Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un vélo vaut bien une messe...

24 Juillet 2009 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Raconter

Pour mes 7 ans, à la rentrée des classes, mes parents m'ont demandé d'aller au catéchisme pour faire plaisir à monsieur le curé du village.
J'ai répondu : "Non, cela ne m'intéresse pas".
Mon père instituteur dans ce petit village de 300 habitants (Trémons en Lot-et-Garonne) a lourdement insisté. J'ai prétexté que j'avais déjà trop de travail avec l'école... En réalité je passais déjà beaucoup de temps à écrire et à lire et n'avais pas envie d'aller m'enfermer dans la sacristie d'une église.

"Si tu y vas, on t'achètera un vélo pour ton anniversaire..." a promis mon père, qui, lui, avait certainement promis à son voisin le curé de m'inscrire à ses cours de catéchisme.
Je me suis laissée "acheter" pour ce 1er vélo, qui fut couleur lavande... J'ai suivi les cours de catéchisme au presbytère pendant une année, jusqu'à passer ma première communion. L'année d'après nous avons déménagé, quittant Trémons pour la banlieue d'Agen. Mon père ne connaissait pas le curé de la commune et j'avais déjà un vélo...
Je n'ai pas repris les cours de catéchisme...
En se faisant baptiser pour devenir roi de France, Henri IV a dit "Paris vaut bien une messe..." et moi pour un vélo, j'ai été un an à la messe...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je ne connaissais pas cette histoire de Henri IV....Comme quoi l'histoire de répète ...et tes enfants ont eu droit à une trotinette électrique ? ;) Merci de nous partager tes souvenirs ...
Répondre
E
Et il était beau ce vélo !
M


un joli souvenir !


(mes parents eux n'ont pas voulu me faire faire du piano - bien que j'insistât- car à l'étage au-dessous vivait un prof de violon - mon frère a eu droit au violon- et moi j'en pouvais plus des
grincements !! -


du coup... j'ai fait faire du piano aux enfants !!!  - mais ils avaient un vélo ôô !



Répondre
E


Moi j'aurais bien aimé faire du violon mais mes parents n'avaient pas d'argent pour me payer des cours...



A
J'ai toujours pensé qu'il était bon de s'ouvrir à tout, dans la vie, religion comme le reste.Tu as du faire de belles découvertes à vélo ...et peut-être même dans les salles paroissiales. J'écoutais avec beaucoup d'intérêt les histoires d'Ancien Testament. ..
Répondre
E

Oui j'ai découvert une facette culturelle que je ne connaissais pas : la vie de Jésus... J'avais horreur de me confesser car je n'avais rien à dire, étant une enfant sage...


I
sourire !!!! moi c'était qq friandises à la sortie de la messe !
Répondre
E

Mes parents -surtout ma mère -étaient rès stricts avec les bonbons : pas plus d'un par jour ! Ce qui ne m'a pas empêchée d'avoir plein de caries...


A
une belle histoire quand même!
Répondre
E

Un bon souvenir pour moi effectivement... Bonne journée à toi !


H
Bonsoir Brigitte. Il y a tout de même un peu de rouerie féminine dans votre récit. Les nombreuses enseignantes de ma famille se sont toujours accordées pour dire qu'on trouve  plus de malice chez les filles que chez les garçons. Il est vraisemblable que cela ne change pas avec l'âge (ça c'est moi qui le dit). Très bonne soirée à vous.  Hugues
Répondre
E

Bonsoir Hugues. Je n'aurais pas dû me laisser acheter pour un vélo, soit, car je n'avais aucune envie d'aller au catéchisme mais je n'ai fait aucun chantage et n'ai rien demandé... Je n'étais pas
espiègle plutôt une petite fille trop sage et têtue... Douce nuit à vous,
Brigitte


P
Bonsoir Brigitte,Promis j'écrirai un article racontant mes "exploits bibliques" à ton intention avec promo pour ton blog, car le nombre de visiteurs augmente régulièrement, j'ai 3 fois plus de visites que de gens que je connais. Certains me laissent des com, et on les retrouve dans mes liens.Vais d'ailleurs continuer ma balade, voila chez toi j'ai tout lu.t'envoie mes amitiés du soirphilippe 
Répondre
E

Merci Philippe. Je pense que tes "exploits bibliques" me feront bien rire... Moi je vais visiter des blogs que je ne connais pas quand ils ont laissé des commentaires sympas ou originaux sur un
blogami... Bonne soirée,
Brigitte


E
C'est ce que l'on appelle maintenant la "real politic"...
Répondre
E

Peut-être bien Embrun...
Amitiés,
Brigitte


F
 Très émouvante et drôle à la fois , ton histoire de vélo ! Comme quoi on peut acheter les enfants  RIRE !!!Le fait de venir sur ton blog m'a fait sourire car en ce moment j'ai des soucis de santé  et mon fils aîné est hospitalisé depuis mercredi. Merci Brigitte d'embellir notre vie avec tes petites histoires...Amitiés,
Répondre
E

J'espère que tes soucis de santé et ceux de ton fils ne sont pas trop graves, Fabienne. Si mes petites histoires te distraient un peu j'en szuis ravie... Bisous et amitiés,
Brigitte


L
bel article - moi j'allais au cathé mais à pieds - et pas d'achat de vélo!!la chance !!!bises lady marianne
Répondre
E

Le vélo, ce n'était pas pour aller au cathé : j'avis 50 mètres à faire...


