Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un conte oriental : la fougère et le bambou...

15 Mars 2018 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Positiver

J'ai découvert ce conte sur la résilience (capacité à sortir grandi des traumatismes et situations difficiles) sur le site positivr.fr.

 

« Un jour, je me suis avoué vaincu… J’ai renoncé à mon travail, à mes relations, à ma vie. Je suis alors allé dans la forêt pour parler avec un ancien que l’on disait très sage.

– Pourrais-tu me donner une bonne raison de ne pas m’avouer vaincu ? Lui ai-je demandé.

– Regarde autour de toi, me répondit-il, vois-tu la fougère et le bambou ?

– Oui, répondis-je.

– Lorsque j’ai semé les graines de la fougère et du bambou, j’en ai bien pris soin. La fougère grandit rapidement. Son vert brillant recouvrait le sol. Mais rien ne sortit des graines de bambou. Cependant, je n’ai pas renoncé au bambou.

– La deuxième année, la fougère grandit et fut encore plus brillante et abondante, et de nouveau, rien ne poussa des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.

– La troisième année, toujours rien ne sortit des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.

– La quatrième année, de nouveau, rien ne sortit des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.

– Lors de la cinquième année, une petite pousse de bambou sortit de la terre. En comparaison avec la fougère, elle avait l’air très petite et insignifiante.

– La sixième année, le bambou grandit jusqu’à plus de 20 mètres de haut. Il avait passé cinq ans à fortifier ses racines pour le soutenir. Ces racines l’ont rendu plus fort et lui ont donné ce dont il avait besoin pour survivre.

– Savais-tu que tout ce temps que tu as passé à lutter, tu étais en fait en train de faire pousser des racines ? dit l’ancien, et il continua…

– Le bambou a une fonction différente de la fougère, cependant, les deux sont nécessaires et font de cette forêt un lieu magnifique.

– Ne regrette jamais un seul jour de ta vie. Les bons jours te rendent heureux. Les mauvais jours te donnent de l’expérience. Les deux sont essentiels à la vie, lui dit l’ancien, et il continua…

Le bonheur te rend doux. Les essais te rendent fort. Les peines te rendent humain. Les chutes te rendent humble. La réussite te rend brillant.

Si tu n’obtiens pas ce que tu désires, ne désespère pas… Qui sait, peut-être que tu es juste en train de fortifier tes racines. »

 

Les bambous évoquent pour moi des souvenirs. Mon père bataillait chaque année pour éviter leur prolifération dans notre jardin. Mais c'était un peu Don Guichotte livrant bataille aux moulins à vent : il n'arrivait pas à endiguer leur multiplication. Des "turions" (bourgeons souterrains) surgissaient partout...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
A retenir car nous avons tous des jours "sans". Et ces contes nous apprennent à positiver. Merci de nous le rappeler, Gazou!
Répondre
M
Quelle belle sagesse. je devrais garder ce conseil dans un coin de ma tête.
merci Brigitte pour ce joli conte
bisous
Répondre
Q
Merci pour ce conte... il faut dire que j'en ai besoin en ce moment. :)
Bisous et douce journée.
Répondre
E
Ah oui, je m'en doute... Gros bisous
P
un conte intéressant et oui faut jamais baisser les bras
bises
Répondre
C
A méditer... Bisous
Répondre
M
Un joli conte à méditer pour retrouver force et pugnacité!
Répondre
E
Tout à fait ! Bonne soirée
F
Une belle histoire dont on doit s'inspirer lorsqu'on est au fond du trou .
Bises
Répondre
E
La lumière doit brillet au bout du tunnel....
Répondre
K
merci pour ce partage
Répondre
M
Merci pour ce joli conte Brigitte, il faut savoir persévérer, espérer même si on n'y croit plus...
Bisous du matin
Répondre
É
Oui, Marine. Avoir des projets, espérer, persévérer. Bonne journée et bisous
C
Belle leçon de vie ;)
Répondre
G
coucou c'est un superbe conte ; bisous
Répondre
P
Je suis touchée par cette histoire, c'est très vrai, ne jamais abandonner !!!
J'ai réalisé certains de mes souhaits après avoir pris ma retraite :-)
L'écriture par exemple, les cahiers attendaient dans des tiroirs et puis un jour...
Répondre
É
Moi aussi j'ai écrit sur beaucoup de cahiers mais en ferais-je quelque chose un jour ? Bonne journée
J
Voila , Écureuil Bleu , un conte sur la résilience (et la pensée positive chère à Louise Hay) qui me "parle" , qui "m'interpelle" fortement tu vois et je ne suis pas le seul loin de là , c'est certain . je retiens de ton beau texte, ceci "Les bons jours te rendent heureux. Les mauvais jours te donnent de l’expérience. "Putain que c'est vrai !!!
Répondre
É
Bonjour Jerry. Oui il faut essayer de rebondir sur ses erreurs et de repartir après des mauvais jours. Bonne journée
M
il est vraiment résistant ce bambou...joli conte et belle philosophie...bonne soirée et douce nuit
Répondre
P
Merci de m'avoir fait découvrir ce joli conte !
Bisous
Répondre
C
Oh ! Comme c'est bon, Brigitte ! Merci beaucoup à toi ! Bonne et belle poursuite de ce jeudi ! Bisous♥
Répondre
R
Une belle leçon a tirer des paroles du sage!

