Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Amédée, anti-héros raciste de "Les Peaux rouges" d'Emmanuel Brault...

15 Février 2019 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque, au hasard.

Informations pratiques :

 

Premier roman d'Emmanuel Brault, paru aux Editions "Grasset", en 2017. 195 pages. 17,50 €.

Paru également dans la collection "J'ai lu"

 

La 4ème de couverture :

Ce matin, je sors, plutôt pressé, et j'ai pas fait trente mètres, que paf? une rouge avec sa marmaille me rentre dedans au coin de la rue. Elle se casse la figure et me gueule dessus. Elle me dit que je l'ai fait exprès, que c'est une agression. En temps normal, on se serait excusés, j'aurais fait mon sourire de faux cul et tout serait rentré dans l'ordre. Mais non, je trouve rien de mieux que de lui cracher  : ?fais pas chier sale rougeaude? et manque de pot, une passante qui arrive derrière moi a tout entendu. C'était puni par la loi du genre super sévère depuis les événements, à égalité avec viol de gamin ou presque. On était à trente mètres de chez moi, ils m'ont facilement retrouvé. Et là mes amis, mes problèmes ont commencé, et des vrais comme on n'en fait plus.  »Amédée Gourd est raciste. Il pense comme il parle. Mal

.La société entreprend de le rééduquer.

Grinçant par son sujet, ce roman tendre et loufoque met en scène un antihéros comme on en voit si peu dans les livres, et si souvent dans la vie.

Une histoire d'amours ratées mais de haine réussie.

Une fable humaine, trop humaine.   
 

Mon ressenti :

 

Amédée Gourd est manutentionnaire, peu cultivé, et vit avec sa Mémé qui l'a élevé et pour qui il ferait tout. Brut de décoffrage, il parle mal, jure, déteste les Rouges, peuple voisin qui pour fuir l'extermination s'est réfugié dans son pays. 

Un matin où il est en retard pour aller travailler, il bouscule une femme enceinte avec ses enfants et la traite de rougeaude. C'est le début des ennuis : jugement, prison puis stage de rééducation, à la mode Bisounours.

Ce livre est court et écrit gros.

J'ai failli arrêter à la 2ème page après avoir lu 2 fois le mot "chier".

J'ai continué pour voir qui étaient ces Peaux Rouges, comment le héros allait se transformer

Mais je suis restée sur ma faim. 

Je n'ai pas compris où voulait en venir l'auteur : dénoncer le racisme, ou pas, puisque dans ce pays imaginaire une insulte raciste est aussi mal vue que "le viol d'un gamin".

Ce livre m'a rappelé un sketch de Coluche, avec ses expressions revisitées : fier comme un bar-tabac. Amédée, le narrateur, en sort de bonnes...

 

- A chaque jour suffit sa veine...

- Mon coeur bat la charade

- Je peux dire haut et fort : jk'aime pas les vieux, mais si j'aime pas les rouges, là rien ne va plus, les voeux sont faits.

- Le bouc éviscère

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Au petit bonheur la chance. Rien à regretter pour ce 1er livre de cet auteur.
Répondre
L
moi aussi , je me trompe
mais je prends peu au hasard
et j'abandonne vite si je n'accroche pas
Répondre
R
Prendre un livre au hasard c'est pas toujours " la bonne pioche " .Alors la on oublie vite ...
Bises bonne soirée !
Répondre
L
coucou , le prochain te plaira plus :) bisous
Répondre
A
Ton ressenti... Je le ressens .. et sans l'avoir lu! LOL !!!! Bonne fin d'aprem, Gisèle
Répondre
É
Bon dimanche, Gisèle et bisous
B
Bonjour, parfois un choix au hasard entraîne une déception, mais aussi un pur bonheur, ce sera certainement le cas pour le suivant.
Répondre
É
Tout à fait, Bernie. Merci pour ta visite et bon dimanche
M
Le thème de l'anti-héros me plairait bien parce que ça change un peu...mais ce que tu en dis me fais hésiter finalement :) on verra donc. bisous
Répondre
R
It sounds too radical for my romantic taste. Thank you for your honest words. friendship
Répondre
D
si tu es restée sur ta faim, moi je ne suis pas en appétit...
Répondre
M
En lisant l'extrait j'ai eu envie de le lire mais après avoir lu ta critique je ne sais pas si j'ai toujours envie. Bon weekend et à lundi. Bisous
Répondre
R
Peut être à lire tout de même en décodant entre les lignes
Merci pour le titre
Bise et bonne journée Brigitte
Répondre
M
Ce livre a l'air peu banal, à voir
Répondre
L
pas le genre de livre que je prends
Répondre
É
Et bien, moi je me trompe parfois...
J
Spécial en effet... à lire pour se faire son idée, merci Brigitte, bises
Répondre