Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un joli livre : "Bella ciao" d'Eric Holder...

21 Mars 2019 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

J'ai emprunté ce livre à la médiathèque, en même temps que "De loin on dirait une île" et "La saison des bijoux", pour découvrir Eric Holder, écrivain vivant dans le Médoc, décédé en janvier 2019.

Informations pratiques :

 

Roman d'Eric Holder, paru aux Editions "Roman Seuil", en 2009. 147 pages. 16 €.

 

La 4ème de couverture :

Myléna en avait assez. Je n'ai pas attendu qu'elle me largue c'est moi qui suis parti. Au bord de l'océan, pour en finir. Quand j'ai repris pied sur le rivage, j'étais déssoûlé, nu comme une bête et ne possédais plus rien. Passé un rideau de pins, on voyait des vignes. J'y ai trouvé un emploi d'ouvrier agricole. Franck ne m'a pas épargné, avec lui on ne prend guère de gants. Les mains deviennent comme des pelotes d'aiguilles. J'ai continué à boire. J'ai appris cependant à travailler sans relever la tête. Est ce ainsi que les hommes vivent ? Oui, s'il y a un espoir au bout. Le mien était de regarder mes enfants en face. Et de reconquérir ma belle.

 

Mon ressenti :

Le narrateur est un écrivain sous l'emprise de l'alcool depuis 30 ans, installé dans le Médoc. Sa femme n'en peut plus et le chasse. Il ne voit plus ses enfants, Lise et Isaac.

Il s'installe à côté, pour garder la maison des Robertson et trouve du travail. Il travaille avec Franck, patron exigeant, dans une scierie, puis dans les vignes. Tous se retrouvent au café du village.

Il y a de beaux portraits, plein d'humanité et l'écriture est ciselée.

Le narrateur, pour reconquérir sa femme et renouer avec ses enfants, va lutter contre son addiction et se reconstruire.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Une écriture toute en nuances alors, un roman psychologique qu'il faut prendre le temps de découvrir il me semble...
Répondre
E
Oui, Mansfield, même si ce n'est pas mon préféré de cet auteur...
F
Un sujet difficile ; l'addiction à l'alcool est dure à soigner .Mais lorsqu'il y a un but au bout c'est sans doute plus facile .
Très belles tes photos de l'autre article. Bon week end
Répondre
M
Un thème interessant Brigitte, merci de ta présentation
Répondre
C
Ce livre me semble fort intéressant, Brigitte. Merci de ta bonne présentation et ton ton ressenti ! Bisous♥
Répondre
L
coucou je ne connaissais pas du tout ; bisous
Répondre
L
bon courage pour se guérir de l'alcool-
une belle histoire-- ça peut arriver à Mr tout le monde-- un fléau-
bonne soirée- bises-
Répondre
C
On a envie qu'il décroche sinon aucune chance de les reconquérir ! j'espère qu'il y arrive. Bisous
Répondre
É
Et ce n'est pas facile... Bisous Cathy
B
L'histoire est intéressante.
Répondre
Q
J'ignore si c'était autobiographique... mais en tout cas, c'est un sujet intéressant.
Bisous et douce journée.
Répondre
R
merci pour la présentation Manou. Bisous
Répondre
É
Brigitte, pas Manou, mais ce n'est pas grave. Bisous Renée
R
This sounds like an emotional story. Thank you . friendship
Répondre
D
un sujet en tous cas intéressant
Répondre
V
je note, je ne connaissais pas cet auteur. gros bisous Brigitte. cathy
Répondre
F
L'histoire doit être belle et prenante à la fois
Excellente journée !
Répondre
M
Voilà une histoire au goût âpre et amer comme la vie peut l’être parfois. Je note le titre pour découvrir et l’auteur et le récit. Merci Brigitte et belle journée.
Répondre
R
Je note
Merci pour ton article
Bonne journée Brigitte
Répondre
P
L'alcool, un sacré fléau, une drogue puissante et celle là en vente libre.
L'histoire doit être poignante.
Bises et bonne journée
Répondre
É
Oui, Pascale, c'est un sacré fléau ! Bonne soirée et bisous
M
Une belle histoire...j'ai entendu parler de cet écrivain et même noté son nom dans mon carnet mais je ne l'ai pas encore lu...Merci de nous en parler. bisous
Répondre
J
Quel fléau quand ça mine un ménage !!! Merci, bises
Répondre