Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un roman noir et futuriste :"Chien 51" de Laurent Gaudé...

4 Décembre 2022 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

J'ai acheté ce roman après avoir lu de bonnes critiques, notamment chez Matatoune du blog "Vagabondages autour de soi".

Informations pratiques : 

Paru en août 2022 aux éditions "Actes Sud". 288 pages. Prix : 22 €. A obtenu le Prix des écrivains du Sud 2022.

La 4ème de couverture :

C’est dans une salle sombre, au troisième étage d’une boîte de nuit fréquentée du quartier RedQ, que Zem Sparak passe la plupart de ses nuits. Là, grâce aux visions que lui procure la technologie Okios, aussi addictive que l’opium, il peut enfin retrouver l’Athènes de sa jeunesse. Mais il y a bien longtemps que son pays n’existe plus. Désormais expatrié, Zem n’est plus qu’un vulgaire “chien”, un policier déclassé fouillant la zone 3 de Magnapole sous les pluies acides et la chaleur écrasante.
Un matin, dans ce quartier abandonné à sa misère, un corps retrouvé ouvert le long du sternum va rompre le renoncement dans lequel Zem s’est depuis longtemps retranché. Placé sous la tutelle d’une ambitieuse inspectrice de la zone 2, il se lance dans une longue investi­gation. Quelque part, il le sait, une vérité subsiste. Mais partout, chez GoldTex, puissant consortium qui assujettit les pays en faillite, règnent le cynisme et la violence. Pourtant, bien avant que tout ne meure, Zem a connu en Grèce l’urgence de la révolte et l’espérance d’un avenir sans compromis. Il a aimé. Et trahi.
Sous les ciels en furie d’une mégalopole privatisée, “Chien 51” se fait l’écho de notre monde inquiétant, à la fois menaçant et menacé. Mais ce roman abrite aussi le souvenir ardent de ce qui fut, à transmettre pour demain, comme un dernier rempart à notre postmodernité.

Mon ressenti :

Ce roman se déroule dans un monde futur où les intempéries (pluies d'acide et furie) détruisent tout. De nombreux pays (Grèce, Vénézuela entre autres) ont fait faillite et sont rachetés par GoldTex, une :multinationale. La population de ces pays a dû fuir pour rejoindre le seul endroit habitable pour eux : Magnapole, la mégalopole dirigée par GoldTex. Cette  nouvelle société est  divisée en trois zones: la première, celle des puissants, des dirigeants, la seconde, celle des “utiles” à la société, ceux qui ont fait des études, ont des qualifications et enfin, la troisième, celle de la main d'oeuvre servile, les miséreux qui ont construit le dôme de protection au dessus des deux premières zones, Le passage de zone 3 à zone 2 peut se faire grâce au programme Destiny, un tirage au sort, ou à des habilitations pour ceux qui travaillent en zone 2 mais dorment en zone 3.

Zem Sparak, le personnage principal, vivait à Athènes au moment du rachat de la Grèce et des émeutes. Il était un contestataire actif et est devenu le matricule XP51, un "chien" en zone 3, c'est-à-dire flic au service de la sécurité, chargé de maintenir l'ordre dans cette partie instable de la population. Il passe ses nuits dans un quartier chaud, RedQ, où il a des visions de la vie d'avant à Athènes, grâce à des pilules d'Okios, une drogue très puissante. C'est ce qui lui permet de tenir.

Il va être affecté sur une affaire d'assassinat avec corps mutilé, en zone 3, sous la tutelle de Salia Malberg, une policière de zone 2 ambitieuse. Ils vont alors découvrir l'existence de greffes d'Eternytox qui permettent aux puissants de vivre plus longtemps en bonne santé. Zem et Salia vont tout faire pour découvrir le coupable de ce crime de Pamouk et de celui d'Ira, une jeune femme qui voulait vivre en zone 2.

Ce roman a été qualifié de dystopie (récit de fiction qui décrit un monde utopique sombre.), de science fiction, de thriller d'anticipation, de polar noir. C'est un peu tout ça à la fois mais c'est aussi une critique de notre société et une mise en garde, contre le chemin qu'il ne faut pas prendre.

Les personnages sont pour la plupart meurtris. Zem et Salia sont attachants. Le monde décrit est individualiste, ultraconnecté, à la pointe de la technologie mais barbare, aux mains d'hommes prêts à tout pour obtenir ou accroître leur pouvoir., comme si l'on avait perdu tout le meilleur et gardé le plus mauvais...

