Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Souvenirs épars de lycée...

12 Novembre 2018 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Se souvenir

A la rentrée 1966, j'ai fait mes débuts en 6ème au Lycée Joseph Chaumié à Agen, un lycée de filles. Je n'avais pas encore 10 ans. J'étais minuscule et mon cartable était presque plus gros que moi.

 

Tous les matins je prenais un bus à 6h30, à 500 mètres de chez moi, pour aller à Agen, à 6 kms. Mon père m'accompagnait jusqu'à l'arrêt car il fallait traverser la Nationale 113, très passagère. Le bus nous laissait sur la Place de la Préfecture et j'avais presque une heure d'attente avant d'entrer au Lycée. 

Je ne me souviens pas des professeurs, ni des autres élèves. Nous avions des cours de couture et de tricot, de l'anglais, du latin. Nous portions un tablier en vichy rose sur nos vêtements et les cartables, en cuir, nous suivaient toute la scolarité. Je portais beaucoup de vêtements donnés par ma tante, sans jamais rechigner.

Il n'y avait pas de course aux marques.

 

Après l'école je repartais vers la place de la Préfecture attendre le bus avec mon cartable qui pesait une tonne. Je portais dedans tout le matériel exigé par les professeurs, et lorsque j'avais latin un gaffiot (dictionnaire latin-français de 1700 pages), volumineux et lourd de plusieurs kilos...

Parfois je rencontrais Josiane, une autre élève de 6ème qui vivait près de chez moi et sa cousine, élève de terminale.

52 ans plus tard je remercie "la cousine" qui a souvent porté mon cartable, à la sortie du lycée. 

 

Les professeurs m'aimaient bien car j'étais sage comme une image. Mais j'étais petite, timide, trop jeune et pas vraiment populaire parmi les élèves.

Je me souviens de vaches qui rit écrasées dans mon cou par une autre élève, à la sortie de la cantine, sans raison.

Et des questions insidieuses qui me furent posées à l'entrée en 5ème : "Es tu jeune fille ?". Je me suis demandée longtemps ce qu'elles voulaient dire avant d'oser enfin en parler à ma mère...

Plus tard elles me demandèrent si j'avais déjà embrassé un garçon, si j'étais déjà sortie avec un garçon.

 

J'ai eu quelques amies mais je me sentais mal à l'aise, pas à ma place.

