Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un livre coup de coeur : "Place aux immortels" de Patrice Quélard...

3 Avril 2021 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'une opération "Masse Critique privilégiée", organisée par Babelio.

Merci à Babelio et aux Editions Plon pour cet envoi.

.

Informations pratiques : roman de Patrice Quélard, paru en mars 2021, aux éditions Plon. 379 pages. 13 €. Ce roman a obtenu le "Prix du roman de la gendarmerie nationale 2021" qui récompense un roman inédit, littéraire, historique ou policier, dans lequel la gendarmerie ou le métier de gendarme occupe une place prépondérante.

 

La 4ème de couverture :

Au printemps 1915, Léon Cognard, lieutenant de gendarmerie bourlingueur et anticonformiste, quitte sa brigade bretonne pour rejoindre le front de Picardie et prendre le commandement d’une prévôté de division d’infanterie. Sa nouvelle position est des plus délicates entre une bureaucratie tatillonne et l’hostilité légendaire des fantassins à l’égard des gendarmes, ces empêcheurs de tourner en rond considérés comme des planqués.
Lorsqu’il est confronté à un suicide suspect au sein de l’unité dont il doit assurer la police, Léon traite l’affaire avec son opiniâtreté habituelle. Mais celle-ci l’entraîne dans un engrenage qui risque bien de faire trembler la Grande Muette sur ses fondements…
Certains crimes ne doivent-ils pas demeurer impunis ?
À la guerre, y a-t-il encore de la place pour l’idéalisme ?
Et surtout, quelle valeur reste-t-il à la vérité quand seule compte la victoire ?

Mon ressenti :

Ce roman se déroule en 1915, à Albert dans la Somme puis Suippes, dans la Marne, sur le front d'une guerre meurtrière. Léon C ognard, lieutenant de gendarmerie, emmerdeur au grand coeur et anticonformiste, est muté de sa brigade Bretonne d'Etel, vers le front de Picardie, où il va prendre le commandement d'une prévôté de division d'infanterie. Les gendarmes sont détestés par les fantassins en première ligne qui les considèrent comme des planqués. Les relations sont difficiles entre militaires et gendarmes, tout comme entre Cognard et le maréchal des logis, Jouannic, son second, intraitable mais plein de bon sens. Le courant passe mieux avec Bellec, le second maréchal des logis plus jeune et plus cultivé. Cognard circule sur son cheval qu'il a appelé Rossinante et à qui il parle comme à un ami, de la prévôté jusqu'au front assurant la police. Par son empathie et son humour; son courage aussi, il va réussir à se faire apprécier de ses hommes, même de Jouannic.

Confronté au suicide suspect de Guyader, un des fantassins, il va vouloir aller jusqu'au bout pour faire éclater la vérité mais va se heurter à la colère et l'omerta de l'état-major militaire. Jouannic et Bellec lui conseillent d'abandonner et il va finir par les écouter.

Les gendarmes font le sale boulot : arrêter les déserteurs, surveiller le nettoyage des latrines. transférer les prisonniers, faire respecter l'ordre et les priorités, mais sont aussi infirmiers pour accompagner les soldats blessés. Ce roman met en valeur le rôle qu'ils ont joué pendant cette horrible guerre

C'est bien écrit et je me suis attachée à Léon Cognard, personnage très fort, qui essaie toujours d'apaiser les tensions, de résoudre les problèmes, d'empêcher les mauvais d'agir : un Don Quichotte à sa façon. J'ai partagé ses questionnements ses doutes. Ses collègues aussi sont attachants, notamment Bellec et Jouannic, mais aussi Bertho qui vient aussi d'Ethel.

Quelques extraits :

- L'ennemi ne perd jamais de copains, alors que l'être humain, oui - quel que soit son bord.