M
ahahaha ça ça m'amuse bien...c'est excellent!!!j'ai des enfants qui sont comme ça, très fermes en deal... mais pas manipulables!!!j'allais ajouter "pour un sou", mais si pour un sou, ils le sont!!!
Répondre
E

Moi j'aime bien tes commentaires, mamalilou, toujours plein d'ironie ! Bisous à toi et bon courage avec tes enfants !


@
et bien dis moi tu étais une petite fille futée !!!!!!
ahh le cathé.....j'ai du m'y coller aussi pour faire plaisir aux grands parents....quel plaie, si j'avais su j'aurai moi aussi réclamé une contre partie
bonne fin de semaine brigitte
bisous
Répondre
E

Bonsoir Alex, j'étais déjà bien têtue à l'époque, je dois le reconnaître. Mais je n'ai rien réclamé. Je ne demandais jamais rien car j'étais timide... Bisous


M
Eh bien en revanche , on ne m'a pas donné le choix quand j'étais jeune ! A l'école des soeurs plusieurs années , donc communion privée , solennelle, confirmation , tout y est passé , j'ai méme eu le certificat d'études religieuses et le premier prix de liturgie , je me souviens j'avais eu droit a un joli livre de Ste Thérése de Lisieux ! Mais je ne suis pas devenue pour autant une grenouille de bénitier ! mais chuttt!Bisous
Répondre
E

Merci de nous faire partager ces souvenirs, Maria Dora. Bravo à toi pour ce prix de liturgie. Ca a dû te faire très plaisir à l'époque... Bisous


P
Un beau vélo vaut bien quelques sacrifices...
Répondre
E

Tout à fait, Petite Jeanne ! C'est bien ce que j'ai pensé aussi...


K
Quand j'étais petite j'aimais bien y aller car le curé nous ramenait toujours chez nous en voiture (j'habitais en Corse) et il faisait semblant de tomber en panne, allait ouvrir son coffre de voiture et faisait une belle disribution de bonbons !!!! On péchait par gourmandise mais on adorait ça !!!! bisous
Répondre
E


Ton histoire est plus amusante que la mienne, Kayababouch. Tu devrais la publier sur ton blog... Bisous à toi



I
Elle est adorable cette histoire, comme on dit "les voies du seigneur sont impénétrables"... Qui sait ? Ce sont en tout cas d'agréables souvenirs à lire.Très bonne journéebisesiloane
Répondre
E

J'aurais sans doute eu le vélo pour mon anniversaire, même sans catéchisme... Bonne soirée à toi, Iloane


T
Coucou !! et bien moi qui dit toujours " ma foie" hihi mais j'ai pas eu de vélo pour aller au cathé !!! bisous
Répondre
R
Autant que je me souvienne, on y allait tous au caté, ce n'était même pas une question de foi, je dirai plutôt qu'il fallait le faire car tout le monde le faisait...Horrible n'est-ce-pas?Allez, passe une belle journée EcureuilBisous à toi 
Répondre
E

Ce n'est pas beau non plus d'y être allée pour un vélo...
Bonne soirée à toi et bisous, Renard


M
Très jolie petite histoire. Ca me rappelle également mes années de cathéchisme...Bonne journée. Bises. Marysia
Répondre
E

Bonsoir Marysia. Nous avons tous et toutes des souvenirs qui se ressemblent. Bonne soirée à toi,
Brigitte


P
Bonjour Brigitte,cela me donne u,e idée de fable : "le petit renard qui devint un joli écureuil"moi je n'ai pas eu de vélo et ce fut l'inverse pour ma communion. tout juste s'il n'a pas fallu une dérogation papale.le catèche, j'y allais surtout pour jouer avec les copains le jeudi matin. et un jour le prêtre m' renvoyé chez moi car je perturbais les autres avec mes interprétations bibliques. Ouh là, début 70, dans le quartier ouvrier, où j'avais une réputation de "surdoué" avec mes résultats scolaires, je suis devenu la "représentation" du diable.Je ne l'ai su que lorsque j'ai été marié, mais cela a été tout un cirque pour que je puisse faire ma communion; j'essayerai de trouver un photo, car moi j'étais en costume, je ne pouvais pas porter l'aube blanche comme les copains. Et tu vois Brigitte, mon regard aujourd'hui, c'est que nous sommes tous 2 de la même génération, qui est encore jeune, et charnière entre le passé et le l'ultra modernisme.bonne journéeps : moi à la place du vélo, j'ai été privé de football pendant un mois.Cela me reppelle une blague que je te dédicacerai sur mon article du jouramitiésphilippe 
Répondre
E

Bonsoir Philippe. Je suis curieuse de savoir en quoi consistaient tes "interprétations bibliques"... J'attend de lire ta fable avec impatience et je vais vite aller sur ton blog voir ta
dédicace...
Amitiés,
Brigitte