Au moment de passer en seconde j'ai été ravie de changer de lycée et de rejoindre un lycée technique mixte... 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
J'ai eu le même tablier... et je n'étais pas populaire non plus. :)
Tu m'as fait rire... moi, on m'a demandé tel que si j'avais mes règles, un matin en arrivant. J'ai cherché dans mon cartable... ce qui a fait rire toute la classe.
Ensuite, maman m'a expliqué.
Dix ans, c'est jeune. Heureusement que tu as d'autres souvenirs plus heureux.
Bisous et douce journée.
Répondre
E
C'était du même style et j'aurais réagi comme toi. Bisous
C
Tu étais différente, et tu dérangeais je pense par ton attitude. La différence souvent ça joue. Moi je n'étais pas sage, pas studieuse, volage, etc...Mais les maîtresses m'aimaient bien; un jour j'ai été quatrième parce que j'admirais une amie, comme quoi pour réussir il faut une motivation. Je m'ennuyais tellement à l'école, je regardais toujours par la fenêtre, et voulais être dehors. Je n'ai pas changé, j'aime être dans la nature.
Répondre
E
Bonjour Catie. Oui j'étais trop sage et trop timide. Bonne soirée et bisous
M
C'est bien conté. L'histoire de la vache qui rit est très émouvante, la méchanceté a toujours existé à l'école
Répondre
M
Si jeune, à attendre longtemps dehors l'ouverture du lycée et l'arrivée de ton bus, à la merci d'un enlèvement... . la cruauté de certains jeunes n'est pas nouvelle hélas. Tu en as fait les frais...
Bises
Répondre
E
Il y avait d'autres élèves qui attendaient comme mi l'ouverture du lycée... Bisous
G
Pas que des bons souvenirs du collège pour moi aussi !!! Je suis contente que tout cela soit fini !!! Et toi aussi sans doute !!!!
Répondre
E
J'ai eu plus de chance que toi car le lycée comme l'école primaire et la maternelle étaient dans ma rue. Je pouvais rentrer quand il y avait une heure de permanence. Et je n'avais pas à charger mon cartable puisque je rentrais tout de suite, en 2 minutes chez mes parents, le midi. Nous avions une blouse beige une semaine, et l'autre semaine une blouse bleue à porter. Je me plaisais beaucoup au collège-lycée.
Répondre
E
Bonsoir Elisabeth. C'est l'idéal de pouvoir rentrer chez soi quand on veut. Bisous
E
Coucou Brigitte!J'ai connu l'uniforme: tablier beige, jupe bleue marine , chemisier blanc !j'étais chez les soeurs demi-pensionnaire!Mes plus belles années!Ensuite le lycée celà s'est moins bien passé ! Quant au bus ...la première fois que je l'ai pris , j'avais resquillé car je ne savais pas où acheter les tickets et me suis faite prendre par le contrôleur....je suis rentrée à la maison en larmes !
Répondre
É
Merci pour ton témoignage sur tes premières années au lycée, Eglantine. Bisous
N
Tu sais j'ai fait exactement ton parcours puisque, pour me rendre au collège, je devais prendre mon bus qui se trouvait à 2km de ma maison. A l'époque mes parents étaient divorcés et maman ne conduisait pas. Les enfants, comme les adultes, sont cruels...Je t'embrasse et te souhaite une douce journée
Répondre
É
Ma mère ne conduisait pas no plus. Bisous Nell
C
que de souvenirs en lisant ton article, moi aussi j'avais 10 ans quand je suis allée au collège, toute petite et il fallait faire un sacré chemin pour prendre le bus à point d'heure aussi, le pire était le soir, le bus me déposait en bas du village et là, avec mon gros sac et la fatigue de la journée, j'avais une côte immense et raide à monter pour rentrer chez moi....et le sac en cuir qui pesait déjà une tonne même vide...bises.celine
Répondre
É
Merci pour ton témoignage, Céline, sur tes débuts au collège. Bisous
C
Merci pour ce bout de ta vie, Brigitte ! C'est bien raconté et agréable à lire. Moi, j'aviais et j'ai toujours en haut en avant de chaque côté de la bouche deux temps croches. On riait de moi à cause de cela. À un moment donné, je me suis décidée de leur dire : Ce sont deux dents de morse mâle et je m'en sers pour me hisser sur la glace l'hiver ! À partir de cela, ce fut terminé et j'ai commencé à sourire sur mes photos, Si tu as remarqué, les photos d'école lorsque j'étais jeune, je fais un p'tit sourire la bouche fermée. Ah ! Le jeunes ensemble, hein ! Bonne fin de soirée,
Bisous♥
Répondre
É
Merci pour ton témoignage Colette. Tu as trouvé en toi assez de fore et d'autodérision pour dépasser les moqueries. Bonne journée et bisous
M
Belle évocation d'une époque. Très émouvant et nostalgique. Ah si jeunesse savait...
Répondre
V
coucou merci pour tous tes souvenirs ; je n'adorais pas vraiment le lycée ; le comble quand on voit le métier de mon mari , de ma mère, et de beaucoup de membres de ma belle famille ^^
Répondre
L
coucou moi j'ai adoré le collège , le lycée ; j'ai gardé des amies de ces années là ; et c'est au lycée que j'ai rencontré mon mari ; c'est une période que j'ai vraiment aimé car tout nous était ouvert ; nous étions dans une bonne classe, latin , grec , mais surtout avec une excellente ambiance ; les années collège ont été vraiment formatrices ; la classe de seconde a été quelconque , la première et la terminale ont été super; l' EN aussi
; quand je réfléchis, j'ai adoré tous mes établissements scolaires ;)
Répondre
É
Merci pour ton témoignage enthousiaste, Michelle, et bisous
C
Cette évocation me rappelle des choses ... moi aussi tablier uniforme, à carreaux rouges et blancs. Je trouve que c'était bien.
Le cartable avec plein de livres moi aussi ... je faisais latin, mais le Gaffiot restait à la maison ...
On faisait réchauffer sur le poêle de la classe les chocolatines et les croissants achetés à la récréation ...
J'ai de bons souvenirs de cette période ...
Répondre
É
Je me souviens d'un poêle en primaire, mais pas au lycée. Bonne journée
C
J'ai plus de mauvais souvenirs familiaux que ceux du lycée ou du collège d'ailleurs on m'oubliait pour ne pas avoir à me poser de questions .
Bises bonne journée !
Répondre
É
C'est encore autre chose. Bisous Françoise
R
Souvenirs pas très réjouissant dis donc! Bisous
Répondre
C
bonjour Brigitte !
Le problème du cartable ou du sac à dos trop lourd est toujours d'actualité, malheureusement on a pas trouvé de solution, car on a pas toujours une bonne âme pour le porter. Dans tous les cas, on sent dans ton récit, ta volonté d'être authentique comme tu as continué de l'être à travers ton blog, cela n'a pas de prix;
Bises.
Répondre
É
Tu es adorable, Colette ! Bisous
R
The awkwardness of high school - you have presented it well. NOt one of my favorite times in my life either. Friendship
Répondre
É
Thank you, Ruthie, for your testimony
A
Gentile, adorable petite fille qui nous raconte bien plus tard ce qu'elle a vécu dans son école avec des camarades parfois "sales bêtes": par exemple, écraser "la vache qui rit", (j'ai eu ça, moi aussi!). J'espère que cette "autobiographie", tu la poursuis et que tu penseras à l'envoyer à l'Association pour l'Autobiographie" (à Ambérieu en Bugey) qui fait vivre ma fille en citant ses écrits (journal et autobiographie et dessins) et sont maintenant objets d'étude auprès des chercheurs (en autobiographie). Je te donnerai les coordonnées. Ça vaut la peine. Gisèle
Répondre
É
Bonjour Gisèle. Ce ne sont que des souvenirs épars. Bonne journée et bisous
P
la blouse j'ai connu aussi normal je suis plus âgée et aussi l'école juste de fille
pas de harcèlement à mon époque fallait filer droit avec les maitresses et la directrice
pas comme maintenant ou personnes ne dit plus rien
bises
Répondre
F
tu était la plus jeune, elles voulaient jouer les grandes. j'avais des cheveux longs, que ma mère m'attachait avec de jolis rubans ces idiotes me les tiraient....
pour le poids du cartable, une vraie galère..
bisous
françoise80
Répondre
É
Merci pour ton témoignage, Françoise et bisous.
.
et le temps passe...

