Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un Bordeaux Nice en "petit train"...

22 Août 2009 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Voyager

En août 2008, je suis partie à La Colle sur Loup près de Nice pour voir mon fils, animateur dans un village de vacances pour la saison.
J'ai utilisé 2200 "smiles" (programme de fidélité de certaines enseignes) pour obtenir un billet de train aller vers Nice en 1ère classe, et acheté un billet d'avion pour le retour.
Ce qui était prévu : départ à 8h25 de Bordeaux, arrivée à 14h50 à Marseille puis départ de Marseille à 15h21 et arrivée à Nice à 17h50, soit 9h25 de train.
Ce qui s'est passé : départ à 8h25 de Bordeaux, arrivée à 24h00 à Nice, soit 15h35 de train !
800 kms à la vitesse d'un petit train (51 kms à l'heure)...

Départ impeccable : train TEOZ en 1ère classe confortable, place spacieuse, peu de monde.
1/4 heure plus tard : premier arrêt en pleine campagne. "Accident de personne, le train ne repartira que lorsque les services de police l'y autoriseront". C'était un suicide sur la voie à Beautiran (quelle horreur de se jeter sous un train!) et nous sommes restés bloqués 2 heures environ.
Nous sommes repartis et nouvel arrêt à Langon pour changer de locomotive, la première ayant été endommagée. Encore 1 heure de retard ! Je commençais à m'angoisser pour ma correspondance à Marseille. La contrôleuse m'a trouvé un train Marseille Nice partant à 17h47, ce qui semblait juste compte-tenu de nos 3 heures de retard mais, optimiste, elle m'a dit "Il va rattraper son retard !"
Plateau repas distribué, mais j'avais porté de quoi pique-niquer. Je l'ai mis de côté.
Après Toulouse, nouveaux arrêts en pleine campagne. "Problèmes de catainers". Plusieurs arrêts jusqu'à Carcassonne.
En gare de Carcassonne, les nouveaux contrôleurs m'ont alors conseillé de changer de train pour prendre le direct Bordeaux-Nice, parti à 11h02 de Bordeaux, arrêté sur le quai à côté, ce qui évitait les problèmes de correspondance... Ce que j'ai fait malgré un train bondé avec des gens fatigués, énervés, car ils avaient eux aussi accumulé les retards (mais quand même loin des miens).
Pas de place libre. Je suis restée assise par terre près d'une poubelle, près du soufflet dans un wagon 1ère classe de Carcassonne à Montpellier, avec de nouveaux arrêts : 2 h de retard de plus. A Montpellier j'ai retrouvé une place confortable. Ouf !
A Marseille : nouvel arrêt d'environ 1h00 pour changer de locomotive !
Arrivée à Nice à 24h00 au lieu de 17h50, heure depuis laquelle mon fils m'attendait...

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Eh bien quel voyage Ecureuil bleu, enfin, heureusement que tu es arrivée saine et sauve. Bon week end !Caro
Répondre
E

C'était  un peu long mais j'ai passé ensuite une semaine superbe à La Colle-sur-Loup, près de Nice avec mon fils comme guide ! Bon week-end à toi aussi, Caroline !


E
Cela dit c'est extrêment fréquent les retards importants pour la SNCF dans la région PACA... Je ne les compte plus...
Répondre
E

D'habitude j'y vais en voiture, quand je pars en vacances là-bas, mais mon fils était en congés et m'a promenée un peu partout...


E
Alors comme ça, en août 2008, tu as vécu à la Colle ???
Répondre
E

Une semaine du 31 août au 6 septembre à la Colle-sur-Loup... Tu y étais ?


D
Brigitte!Cette histoire me fait penser que tu étais sur le meme train que Claudio et Stéphanie en Aout 2008 ils sont partis de Limoges en train vers Paris ils avaient l'avion pour la Thailande sur Paris , mais à cause de ce suicide et bien ils ont perdu l'avion!!!! (ils l'ont pris le lendemain!)Quelle aventure pour toi aussi!!! bisousDany 
Répondre
E

Non, Dany : s'ils étaient sur le Limoges-Paris, moi j'étais sur le Bordeaux-Nice le 31 août. Il y eu pas mal de problèmes cet été-là de catainers, et les suicides sont assez courants. En tous les
cas c'est drôlement râlant de rater son avion et devoir encore attendre le lendemain ! Je me souviens d'une jeune femme qui accompagnait sa nièce de 4 ans de Bordeaux à Montpellier : elle avait
prévu de la déposer à la gare et de reprendre un train quelques heures plus tard pour être à l'heure au boulot... Je ne sais pas comment elle s'en est sortie...


