Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

"Pourquoi les oiseaux meurent..." de Victor Pouchet

5 Mai 2018 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

J'ai emprunté ce livre à la médiathèque.

 

Informations pratiques : paru en septembre 2017 aux éditions Finitude. 184 pages

 

La 4ème de couverture :

Il est tombé des oiseaux en Haute-Normandie.
Il a plu des oiseaux et manifestement tout le monde s’en fiche. À peine quelques entrefilets dans la presse locale. Seul un jeune Parisien, histoire d’échapper à sa thèse, se passionne pour le phénomène. D’autant que c’est arrivé dans le village où il a grandi.
Il fouille, il cherche, il enquête. Les pistes se multiplient, toutes plus inattendues et extravagantes les unes que les autres. Il descend la Seine à bord d’un bateau de croisière, tombe amoureux, se découvre des alliés, des ennemis, s’invente une famille et tente de mettre un peu d’ordre dans ses notes et dans sa vie.

Victor Pouchet signe un premier roman malicieux, il propose un river-trip normand comme d’autres un road-trip californien.

 

Mon ressenti :

Il a plu des oiseaux morts à Bonsecours, près de Rouen en Normandie et Victor Pouchet, étudiant dépressif et désoeuvré, décide de chercher pourquoi. Il prend un bateau qui descend la Seine de Paris vers Honfleur, une sorte de croisière pour seniors.

Il ne se passe pas grand chose sur le bateau, dans une ambiance de fin du monde., mais j'ai apprécié le grain de folie de l'auteur dont c'est le premier roman. Victor prend des notes sur "le cahier des oiseaux morts", visite musée et bibliothèque, tombe plus ou moins amoureux...

Petit bémol : certains passages sont un peu longs lorsque Victor effectue des recherches à la bibliothèque sur son prétendu ancêtre, fondateur du Muséum d'Histoire naturelle de Rouen...

 

Un extrait :

"Il fallait me guérir de la dispersion pour disperser la dépression pensait-elle (sans me le dire), ou l'inverse peut-être, remélanger les lettres plongées dans le sac de sable existentiel".

 

J'avais emprunté en même temps un autre livre que je n'ai pas fini : "Un certain M Piekielny" de François-Henri Désérable, arrêté à la page 44, faute d'intérêt.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je n ai plus qu'à trouver ce livre. Cest ma ville et souvent je suis à bonsecours quand je marche avec mes copines...
Répondre
E
Tu devrais le trouver à la médiathèque...
C
Le sujet est intéressant et en plus tout cela se passe en France. Merci pour cette info!
Répondre
E
Un livre que je n'aurais pas entendu parler si tu n'avais pas fait cette note. On ne peut pas toujours bien tomber mais au moins, avec l'avis des autres, on peut se faire une idée. Merci beaucoup.
Répondre
C
aye, s'il y a des longueurs ça risque de ne pas me plaire, je n'aime pas quand il y a trop de détails
Répondre
L
le lecteur a le droit de passer des passages
et de ne pas continuer un livre qui ne plait pas
Répondre
K
merci pour ton ressenti !
Répondre
C
Merci pour ton resenti Brigitte !
Bonne fin de journée !
Bisous♥
Répondre
C
... lis : ressenti ...
G
coucou apparemment tu as aimé, c'est le second qui ne t'a pas plu ; et à la fin le thésard sait pourquoi les oiseaux meurent?
Répondre
L
merci pour tes avis sur tes lectures---
quand on n'accroche pas il ne faut pas insister--
bisous et bonne soirée-
Répondre
M
Je suis comme toi, je pense qu'il ne faut pas se forcer à lire mais admettre qu'aller plus loin n'apporte rien parfois....
Répondre
É
Oui, Mansfield. Ce serait dommage de se forcer...
C
bonjour
je ne pense pas que j'aimerai lire ce livre...par contre je viens de donner ta recette d'hier à ma nièce !!
bisous
Répondre
R
merci pour ton ressentis mais celui-là, je zappe. Bisoussss
Répondre
C
Je prends note ce se bouquin !
Bises
Répondre
A
le livre est sûrement puisque tu le dis très beau (et poétique!!!) et en plus, il est vrai!!!! car de plus en plus d'oiseaux (dont des moineaux! ) meurent hélas. Et ça, ça me rend très triste alors, du coup, je vais peut-être aller chercher (et lire) ce texte dans la bibliothèque de mon quartier (Paris, 5ème). Bises Ecureuil
Répondre
É
Bonsoir Gisèle. Le livre ne répond pas à la question posée. Bonne soirée et bisous
K
Je note ce livre !!
Biz
Répondre
M
Superbe ce livre!!! Bisou, bon samedi dans la joie et la tendresse!
Répondre
L
Je pense que j'aurai abandonné aussi, des oiseaux qui meurt et tombent en pluie, ce n'est pas très gai, je retiens donc le titre à éviter ! Cependant la couverture est très belle.
Bisous et belle journée
Répondre
É
Bonsoir Chantal. Je l'ai fini. Bonne soirée et bisous
C
si le livre ne casse pas "trois pattes à un oiseau," il a le mérite d'avoir une belle couverture très colorée ! bises@+
Répondre
É
Ce n'est pas un coup de coeur mais il est pas mal. Bonne soirée et bisous Chris
P
Bon manifestement aucun intérêt. Tu as apprécié certains choses, mais un arrêt page 44, c'est tout de même rapide, à peine un quart de lu.
Bises et bonne journée à toi
Répondre
É
Bonsoir Pascale. Celui-ci je l'ai lu en entier... Bonne soirée et bisous
D
le sujet me paraît cependant d'actualité !
Répondre
R
Je dis d'emblée que ce genre de livre n'est pas pour moi mais j'entends que l'auteur est en crise de désarroi peut-être
J'ai envie de gaieté ...:)
Bonne journée Brigitte et merci pour ton ressenti
Répondre
É
Bonjour Rose. C'est plutôt gai et drôle, un peu loufoque. Bonne journée et bisous
Q
Merci pour ton avis de lecture.
Bisous et douce journée.
Répondre
M
Je ne sais que penser de ce roman, surtout si tu nous dis avoir arrêté sa lecture à la page 44....
Répondre
É
Ce n'est pas celui-ci que j'ai arrêté à la page 44 mais "Un certain M Piekielny". Bonne journée et bisous
M
dans un genre offert à l'autre je ne vois pas pourquoi on insiste sur le moyen qui arrive dans la terre ce que je trouve bien c'est de prendre ce qui arrive dans un style de plus en plus indiqué comme une tentation de rencontrer son créateur
Répondre
É
??? Bonjour. Désolée mais je ne comprends pas e que vous voulez dire...
C
Je ne suis pas trop fan de road trips etcelui-ci a l'air assez burlesque. Le titre m'aurait attirée aussi. Une collègue m'a dit qu'elle avait entendu un reportage sur la disparition inquiétante des oiseaux et qu'une des causes pourrait, en ville, être la présence des chats en nombre croissant. Ce ne serait pas illogique mais tout de même j'étais un peu étonnée... As tu déjà entendu ça ??? Bisous
Répondre
É
Bonjour Cathy. Dans le livre il n'y a pas la réponse à la question et je n'ai pas entendu parler de ce problème de présence des chats qui tueraient ou effraieraient les seaux. Bonne journée et bisous