Au Sénégal nous en avions planter, il était beau mais peu fourni par contre on retrouvait de jeunes pousse loin des sa plantation d'origine!!!!!Très envahissant cette plante mais, très beau. Bisoussssss
Répondre
É
C'est tout à fait ça : c'est très beau et envahissant. Bonne journée et bisous
A
Je n'ai pu ouvrir ton article sur les châles au crochet! Mais très débrouille, j'ai réussi à l'ouvrir et à commenter! Pas de problème avec ton histoire (conte) de fougère et de bambou bien sûr! La preuve: voir ci-dessous! Gisèle
Répondre
É
Merci Gisèle pour tes gentils commentaires. L'article programmé a été publié 3 fois et j'ai dû en supprimer 2. Bonne journée et bisous
A
Belle leçon! (et joli conte) . Mais je n'ai pas le doigt vert ! Je ne vais donc pas avoir à patienter. Et merci joli et bel Ecureuil, Gisèle
Répondre
C
bonjour, c'est le même cas à la maison, on se bat avec les repousses de bambou !!
bisous
Répondre
M
Tellement beau ce conte, merci pour ce merveilleux partage! Bise, bon jeudi dans la joie et la tendresse!
Répondre
J
Je reçois moi aussi mais où je suis d'accord c'est le fait d'être des Don Quichotte pour essayer d'endiguer leur prolifération, j'ai connu cela chez maman !!!!!
Bises pour un bon jeudi
Répondre
É
Bonjour Josiane. Il existe maintenant des sortes de tissus qui empêchent leur prolifération. Bonne journée et bisous
D
J'aime ce conte, il ne faut jamais renoncer, et ne "jamais regretter un seul jour de sa vie"!
Très belle journée, bises
Répondre
É
Bonjour Danièle. Il y a quand même des choix que je regrette et des jours que je voudrais effacer. Bonne journée et bisous
M
J'aime beaucoup ce petit conte, qui nous explique que le désir né de la frustration...
Répondre
L
une belle façon de positiver en se rappelant ce conte-
bisous et bon jeudi-
Répondre
L
L'inventeur, je crois, c'est Boris Cyrulnick qui a perdu sa famille dans les camps ... mais plus dur à lire que ce site
Répondre
É
Boris Cyrulnik a écrit des livres sur la résilience mais ce conte est plus ancien. Bonne journée
M
C'est un très joli conte et c'est bien vrai que le bambou met du temps à pousser et qu'ensuite, il prolifère...Il faut persévérer dans la voie que nous avons choisi. bisous et une douce journée
Répondre
E
Ce n'est pas dans le conte mais dans ce que j'ai écrit pour le présenter. Bonne soirée
L
où le mot "résilence"est-il dans ce conte?
É
Bonjour Manou. Oui : c'est important de persévérer dans sa voie, et d'oser. Bonne journée et bisous
R
D'agréables phrases à lire
Bonne journée Brigitte
oui persévérons ...
Répondre