C'est sombre, et haletant, une belle découverte.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Il est ds ma pal!
Répondre
M
C'est le genre de livre qui m'empêche de dormir. Les histoires dans le futur me traquassent. J'ai beaucoup de mal à me projeter dans le futur, surtout en ce moment.<br /> Bonne soirée. Gros bisous
Répondre
E
Alors ne le lis pas... Bisous
E
Je n'ai jamais lu Gaudé Ta belle critique me donne envie de commencer par Chien 51 l Ceci dit ces zones 1 2 et 3 donnent à réfléchir!!
Répondre
E
Tout à fait, Eglantine. Bonne soirée et bisous
D
Bonjour Ecureuil bleu, je l'ai commencé, pas mal du tout et cela me permet de découvrir Laurent Gaudé. Je n'ai rien lu de lui. Bonne après-midi.
Répondre
M
Je l'ai noté pour le lire d'autant plus que j'aime beaucoup cet auteur et que le côté futuriste ne me dérange pas du tout :) Merci pour ta présentation très intéressante, j'aime bien lire ton avis sur tes lectures. Bisous et bonne semaine
Répondre
E
C'est gentil, Manou. Bonne journée et bisous
M
un roman noir, pas pour moi, j'ai beaucoup de difficulté à lire ce genre de livre.....en tous cas passe une bien agréable journée
Répondre
Ce doit être passionnant
Répondre
B
Ce livre m'a l'air très bien, mais ce n'est pas mon style de lecture.
Répondre
A
Comme je regrette de ne plus lire. Tu le sais je passe un temps fou à vaquer toute seule à mon grand âge, sans en souffrir heureusement mais ça me laisse peu de temps pour avoir d'autres loisirs que ceux qui j'ai avec Ariane Grimm. Par exemple, échanger avec l'Association pour l' Autobiographie ce qu'elle a écrit dont quelques pages ont été lues par deux comédiens avec grand succès mardi lors de la rencontre des trente ans de l'Apa au Musée de la Poste. Wouah! je suis contente (et ce n'est pas fini: publication d'un de ses cahiers!!. Bonne journée à toi, GISÈLE
Répondre
E
Bonjour Gisèle. Je suis contente pour toi de ces bonnes nouvelles. Bonne journée et bisous
R
Je l'ai ajouter a ma liste mais il reste quand même cher en e-book alors je vais attendre. Merci Brigitte. Bisous doux dimanche
Répondre
P
Je le note, j'en ai lu un de cet auteur et je l'ai bien apprécié. Je n'aime pas trop les dystopies, mais celle-ci semble intéressante. Bon dimanche. Bisous
Répondre
E
Merci Pat et bonne journée. Bisous
C
bonjour<br /> je ne suis pas fan de science fiction..un seul film m'avait plu, soleil vert, il y a fort longtemps !!<br /> bisous
Répondre
E
Je l'ai vu et ilest très bien. Bonne journée et bisous
S
je note d'après ton ressenti...
Répondre
L
Tout les livres futuristes sont sombres et haletants, ils me font un peu peur, mais je les lis quand même...<br /> Bisous et bonne journée
Répondre
P
Coucou Brigitte,<br /> Je t'avoue que le sombre en ce moment, en lecture, pas bien pour moi. L'avenir me semble bien obscure déjà, pas besoin de m'en rajouter ;-)<br /> Bisous et bonne journée
Répondre
J
Je pense lire ce livre... Mais il Neva pas remonter le moral<br /> Je viens d acheter Lola Lafon Quand tu écouteras cette chanson<br /> Bises
Répondre
E
Non, il ne te remontera pas le moral... Bisous et bonne journée
P
Laurent Gaudé est un de mes auteurs préférés, et ce roman m’attend sagement sur le haut de ma pile à lire mais le côté dystopie me faisait hésiter !<br /> Matatoune m’a convaincue et tu viens ajouter une pierre à l’édifice.<br /> Merci<br /> Bon dimanche Brigitte, bises<br /> Anne
Répondre
E
Bonjour Anne. J'ai trouvé que c'était original et prenant. Bonne journée
M
Ravie que tu aies passé un bon moment de lecture. Oui, avec Laurent Gaudé, la critique sociale n’est jamais loin. Passe un excellent dimanche 🎄
Répondre
E
Merci de me l'avoir fait découvrir. Bonne journée
J
En lisant le tout, je pense que oui, une mise en garde concernant notre façon de vivre... hélas destructrice... merci Brigitte, bises
Répondre
D
intéressant : ultra connecté et barbare à la fois : sujet de réflexion sur un monde qui va mal
Répondre