Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Vous avez désigné les 7 finalistes du jeu "Le petit bonheur"

1 Avril 2010 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #S'amuser

20 participants m'ont proposé un texte pour décrire "un petit bonheur" qui les a touchés et vous êtes 56 à avoir voté pour déterminer les 6 finalistes, qui en fait seront 7 pour cause d'ex-aequo :

 

         Yolande, Jean-Marie, Mary, Fanfan, Marc, L'autre je et Alain

 

 Voici les participations des 7 finalistes et les résultats complets : 


  

1ère) Yolande (19 voix) du blog "Mémé Yoyo" :
En octobre 2008, notre chien Balou, nous quittait. Il avait prés de seize ans. Sa mère, Choupette, était partie au même âge deux ans auparavant 
Avec mon mari , nous nous étions promis que nous ne reprendrions plus d'animal. Nous avions eu déjà plusieurs chiens ou chiennes et à chaque fois, leur disparition était un moment trés douloureux pour nous .
Au printemps 2009, huit mois se sont écoulés.
Je voyais bien que mon mari était triste, il bricolait sans goût et restait souvent assis dans son fauteuil en bois, pendant des heures, sur la terrasse devant la maison. Il fumait un cigare. Une présence lui manquait.
Alors, un jour, je lui est posé une question :
"tu aimerais aller à la SPA, voir si on peut adopter une petite chienne?".
La réponse ne se fît pas attendre et quelques jours plus tard nous sommes allés à la SPA la plus près de chez nous.
Nous avons parcouru les allées le coeur gros. Tant de chiens aboyaient en attendant d'être adoptés et notre passage les exitait. Les larmes commençaient à couler de mes yeux. 
J'avais trop de peine, quand un petit chien tout noir se mit à sauter, à notre premier passage. Il n'aboyait pas, il pleurait. Il frottait son dos sur la grille et attendait une caresse.
Les boxes venaient d'être nettoyés, et des flaques d'eau couvraient un peu le sol. Le chien avait son long poil mouillé.  Il ressemblait beaucoup à notre chienne Choupette.
Un coup de foudre pour mon mari, un peu moins pour moi qui souhaitais une chienne .
Mais vraiment il était trop mignon, et mon mari était trés emballé par ce petit phénomène. on a craqué.
C'est comme ça, que nous avons été adoptés par notre fidèle ami Kermit. 
Oui ! on peut dire qu'il nous a choisi. En tout cas, il a tout fait pour être emmené, et éloigné de sa prison. Il a su nous séduire.
Depuis, il comble nos jours de retraités. Nous faisons avec lui de belles promenades. Il est un peu brutus, mais il est si affectueux que pour tout l'or du monde nous ne voudrions nous en séparer. Nous allons le choyer, lui donner plein d'amour  et allons prendre tout le bonheur qu'il peut nous donner à son tour.
kermit.jpg

2ème ex-aequo) Mary ( 12 voix) du blog "Le bonheur quand même" :

Mon petit bonheur du jour ; lever la tête et regarder le ciel ce matin ; encore une belle journée qui s'annonce.

 Le lever de soleil est magnifique avec la tourterelle qui s'envole dans les arbres ; c'est un régal pour les yeux " un vrai petit bonheur "

DSC02175.JPG

 

2ème ex-aequo) Jean-Marie (12 voix) du blog "La traversée de la passion" :
jean-marie.jpg
  

Au petit bonheur des enfants

 

Quelques centaines de mètres à peine séparaient les deux fermes. C’était l’hiver, il faisait nuit, le froid était vif. Entre les haies, dans ce chemin profond, le vent du nord s’engouffrait et jouait méchamment avec les capes, les fichus que les gosses pouvaient à peine retenir.

Les gosses… cinq petits, garçons et filles, serrés les uns contre les autres, chacun essayant de ne pas trop s’éloigner des lampes portées par les parents.

