Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Yacouba Sawadogo a fait reculer le désert avec ses "zaï"...

9 Septembre 2017 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Admirer

Il y a quelques semaines je vous ai parlé de deux Indiens qui ont créé des forêts à eux seuls : Kareem et Payeng.

Je viens de découvrir sur un blog un autre homme valeureux : Yacouba Sawadogo, 80 ans, surnommé par les médias : "l'homme qui a fait reculer le désert"

Dans son village de Gourga au Burkina Faso, Yacouba Sawadogo est tout d’abord passé pour un fou. A la fin des années 60, Il était commerçant et vendait des pièces détachées.

Après une année de famine, Il a tout laissé tomber pour étudier la terre en sillonnant son village à 184 km de Ouagadougou, la capitale.

Il a amélioré une technique de culture traditionnelle. En saison sèche, il a creusé des trous puis les a remplis de graines et de fumier et de déchets organiques pour servir de compost : les "zaï".

Son idée ? Retenir au maximum le peu d’eau qui tomberait à la saison suivante.

Des termites ont en effet investi les trous de Yacouba Sawadogo et, à partir de là, ont construit un vaste réseau de galeries reliées les unes aux autres par de longs tunnels.

Du coup, lorsque la pluie s’est mise à tomber, l’eau s’est retrouvée piégée durablement par tous ces souterrains et a pu nourrir la terre et les plantes comme jamais elle ne l’avait encore fait par le passé. Yacouba Sawadogo a alors commencé à planter des arbres, ces arbres ont attiré des oiseaux et ces oiseaux, de par leurs déplacements, ont apporté de nouvelles graines et permis la naissance de nouveaux arbres dont les systèmes racinaires ont eux aussi permis de retenir l’eau et d’en faire profiter une terre désormais humide et ombragée.

Une sorte de cercle naturel et vertueux qui, en quarante ans, a fini par faire émerger une véritable forêt, par multiplier les rendements agricoles et par faire remonter la nappe phréatique. Les habitants qui avaient fui sont revenus cultiver leurs champs et la forêt s'étend sur une quinzaine d'hectares servant de rempart au sable rampant du Sahel

Hélas, la forêt de Gourga serait maintenant menacée par la création d'un lotissement...

Sources : Articles du site positivr.fr,  du figaro.fr, tempsreel.nouvelobs.com

.

