Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un livre bon pour le moral : "Mémé dans les orties"..;

5 Juillet 2017 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

Ce livre m'a été prêté par mon amie Cathycat du blog "La new cathzette". 

 

Informations pratiques : paru en 2015. 252 pages. Premier roman d'Aurélie Valognes, paru en autoédition

 

La 4ème de couverture :

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie ... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 92 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur !

 

Mon ressenti :

Ferdinand a poussé "Mémé dans les orties", ou plutôt sa femme dans les bras du facteur.

Depuis, il vit seul dans un immeuble et est aussi odieux que Madame Suarez la concierge de la résidence. Quand sa chienne Daisy disparaît, le vieil homme n'a plus de raison de vivre. Jusqu'à ce que Juliette, une fillette, s'invite chez lui.

Ce roman, court, qui se lit bien, m'a rappelé la concierge et la fillette de "La grâce du hérisson" de Muriel Barbery, et aussi quelques personnages de Barbara Constantine, ainsi que de nombreux films où des vieux grincheux et odieux finissent par s'humaniser au contact d'enfants ou d'adolescents ("Gran Torino", "Mr Ove", "Le papillon", etc...)

J'ai apprécié la description des personnages : Béatrice, octogénaire délicieuse et Ferdinand vraiment méchant. La fillette m'a semblé bien trop mûre et libre pour son âge.

C'est effectivement "drôle, rafraîchissant" et "bon pour le moral".

 

Un extrait :

- "Son antipathie est devenue une seconde nature, un art de vivre, de survivre même. Oui, survivre, car Ferdinand accepte mal de vieillir. Solitude, déchéance du corps : tout cela le tue à petit feu. La seule activité que Ferdinand ait trouvée pour tromper l'ennui : être méchant, histoire de ne manquer à personne une fois parti."

Une autre critique de ce livre : par Miss Fuji...

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Un livre qui a reçu un énorme succès.
Répondre
K
J'ai beaucoup aimé ce livre. J'en ai parlé ici :
http://kimcat1b58.eklablog.com/meme-dans-les-orties-a130406782

Bisous Brigitte et bon lundi
Répondre
É
Merci Béa. Je vais aller lire ta critique. Bisous
M
J'ai eu un avis beaucoup plus mitigé sur cette lecture que j'avais fait en lecture commune dans le cadre du cercle de lecture auquel je participe. Mais j'ai passé un bon moment, distrayant et c'est tout à fait un livre à lire en vacances. Bisous
Répondre
É
Bonjour Manou. C'est un livre agréable à lire mais dont je ne conseillerais pas l'achat. Juste l'emprunt en médiathèque... Bonne journée et bisous
K
un livre à la mode ! bonne journée
Répondre
M
Bonsoir Brigitte,
j'ai lu ce livre, j'ai bien ri.
Je viens de finir, "En voiture Simone, j'aime nettement moins.
Ce n'est pas vilain, mais j'ai préféré "Mémé dans les orties" !
Bonne soirée, bisous
Répondre
É
Bonjour Mousse. Pas sûr que je lise le second alors... Bisous
C
Oh ! : être méchant, histoire de ne manquer à personne une fois parti ... quelle drôle d'idée, il a, le pauvre ! Merci Brigitte et bonne soirée ! Bisous♥
Répondre
É
Il finit par s'amadouer, heureusement. Bisous
M
Y a pas de mal à se faire du bien et avec ce livre, on doit passer un bon moment !
Répondre
E
Si je lis ce livre, cela va me rappeler les années 90 où je travaillais au rez de chaussée d'un immeuble dans une grande résidence de plusieurs immeubles. Il y a de quoi écrire sur les gens de notre époque. Intéressant. Bon après midi Ecureuil. Bises.
Répondre
É
Oui, peut-être... Bisous
L
Trop bien ce titre, j'ai entend parle de ce livre à la radio
Répondre
N
J'en ai déjà entendu parler de ce livre, chez Manou, très certainement. Un livre hilare qui fait du bien. Gros bisous, Brigitte et délicieux après-midi
Répondre
L
Hmmm! Il me plaît ce livre, je crois que je vais tâcher de me le procurer, à moins qu'il ne se mette à voyager? Bisous
Répondre
É
Bonjour Chantal. Si tu ne le trouves pas je peux te l'envoyer. Bsous
C
Si Ecureuil bleu veut te le faire suivre il n'y a aucun problème??? les livres sont faits pour voyager :-)
M
Un bon livre!!! Bisou, bon mercredi tout doux!
Répondre
.
sa femme dans les bras du facteur....
il mériterait une fessée...
mais elle ce n'est pas mieux...de se laisser faire....
Répondre
É
Oui mais qui l'aurait supporté ?
C
Aurélie Valognes vient d'écrire un autre roman dans le même style, sans doute, j'ai lu le premier et le deuxième fait partie de ma liste des envies pour cet été. Bises@+
Répondre
É
Bonjour Chris. J'emprunterai peut-être le second, mais je ne l'achèterai pas; Bonne journée et bisous
L
le pauvre homme !! il n'est jamais trop tard pour changer !
merci ! bonne journée ! bises-
Répondre
Q
J'avais failli le lire... et, après t'avoir lue, je crois que j'ai eu tort de ne pas le faire. :)
Merci pour cette envie de lecture.
Bisous.
Répondre
É
Merci Quichottine. Bonne journée et bisous
J
Je pense que dans la vie il y en a aussi... ;-) Merci Brigitte, bises de jill
Répondre
M
J'avais fais une chronique sur ce petit roman, amusant. Je te met le lien si tu veux y jeter un œil, mais je crois que tu m'y avais déjà laissé un commentaire.
http://missfujii.over-blog.com/2016/08/meme-dans-les-orties-aurelie-valognes.html
Répondre
É
Merci Sabine. J'ai rajouté le lien vers ta critique. Bonne journée et bisous
R
Rien que le titre attire :)
Bonne journée
Répondre
M
J'avais aimé la grâce du hérisson. J'ai feuilleté celui ci à la librairie, lu les premières phrases et je n'ai pas acheté. Je ne sais pas pourquoi. Ta critique me fera le réouvrir. Et peut-être... Bisous
Répondre
É
Bonjour Martine. C'est plus court, plus léger et moins prenant que la grâce du hérisson. Bisous