Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Le bon côté des choses...

14 Novembre 2009 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Espérer

Dans son livre "Le bonheur selon Confucius", (Collection Belfond - 18 €), Yu Dan remet les grands principes du philosophe au goût du jour et les adapte à notre époque, de manière limpide et accessible à tous.
Selon Confucius notre analyse des situations agit directement sur notre état personnel.
Yu Dan raconte l'histoire d'un religieux au XVème siècle, qui voyait une foule d'hommes transporter des briques sous le soleil dans un énorme chantier. Il demanda à l'un d'eux ce qu'il faisait. L'homme lui répondit que cela se voyait : qu'il charriait des briques et que c'était épuisant ! Il posa la question à un autre ouvrier qui répliqua qu'il construisait un mur. Le troisième, relevant la tête, annonça avec fierté : "Nous bâtissons une église !". Ces trois personnes faisaient exactement la même chose, mais leurs perspectives étaient totalement différentes. En apprenant à apprécier ce qui nous est donné, en voyant le bon côté des choses, en étant plus généreux aussi, on vit bien mieux ! (Source : Sud-Ouest)

Quand j'ai commencé à travailler j'avais l'impression de participer (dans mon domaine) à la construction d'une cathédrale, puis j'ai été cantonnée à construire un pont et maintenant je dirais que je charrie des chiffres et des objectifs... Un des problèmes de notre société c'est de manquer de dirigeants qui vous donnent l'envie et l'impression de participer à la construction de cathédrales... Pour être dirigeant aujourd'hui il faut invectiver les ouvriers et les faire marcher à la baguette, accroître cette fichue productivité, augmenter le rendement et le profit, quitte à piétiner ceux qui n'avancent pas assez vite... Augmenter la rentabilité à court terme est leur seul objectif. Peu leur importe leur personnel ou même leurs clients... Ils ne se rendent même pas compte qu'ils scient la branche sur laquelle ils sont assis, et qui finira par casser...

D'un autre côté c'est vrai que la critique est facile... Comment faire changer les choses ? En devenant dirigeant soi même peut-être et en offrant à ses collaborateurs des cathédrales à construire... En construisant sa propre cathédrale, mais pas dans le cadre professionnel, à côté : en peignant, écrivant, jouant de la musique, jardinant, oeuvrant pour des causes caritatives, bloguant par exemple...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q


De nombreux textes ont déjà été proposés pour notre jeu cette quinzaine, sur Azacamopol.


 


http://azacamopol.over-blog.com/article-jeu-du-30-novembre-au-14-decembre-2010-60679791.html


 


Merci pour cette page qui nous a inspiré.


Bonne soirée, Brigitte. Bisous.



Répondre
E


Merci Quichottine pour ce lien vers mon article. Ta communauté me plait bien, dès que j'aurai un peu pkus de temps libre. Bisous



J


Bonsoir, ma chère Brigitte,
il est très beau cet article,
une magnifique réflexion
j'y viens ce soir car Quichottine en a fait notre nouveau sujet de réfexion pour la quinzaine
c'est une excellente idée
gros bisous d'amitié
jean-marie



Répondre
E


Bonsoir Jean-Marie et merci pour le compliment. Bonne soirée et bisous



C


Que tout cela est vrai !!! Je me suis rendu compte de ceci avec une histoire personnelle : on a beau avoir vécu un moment ensemble, nous avons chacun notre propre version des faits! J'ai érigé ma
propre Cathédrale et je vais la conter pour la petite fabrique. Merci pour cette vérité et ce billet fort intéressant que tout le monde devrait lire et accepter. Belle journée (de neige chez
nous)



Répondre
E


Bonjour Cécile. J'irai lire ton billet ce soir. Bonne journée



Q


Ainsi donc, ici, ce serait ta cathédrale, comme la bibilothèque est la mienne...


J'aime cette idée et je déplore également que ce ne soit plus forcément possible dans le cadre professionnel.



Répondre
E


Oui, c'était ma cathédrale et j'y croyais. J'étais fière de travailler dans cette entreprise dont j'étais cliente depuis ma naissance... En 31 ans tout a bien changé et différents scandales nous
ont éclaboussés...



