Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Du vent : un peu, beaucoup, pas trop…

8 Octobre 2010 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Raconter

Je reprends la phrase annonçant la météo sur France 3 en titre de cet article, pour le casse-tête de la semaine de Lajemy sur le thème du vent.

Depuis les dernières tempêtes de décembre 1999 et juillet 2003, le vent m’effraie dès qu’il se met à souffler en rafales.

En juillet 2003, nous venions juste de nous installer à Mérignac. Dans le jardin nous avions un magnifique albizzia aux fleurs d’un rose très vif . Cet arbre au large tronc était vraiment magnifique et offrait une ombre agréable au fond du jardin. J’aimais m’installer à son pied pour lire ou tricoter.

Nous allions vendre notre maison à Bruges dans les prochains jours.

Le 13 juillet le vent s’est levé. La maison pourtant solidement ancrée était fouettée par les rafales de vent qui faisaient siffler portes et fenêtres, secouait les volets, s’engouffrait sous les tuiles. Le bruit était assourdissant. Nous restions calfeutrés, portes et fenêtres fermés, volets baissés. Les rafales se succédaient les unes aux autres. Au bout de longues heures la tempête s'est calmée.

Nous avons ouvert et regardé les dégâts. Des tuiles étaient tombées sur la terrasse, Les chaises de jardin étaient éparpillées, renversées. Par la fenêtre de la chambre je regardais les arbres abattus devant la résidence au loin. Et puis je l'ai vu. Masse verte et rose couchée dans le jardin. L'albizzia dont j'étais si fière avait été déraciné par le vent mauvais ! Il gisait, racines à l'air.

Je suis descendue le voir, le toucher. Pas moyen de revenir en arrière...

Le vent s'était engouffré dans le corridor entre le mur de la maison et celui de la résidence voisine. Les deux choisyas (oranger mexicain) dans ce corridor et l'albizzia un peu plus loin avaient été arrachés.

Dans la résidence voisine, une voiture avait reçu une grosse branche du saule pleureur jouxtant notre jardin. Cette voiture rouge était coupée en deux.

La cheminée était tombée sur le toit de notre maison à Bruges, mais les dégâts étaient légers par rapport à nos amis, voisins ou collègues...

J'aurais bien aimé replanter l'albizzia mais les racines étaient abimées et cela aurait coûté trop cher pour le relever, et le replanter...

 

fleur.jpg 

Depuis ce jour-là il n'y a plus dans le jardin quel'arbre-crapaud dont je vous ai déjà parlé...

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q


Le vent peut faire des ravages... j'ai suivi une fleur sur l'image.


Ta photo est superbe.


 


Douce soirée à toi.



Répondre
E


Dans la région nous n'n n'avons pas trop, sauf pendant les tempêtes. Bisous et bonne journée



C


Tant que ses matériels, mais c'est tres regrétable quand même. Une tres mauvaise expérience.


Bisou ecureuil bleu bye



Répondre
E


Ca n'a pas été trop grave pour moi, bien heureusement !



T


Pas de blessés certes, mais 7 jours sans électricité, notre réseau a fumé, heureusement nous avions un petit groupe électrogène, (que nous avions sur nos
chantiers lorsque nous travaillions, mais pas très puissant, alors chauffage ou cuisine, ou congélateur, ou...), puis EDF nous a installé un gros groupe pour alimenter le quartier. Mais la
toiture a quand même souffert et a été refaite au printemps. À présent nous nous apprêtons à passer un hiver de plus, là dedans, notre dossier est en cours, je croise les doigts


Bisous



Répondre
E


J'espère de tout coeur que ton dossier va aboutir et que tu trouveras un logement plus confortable. Bisous



R


Ici aussi à la pointe Bretonne le vent on sait également ce que c'est, pour ma part c'est un poirier plus que centenaire qui était tombé, mais nous avons réussi à le remettre sur pieds et l'avons
sanglé et fixé une attache dans un mur en pierre, je jpense que si nous l'enlevions aujuordh'ui, l'arbre tomberai. Avec cette atèle il prolonge sa vie et nous a encore donné de très bonnes
poires. Bises



Répondre
E


Bonjour Rem. J'admire ton ingéniosité pour sauver ce poirier ! Bonne journée et bisous



M


Coucou Brigitte !!


Je suis comme toi, je n'aime pas les forts vents, parce que je sais que la Nature a toujours le dernier mot. Autant qu'elle peut être magnifique et sereine autant elle peut devenir effroyable
et déchaînée. Aujourd'hui on peut admirer de très beaux arbres centenaires, mais demain après de forts vents, ils peuvent tomber et détruire une maison ou même entraîner la mort chez les humains,
en un instant. On ne sait jamais ce que le lendemain peut enfanter.


Comme l'albizzia est beau avec ces jolies houppettes roses, c'est la première fois que j'en voyais. Merci, Brigitte, pour ce beau partage.