La lumière ne leur était pas très utile pourtant car, le plus souvent, ils marchaient les yeux fermés, au risque de trébucher sur le sol inégal…  Ils avaient froid, bien sûr, mais il y avait autre chose…

 La soirée s’était déroulée comme tant d’autres… Parties de cartes, vin chaud, puis tout le monde s’était rassemblé devant la vaste cheminée et on avait lancé les histoires. Très vite on en était venu à des récits de revenants, de cimetières aux flammes tremblotantes, de bruits étranges dans la nuit, d'incidents inexpliqués...

La troupe arrivait enfin à la maison, havre paisible et chaleureux.

La très vieille grand-mère restée à la maison somnolait au coin du feu qu'elle avait soigneusement entretenu. Les lampes à pétrole ou à carbure allumées, dans les grandes pièces enfin éclairées, le sentiment de peur s'éloignait.

Le souvenir pénible des contes effrayants s’effaçait lentement. Ces récits prenaient petit à petit une allure de fable, ni plus ni moins fantastique, ni plus ni moins crédible que celles que l'on apprenait à l'école ou que les merveilles que le catéchisme révélait...

Dans le bien-être retrouvé, on était rassuré et le sommeil, tout doucement, allait s’emparer de ce petit monde… Peu à peu le sentiment de sécurité rendait les émotions passées délicieuses. La peur elle-même devenait agréable, désirable même...

Il y avait une certitude, celle de retrouver, après la tourmente, la paix tranquille du foyer, la solidarité de la famille

L'innocence appréciait ce modeste bonheur dans la confiance retrouvée

On attendait avec impatience les prochaines veillées…

 

4ème ex-aequo) Fanfan du blog "journal d'une retraitée" :
Un bonheur intense que j'ai éprouvé voici quelques jours:

la neige tombe à gros flocons, pas un bruit dans le village, pas âme qui vive .Tout disparaît ,les flocons dansent .Les oiseaux se taisent les animaux se terrent .

.Je sors, pas une trace sur la route . La neige est immaculée. Je marche ,je m'enfonce ; la neige craque sous mes pas ..je lève la tête ,les flocons tombent sur mon visage; j'éprouve un sentiment de plénitude … de paix: le village est beau et tranquille , sous son manteau blanc; il est à moi , il m'appartient , pour un moment .Ce sont de purs instants de joie , de plaisir .J'adore la neige au village car je sais qu'ensuite je vais rentrer me réchauffer ,et continuer à la regarder tomber et me dire:

«- Pourvu qu'elle ne s'arrête pas de tomber tout de suite ..encore un peu , rien qu'un peu! »

 

 

4ème ex-aequo) Marc de Metz ( 7 voix) : Quand petit bonheur fabrique petit grand bonheur…

J’aime être compagnon silencieux, discret voire invisible, dans ma vie urbaine, de dizaines d’inconnus(es). Ce sont ceux et celles que je reconnais dans les rues sans que nous ne nous y soyons jamais adressés la parole. Ces personnes me sont utiles puisqu’elles me renvoient la belle mesure du temps passé pour moi dans ma ville depuis mon arrivée. Depuis des dizaines d’années parfois je les croise et souvent je les perds de vue. Je ressens toujours une « affection » pour elles et eux car je les « connais », non… je les reconnais !

Ces inconnus(es) me racontent, sans rien m’avoir jamais dit, la longueur de ma vie dans ma ville. C’est elle qui m’y fabrique des racines. Ces personnes le font simplement en y étant présents(es) au hasard de mes pérégrinations dans ma ville.

Les y voir, les y revoir me procure toujours un sentiment intime. En leur furtive compagnie, je me sens rassuré. Bien involontairement, sans même souvent me voir, ils me confortent dans ce ressenti qui est si important pour moi : celui, qu’ici dans ma ville, n’y étant pas entouré que de visages étrangers je lui appartiens bel et bien…

 Le plus extraordinaire c’est lorsque j’en revois un ou une après un long temps. Je le/la salue alors sans qu’il/qu’elle ne le sache jamais : il/elle reste un/une inconnus(e). Il m’arrive de me dire qu’un ou qu’une je ne le/la rencontre plus jamais. Lorsque j’en prends conscience, immanquablement me viens à l’esprit qu’un jour un ou une personne pensera à moi l’inconnu en constatant que j’ai disparu à mon tour des rues de sa ville…