M


Bonsoir Brigitte,


j'aime beaucoup ton idée de cathédrale. Je suis complétement d'accord avec toi. Un vaste sujet là!


Je te souhaite une bonnes soirée


A bientôt


Martine



Répondre
E


Bonsoir Martine. Je pense vraiment ce que j'ai écrit et si tu lis mon article de demain tu verras que c'est encore plus vrai... Bonne soirée !



Y

mais si cela reviendra.
yveline


Répondre
E

J'en doute fortement... Le profit à court terme aveugle les dirigeants et managers...


Y

quel plaisir de te lire. Oui on a tous envie de construire une cathédrale, quelle belle image.

yveline


Répondre
E


J'ai eu cette impression pendant longtemps, mais plus maintenant et c'est dommage...



C

Au moins que tu n'es pas seule Brigitte, c'est déjà çà.
Caro


Répondre
E

Nous sommes nombreux à ressentir la même chose... Bonne soirée, Caro !


C

Pas toujours facile hélas, mais il faut bien essayer Brigitte, en ce moment je déploie des trésors de patience pour ne pas me laisser gagner par le pessimisme tant ces derniers jours ont été
sombres. Je note en gros sur mon bureau dès que je me déconnecte : VOIR LE BON COTE DES CHOSES.
Merci à toi
bien bonne journée
Caro


Répondre
E

Moi aussi, depuis deux jours rien ne va plus. Je m'efforce de ne penser qu'aux bons côtés, comme toi ! Bonne soirée !


A

Bonjour !
Je découvre ton blog grâce à Passeurs d'Espoir. Au plaisir !


Répondre
E

Bonsoir Adélys et merci pour ta visite qui va me permettre de découvrir ton blog. Bonne soirée à toi !


C

Il est vraiment bien fait ton article.
Dirigeant, pas facile..., bloguer l'est beaucoup plus !!
Bonne journée
Bises 


Répondre
E

C'est gentil, Chris. j'avais besoin d'exprimer ce sentiment. Bonne soirée à toi !


C

Très bel article, Aujourd'hui il pense à $$$$$ le reste ils sans foutent.   Bye A+


Répondre
E

Tout à fait d'accord, Catcent !


A


Je t'ai taguée, devine la couleur ....

Bises
Alice



Répondre
E

J'ai vu Alice et je t'en remercie ! Très bonne soirée à toi !


R

J'adore cet article.
Dans la deuxième partie tu racontes comment tu as fait le chemin à rebours de celui décrit dans l'histoire de Confucius.
Mais tu as raison, ils scient la branche sur laquelle ils sont assis tous ces dirigeants qui ont perdu le sens du mot humanisme...
Bon dimanche et bises à toi Ecureuil 


Répondre
E

J'en ai souvent parlé avec mes collègues et beaucoup ressentent la même impression que moi. Bonne soirée à toi et amitiés !


M

voilà, et ben mon partenaire de vie à choisi de sortir de cette spirale, il travaille pour son compte, il se repose encore moins qu'avant, mais il fait du bon travail, il prend le temps de bien
faire et de respecter une charte éthique, et de n'exploiter personne...
il se sent bigrement mieux
mais c'est pas forcément facile de sauter le pas, d'être son propre maître, et son propre élève...

bisou doux


Répondre
E

Je suis d'accord avec toi : ce n'est pas facile de sauter le cas. C'est courageux pour ton compagnon ! Bisous


A

Il s'agit dans ce monde pourri se toujours se demander comment, à notre niveau personnel, on peut se conduire pour le rendre un peu meilleur : tu as amplement raison !


Répondre
E


Le respect des autres, les encouragements, l'accompagnement, l'écoute, l'entraide, peuvent permettre de l'améliorer un peu... Bonne soirée !



C

J'ai bien envie de lire ce livre! Bises.


Répondre
E

Bonsoir Capucine. je n'ai pas lu le livre, seulement un article de présentation... Bonne soirée à toi !


