carine-Laure Desguin 13/03/2014 14:33


Un bel exemple ...

witney 13/03/2014 12:49


un petit bonjour en passant, le soleil est là ! bises

Quichottine 13/03/2014 09:47


Merci pour la découverte. J'ignorais son existence, et pourtant, je suis déjà passée à Pessac.


Bisous et douce journée.

virjaja 13/03/2014 09:28


une de mes fille habite Pessac, mais je ne connais pas cette cité...gros bisous Brigitte. cathy

Chantal 13/03/2014 09:26


C'est une très jolie histoire. Quand on veut quelque chose, on l'obtient à force de volonté et de travail! Pas en jouant au loto... Bisous

mamazerty 13/03/2014 08:32


çà a essaimé sur le plan national, mais j'avoue que depuis ds années je ne vois plus devant les maisons leur pancarte CASTORS (De France, je crois....);alors je me demande si çà existe encore bel
et bien.... c'était une idée exemplaire...Merci Brigitte

ecureuilbleu 23/03/2014 21:36



A Pessac aussi le nom a disparu...



Océanique 13/03/2014 08:22


Bonjour Ecureuil Bleu


Il y en a eu aussi en région parisienne. Mon père avait un ami qui avait construit sa maison avec les Castors.


Bel exemple


Bisous

ecureuilbleu 23/03/2014 21:36



Celle de Pessac a été une des premières et a servi d'exemple pour d'autres. Bisous



LADY MARIANNE 13/03/2014 08:06


c'était une bonne idée-  il y en avait où j'habitais dans le 54 !
pourquoi ne pas reprendre cette idée ??
bon jeudi ! bisous !!

jean-marie 13/03/2014 07:54


bonjour, ma chère Brigitte
une magnifique action exemplaire !
c'est bien d'en parler en cette période d'egoïsme triomphant !
bonne journée à toi
gros bisous amicaux

khanel3 13/03/2014 07:40


Petit coucou du jour ! je vais m'occuper de moi pour une fois ! 

jill bill 13/03/2014 07:35


Là je dis bravo.... Merci Brigitte, bises

Laurent FUCHS 13/03/2014 07:21


Une belle aventure humaine. Je ne crois pas connaître d'autres cas en France identique. Merci pour cette mise en avant de ce patrimoine.


Bises.