Aucune de ces personnes ne sait qu’elle est un miroir pour moi. Etrangement, je conserve en mémoire l’évolution de leur visage. Ainsi, lorsque je les rencontre, je partage avec elles ce simple et agréable constat : l’âge nous transforme mais sans nous dépouiller de ce qui permet aux autres de nous reconnaître…

Je ressens ces rencontres temporelles comme une multitude de petits grands bonheurs. Ils me sont depuis toujours précieux. Ces bonheurs n’appartiennent à personne d’autre qu’à moi. Ils sont définitivement intimes, secrets, clandestins autant qu’indispensables. C’est la première fois que je partage cela…

 

 

6ème ex-aequo) "L'autre je" :
Se lever de bonne heure, par habitude, par goût. Enfiler une grosse robe de chambre et des chaussettes, mettre ses chaussons, sortir de la chambre en refermant la porte derrière soi pour laisser l'autre dormir. Ouvrir la porte d'entrée, ramasser le journal déposé tôt ce matin par le livreur, humer la première inspiration dehors, évaluer la température, refermer bien vite la porte pour se diriger vers la cuisine. Préparer son petit déjeuner, poser un regard encore voilé sur les titres du journal, monter dans sa pièce à l'étage avec son thé à la main, là où je travaille, là ou je reçois, là où j'écris. Passer un moment sur son blog et papillonner sur les autres. Puis superposer les couches de pull sous le coupe vent, mettre bonnet écharpe, gants faire un baiser à l'aimé qui se lève et partir en vélo retrouver son parc. Avoir le plaisir immense d'être si tôt dehors, à peine une lueur de jour pour éclairer, entendre les roues glisser sur la fine pellicule de neige déposée. Respirer à plein poumons, se dire que oui vraiment ce matin il fait moins froid. Accrocher son vélo et partir pour cette marche si douce si agréable si paisible. Poser son regard sur la vie du parc, les oiseaux, les pies, tâche noire et blanche sur fond de neige, entendre les mésanges et au loin les joggeurs matinaux qui arrivent. Laisser les pensées se promener dans l'esprit et savourer l'instant. S'arrêter un moment pour quelques mouvements de gymnastique douce très douce. Repartir en s'imprégnant du bruit des chaussures dans la neige. Rentrer à la maison, s'affairer à quelques tâches ménagères, mais puisqu'il faut le faire, tenter d'y glisser une idée de plaisir. Et qu'est ce qui se passerait là si j'essayais de m'amuser tout en mettant de l'ordre dans la maison. Le plat de ma main sur le drap tendu, les oreillers qui se gonflent en les bousculant, l'aspirateur tel le vorace qui dévore tout sur son passage, le fer à repasser, repasse-moi donc mes bonnes idées aussi pour qu'elles soient encore plus joyeuses et tendres à mes oreilles, plier le linge, avoir le plaisir de savoir que chacun trouvera son linge dans son tiroir, même si l'autre ne s'en rend même plus compte, mais se dire que oui, c'est bon de savoir cela et se dire que oui j'y suis pour quelque chose, une goutte de bonheur. Prendre une douche douce à mon corps, m'enduire de crème ou d'huile selon mon humeur. Mettre les pieds sous la table, c'est comme ça le dimanche, apprécier, déguster le vin savoureux qui accompagne le repas. Débarrasser tranquillement, partir pour une sieste tellement tendre et réparatrice. Savourer encore cette chaleur sous les draps, regarder le réveil changer ses minutes, se décider à se lever : à 15, je me lève ! Se préparer un thé, faire un feu de cheminé, rester là à côté pour l'entendre crépiter et grossir à vue d'œil. Monter là-haut, travailler quelque peu, en attendant l'heure des webcams avec les enfants. Voir que la nuit est tombée depuis longtemps déjà lorsqu'on redescend, voir que le feu s'est un peu assoupi à son tour, tenter de le réveiller pour retrouver sa flamme. Traîner ainsi jusqu'au dîner en se disant que ce dimanche là était vraiment bon, qu'il a donné le meilleur de lui et que vraiment un dimanche pareil, on ne peut pas l'oublier.



