Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Fenêtre à Espalion...

12 Juillet 2019 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Rêver

Fenêtre à Espalion...

Près du vieux pont, à Espalion, je suis tombée en extase devant cette vieille fenêtre.

J'avais envie de m'approcher et regarder dans l'interstice, sans toucher, car elle semblait si vieille et si fragile...

 

Près du          Vieux Pont,

à Esp          alion,

J'ai aperçu     une fenêtre

Légèrement     entrouverte

Autrefois      persienne

Aux lamelles          anciennes.

Certaines       ont lâché.

Elle a été        rafistolée

 

 

Pour lui rendre hommage, la mettre en lumière, voici un joli poème en prose de Charles Baudelaire :

 

Celui qui regarde du dehors à travers une fenêtre ouverte, ne voit jamais autant de choses que celui qui regarde une fenêtre fermée. Il n’est pas d’objet plus profond, plus mystérieux, plus fécond, plus ténébreux, plus éblouissant qu’une fenêtre éclairée d’une chandelle. Ce qu’on peut voir au soleil est toujours moins intéressant que ce qui se passe derrière une vitre. Dans ce trou noir ou lumineux vit la vie, rêve la vie, souffre la vie.

Par-delà des vagues de toits, j’aperçois une femme mûre, ridée déjà, pauvre, toujours penchée sur quelque chose, et qui ne sort jamais. Avec son visage, avec son vêtement, avec son geste, avec presque rien, j’ai refait l’histoire de cette femme, ou plutôt sa légende, et quelquefois je me la raconte à moi-même en pleurant.

Si c’eût été un pauvre vieux homme, j’aurais refait la sienne tout aussi aisément.

Et je me couche, fier d’avoir vécu et souffert dans d’autres que moi-même.

Peut-être me direz-vous : « Es-tu sûr que cette légende soit la vraie ? » Qu’importe ce que peut être la réalité placée hors de moi, si elle m’a aidé à vivre, à sentir que je suis et ce que je suis ?

Charles Baudelaire, Petits poèmes en prose, 1869.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Hé hé parfois des choses qui semblent avoir peu d'importance ou pas très jolies attirent notre œil de photographe et de là nait une poésie
Répondre
E
Tout à fait, Corinne...
K
Quelle belle fenêtre !!<br /> Biz
Répondre
M
Bravo, tout ce mystère de l'autre qui alimente nos vies! Une belle photo!
Répondre
B
très belle photo
Répondre
L
J'adore cette photo, elle est magique cette fenêtre. Jolie poème. Douce soirée. Bisous
Répondre
C
Elle date, cette fenêtre ! Quel bon choix de poème prose pour l'accompagner, Brigitte ! Super ! Bonne soirée,<br /> Bisous♥
Répondre
M
Qui a-il à l’intérieur ? Qu’est-ce qu’on y voit ? Rien de tel qu’une fenêtre fermée pour faire aller l’imagination. Et je rejoins Baudelaire là dessus.
Répondre
B
Elle a du vécu cette fenêtre, et tu as choisi un poème de Baudelaire qui est totalement en harmonie avec ta photo.
Répondre
E
On ne fait plus de tels volets, et pourtant cela était pratique. Merci pour ce poème de Baudelaire en écho à ta photo. Bonne fin de semaine, bises.
Répondre
R
Bonjour Brigitte,<br /> Hi,hi,hi, je n'aurais pas eu l'idée de photographier cette fenêtre !!!!<br /> mais en effet le poème de Charles Baudelaire correspond bien !!<br /> Bonne journée, bises
Répondre
A
Suis-je bête! J'avais bien lu sur mon portable que ce beau texte était écrit par Beaudelaire et le lendemain (aujourd'hui) en te répondant sur mon immense ordinateur, je l'ai oublié! PARDON .... Gisèle
Répondre
É
Bonsoir Gisèle. Le petit poème est de moi, et le texte en mprose de Baudelaire. Bisous et bonne soirée
A
Ton "poème" (car c'est un poème, ce petit récit que t'inspire cette fenêtre et son volet) est celui (à peu près) que j'aurais écrit si... je m'étais installée devant elle et avait écrit ce qu'elle m'inspirait. Bonne journée qui commence à être chaude.... zut! Gisèle
Répondre
D
* donneNT / Le poème est beau. Tes vers aussi.
Répondre
D
Mis à part son charme fou, cette fenêtre ne doit plus vraiment protéger de la canicule. Ceci dit, elle protège peut-être autant que mes volets en plastique !!! Ou plus... Elle me paraît grisée/verdâtre, et rouillée, mais ces 2 couleurs ensemble lui donne une belle allure malgré son grand âge et le manque d'entretien. Bisous, et bon week-end
Répondre
É
Si tu l'ouvres, tu n'es pas sûre de pouvoir la refermer. Bisous
C
bonjour<br /> simple mais résumant bien la fenêtre en général par ces mots et son organisation j'aime bien :<br /> Près du Vieux Pont.....<br /> <br /> une ville qui inspire
Répondre
L
J'adore le petit poème en prose de Baudelaire. Bisous et belle journée
Répondre
D
J'aurais aussi aimé faire la curieuse, merci pour le choix de ce très beau texte.<br /> bonne journée, bises
Répondre
J
En voyant la photo c'est à ce texte que j'ai pensé !
Répondre
D
un très bel article fort inspiré et la citation bien sûr ne gâte rien :
Répondre
Q
Merci pour ta page du jour, j'aime beaucoup.<br /> La fenêtre est magique.<br /> Bisous et douce journée.
Répondre
V
je ne connaissais pas ce poème.... qu'elle est jolie cette vieille fenêtre! gros bisous Brigitte. cathy
Répondre
P
J'aime beaucoup ce choix de texte en prose.<br /> Et la photo, j'adore. Ces volets affichent vraiment le temps passé.<br /> Bises et bonne journée
Répondre
É
Merci Pascale et bonne soirée. Bisous
E
c ' est à la fois plein d ' histoire et de poésie!!<br /> bisous
Répondre
L
je comprends ton émotion-- si elle pouvait parler---<br /> un beau poème en son honneur- <br /> et celui de Baudelaire--<br /> bon vendredi- bisous-
Répondre
A
Ce poème de Baudelaire est célèbre, souvent mis en relation avec des photos de peintures célèbres, la fenêtre étant le symbole du cadre d'une toile. La tienne a un charme fou! Je comprends que tu y succombes!
Répondre
É
Je l'avais peut-être déjà lu mais oublié...
M
Superbe photo et ce poème en prose quejene connaissais pas ! Belle découverte !
Répondre
L
je préfère le poème que les volets<br /> qui ne doivent pas bien protéger pendant les hivers de cette région<br /> que je connais
Répondre
M
De jolies persiennes bien du sud qui laissaient passer l'air et rafraîchissaient la maison...Je ne connaissais pas ce joli poème en prose de Charles Baudelaire...bisous et une douce journée
Répondre
R
Magnifique cet hommage aux persiennes <br /> Elles ont encore l'âme d'antan <br /> Bonne journée Brigitte <br /> Bises
Répondre
É
Merci, Rose et bonne soirée. Bisous