- Demandez à une taupe d'arrêter de creuser des trous et de grimper aux arbres, vous allez au devant de grosses difficultés, et le contraire est valable pour un écureuil.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Tout cela se passe voici cent ans. Ce doit être intéressant de connaître tout ça.
Répondre
M
Pourquoi pas en effet, je ne connaissais pas cet auteur à découvrir donc puisque c'est pour toi un coup de coeur. En plus je n'avais jamais entendu parler de ce prix littéraire, il faut dire aussi qu'il y en a tellement ! bisous et merci pour cette présentation
Répondre
E
Bonjour Manou. Il y a de l'action, de l'émotion, et beaucoup d'humanité. Bisous
É
Belle présentation et je note ton ressenti ! Joyeuses Pâques Brigitte !
Répondre
S
les extraits donnent vraiment envie de lire ce livre
Répondre
C
Bonjour Brigitte,
Super ton ressenti et tes extraits cités ! Joyeuses Pâques ! Bisous♥
Répondre
K
Bonsoir Brigitte,
On sent que ce livre t'a plu et que tu es entré dans l'histoire ... Merci de partager ton ressenti
Bisous Brigitte
Répondre
C
Pas vraiment tentée par cette époque, l'histoire doit pourtant être prenante et bien documentée. C'est bien aussi de sortir des terrains battus en matiere de policiers. Bisous
Répondre
E
Ce livre me fait envie car on sent de la profondeur dans le résumé, comme une certaine vérité sur le thème. Merci pour ton ressenti. Bon week end de Pâques. Bises.
Répondre
P
Ta présentation fait envie, j'aime ce type de livres. Bon week end
Répondre
C
bonjour
je ne savais même pas que ce prix existait !! je vais le conseiller à une amie dont le fils et la belle fille sont gendarmes !
bisous et bon weekend de Pâques
Répondre
E
Ce livre devrait leur plaire. Bisous
A
Il n'y a pas de gendarmes dans ma famille ni autour de moi (sauf dans la rue) mais j'en ai rencontrés souvent dans ma vie et parfois, ça se passait assez bien mais pas toujours. Mais je note quand même avec plaisir ton ressenti. Gisèle
Répondre
E
Bonjour Gisèle.. C'est un très beau livre. Bisous
R
Merci pour cette belle présentation. Bisous Bisous Joyeuses Pâques
Répondre
L
Ce doit être passionnant, j'en prends note, merci Brigitte
Répondre
Y
merci pour cette découverte... je l'ajoute à ma pal...
bizzzzoooo
Répondre
F
Mon père était gendarme , donc je vais noter ce titre pour le lire; merci de ton ressenti. bISE<
Répondre
E
C'est un bel hommage rendu aux gendarmes. Bisous et bon après-midi
B
Un livre dont la lecture me semble intéressante, et qui se déroule dans une région que je connais.
Répondre
.
Très bonne fête de Pâques
Répondre
A
Au tout début, j'ai regardé trop vite, j'ai vu l'auteur Pascal Quignard (que j'aime!!), mais non, c'est Pascal Quélard. Merci de ta bonne critique, bons baisers de Pâques, amitiés
Répondre
E
Je ne connais pas Pascal Quignard... A voir
J
Tu en parles bien et donne envie
bisous Brigitte
Répondre
P
Très intéressant cet aspect de la vie d'un gendarme qui est peu souvent évoqué ! Les personnages me semblent attachants et j'ai envie de suivre leurs aventures ! Merci du partage . Passe un bon week end pascal Brigitte bisous
Répondre
E
C'est ben raconté et prenant. Bonne journée et bisous
J
Les immortels me font penser aux académiciens... merci Brigitte, gendarme pas facile tous les jours, bises
Répondre
E
Oui, c'est vrai. Bonne journée et bisous
M
un bien dur métier que celui là....parfois bien détourné par certains caractériel, métier qui leur monte à la tête....essayons de les comprendre, passe une douce journée
Répondre
M
Ça a l'air intéressant ! Je note mais ma liste de livres est longue....trop longue! Très bon weekend
Répondre
D
voilà qui m'a l'air intéressant, bonnes pâques
Répondre