on en a traîné des cartables...ouf....suis allée en 4e d'accueil dans un lycée de Garçons...!! pas de harcèlement ...loin de là...par contre dans le bus...galère...et toujours la même idiote...la croise encore aujourd'hui...
Répondre
É
J'ai quitté Agen et n'y reviens pas...
M
L'entrée en sixième et le poids des cartables... et dire qu’en troisième, le cartable est quasiment vide quand il existe encore ! Quant au harcèlement scolaire, on en parle beaucoup ces temps-ci et il existe maintenant un numéro téléphonique spécial pour en parler et le dénoncer.
Répondre
É
Bonjour Mimi. Merci pour ces infos complèmentaires et bonne journée
L
Heureusement je n'ai pas connu d'avanie à l'école, cela je crois aurait casser mes velléités de travail, tout allait bien. Je te plains car quand les cancres prennent quelqu'un en grippe, c'est difficile après de s'en débarrasser c'est comme la mauvaise herbe. Bisous et belle journée
Répondre
É
Le changement de lycée en seconde m'a été bénéfique, heureusement. Bisous Chantal
K
je n'aimais pas le collège ! le lycée m'a beaucoup plu ! bonne journée
Répondre
V
je n'ai connu que le collège mixte, et sans tablier....et surtout des souvenirs de lignes à copier et d'heures de colle!!! gros bisous Brigitte. cathy
Répondre
M
Quand on est différent, on est la risée de ses camarades. Ce fut mon cas aussi. Je l'ai mal vécu et me suis un peu isolée. Belle semaine. Bisous
Répondre
C
la blouse j'ai connu, beige uni !!
et j'avais la chance de rentrer le midi à la maison
bonne journée
Répondre
É
J'étais demi-pensionnaire et j'aurais préféré être externe... Bisous
L
j'ai connu un an en 6ème avec une blouse rose ou bleue-
puis un collège mixte sans blouse ensuite-
ton sac énorme à l'époque ils ne s’inquiétaient pas --- moi j'allais au lycée en vélo par tout les temps-
des souvenirs --- les jeunes et l'informatique ne connaissent pas tout ça-
bisous-
Répondre
É
Bonjour Lydie. A l'époque il n'y avait pas de piste cyclable et j'aurais dû rouler au bord de la nationale 113, très dangereuse. Bonne journée et bisous
P
Ayant toujours connu les écoles mixte, et je dois dire que si j'avais du être en écoles de filles, j'aurai également été mal à mon aise, me sentant plus proche des activités des garçons que des activités de filles.De leur caractère plus direct également ;-)
Bises et bonne journée, merci à toi pour ce partage.
Répondre
É
Moi aussi je préférais les activités des garçons... Bisous Pascale et bonne journée