6ème ex-aequo) Alain (6 voix) du blog : "La plume bleue" :
Petit bonheur

Désireux de t'offrir, sachant ton coeur morose,
Quelque présent d'amour délicat mais concret,
J'optai pour un écrit fleurant bon nos secrets
Aussi doux que zéphyr quand il berce la rose.

Heureux, je déposai près de ta porte close
Mon cher petit bonheur, tel un parfum discret,
Mais l'autan, ce fripon, par un soudain décret,
D'un tourbillon sournois subtilisa ma prose.

Je la vis tournoyer tout là-haut dans les cieux
Et le coquin brandir mon cadeau précieux
Puis, tombant à genoux, le tendre à son amie !

Interdit, médusé, le souffle suspendu,
Alors que je pestais, fustigeant l'infamie ...
Ton sourire au balcon d'un coup m'a tout rendu !

 


8ème avec 5 voix : Ava du blog "Connais toi toi même",  Catcent , mon aminaute du Québec , Pierre, Dan du blog "Faits d'hiver et maux d'août": Dédicace sur une poubelle

12ème avec 4 voix :
Raymonde, du blog "Peintre figuratif" , Colette, La Baronne, du blog "Le coin des îles", PipolinHarmonie 
   

17ème ex-aequo avec 3 voix : Mirélie"  et Dan du blog "Faits d'hiver et maux d'août": La feuille
 

19ème avec 2 voix : Koka, du blog "Anamorphose" :
   

 20ème avec 1 voix : Amaryllis du blog "Tout ce qui me plait"

   

Vous pouvez lire l'ensemble des participations en cliquant ICI.

             

                       Bravo à tous les participants !

 

Je propose à Lady Marianne du blog "Chienne de vie", Martine du blog "Mon carnet à malices", Dany, Maria Dora, Hugues du blog "Photos de tout", Witney du blog "Au présent", Mamalilou, Alice, Chris, Fabienne du blog "Au bonheur de lire", Alex du blog "Pour le meilleur et pour le pire", Ydel du blog "Ydel-Dessins" et Alexandra du blog "Le bocal à idées" de faire partie du jury et m'indiquer par mail leur choix, si ils le veulent bien.

Le finaliste obtenant le plus de voix sera le gagnant.

 

                             Merci à tous !


 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H


De très belles participation.


Bonne chance au finaliste, le choix va être serré pour le jury.


En route vers d'autre votes.


Gros bisous



Répondre
E


Oui, c'est difficile de les départager... Bisous



C


Bonjour Ecureuil Bleu,


Je suis contente d'avoir un de mes favoris parmi les finalistes, en attendant la suite, bravo à tous les participants et bon courage au jury.


Caroline



Répondre
E


Ca va être difficile de les départager mais le jury est en train de le faire...



C


Je veux bien faire partie du jury.


Brigitte dis-moi jusqu'à quand on a, pour voter, j'ai du monde jusqu'à la fin du week end, donc je ne serai pas trop disponible avant.


Bon samedi


Bisous


 



Répondre
E


Si tu votes mardi, ce sera parfait, Chris. Passe un bon week-end et bisous !



M


J'accepte avec plaisir de faire partie du jury , je t'envoie un mail , bisous Brigitte !



Répondre
E


Merci. J'ai bien reçu ton vote ! Bisous et bonne soirée !



C


Bonne chance à eux, 8emes pas si pire. Bye ecureuilbleu



Répondre
E


L'important c'est de participer ! Un gand bravo à vous tous !



A


Pardon je n'avais pas lu le dernier paragraphe... merci !



Répondre
E


Pas de problème, ma chère Ava et bon week-end à toi !



F


j'ajoute: merci à tous ceux qui ont voté pour moi !! Bisous



Répondre
E


Ta participation a été bien appréciée comme toujours...