Et il est heureux que vous ayez été épargnés, lors de cette tempête de vent.


Bonne fin de soirée et à bientôt !


Bisous


Marie



Répondre
E


Bonsoir Marie. Oui, tout s'est bien fini pour nous : nous avons eu de la chance. j'aime beaucoup les arbres et cha&que fois que l'un tombe ou est arraché, cela me fait mal. Bisous



C


c'était terrible on a bien cru que l'arbre qui se trouve devant  notre immeuble allait tomber les voitures avançaient toutes seules et je pensais surtout à ma maman qui était toute seule
chez elle à cette date


 



Répondre
E


J'avais peur moi aussi pour mes fils qui n'étaient pas à la masion mais chez des copains. Bisous



S


Le vent fait parfois de gros dégâts, je comprends ta frayeur.


Je suis allée revoir ton arbre, une merveille au printemps.


Passe un beau dimanche Brigitte. Je t'embrasse.



Répondre
E


Bonsoir Sophie. Tu dois parler de mon arbre-crapaud... A vrai dire je ne le regretterai pas. Bonne soirée et bisous 



T


Je suis comme toi, je tremble, quand le vent devient violent,


notre mésaventure est plus récente, 27 janvier 2009, les vitres de notre caravane ont explosées l'auvent s'est envolé chez le voisin, et nous avons sauvé de
justesse les toitures de nos cabanes en y suspendant des bidons de 20 litres d'eau à chaque poutre, quel mauvais souvenir


Bisous



Répondre
E


Tu as dû avoir sacrément peur ! Heureusement que vous n'avez pas été nlessés ! Bisous



F


le vent fait de gros dégâts quand il souffle en tempête !


Un jour, j'ai vu un parpaing s'envoler ! heureusement que personne ne se trouvait en-dessous!


Dommage pour ta plante ! ICi ce sont les vache qui déracinent les fleurs pour les manger!


Bisous



Répondre
E


Bonsoir Fanfan. J'ai appris chez toi les variétés de vent qui viennent balayer la Corse. Bisous



V


99 mauvais souvenir, mais 2003, ça nous est passé a coté, ça a juste fait envolé les chaises en plastique dans le jardin.... gros bisous Brigitte. cathy



Répondre
E


Bonsoir Cathy. Effectivement l'impact de ces tempêtes a été variable selon les endroits. Bisous



L


Et oui, malheureusement, le vent peut être injuste par moments. Sacré témoignage que tu nous fais là... Ca me rappelle les bois de mes grands-parents qui en ont pris un sacré coup en 99... Bon
WE.



Répondre
E


Merci Laety pour ta visite qui m'a permis de découvrir ton joli blog !



M


bonjour Brigitte,


 


Quelle tristesse que cet arbre couché. Comme je te comprends. Autour de chez moi, ce sont des cyprès  qui ressemblaient à un jeu de quille épars. Branches de pin frassées... bef, tout
lemonde connait.


J'espère que à Arès, tu recommenceras autre chose. As-tu un jardin?


Bises


Martine



Répondre
E


Bonjour Martine. Oui, j'aurai un beau jardin avec un albizzia, un catlpa et deux chênes. Bon après- midi et amitiés



S


Ce doit être un spectacle bien triste, je crois que si je perdais mon arbre je pleurerais.



Répondre
E


Je ne le connaissais que depuis quelques mois mais il était vraiment très beau.



M


je n'en ai pas gardé de très bons souvenirs non plus... ça n'a pas été simple...


depuis je n'aime pas non plus les rafales...


doux bisous et belle nuit à toi



Répondre
E


Très bonne nuit à toi !



M


oh la la ! -


en 1999 la tempête avait fait entrer un pin par la fenêtre dans la chambre de ma fille, ça fait tout drôle !


bon we



Répondre
E


Elle a dû avoir sacrément peur ! Bisous



J


bonsoir, ma chère Brigitte,
des arbres qui meurent, c'est toujours triste
cette tempête avait été terrible
je  coprends ta réaction
gros bisous bisous
jean-marie


 


 



Répondre
E


Bonsoir Jean-Marie. Ces tempêtes ont causé d'énormes dégâts dans la région. J'ai eu de la chance de n'être pas trop touchée. Bisous



P


ah maintenant je comprends la fin pathétique du banc solaire autour d'un arbre crapaud. Tu vois marainne, je ne manque aucun de tes épisodes, peut-être qu'un jour serais-je
biographécureuil bleu.