P

Bonsoir Brigitte
Cela m'est arrivé et j'ai lu dans la semaine qu'une lectrice faisait remarquer que la signature de son com était celle de quelqu'un d'autre (en bleu en bas à droite), lorsque le com s'affiche aprés
le message "votre com a été bien publié", mais cela est un faux problème, on a bien sa propre signature lorsqu'on revient ou si on actualise avant de sortir. Mais cela surprend à l'affichage et OB
nous faisant parfois quelques farces, on devient  limite parano quand cela ne s'affiche pas  comme d'habitude.

Et pour compléter ton article sur Confucius, voici une pensée de Pipolinus le pas tout à fait sage.
" Il ne faut pas se coucher sur la peau de l'ours avant d'avoir tuer l'ours, sinon aë ! aîe ! aïe ! "
Ravi de savoir qu'à Valros, la poste soit restée le dernier vestige de la civilisation et que tu ai reçu mon envoi. Avec ton oeil d'artiste-photographe, tu as dû aimer celle de Capestang. Cela est
beaucoup plus trompeur en photo, qu'en vrai.
Bon ce soir, il y a football
Je t'embrasse marraine

Philippe Pipolin  


Répondre
E

Ce sont de belles photos qui m'inspireront peut-être comme tu le dis si bien ! Bonne soirée football ! Bisous,
Brigitte


L

bonsoir !!
on philosophe ce soir !!!
les patrons dépassent les bornes --
être patron n'est pas non plus facile mais ceci n'excuse pas cela
bonne soirée    bises  Lady Marianne


Répondre
E


Bonsoir Lady Marianne. Un peu de considération pour ses collaborateurs ne ferait pas de mal... Bisous



G

tres juste cette pensee
Confucius a dit:choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas
a travailler un seul jour de votre vie
maintenent je choisi la farniente
merci a Pipolin pour son conseil c'est souvent que je n'ai pas les photos
bon week-end


Répondre
E

Bonsoir Gavroche et merci pour cette pensée de Confucius. j'ai choisi un travail que j'aimais dans une entreprise pour laquelle j'avais beaucoup d'admiration eet je suis toujours venue travailler
avec plaisir, jusqu'à ces dernières années... Bon week end à toi !


M

Ah mon petit écureuil ! un autre écureuil (roux celui-là) bien malade de son travail te répond que, hélas, nous en sommes tous là ! nous qui avons cru bâtir un autre monde juste et beau,
voyons toutes nos belles avancées partir en fumée. de quoi devenir un écureuil misanthrope, qui cultive son jardin et peint des marguerites...


Répondre
E

Bonsoir Martine. Oui, je sais bien que toi aussi tu as participé à la construction de caathédrales il y a quelques années... Bisous et bon week end ! Je reviens lundi !


M

Dans tous les domaines et pas seulement dans le travail c'est la motivation qui prime et quand on la perd, c'est assez terrible.
Je comprend bien ton intérêt pour le blog, là, Brigitte.
Bisous


Répondre
E

Je n'ai pas perdu toute motivation mais je regrette le manque de considération, sentiment ressenti par pas mal de salriés de mon âge... Bisous à toi !


M

On construit davantage de châteaux de sable et à l'âge de la retraite, quand ils restent fragilisé par des problèmes de santé, mieux vaut écrire, lire et construire d'une autre façon en suivant
sa  propre direction au rprofil d'un confort ....tant  à dire sur ce sujet ..


Répondre
E


Il est vrai que souvent, au moment de la retraite, alors que l'on espère enfin profiter de son temps libre apparaissent les problèmes de santé...



H

Bonjour Brigitte.
De nos jours et à tous les niveaux, les gens sont obnubilés par l'argent et veulent tout, tout de suite sans chercher à évaluer les conséquences d'une pareille impatience. Pour ma part, dans
le domaine professionnel, je ne me suis jamais fixé dobjectif précis. J'ai très vite compris que je n'étais pas fait pour le salariat, et j'ai décidé d'exploiter mes connaissances dans un domaine
bien précis ; dans la durée, je m'en suis heureusement bien tiré. Aujourd'hui, en écrivant, en jardinant, en bloguant, je pourrais me permettre de construire ma propre cathédrale, mais ce
n'est guère qu'un château de sable parce que le ressort est cassé. Pour faire bonne figure, j'essaie de le remplacer par un élastique, mais il n'est pas très solide. On fait ce qu'on peut.
Bonne fin de journée.   Hugues


Répondre
E


Bonsoir Hugues et merci pour votre témoignage. Votre vie professionnelle a dû être très épanouissante. La mienne l'a été aussi pendant longtemps, même si elle l'est moins maintenant. Très bonne
soirée à vous !



