Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un avis mitigé sur "Juste avant l'Oubli" d'Alice Zeniter...

20 Avril 2018 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

Informations pratiques : paru aux éditions Albin Michel - Flammarion en 2015. 285 pages

La 4ème de couverture :

Il règne à Mirhalay une atmosphère étrange. C'est sur cette île perdue des Hébrides que Galwin Donnell, maître incontesté du polar, a vécu ses dernières années avant de disparaître brutalement, il se serait jeté du haut des falaises. Depuis, l'île n'a d'autre habitant qu'un gardien taciturne ni d'autres visiteurs que la poignée de spécialistes qui viennent tous les trois ans commenter, sur les « lieux du crime », l'oeuvre de l'écrivain mythique. Cet été-là, Émilie, qui commence une thèse sur Donnell, est chargée d'organiser les Journées d'études consacrées à l'auteur. Elle attend que Franck, son compagnon, la rejoigne. Et Franck, de son côté, espère que ce voyage lui donnera l'occasion de convaincre Émilie de passer le restant de ses jours avec lui. Mais sur l'île coupée du monde rien ne se passe comme prévu. Galwin Donnell, tout mort qu'il est, conserve son pouvoir de séduction et vient dangereusement s'immiscer dans l'intimité du couple.

Alice Zeniter mène, avec une grande virtuosité, cette enquête sur la fin d'un amour et donne à "Juste avant L'Oubli" des allures de roman noir.

 

Mon ressenti :

Je n'avais jamais lu de roman de cette écrivain qui a déjà reçu de nombreux prix : Prix du Livre inter en 2013 pour "Sombre dimanche", prix Goncourt des lycéens 2017 pour "L'art de perdre", prix Renaudot des Lycéens 2015 pour celui-ci...

L'action se déroule sur une île perdue des Hébrides.

Franck, infirmier, un peu dépressif est venu rejoindre la femme qu'il aime : Emilie, universitaire, qui a préféré commencer une thèse sur un écrivain célèbre, roi du polar : Galwin Donnel, plutôt que d'avoir un enfant. Elle organise les journées d'études consacrées à l'auteur qui a fini sa vie sur cette île, et est entourée d'autres chercheurs, passionnés comme elle par la vie de Donnell.

Franck est un intrus dans ce cercle d'universitaires tout comme Jock, le gardien-homme à tout faire de l'île.

J'ai été jusqu'au bout du roman, curieuse de voir ce qu'il allait se passer. Mais il ne se passe pas grand chose.

Les références à Galwin Donnel, sa vie et son oeuvre émaillent ce roman, mais Donnell n'a jamais existé et cela alourdit la lecture.

