Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

L'amour selon Marguerite d'Angoulême...

20 Juillet 2009 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Aimer


Marguerite d'Angoulême (1492-1549), soeur de François 1er et grand-mère d'Henri IV, épousa, en 1509, Charles, duc d'Alençon, et après la mort de celui-ci, Henri d'Albret, roi de Navarre, devenant ainsi Marguerite de Navarre. Femme de lettres elle fit de Nérac et de la cour de Navarre un haut lieu de culture et d'humanisme, accueillant quelques uns des plus beaux esprits du temps : François Rabelais, Clément Marot, etc...
 Elle-même incarna l'esprit de la Renaissance en se montrant favorable à la Réforme et à la liberté de culte (elle protégea les protestants).

Elle composa des poèmes comme celui ci-dessous :

Qui vit d'amour a le coeur bien joyeux,
Qui tient d'amour ne peut désirer mieux,
Qui sait d'amour n'ignore nul savoir,
Qui vit d'amour a toujours riants yeux,
Qui aime d'amour accomplit son devoir,
Qui peut amour, embrasser prendre et voir
Il est rempli de grâce souveraine,

Je ne sais rien sinon aimer...


Elle écrivit l'Heptaméron, empruntant à Boccace et à son Décaméron le cadre de son ouvrage en réunissant dix personnages qui, contraints par le mauvais temps de rester enfermés pendant sept jours dans une abbaye des Pyrénées, décident de passer agréablement le temps en devisant de l’amour et du rapport entre les sexes, sujet très prisé à la Renaissance. Après s’être fortifié le corps et l’esprit par la lecture des Saintes Écritures, chacun a pour tâche de raconter une histoire d’amour authentique afin d’en soumettre la leçon aux débats et aux commentaires moraux, « sociologiques » ou religieux de la communauté.

L’auteur prend soin de faire alterner les récits graves et grivois (parfois même scabreux), le sexe des conteurs et la longueur des nouvelles, afin de traduire le clivage qui caractérise la conception renaissante de l’amour. Ainsi, si certains conteurs défendent la tradition de l’amour gaulois, obéissant aux penchants naturels et jouisseurs de l’individu, d’autres préfèrent croire à l’idéal de l’amour courtois, qui fait du désir l’unique ressort spirituel pour participer à l’amour divin.
Construit sur l’expression de la différence éthique, dont chacun des personnages prône les valeurs, l’Heptaméron ne développe aucune morale définie, mais entend montrer combien les dissensions individuelles finissent par aboutir à la cohésion, ne serait-ce que dans la conversation.


Source : Encarta + documents du Château Henri IV à Nérac

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A


Chère Marguerite de Navarre,


La renaissance vit fleurir des femmes de plume et d'esprit.


Jolie description en tout cas, merci pour ce rappel à l'histoire.


Bon dimanche


Anaë



Répondre
E


Oui, on parle peu de ces femmes dans l'Histoire mais elles ont fait beaucoup aussi pour faire évoluer les civilisations. Bonne journée



F
c'est dommage que l'on parle si peu des poétesses , certaines avaient beaucoup de talent ! je me suis inscrite à ta communauté ; j'avais oublié bien sûr!!
Répondre
E

Oui, merci Fanfan pour ton inscription à Embellissons nous la vie. Demain je publierai un article pour accueillir 4 nouveaux blogs dont le tien...


L
bonsoir !!une amoureuse !!!   née rien que pour ça !!!ha sacrée femmebises Lady Marianne
Répondre
E

C'était une femme d'exception !


K
Marguerite, dans le texte :http://www.youtube.com/watch?v=H4xiwuWuaHMKERFON LE CELTE
Répondre
E

Merci pour le lien sur cette chanson que je ne connaissais pas de Richard Cocciante...


H
Bonjour Brigitte. On peut aimer la poésie, mais pas seulement. En revanche, sur un sujet aussi scabreux et à partir de courants de pensée différents, arriver à mettre tout le monde d'accord, surtout à l'époque, me paraît peu vraisemblable. Peut-être la conclusion était-elle destinée à sauver la face ?  En tout cas, vous avez de bonnes lectures !!!  A très bientôt.  Hugues
Répondre
E

Bonsoir Hugues. Difficile de mettre tout le monde d'accord sur le sujet de l'amour. Son "Heptaméron" était peut-être un peu utopique, et pas très réaliste, mais je salue cette dame qui a eu le
courage d'écrire ce texte... Bonne soirée à vous,
Brigitte


K
Coucou, je trouve que, en dehors du coté historique de tes articles, tout tourne autour de l'amour chez toi en ce moment !!! Vive l'amour ... Je te dis ça car mon chéri rentre enfin mercredi et je ne tiens plus en place... les enfants non plus d'ailleurs !!! bisous 
Répondre
E

Je suis content pour toi que tu retrouves ton chéri mercredi. Je parle et j'écris beaucoup sur l'amour mais mon coeur ne bat que pour mes fils... Bisous


P
coucou ptite ecureuil bleue comment vas tu toi? cela fait un moment que l'on a papotes bises
Répondre
E

Bonsoir petite sirène. Merci à toi : je vais très bien... Bisous


I
l'amour ! sujet éternel qui aura si bien fait chanter les poètes ...ce qui est amusant , en fait, c'est que des siecles plus tard, l'amour gaulois s'oppose toujours à l'amour courtois .... c'est un peu triste, en fin de compte !!! sourire
Répondre
E


L'amour a toujours existé et toute vie tourne autour de lui. C'est le sujet préféré des poètes, des romanciers, des musiciens... Amour gaulois, courtois, platonique, passionnel, filial... Vaste
sujet...



I
Aboutir à la cohésion , c'est un très beau projet, pas simple. Le respect dans la différence est un vaste programme. Merci pour ce joli articlebonne journéeamicalementiloane
Répondre
E

Marguerite d'Angoulême était une femme savante et amoureuse. Je suis contente de lui avoir rendu hommage...
Amitiés,
Brigitte


K
Cette Marguerite, elle est jolie comme une fleur...KERFON LE CELTE
Répondre
E

Elles étaient deux fleurs à la cour d'Albret, Marguerite d'Angoulême et Marguerite de Valois... Bonne soirée, Kerfon


D
bjr, passionnée d'histoire comme ma fille..bon lundi, muxu
Répondre
E

Bonjour Muxu. Je ne suis pas vraiment passionnée d'histoire mais plutôt de la vie de ceux ou celles qui ont laissé leur nom.