F


Que le meilleur gagne!!



Répondre
E


Bravo à tous !



M


Félicitations à tous !



Répondre
E


Bravo à tous les participants et merci à toi !



M


honorée de cette mission, je vais m'y ateler, c'est pas simple, mais c'est l'jeu... :o)


bisous



Répondre
E


Merci Mamalilou : si tu peux me donner par mail le nom de la participation que tu préfères, cela me permetra de départager les fianlistes. Bisous



A


8e quand même avec 5 voix.. je ne le crois pas.. bravo au podium.. il faut encore voter ????


j'aime bien moi... bisous



Répondre
E


Non, Ava. Je demande maintenant à des gens qui n'ont pas participé au jeu de faire partie du jury pour départager les 7 finalistes. Bisous !



L


bonsoir Ecureuilbleu


ok je vais t'envoyer un mail
j'avais confondu avec l'autre jeu ---  de nuit  lol sur un autre com
bises   Lady mariane



Répondre
E


Merci pour ton mail, ma chère Lady Marianne et bisous !



G


bonsoir le choix va etre difficile


felicitation aux participants


bonne soiree amities



Répondre
E


Oui, c'est difficile, et pour le moment il y a deux ex-aequo... Bisous



M


ouiiiiiiiiiiiiiii ! je suis contente d'être dans les finalistes...merci beaucoup à tous c'est trop gentil et merci merci beaucoup à tous et à toi Brigitte bravo pour ton grand succés. gros
bisous.Mary



Répondre
E


Ton texte et ta photo ont eu beaucoup de succés dans la première étape. Les membres du jury n'ont pas encore tous voté... Bisous



L


Bravo pour l'organisation et la participation !!



Répondre
E


Bravo à toi pour ta belle participation qui se retrouve en finale !



A


J'avais voté pour Marie, c'est avec joie que je vois qu'elle fait partie des finalistes... ;-)



Répondre
E


Bonsoir Alexandra. Je te rajoute dans le jury. Bisous



Y


j'aime bien la proposition de Mary



Répondre
E


Puisque tu as voté, je te rajoute dans le jury. Merci !



N


BRAVO AUX GAGNANTS ET 0 L4ORGANISATRICE


BISOUS


NICOLE



Répondre
E


Merci Nicole et bonne soirée !



J


Bonjour, ma chère Brigitte,
c'est un succès pour toi et pour tout le monde
des participants enthousiastes, des récits de qualité et un jury plein de bonne volonté !
gros bisous bisous
bien à toi
jean-marie


 


 


 


 



Répondre
E


Aujourd'hui appel aux votes : du jury pour "le petit bonheur" et des lecteurs pour le jeu "café de nuit"... Et demain je lancerai le nouveau café thé... Bonne soiré et bisous !



W


je voterais, c'est difficile, pour l'autre je et pour Marc de METZ, bonne journée



Répondre
E


Merci Witney, c'est très gentil. Je ne prends que ton choix n° 1. Bonne soirée



M


 Un vote pour le Kermit de Yolande



Répondre
E


Je te rajoute dans le jury. Merci et bonne soirée !



@


ohhh moi dans le jury...oh oui oh oui !!!!!!!


bisousssssss



Répondre
E


Merci, c'est très gentil, ma chère Alex ! Bisous



F


Bonjour ma chère Brigitte.


Honorée d'avoir fait partie du jury , je t'ai envoyé mon vote par mail! Félicitations à tous les participants!


 






Répondre
E


Merci pour ton vote, Fabienne. C'est très gentil ! Bonne soirée à tous les deux et bisous !



M


très jolie photo...bonne journée!^^



Répondre
E


Bonne soirée à toi !



L


Bonjour,une belle journée pour ce 1er avril....certes pluvieux mais oh!combien chocolaté.....bises,Geny






Répondre
E


Je mangerais bien un petit morceau de ce poisson en chocolat !



P


Un petit poisson d'avril rapide en passant, juste pour rigoler



Répondre
E


Oui, mais il est où ?