C'est bien écrit mais je ne me suis pas attachée aux personnages, et il n'y a pas vraiment d'histoire...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Je lirai votre avis quand j'aurai fini ma lecture. .Mais dès votre première ligne, je me dis
"EcrivainE" sil vous plaît !
Répondre
É
Désolée mais EcrivainE ça ne passe pas.J'ai adoré l'Art de perdre de cette femme talentueuse
D
Bonjour écureuil bleu, j'ai l'art de perdre à lire. Pour celui-ci, j'avoue ne que je ne rappelle de ce titre. Pas convaincue, donc je passe. Bonne journée.
Répondre
E
Bonsoir Dasola. Peut-être qu'il te plairait...
E
Dommage que ce livre soit un peu décevant.
Répondre
Q
Merci pour ton avis... Je ne sais pas si je le lirai un jour, mais pour l'instant je manque un peu de temps.
Bisous et douce soirée.
Répondre
C
je ne connais pas cet auteur et vu ton avis je n'essayerai pas :-)
Répondre
L
comme quoi recevoir un prix n'est pas un passeport pour l'acheter !!
bisous du dimanche-
Répondre
É
Sauf exceptions je n'aime pas les livres qui reçoivent des prix... Bon dimanche Lydie
L
Bonjour,
Ca peut être très bon et on n'aime pas
la preuve, celui-ci a eu un prix et tu n'as pas trop aimé
c'est pareil pour moi
Bonne journée
Répondre
É
Oui, Laura, tu as raison. Nous n'avons pas tous les mêmes goûts : heureusement pour les auteurs...
M
Sans appel et certainement révélateur du fait que le mort n'a pas existé ni pour l'auteur ni pour le lecteur. Alors peut-être que l'écriture est tout simplement divine!
Répondre
É
C'est bien écrit, mais je me suis un peu ennuyée par moments. Bon dimanche
K
merci pour ton ressenti
Répondre
C
bonjour
comme je te disais hier bravo encore pour tout ce que tu arrives à faire
bisous
Répondre
R
Merci cela éviteras de l'achetez. Bisoussss
Répondre
J
je ne l'ai pas lu ! j'ai aimé Sombre dimanche qui se passe en Hongrie et je viens de finir l'Art de perdre qui se dévore tout en étant un sujet "délicat" et fort bien traité
Répondre
É
Celui-ci te plairait sans doute alors. Bon dimanche et bisous
A
J'ai lu en plus de ton ressenti les commentaires de tes amis-nautes. Je ne suis pas sûre que je vais ce pris Renaudot des lycéens. Merci bel Ecureuil Bleu, Bises, Gisèle
Répondre
É
Bon dimanche, Gisèle et bisous
L
Je déteste les livres qui font du sur place, promettant et ne donnant rien! Merci de nous prévenir afin que nous l'évitions! Bisous et belle journée
Répondre
S
Merci pour ton avis
C'est bien de lire
Bon week-end
Tibooo
Répondre
M
Tiens donc, voilà Alice Zeniter en mauvaise posture ! Malgré tout je ne dis pas non à ce roman, c’est une auteure que j’apprecie Et les titres « sombre dimanche » et « l’art de perdre » m’avaient passionnée. Bon, pour l’instant je dirai que ce n’est pas ma priorité. Merci Brigitte et belle journée !
Répondre
É
Bonjour Mimi. J'attendrai pour lire ses autres romans... Bon dimanche et bisous
B
Bonjour Brigitte, :-)
Merci pour ton avis. En lisant tes mots, j'ai dévié, ce matin, sur les Hébrides en Géographie et ensuite sur les Nouvelles Hébrides. Une conversation intéressante ici à la maison à Bordeaux où je suis encore en convalescence.
Conversation intéressante sur la géographie et l'histoire où j'ai appris ce matin, grâce aux questions de mon mari et internet, les questions quant aux Nouvelles Hébrides, îles au N.E de la Nouvelle Calédonie et d'un autre mot Mélanésie sur les habitants ainsi que le mot "condominium" qui a abouti notamment sur l'île des Faisans, à la frontière Franco-Espagnole où personne n'habite et pourtant avec des droits internationaux actuels. Mince, ce matin, géographie, histoire, anthropologie. Comme quoi à partir de Hébrides et de ton livre, j'ai pu ainsi voyager en plus d'une heure et m'enrichir de connaissance. Cela mérite un article ;-) Bisous à toi et bonne journée.
Répondre
É
Bonjour Geneviève. Merci pour ces informations complémentaires sur les Nouvelles Hébrides. Bon dimanche et bisous
L
Bonjour,
C'est pourquoi je lis peu de littérature contemporaine sauf polars
Bonne journée
Répondre
É
Il y a des romans contemporains excellents...
M
J'avais eu aussi un avis mitigé sur ce roman et c'est ce qui fait que je n'ai toujours pas lu son dernier...Merci pour ton ressenti. bisous et une douce journée
Répondre
É
Toi aussi ! Je me sens moins seule.. Bon dimanche et bisous
C
Alors il faut vite vite retrouver un bon roman pour effacer celui-là. Ce genre de lecture laisse toujours un petit arrière goût d'inachevé... Bisous
Répondre
É
Bonjour Cathy. Celui que je lis en ce moment "Au-delà" ne m'emballe pas non plus. Bon dimanche et bisous
M
Si il n'y a pas d'histoire et qu'il ne s'y passe rien, ce livre ne me tente pas vraiment, mais d'un autre je me dis que si il a eu le prix renaudot, c'est qu'il doit y avoir une raison
Répondre
É
Oui, sans doute...
L
Après des hésitations a prendre ce roman, je l'ai repose.
Pas inspirée !!!
Peut-être à un autre moment, je le serais...
Bisous et bon weekend
Répondre
É
J'ai failli faire pareil. Bon dimanche, Erika et bisous
M
Je comptens ta déception. Mes petites filles vont arriver avec leurs parents et seront avec nous jusqu'au 1er mai. Je ne pourrais commenter les articles de blog pendant cette période. Bisous.
Répondre
R
Merci à toi pour tes impressions, tu as eu du mérite d'aller jusqu'au bout
Bonne journée
Bises
Répondre
É
Bon dimanche, Rose !