Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Puiseur de merveilles...

18 Novembre 2018 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Agir

En me baladant sur le net, à la recherche de bonnes nouvelles, j'ai découvert cette belle citation attribuée à Steve Mataboli (ou Steve Maraboli selon les sites) :

"Je trouve que la meilleure façon d'aimer quelqu'un, n'est pas de le changer, mais plutôt de l'aider à révéler la plus belle version de lui-même".

 

Cette jolie phrase correspond bien au métier que j'aurais aimé exercer : "puiseur de merveilles", et dont j'avais parlé ici en 2009 et 2010. 

 

J'aimerais être "puiseur de merveilles", révéleur de talents cachés, celui ou celle qui sait trouver ce qu'il y a de mieux en chacun et l'aider à éclore.
Pour un ce sera : écrire un poème, pour l'autre : faire rire ses amis, pour le 3ème : tailler un rosier ou jouer un morceau de musique, allumer un barbecue ou toiletter un chien, sculpter, dessiner, tricoter, réciter, sauter, danser, jouer au basket, distraire les enfants malades, assister des personnes âgées, commenter des événements sportifs, cuisiner, transmettre ses souvenirs ou des savoirs, écouter...

Au temps de la photo noir et blanc, il y a 40 ans, développer et tirer ses photos soi-même, dans une pièce noire, avec une lampe infrarouge, était un moment magique. C'est mon père qui nous a initiés, mon frère et moi, quand nous avions 8-9 ans, dans un cagibi sous l'escalier. Le négatif était glissé dans un agrandisseur sur lequel on exposait le papier pendant quelques secondes, puis le papier était plongé dans un bain de révélateur (avant de l'être dans un bain de fixateur). Peu à peu la photo apparaissait sur le papier et ces moments étaient vraiment merveilleux. J'aimerais être ce révélateur...


Le métier de "puiseur de merveilles" ne s'apprend ni à l'école, ni à l'université. Seules l'expérience et l'ouverture d'esprit que l'on peut acquérir en lisant et échangeant avec les autres, en écoutant (au lieu de simplement entendre), en prenant le temps de tendre la main et de remercier ceux qui vous ont aidés, devraient permettre d'acquérir les savoirs-faire et savoirs-être de ce métier.
 

Même si c'est le métier que j'aimerais exercer (bien différent de mon métier réel), je suis bien loin du compte et n'ai pas réalisé beaucoup d'exploits dans ce domaine, même avec mes enfants ou ma famille.

J'ai juste réussi au début de ma carrière professionnelle à faire reconnaître par nos pairs deux jeunes hommes qui passaient jusque-là pour des "petites mains" (reconnaître mais ils ne sont pas devenus non plus directeurs ou présidents), et puis il y cinq ans réussi à remotiver un ami de mon fils qui passait le bac et pensait avoir raté l'épreuve principale pour aller jusqu'au bout (il a eu le bac sans repêchage, et par la suite continué ses études et obtenu un BTS)... C'est bien peu...
C'est sans doute aussi égoïste car si un maximum de gens se sentaient bien dans leur tête, bien à leur place, par ricochet je m'y sentirais mieux aussi...
P.S. : s'il y a parmi vous un(e) "puiseur de merveilles" en puissance : qu'il vienne me repêcher dans le bain de révélateur...

P.P.S. : et s'il y en a un sur La Rochelle : qu'il aide mon fils aîné, papa de deux jeunes enfants, à se reconvertir dans un métier correspondant à ses envies et ses compétences, pour ne plus travailler la nuit et les jours fériés 