F

il faudrait toujours essayer de voir le bon côté des choses mais ce n'est pas toujous facile, Comme tu dis, maintenant il n'y a que le profit qui compte, et on décourage les gens d'aimer leur
travail , il n'y a plus la vocation ..Les dirigeants sont responsables mais au-dessus d'eux ce sont les banquiers, les gouvernants ..


Répondre
E

Les causes de cette dévalorisation du travail sont multiples, mais ça fait mal quand on a connu d'autres périodes plus motivantes... Bonne soirée !


M

J'apprécie ! merci pour ce texte que tu nous fais partager.
mOm


Répondre
E

Merci à toi, Mom et bonne soirée !


C

On vit dans un monde à l'envers,dans les entreprises, les cadres s'évertuent à diviser led perszonnel pour mieux régner c'est connu. Je ne travaille plus mais j'ai eu la sensation ,en fin de
carrière que l'on faisait tout pour que je ne regrette pas mon départ, ce qui fut le cas. Alors que notre expérience es utile à l'édifice de l'enreprise,les jeunes "loups" qui préconisent de
"casser " des personnes se trouveront un jour au bord du gouffre. Mais en attendant, on voit des drames. Il faudra renverser la vapeur,par notre témoignage auprés des enfants et petits enfants,
peut etre planterons nous une graine de l'espoir.
Bonne journée Brigitte !


Répondre
E

Ce serait bien que la tendance se renverse et que l'on revienne à des valeurs plus saines et à plus de valorisation des travailleurs... Bonne soirée à toi Colette et merci pour ton témoignage !


W

je pense qu'il faut garder une vue globale, prendre du recul, être ds la presence consciente ds les choses que l'on fait au travail, y mettre plus le coeur que la tête, les dirigeants qui
enthousiasment, je crois que c'est fini... donc il faut se motiver seul, lâcher l'égo, .... voilà qq idées qui n'engagent que moi !!


Répondre
E

Oui, tu as raison. Il faut essayer de se motiver seul, et de se satisfaire d'avoir du travail par les temps qui courent, mais dans la meilleure intelligence possible avec les autres...


M

merci à toi ! mais oui j'ai lu tout ça ! il y a du vrai c'est sûr ! passes un bon week end moi je file à Arcachon changer d'air ! bisous.Mary


Répondre
E

Bon week end sur le Bassin alors ! Moi je suis allée me promener dans les parcs de la région ces jours ci et ça faisait du bien après toute cette pluie ! Bisous


A

Quel sujet merveilleusement traité !
J'aime Confucius et cette philosophie orientale, et ramenée au monde du travail actuel, c'est vrai qu'il faudrait presque faire des cycles de formation pour les salariés à base de philosophie de ce
type.
Oui, maintenant pour se maintenir à son poste, il faut piétiner les collègues.
Finis les bureaux où on entendait les salariés chanter en chorale (si, cela m'est arrivé de l'entendre)... maintenant on ne bouge plus d'une oreille.
Bel article, encore, encore ! Il faudrait presque en faire un tag sur le sujet.. pour diffuser la "bonne parole".. peut être à partir de mon blog consacré aux harcelés, pour ouvrir nos coeurs et
nos consciences, et refuser le pire !
bises petit ecureuil bleu, tu m'as fait bien plaisir dès le matin !


Répondre
E

Merci Ava. Piétiner les autres n'a jamais été ma philosophie : c'est sans doute pour cela que je n'ai pas fait carrière, et je ne le regrette pas, car je peux me retourner sans honte.
Bonne soirée à toi !