Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

L'épicerie de ma tante Yvonne...

20 Juillet 2009 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Raconter


Yvonne était la soeur ainée de mon grand-père. Elle tenait une épicerie à Monflanquin, village Lot-et-Garonnais, bastide construite sur une colline.
Sa première épicerie se trouvait dans une petite rue, en haut du village.
Quand on entrait il y avait sur la droite des étagères avec des livres et des bandes dessinées. Sur le côté une sorte de grand entonnoir où elle moulait le café. Les clients achetaient à cette époque un sachet de café moulu sous leurs yeux, ou du café en grain qu'ils moulaient à la maison avec leur moulin à café...
L'odeur prenait aux narines, je m'en souviens encore.
En quarante ans le conditionnement du café a évolué : paquets de café en grains puis paquets de café moulu et maintenant il se vend en dosettes toutes prêtes...

Les bonbons étaient enfermés dans des grands bocaux, et beaucoup d'aliments étaient conservés dans de gros tonneaux et sacs en papier. Ma tante puisait dedans avec une grande louche et versait les pâtes ou les paillettes de savon dans des poches en papier, soigneusement pesées ensuite sur une grande balance...

Quand on entrait dans cette épicerie, nos sens étaient sollicités : tintement de la clochette d'entrée, sourire de ma tante, odeurs du café et du savon... Quand elle n'avait pas de client Yvonne tricotait ou crochetait en silence...
J'aimais aller chez elle. Elle avait toujours un bonbon à offrir et même parfois des bandes dessinées : Astérix ou Lucky Luke... Ses baisers sentaient bons et elle avait toujours un mot gentil... 
Plus tard elle a transféré son épicerie dans un bâtiment plus moderne, en bas du village sur la place du foirail. Elle s'est modernisée, a embauché du personnel, mais ce n'était plus la même ambiance...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Un éveil de tous les sens dans ce lieu de ton enfance :) amitiés
Répondre
E
Les photos ont disparu de mes articles ...
M


l'environnement a certainement aussi bcp changé....



Répondre
E


Oui, sans doute, mais il n'y a pas beaucoup de rues quand même...



M


oh la jolie balance...!*et les bonbons! oh! la gourmande!


Bises



Répondre
E


Et dire que nous avons été incapbles de nous rappeler où elle était, ma soeur et moi... Bisous



G

je me souviens de ces epiceries surement plus agreable que nos centres actuelles
j'aimai le cafe moulu et ma mere ajoutai de la chicoree
bon dimanche


Répondre
E

La mienne aussi ajoutait de la chicorée quand elle passait le café après l'avoir moulu... Bonne soirée à toi !


L
ha les épiceries et magasins d'antanles saveurs - les odeurs - les produitsséquece nostalgie !! bises Lady Marianne
Répondre
E

Oui c'est bien ça : les odeurs des souvenirs sont encore dans ma tête...


M
Oui, bien sûr, Brigitte, et moi aussi je trouvais que ces petits commerces qu'on appelait aussi: "magasin général" avaient une chaleur ou un cachet que nous ne retrouvons plus dans les grandes surfaces. Il est bon de se rappeler ces bons souvenirs !Bon vendredi et à très bientôt !Bisous !Marie
Répondre
E

Bon après midi à toi Marie. Mes souvenirs sont souvent liés avec des odeurs. Je me rappelle le garagiste du village et son hangar aux odeurs d'huile et de poussière. A bientôt, Marie


M
Merci, Brigitte, pour ces beaux, doux et aromatisés souvenirs que tu sais si bien nous faire partager.C'était la Belle Époque !!Bon mercredi et à bientôt !Bisous !Marie
Répondre
E

Je suppose qu'au Québec vous aviez aussi ces charmants petits commerces qui ont dû eux aussi disparaitre... Bon après midi à toi...
Brigitte


B
Wouah la surprise! En voyant écureuil beu j'ai cliqué, (et pour cause) et que vois-je, un article sur Yvonne ma voisine du foirail à Monflanquin. Mon père tenait le magasin de cycles juste à coté de chez elle. Quand j'étais gamin le magasin était en haut du village. Ravi d'avoir découvert l'écureuil bleu. A+
Répondre
E