Chapeau bas, Monsieur Yacouba !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
On ne parle pas assez de tout ça.
Répondre
É
Et c'et bien dommage...
V
heureusement qu'il y a des gens comme ce Monsieur.... passe un bon dimanche. gros bisous Brigitte. cathy
Répondre
É
Oui, Cathy. Bravo à lui !
E
Un homme seul y a cru, c'est très bien ! mais,comme tu le dis à la fin, tout ceci est menacé par un projet de lotissement. J'espère que non... C'est trop grave. Comme le chantait France Gall : quand le désert avance, nous avons été sensibilisés dans les années 90. Mais il y a toujours des hommes pour faire le contraire de ce qui est positif. Je souhaite que Yacouba (vu son âge) ait transmis son expérience afin de pouvoir continuer à faire reculer le désert. Bisous et merci pour la vidéo.
Répondre
E
Oui j'espère qu'il a prévu de transmettre le flambeau. Bisous
É
C'est comme ça que j'aime les hommes! Un vrai de vrai!
Répondre
É
Oui, Eglantine : un grand Monsieur ! Bisous
M
Un sujet très intéressant, merci pour ce partage
Répondre
C
bonjour,
il me semble que j'ai vu un reportage récemment, des initiatives même individuelles, à petite échelle peuvent engendrer des progrès...
bisous
Répondre
É
Bien sûr Francette... Bisous
Q
J'espère malgré tout qu'ils préserveront la forêt, c'est tellement important !
Merci pour cette découverte.
Bisous et douce journée.
Répondre
É
Oui, Quichottine, je l'espère. Bisous
M
Coucou Brigitte...Je n'ai pas vu cet article très intéressant hier. Cela me rappelle "L'homme qui plantait des arbres de Giono"...C'est bien dommage que là-bas comme ici la construction de maison se fasse dans des zones qui devraient être protégées surtout quand un homme de cette trempe a mis tout son coeur et son intelligence au service des siens et de la nature au point de récréer une véritable forêt. Bisous Brigitte et merci de nous en parler
Répondre
É
Bonjour Manou. Il a créé une forêt pur abriter les cultures du soleil et sa technique est maintenant enseignée en Afrique. J'espère que d'autres poursuivrons son oeuvre. Bisous
C
Superbe, encore cette fois, Brigitte ! De bien belles découvertes : Bravo ! Bonne fin de ce samedi et agréable dimanche ! Bisous♥
Répondre
R
Wouaouw!! Incroyable et MAGNIFIQUE!!! :D
Répondre
L
C'est très bien
Répondre
A
Arrêter le désert... Ben dis-donc, faut du courage! Il en a le brave homme!
Chapeau!
Bonne fin de journée,
Gisèle
Répondre
É
Bonjour Gisèle. Il a réussi à stopper l'avancée du désert, sur quelques kilomètres... Bisous
M
Une belle personne ! Loin de l'argent et du bruit, un homme pense et se tourne vers les siens, ses actions représentent l'essentiel, le partage. Comme il fait du bien de recevoir des leçons de telles personnes. Merci Brigitte !
Répondre
É
Oui, Mimi, on devrait plus parler de ces belles personnes...
M
Bonsoir Brigitte,
Il y a de belles âmes, souvent ces gens ont des grands coeurs, on pourrait prendre exemple pour leur courage.
Ce sont de gentilles personnes.
C'est très courageux.
Bon week-end, bisous
Répondre
É
Oui, Mousse, il faudrait les mettre plus en valeur pour qu'ils servent d'exemple. Bisous
L
une belle action ! bravo ! le hasard aussi parfois fait bien les choses-
je demanderai à mon frère s'il connait- il a vécu 10 ans à Ouaga pour son travail de formateur dans la police-
il est revenu en juillet et retraite jeune-
bon week-end-
Répondre
É
Ce serait intéressant de savoir si ce Monsieur est connu dans son pays. Bisous et bonne journée
D
Un grand bravo à ce monsieur. C'est irresponsable de vouloir faire un lotissement alors qu'il a eu temps de mal à faire pousser les arbres, c'est très injuste.
bonne journée, bises
Répondre
É
Espérons que la mobilisation soit assez forte pour empêcher le projet... Bisous
R
oui chapeau bas à cet homme qui a oeuvré pour ses semblables et tu me dis que l'on voudrait faire un lotissement en lieux et place de la foret, sans aucun doute les élites qui les dirigent ( élevées chez nous ..... ) qui s'enfoncent, quel malheur, bises et merci d'avoir fait cet article
Répondre
É
Bonjour Rolande. De son vivant personne n'y touchera, je pense. Mais après... Bisous et bonne journée
R
Il faut des logement pour ceux qui reviennent mas de là a faire un lotissement et anéantir tous ce travail, c'est pas juste. Il a d'autant plus de mérite qu'il fait chaud pour travailler la terre et obtenir cette forêt...Bravo oui chapeau bas. Bisous Brigitte
Répondre
É
Oui, Renée il a du mérite! Bisous
M
Superbe, bravo à ce grand homme, c'est merveilleux! Bise, bon samedi dans la joie!
Répondre
M
Chapeau bas pour ce Monsieur , c'est une magnifique histoire . Merci de nous l'avoir faite connaître .
Gros bisous marseillais , sous la pluie ce matin mais pour nous c'est un bienfait que nous apprécions grandement .
Renée (mamiekéké).
Répondre
É
Bonjour Renée. Ici aussi il pleut beaucoup en ce moment et les températures ont bien baissé. Bisous
C
Quel courage. Il cherche et trouve des solutions et pourtant on veut détruire son travail, quelle honte
Répondre
N
Zut pas profil, profit, tu l'auras compris; Bises
Répondre
N
Mon Dieu! Quel homme en effet, Brigitte et comme tu as bien fait de nous le faire connaître. Quant on sait que le désert avance partout on se félicite de ce travail de titan. Espérons simplement que son œuvre ne soit pas détruite au profil de l'argent...Excellent week-end pour toi et gros bisous
Répondre
É
Bonjour Nell. A sa mort, il y a un risque que le gouvernement reprenne ces terres si personne ne reprend le flambeau. Bisous et bonne journée
G
bravo à ce monsieur ; tu dis qu'un lotissement risque de tout détruire? les hommes ne comprendront vraiment jamais rien ; mais cet homme a réfléchi et reconstruit tout une forêt sans gros moyens, en réfléchissant et en utilisant les moyens qu'il avait ; quelle leçon !
Répondre
É
Bonjour Victoria. Yacouba est médiatisé depuis quelques années, et sa technique est enseignée en Afrique : je suppose donc que personne ne fera un lotissement à la place de sa forêt, de son vivant... Bisous
A
Oui, chapeau bas, si chacun d'entre nous avait le dixième de son courage...
Répondre
É
Merci Almanito de m'avoir fait découvrir ce Monsieur ! Bonne journée
R
Bravo pour ton article
Bonne journée Brigitte et merci pour ce partage
Répondre