A
Quand je viens en métropole...je prends le train,puisque j'ai des facilités...c'est sur qu'on ne peut pas prévoir un suicide! ça m'est arrivé une fois sur Paris Rennes...mais le retard n'était pas aussi important que le tien...ce jour là c'était la faute à pas de chance!tu nous en as fait une belle rédaction!bravo!bisous de Cayenne.
Répondre
E


Il y a eu simplement une accumulation de problèmes ce jour-là... D'habitude les trains sont ponctuels... Bonne soirée à toi, Annick !



L
un coucouha le train - ce n'est plus la précision d'antan !!je prenais le train TER port la nouvelle --Narbonne pff30 kms - des fois j'arrivais à 11H30 retard - et le soir train de 17H30 ---2 heures de retard-  faut avoir le temps - sans compter les grèves -a savoir les retards de 2H sont souvent dûs à des suicides !bises lady M
Répondre
E

Bonjour Lady Marianne. Apparemment il y a pas mal de retards dûs aux suicides... Bisous à toi !


K
Quel périple et quel courage !!!!
Répondre
E

C'était juste un peu long...


H
Rebonjour Brigitte. Si vous avez encore quelques anecdotes de ce genre en plus de celles que nous connaissons déjà, et puisque vous aimez écrire et que vous le faites très bien, peut-être pourriez-vous préparer un recueil qui aurait par exemple pour titre : "Les mésaventures de Brigitte" ou "Les mille et une aventures d'un écureuil bleu". Une idée comme une autre non ?  A très bientôt.  Hugues
Répondre
E

J'ai pensé écrire un roman que je publierais à compte d'auteur... Peut-être un jour mais pour le moment je n'ai pas le temps... Je n'ai même pas passé la tondeuse... A bientôt,
Brigitte


S
CoucouTu es la seconde à me dire qu'on ne peut pas déposer des commentaires chez moi depuis hierPas grave, ne t'inquiète donc pas. Ca ira mieux dans quelques jours. Cela ne m'empêchera pas de flâner sur tes belles pagesBonne journée
Répondre
E

C'est quand même bizarre ! Sur le blog d'Annick parfois je ne peux pas lire les articles écrits dans un alphabet grec ou russe... Bonne journée à toi !


M
J'imagine, aussi, ton fils devait être inquiet de tout ce retard ! Ton voyage en plus, avait très mal débuté, ce suicide, que c'est malheureux finir sa vie, ainsi, ça demande du courage de se jeter sous un train, à moins que rendue à ce stade, la personne est tellement obnubilée, privée de discernement, qu'elle ne prend plus conscience du danger.Bisous,Passe une belle journée, Brigitte !Marie
Répondre
E

Bonjour Marie. Nous avons cru que c'était un accident horrible. Nous n'avons appris qu'il s'agissait d'un suicide que le lendemain. De toutes façons tu as raison c'est bien malheureux de finir sa
vie comme ça... Bonne journée à toi !


S
Ben, le petit train corse ne doit pas aller bien plus vite....;) Bon, je sais, là, il n'y avait pas la Corse .... !!C'était le début du siècle... Quelle chance !! Un retour en arrière !!... Non ?Allez j'arrête mes bêtises... C'est le Principe d'Emmerdement Maximum... Et pi voilà. Snirf.
Répondre
E

Ce n'était pas bien grave et ne m'a pas traumatisée. Juste un peu exaspérant sur le coup...


S
BonjourMais quel voyage ! Il faut une bonne dose de patience. Et ici, pas le choix...Des heures envolées... ton fils devait peut-être s'inquiéterBonne journée
Répondre
E

Bonjour Sonja.
Je le joignais par téléphone portable: heureusement j'avais chargé ma batterie avant de partir... Impossible de laisser des commentaires chez toi depuis hier !


P
Bonne journée
Répondre
E

Bonjour Philippe et merci pour ta visite !


P
Bonjour le sud-ouest1- Superbe illustration de l' instinct maternel : Tu as reconnu aussitôt, ta prunelle malgré la barbe qui avait poussé.2- Je note ennuis dans dans le sud-ouest, ennuis dans le sud-est  - Je te cite " A Montpellier j'ai retrouvé une place confortable. Ouf !Montpellier préfecture de l'Hérault (34) le sud-sud qui te remercie de ton article qui estompe sa réputation de " Pays des Piches cons inhospitaliers" (en nordiste dans le texte.  Et si l'envie te prend de venir par chez nous, je viendrai te chercher en pénichette par le canal.Ton dévouéPhilippe
Répondre
E


Non, la barbe n'avait quand même pas eu le temps de pousser, car mon aîné est aussi blond et clair de peau que son frère est brun et poilu.
Pour la pénichette je ne dis pas non si tu me procures une trousse à outils (attention je ne parle pas de baguette magique !) pour les réparations qui s'imposeraient...



A
la prochaine fois demande à ton fils de travailler en Californie ou en Asie...il faut à peu près 15h...d'avion!!bon week end
Répondre
E

Tu as bien raison... Pour aller en Corse de Bordeaux j'ai mis moins de deux heures cette année ! Bon week end à toi aussi...