Bonsoir Bernard et merci pour ta visite. C'est vraiment amusant ces surprises du net ! Tu as dû connaître aussi mes grands-parents : lui était plombier zingueur, Robert et elle était institutrice,
Odette... J'irai voir ton blog et t'enverrai un mail... Brigitte


C
coucougénial rien qu'à te lire, on revit un peu l'ambiance que tu as connubisous
Répondre
E

Bonsoir Corinne. Merci pour ton compliment. Bisous


A
j'ai connu et aimé ces petites épiceries si accueillantes!je les regrette...dommage,on n'en fait plus!de beaux souvenirs pour toi avec celle de ta tante!Quand j'étais gamine,avec mes frères et soeur on s'arrêtait tousles soirs dans une épicerie ..on disait chez la mémé..on achetait pour quelques centimes le coco boher et le mistral gagnant!bisous de Cayenne.
Répondre
E

Bonsoir Annick, ces petites épiceries sont ancrées dans nos mémoires avec leurs odeurs bien particulières et leurs bocaux de bonbons...


C
Régal que cette halte au cours de ma promenade en blogosphère...A bientôt
Répondre
E

Merci pour le compliment, Cosaque et à bientôt...


A
J'ai connu ce genre de petite épicerie de village. La bonne odeur me restera toujours en mémoire. Et le grelot accroché à la porte ...
Répondre
E

J'ai cherché en vain le nom du son émis par ce grelot ou la clochette de l'éntrée : j'avais mis tintinnabulis mais le mot n'existe pas...


M
puisque tu aimes les jolis gifs je t' en envoi encore 2 avec des bombons hi hi hi tu sais que tu peux les prendre car tout ce que je met appartient à tout le monde , c' est fait pour cela d' abord .Gros bisous du soir de toute la petite famille .Mamiekéké , Cricri d' amour , Sabine et Dimitri ton petit copain .
Répondre
E

Bonsoir Renée, merci pour tes jolis gifs. Ces bocaux de bonbons sont moins nocifs pour la santé que les vrais... Bisous et bonne soirée...


M
Coucou Ecureuil bleu et merci de ton passage pendant mon absence , je me suis régalé en Bretagne , j'y retournerais presque vu la chaleur sur le sud ouest ! je reviendrais lire plus tard car j'ai un stock de coms et je tiens a répondre a tous , bisous a bientot
Répondre
E

Bonsoir Maria Dora. J'adore aussi la Bretagne et j'ai bien envie d'y aller fin août... Bisous


F
ah! les épiceries de notre enfance!! ton récit me rappelle celles de mon village; il y en avait 2 à l'époque ! et les buvards ! et les chewing-gum tout ronds  de toutes les couleurs!!  maintanant il n'y en a plus ; bisous
Répondre
E

J'ai oublié les buvards ! C'est vrai qu'elle avait de jolis buvards aussi...


I
c'est délicieux ces jolis moments d'enfance !!! merci à toi
Répondre
E

Ce sont de délicieux souvenirs, Isabelle...


C
J'AI CONNU CE GENRE DE BOUTIQUE.bonne soirée
Répondre
E

Bonsoir Claude. Plus l'épicière était agréable et souriante, plus l'épicerie était attachante...


*
génial ce récit j'ai senti les odeurs et entendu la clochette sonner, merci... bonne soirée à toi
Répondre
E

Merci pour le compliment Lajemy et bonne soirée à toi


F
On comprend que tu préfères l'ambiance de la vieille épicerie...
Répondre
E

Oui, sa seconde épicerie n'avait pas le même charme...


F
Comme tu décris bien l'ambiance...Bonne soirée
Répondre
E

Merci Florence ! Bonne nuit à toi


A
Moi, mon arrière-grand mère avait un bazard à Préfaille en loire atlantique !!Je ne m'en souviens pas j'étais trop petite mais j'ai récupéré plein de petite chose, des boutons de nacre de la dentelle, des épuisettes ....Souvenirs souvenirs !!!
Répondre
E

Ces épiceries vendaient de tout : de la nourriture mais aussi des boutons, des livres, des outils...