Hamster ninja pris sur le net


 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je suis certaine que tu es déjà une Puisseuse de Merveilles...
Répondre
C
Il suffit parfois de très peu de mots pour révéler quelqu'un. J'ai une amie "puiseuse de merveille", une perle.
Répondre
E
Sa fréquentation doit être bien agréable !
M
Mais en te lisant nous puisons dans tes merveilles sans nous lasser, c'est particulièrement agréable!
Répondre
E
Merci, c'est très gentil !
C
Il en faut peu parfois pour aider quelqu'un, ne cherche pas à faire l'impossible. Ton fils vit sa vie. A lui de bouger s'il le souhaite, on ne peut absorber leurs problèmes. Ce sont les siens, même si cela te tracasse.. Parfois avec mon mari, nous nous disons que nous sommes des anges, cela peut te paraitre prétentieux, mais nous aidons comme nous pouvons, une parole, un geste, de la présence. Enfin c'est si petit parfois, mais ça fait du bien aux autres et à nous. Penser que l'on est un ange sur terre pour aider son prochain, c'est un petit pas, mais ça change beaucoup pour toi et pour les autres. Laisse briller cette petite lumière intérieure et écoute ta voix intérieure.. Je suis certaine que les choses vont s'arranger pour ton fils.
Répondre
É
Merci pour tes conseils Catie. J'aide mes fils autant que je le peux, mais l'un d(eux m'inquiète. Bisous
I
C'est en effet une très belle citation et un métier vraiment passionnant :) Bisoussss
Répondre
E
Coucou Brigitte!Juste un sourire , parfois c'est juste ce qu'il faut!Gros bisous!
Répondre
É
Un sourire, c'est déjà beaucoup...
G
Quel beau métier en effet. Comme tu l à expérimenté on peut le faire dans la vie de tous les jours. Ceci dit même si tu as envie que les autres se révèlent à eux mêmes ils ne sont pas tous capables de changement.
Répondre
É
Ce n'est pas faux. Les graines ne germent pas à chaque fois.
K
Une bien jolie phrase...
Et tu nous fais rêver avec ton puiseur de merveilles...
Bises
Répondre
C
Sors tout de suite de ton bain révélateur je te tends la serviette (comme ça je serai moi aussi puiseur de merveille ;-) ) Nous le somme tous et je suis persuadée que lorsque l'on fait ou dit les choses avec une réelle empathie, il en sort toujours quelque chose... même si nous le savons pas. On ne peut pas voir germer chaque graine semée mais il faut faire confiance à la nature qui les fait pousser. Gros bisous et bon anniversaire Ecureuil merveilleux :-)
Répondre
E
Bonsoir Quichottine. Mon fils m'inquiète. Bisous
Q
D'accord avec Cathy... je t'ai sentie pleine de désarroi.
Je sais aussi que ce n'est pas facile lorsque l'un de ses enfants va de plus en plus mal... je n'ai pas la possibilité d'aider ton fils, mais j'espère que d'autres le pourront et qu'il ira de mieux en mieux.
Par contre, je sais qu'il faut que tu ne culpabilises pas de ne rien pouvoir faire pour lui, sauf être à l'écoute, sans être invasive. Attendre qu'il te parle, juste être là.
Je t'embrasse fort. Prends bien soin de toi.
É
Merci de venir me sauver, ma chère Cathy. Les paroles bienveillantes ne peuvent être que bénéfiques. Bisous
L
pas facile de lutter contre la volonté d'un monde, l'égoïsme
Répondre
C
bonjour Brigitte !
"Puiseur de merveilles "cela fait rêver, on en est chacun à notre niveau mais on aimerait en faire plus, on fait ce que l'on peut. Avec ton blog, tu nous fais partager tes merveilles et cela fait beaucoup de bien, c'est la partie immergé de l'impact que tu peux faire. J'espère que tu as reçu des merveilles aujourd'hui !!!
Bises
Répondre
É
Non, Colette : mon fils et sa petite famille ne sont pas venus : bloqués par les gilets jaunes... Bisous
L
coucou c'est une jolie phrase ; je pense qu'en éduquant nos enfants, en les accompagnant on y contribue ; ensuite, hélas , on fait ce qu'on peut quand ils ont adultes ; bon courage , bisous
Répondre
É
Oui, bien sûr... Bisous
N
J'adore déjà le terme. mais nous le sommes tous et toutes, à notre manière, voilà tout. N'avons-nous pas encouragé certaines personnes? Oui, certains par nos mots, nos coups de pouce, notre positivité, et tant de petits gestes quotidiens qui peuvent prendre une grande importance chez certaines personnes. Je fais une réunion chez moi, une fois par semaine, que j'intitule" Pause café, Pause philo" où nous parlons de tout et de rien. Beaucoup y trouvent un grand réconfort, c'est d'abord ce qui m'importe, Brigitte. Passe une excellente fin d'après-midi
Répondre
É
Bonjour Nell. C'est très intéressant et comme Mimi, j'aimerais bien que tu nous parles de cette "Pause café, pause philo". Bisous
M
Nell, il faut que tu nous parles de ces réunions sur ton blog. Je veux tout savoir du pourquoi, du comment. Ô comme j’aimerais y participer !
C
bonjour
je ne pense pas avoir influé sur la carrière de nombreuses personnes mais au moins quelques unes avec ma vocation pour l'enseignement j'ai réussi à donner envie à une maman pharmacienne, (j'ai eu ses filles en classe) qui à la quarantaine a décidé de devenir enseignante comme moi, elle enseigne maintenant.
Répondre
É
Bonjour Francette. Tu l'as aidé à changer de voie et c'est super. Bonne journée et bisous
