Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Le Christ de Borja ou une restauration ratée...

15 Octobre 2017 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #S'étonner

Vous vous souvenez peut-être de cette histoire de restauration ratée dont les médias avaient pas mal parlé il y a 5 ans.

La petite ville espagnole de Borja (5000 habitants) dans l'Aragon possède un sanctuaire de la Miséricorde à 5 km du centre. Cette petite église baroque, consacrée à la Vierge de la Miséricorde possède dans une de ses chapelles un Christ peint sur le mur en 1930 par Elias Garcia Martinez et baptisée "Ecce homo" (expression utilisée par Ponce Pilate et signifiant : "Voici l'homme"..

Fin juillet 2012, le gardien du sanctuaire a appelé l'adjoint à la culture de Borja, affolé : "Cécilia a retouche l'Ecce homo, mais elle n'a pas pu le terminer, elle a dû partir en vacances."

Cecilia Gimenez, 81 ans, se rendait régulièrement au sanctuaire depuis des années pour prier et entretenir l'église. Et peindre.

Elle vouait une sorte d'adoration à l'Ecce homo peint sur la paroi face à l'entrée. Le mur était humide et la peinture s'enlevait. Cecilia est intervenue de nombreuses fois sur le manteau avant de s'attaquer au visage.

L'église était toujours ouverte et Cecilia n'avait pas plus l'autorisation de laver le sol que de peindre.

 

La chevelure hérissée aux allures de pelage de singe, les yeux grossièrement cerclés de noir et la bouche aux contours flous de son Ecce homo ont provoqué la stupeur des habitants. Les paroissiens et la petite fille du peintre se sont insurgés contre cet "acte inqualifiable".

Mais les médias se sont emparés de l'histoire et la photo de l'Ecce homo retouché s'est propagée sur internet. "Le Christ de Borja massacré par une octogénaire va-t'il être restauré ?" titrait l'Huffington Post. "Une restauration digne de Mr Bean" titrait le site Agoravox.

 

Des milliers de visiteurs ont commencé à affluer (46 000 en 2012, 23 000 par an depuis). L'entrée est devenue payante : 2 € et des produits dérivés (tee-shirts, tasses, médailles, nounours, bouteilles de vin  et autres objets) avec l'effigie de l'Ecce homo sont désormais vendus à l'entrée du sanctuaire. L'argent ainsi récolté sert à financer une maison de retraite pour les plus démunis, dans laquelle Cecilia Gimenez (86 ans) vit désormais.