P
Oh oui, que de souvenirs dans ces épiceries de petites villes. Je connais bien Monflanquin, ma soeur habite à 15 km de là.
Répondre
E

Bonsoir Petite Jeanne. Ma soeur aussi habite à une dizaine de kms de Monflanquin. C'est amusant...


S
les épiceries d'antan avaient sans nul doute du charme, rien à voir avec nos super et hyper
Répondre
E

Oui, c'est très vrai. Je me souviens quand même d'un petit Leclerc où j'avais mes habitudes il y a une vingtaine d'années. Il y avait une caissière très aimable qui avait toujours un sourire et un
mot gentil. Puis elle est devenue chef de caisse et sa gentillesse a fondu...


@
j'ai souvenir moi aussi d'une petite épicerie où j'allais souvent quand j'étais petite et où il y avait tout plein de bonbons et comme je connaissais bien la dame, j'en avais quelques uns de gratuit
bonne fin de journée brigitte
bizzzzzzzz
Répondre
E

Bonsoir Alex, chacun a une petite épicerie comme celle-là dans le coeur... Bisous


F
 J'imagine l'épicerie à ce temps là car dans le village où j'ai vécu chez mes grands-parents , il y avait aussi ce genre d'épicerie et je me souviens des bonbons dans les bocaux qui coûtaient quelques centimes et le samedi matin , j'avais droit à un paquet ( style cornet de frites), ce sont des bons souvenirs que tu me fais revivre là! Merci!Gros bisous à toi Brigitte !!!
Répondre
E

Bonsoir Fabienne et merci pour le bocal de bonbons. A la maison nous n'avions droit qu'à un bonbon par jour (à cause des caries et du diabète), alors quand je pouvais en grapiller un supplémentaire
c'était un délice... Mais c'est surtout le reste qui m'attirait, et notamment les bandes dessinées qu'elle vendait... Bisous à tous les deux


P
bonjour Petit écureuil.Toujours agréable à lire ta jolie écriture, simple et expressiveamitiésphilippe
Répondre
E

Bonjour Philippe et merci pour ton compliment. Ne devais tu pas partir en vacances ?
Amitiés,
Brigitte


P
rhaaa ces vieux endroits ... un charme tout particulier !!!bon lundi à toi
Répondre
E

C'était une épicerie pleine de tendresse et de douceurs... Bonne soirée, Pauline


H
Bonjour Brigitte.  Un petit air de nostalgie ; à qui le dites-vous. Nous sommes nombreux, sans doute, à avoir des souvenirs de ce genre. Que seront les souvenirs des enfants d'aujourd'hui ?  Sans doute plus terre à terre voire pragmatiques. A bientôt.  Hugues
Répondre
E

Mes enfants en ont aussi. Quand nous passions nos vacances sur le Bassin, il y avait un petit bureau de tabac à côté. Ils y allaient 10 fois par jour acheter bonbon après bonbon. Dès qu'ils
recevaient la moindre pièce ils allaient la dépenser dans une friandise ou un Picsou à côté... Ce bureau de tabac où ils étaient un peu chez eux a fermé il y a une dizaine d'années. Douce nuit,
Brigitte


K
J'aime beaucoup les ambiances de vieilles épiceries comme celle-là !!!! Bisous
Répondre
E

C'était de sympathiques boutiques, pleines d'odeurs alléchantes...


M
C'est dommage que toutes ces petites épiceries aient disparues - je me souviens de celle qui était prés de notre maison - pour l'époque - il y avait de tout  ! et oui on étéait toujours acceuilli par un sourire - et même il faisait crédit à certaine personne ... Tout un autre monde ! Merci pour ce souveni - à bientot Yolande 
Répondre
E

Bonsoir Yolande et merci de t'être inscrite dans Embellissons nous la vie... Ces petites épiceries vendaient de tout et avec le sourire...