R
What an uplifting blog! I love that quote and what you have tried to accomplish. We all should be more compassionate and encouraging. Friendship
Répondre
É
I try to encourage my relatives...
R
Brigitte désolée je ne pense pas pouvoir faire grand choses.....Bisoussssss
Répondre
L
c'est sûrement un beau métier que ce "puiseur de merveilles" mais délicat car il ne faut pas se tromper! Bisous et belle journée
Répondre
É
C'est parfois moins grave de se tromper que de ne pas agir. Bisous Chantal
C
Que j'♥ ton billet, Brigitte !!! "Puiseur de merveilles", nous le sommes toutes et tous, à notre manière et je sounaite ardemment à ton fils, cette merveille ! Avec lui et toi dans cela !
Doux après-midi, Brigitte en ce jour J !
Bisous♥
Répondre
É
Merci Colette et gros bisous !
C
Personnellement je pense que nous sommes tous( dans un petit coin de notre tête) des "puiseur de merveilles ".
Bises bon dimanche !
Répondre
F
chaque jour, chacun, à sa façon, peut devenir "puiseur de merveilles", avec un sourire, un geste tendre, en rendant service,.......
des petites choses qui redonnent parfois espoir, et joie à ceux qui les reçoivent
j'espère que ton fils trouvera vite une reconversion, qui lui permettra de passer les weekend, et jours fériés avec sa petite famille...
bisous
françoise80
Répondre
É
Tout à fait, Françoise. Un mot d'encouragement, une attention peuvent être très bénéfiques. Bisous
L
je suis ok avec cette phrase-
pour ton fils oui pas facile de bosser comme ça- il n'a pas trouvé dans ses compétences ! ha la cata en effet-
faire des études et ne pas trouver c'est rageant-
je lui souhaite de trouver- qu'il ne baisse pas les bras -- ne pas s'enfermer dans la routine du job actuel--
bisous- bon courage- à tous-
Répondre
É
Merci pour lui, Lydie et bisous
A
Elle est intéressante cette longue phrase mais pas facile à appliquer, crois-moi! et de qui s'agit-il? d'un mari?.... hum! d'un frère.... pas mal en effet si on est complice avec lui depuis toujours. Ou un enfant!: pauvre môme, il va râler et à 12/13 ans, demander qu'on lui foute la paix! Bon, merci pour l'analyse judicieuse et pertinente que tu fais sur cette phrase et surtout, l'espèce de prière que tu fais pour ton frère à la fin de ta dissertation, est touchante. Je t'embrasse, Gisèle
Répondre
É
C'est pour mon fils aîné que je m'inquiète, Gisèle. Bonne journée et bisous
D
le blogueur, le journaliste, y contribuent !
Répondre
R
Bonjour Brigitte,
C'est vrai que chacun a quelque chose de différent! mais souvent ne le sait pas !!
l'égoïsme !!!! il y en a de plus en plus, maintenant c'est chacun pour soi !!!
je le vois où plutôt m'en rends compte bien souvent, même les '' amis '' c'est décevant !!!
ainsi va la vie, on ne peut rien change mais accepter !!
Bon dimanche, le soleil brille, on profite de ça !!! bises
Répondre
É
Bonjour Roguidine. Parfois il suffit d'écouter les gens pour découvrir leurs passions et leurs talents. Bonne journée et bisous
V
elle est belle cette phrase! toi tu es "passeuse de merveille" avec ton blog... tu fait du bien avec tes bonnes nouvelles! gros bisous Brigitte, passe un bon dimanche. cathy
Répondre
É
Merci Cathy et bisous
A
C'est joli ce que tu écris; j'essaie d'être "puiseur de merveilles" quand on a vécu le plus dur: perdre celui qu'on aimait depuis très, très longtemps, qu'on a vécu le plus dur, si on survit soi- même, on essaie de voir le monde avec des yeux neufs et de le recréer chaque fois - non pas en rêvant, en trouvant son confort dans l'utopie, mais en tendant la main et en l'ouvrant (savoir recevoir!) à ce qui nous est offert!!
Répondre
É
Merci Anne pour ce beau partage. Bonne journée
J
j'aimerai puiser la merveille qui aiderait mon second empêtré dans la vie...professionnelle, personnelle... avec lui rien n'est simple
mais Brigitte tu as puisé tant de merveilles il suffit d'ouvrir ton blog pour les trouver
gros bisous
Répondre
É
Merci Josette. Je connais cela et c'est dur pour une mère. Bisous
M
Puiseur de merveilles ? Ne cherche plus Brigitte, tu l’es depuis longtemps sans le savoir, tu fais du Monsieur Jourdain ! Puiseur de merveille, mais c’est ton blog, tout simplement !
Répondre
É
Que c'est gentil, Mimi !
P
Chacun de nous l'est un peu non, à sa manière... enfin, je l'espère en tous cas ;-)
Merci pour ce partage qui fait chaud au coeur.
Bises et bonne journée
Répondre
M
"un puiseur de merveilles", c'est me semble t il l'objet de ce blog ! Aller chercher les petites choses de la vie, les mettre en lumière pour nous les faire connaître et faire qu'un peu de joie arrive jusqu'aux lecteurs ! Les grandes choses ne sont pas celles qu'on croit ! Et pour ce fils qui semble fatigué par son travail, pas d'inquiétude, en sachant l'écouter lorsqu'il te parlera, et par cette oreille attentive, il trouvera lui-même sa réponse lorsqu'il sera prêt ! Allez, allez chassons ses idées sombres et reprenons une petite dose de découverte, de curiosité et d'émerveillement pour que chaque matin, arrive dans nos boîtes virtuelles un rayon de soleil ! ...
Répondre
É
Waouhh ! Merci, merci, je ne sais plus quoi dire...