Je me souviens avoir été horrifiée à l'époque par la "restauration", ou plutôt la transformation du Christ en vieille femme dodue, et avoir beaucoup ri aussi.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
C'est quand même un crime d'avoir saccagé cette belle image du Christ! J'avoue que cela ne me fait pas rire du tout! Bisous
Répondre
É
Le résultat est désastreux mais son intention était bonne. Bisous
M
C'est une belle histoire finalement
Répondre
R
Bonjour Brigitte,
en effet c'est pas du tout le réel ,mais bon,
pas facile à réaliser,
Bonne soirée, bises
Répondre
M
quelle histoire ! mais tout est bien qui finit bien...de toute manière le Christ est magnifique personne ne peut le représenter tant il irradie de bonté et de miséricorde.....j'espère que t'as passé un bon dimanche avec ce beau soleil...bise d'amitié
Répondre
É
Bonsoir Marylou. Cette dame croyait bien faire. Bisous
R
une dame qui a cru bien faire ..... mais est il possible de reprendre la peinture ancienne ?
Répondre
É
A priori : non, Rolande. Bisous
R
quelle horreur!!!!!! Bisousssss
Répondre
C
Oh ! La ! La ! Aucune ressemblance avec l'original ... dommage ... bonne poursuite de ce dimanche Brigitte ! Bisous♥
Répondre
N
Ce n'est pas un massacre à a tronçonneuse mais presque. C'est une horreur, mais bon, elle a voulu bien faire. excellent dimanche, ma chère Brigitte et gros bisous
Répondre
C
En effet je me souviens très bien de ce "fait divers" mais ne sais pas trop s'il faut en sourire, rire , ou le déplorer. Lorsque les jeunes taguent et font du street art sauvage sont'ils poursuivi, arrêtés ?
Répondre
É
Bonsoir Chinou. Cette dame était animée de bonnes intentions...
C
en tout cas je te remercie de me l'avoir signalé, lors du transfert de ekla vers blogger, des articles ont disparu, j'essaie de les replacer si on me le signale
bisous
Répondre
C
oups j'ai oublié le lien :
http://chevrette13.blogspot.fr/2009/08/et-bien-dansez-maintenant-voyage-au.html
Répondre
C
bonjour,
je me souviens très bien de ce fait divers...l'intention était bonne mais le résultat cata !!
tiens voilà un lien où tu peux voir les 2 vidéos, elles sont vieilles, je les avais avant sur dailymotion, je viens de les mettre sur youtube
bisous
Répondre
É
Merci, je vais aller voir
G
coucou et ce Christ va rester comme ça? c'est devenu une manne :( c'est bien dommage;
Répondre
É
Oui, je le crains... Bisous Victoria
M
Que c'est dommage... Bise, bon dimanche tout doux!
Répondre
V
comme quoi, tout se transforme en argent....dommage quand même, il était très beau ce Christ! gros bisous Brigitte. cathy
Répondre
J
un massacre pour la peinture mais une source de revenus pour d'autres !
Répondre
P
J'avoue que le visage....
Mais bon, comme quoi même parfois une grosse boulette peut avoir un aspect positif.
Bises et bonne journée
Répondre
Q
Je ne m'en souvenais pas.
Ouf, tout finit bien.
Bises et bon dimanche.
Répondre
E
Je me rappelle de cette histoire ....Un "massacre" drôlissime et l'histoire se termine bien si je puis m exprimer ainsi.Bon dimanche , bises Ely
Répondre
É
Bonsoir Ely. Au niveau financier c'est une réussite, mais au niveau de l'art c'est autre chose. Bisous
L
oui quel carnage !!
une bonne chose dans l'histoire--- l'argent récolté !!
dommage, j'aurais essayé de nettoyer pour retrouver l'original ??
bon dimanche- bisous-
Répondre
É
A priori ce n'était pas possible. Bisous
C
Avoue que c'est quand même extrêmement drôle !!! et la preuve qu'il y aura toujours des "marchands du temple" !!! Bisous et beau dimanche estival à toi.
Répondre
É
Bonsoir Cathy. Oui, c'est tellement laid que ça me fait rire, mais finalement les autorités s'en sont accomodées... Bisous
M
Moi, ce qui me fait rire (jaune) dans cette histoire, c’est que l’argent est encore une fois maître des lieux, même des lieux saints...
Répondre
É
Bonsoir Mimi. L'argent récolté a atténué la colère des paroissiens...
K
affreux !!! bonne journée
Répondre
.
effectivement il ne fallait pas y toucher...la preuve....
Répondre
A
Oui, ça avait fait le tour des réseaux. Les bonnes âmes te diront que c'est l'intention qui compte et cela n'empêchera pas la brave dame de rejoindre le paradis après avoir financé la maison de retraite ma foi très utile;)
Répondre
É
Bonsoir Almanito. C'est vraiment moche mais ça partait d'une bonne intention...
D
L'histoire se termine plutôt bien, notre "restauratrice" grâce à sa bourde est dans une maison de retraite , c'est certain que pour les puristes de l'art c'est un autre son de cloche!
bon dimanche, bises
Répondre
É
Tout à fait, Danièle ! Bisous
J
Oui je m'en souviens très bien !! Un fait divers qui rapporta au final... Pas douée c'est sûr mais pleine de bonne volonté, sourire, bon dimanche Brigitte, bises
Répondre
É
Bonjour Fabienne. On ne peut pas lui en vouloir car elle croyait bien faire. Bisous