 


Philippe Pipolin



Répondre
E


Bonsoir Philippe. Je retiens ta proposition avec grand plaisir ! Dans ma nouvelle maison il y a beaucoup d'arbres, notamment deux chênes, un catalpa et un albizzia ! Bisous



M


si le vent peut être doux, il peut aussi être terrible aussi. et cela laisse des traces dans la mémoire. En décembre 1999, je vivais dans une maison entourée de sapins...heureusement
ceux-ci assez serrés n'ont pas laissé passer le vent et les dégâts ont été minimes, contrairement à nos voisins. Tu as très bien raconté ton angoisse et ta tristesse à la vue de ton bel
arbre...Bisous à toi



Répondre
E


Le vent s'engouffre où il peut et des haies ou des apins comme chez toi peuvent lui faire barrière. Bisous



D


C'est tragique de vivre la force des éléments naturels sur la propre vie... en lisant ton article j'en ai eue les frissons... Et
inconsciemment j'ai repensé  aux personnes qui ont subis la rage du tsunami!!! 


Bisous Brigitte et douce soirée. Dany



Répondre
E


Le tsunami devait être effroyable. J'ai lu pas mal de témoignages sur le sujet. Bisous



C


Brigitte sera chez moi


dimanche :)


pas toi ton prénom bien sûr !


lllllolllll


;)


bonne soirée


christelle



Répondre
E


Je viendrai voir ce que tu en dis ! Bonne soirée et bisous



S


c'est quand même dur ces dégats occasionnés


cette fleur est très belle


je te fais de gros bisous



Répondre
E


Merci Sonya et gros bisous à toi !



M


je vois que le vent t'a joué de mauvais tours. Que de mauvais souvenirs.
J'avoue que j'aime le vent.
Amicalement, maous



Répondre
E


J'aimais bien le vent jusque-là... Amitiés



B


Bonsoir Brigitte.


Le vent violent est en effet particulièrement destructeur et dangereux, en particulier à la bonne saison, lorsque les arbres sont en feuilles. Depuis les dernières tempêtes, les élagueurs ont eu
beaucoup de travail, à la fois pour "réparer" et aussi pour prévenir des dégâts éventuels sur les maisons et les toitures. On regrette parfois de voir sérieusement élaguer et même supprimer
des arbres magnifiques dans les jardins mais on peut comprendre les propriétaires qui prennent des précautions pour éviter les accidents.


Bonne soirée.         Hugues



Répondre
E


Bonsoir Hugues. A Mérignac je n'avais plus d'arbres sauf l'arbre-crapaud. A Arès j'aurai deux chênes, un albizzia et un petit catalpa... Tailler les arbres leur fait du bien... Bonne soirée



M


Moi aussi depuis la tempête de decembre 1999 - je crains le vent - il est de plus en plus effrayant ....!!! bisous - bonne fin de journée - Yolande



Répondre
E


Quand il souffle en rafales, on n'a qu'une hâte c'est qu'il se calme. Bisous



C


les caprices du temps..


le vent comme la pluie peuvent farie beaucoup de dégât !!


bises






Répondre
E


Oh oui, Christelle ! De nombreuses régions en gardent les traces



M


Bonjour Brigitte oui je comprends ça j'habitais à côté et ça été terrible ! certaines baies ont été tordues et cassées ! et les arbres je n'en parles pas une horreur ! bonne journée à toi bisous
ensoleillés ! Mary



Répondre
E


Bonsoir Mary. Nous avons tous été marqués par ces tempêtes. Bisous



L


ha les arbres souffrent avec le vent violent --- jusqu'a être déracinés -
dommage pour ton arbre -
c'est triste je sais -
mais il te reste en souvenir !
bisous  lady marianne 



Répondre
E


Cela aurait pu être plus grave. Bonne soirée et bisous à toi, Lady Marianne



B


Heureuse d'avoir des nouvelles,tu es plus proche de moi maintenant.


Pour mon fils j'attends une visite avec un spécialiste car il a quelque chose au cerveau et on ne sait pas encore ce que c'est.Moi toujours idem pour les soucis neuros,je m'adapte,bisous et
j'éspére à bientôt.Je fais le salon à Andernos à la fin du mois,si tu passes par là.Babsy



Répondre
E


Je dois déménager à Arès fin novmebre. Si je peux je passerai te voir pour le salon à Andernos. Bisous



C


Triste spectacle que cette tempête..que tu as décrite avec un style vif et alerte....aussi tourbillonnant que le vent...dommage pour ce si bel arbre que je ne connaissais pas...et dont tu nous
offres une superbe photo!....Un beau billet sur le vent, Brigitte!


Belle journée


Bises


Claudie



Répondre
E


L'albizzia est aussi appelé "arbre de soie". Ses feuilles sont finement découpées et ses fleurs forment des pompons roses ou rouges trsè gracieux. Bisous



Q


La tempête d'alors a laissé de nombreux mauvais souvenirs...


Elle a tant détruit que je comprends que tu en sois traumatisée. Ce sont des choses que l'on n'oublie pas.


 


Je t'embrasse fort... en espérant que le vent sera plus clément dans les jours qui viennent.


 


Ta photo est superbe !



Répondre
E


Merci Quichottine. Les tempêtes de 1999 et 2009 ont été beaucoup plus destructrices dans la région que celle de 2003 dont je parle. Bisous