Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Un livre hommage d'un fils à son père...

14 Mai 2015 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Lire

Un livre hommage d'un fils à son père...

Mon aminaute "M'Annette" du blog "Scrap avec Annette"  m'a envoyé il y a quelques semaines un cadeau surprise : un livre qui -d'après elle- devait me plaire : "L'homme qui m'aimait tout bas" d'Eric Fottorino.

Et ce livre m'a effectivement beaucoup plu.

 

La 4ème de couverture : Mon père s'est tué d'une balle dans la bouche le 11 mars 2008. Il avait soixante-dix ans passés. Toutes ces années, nous nous sommes aimés jusque dans nos différences. Il m'a donné son nom, m'a transmis sa joie de vivre, beaucoup de sa force et aussi une longue nostalgie de sa Tunisie natale. Kinésithérapeute, il travaillait " à l'ancienne", ne s'exprimait qu'avec les mains, au besoin par le regard. Il était courageux, volontaire, mais secret : il préféra toujours le silence aux paroles, y compris à l'instant ultime où s'affirma sa liberté, sans explication. " Ce sont les mots qu'ils n'ont pas dits qui font les morts si lourds dans leur cercueil ", écrivit un jour Montherlant. Mon père m'a laissé mes mots et la force d'écrire ces pages pour lui dire mon attachement.

 

Mon ressenti : Eric Fottorino, directeur du jounal Le Monde nous raconte dans ce roman émouvant comment il a rencontré son père : Michel, l'homme qui a épousé sa mère et l'a adopté, transformant sa vie. Michel le mettra sur un vélo "dès qu'il s'apercevra de sa nullité au football", et lui prodiguera toujours ses encouragements en lui apportant son soutien.

J'ai aimé ce portrait du père, effectué à petites touches comme une peinture impressionniste. Des personnages humains et attachants.

j'ai apprécié la façon dont Eric Fottorino transpose spon père dans les personnages de ses romans.

 

Quelques extraits :

"Tu m'aimais tout bas, sans effusion, comme on murmure pour ne pas troubler l'ordre des choses".

"Je me demande si déjà il avait choisi de doucement s'effacer, de disparaître sur la pointe des pieds".

"Il donne l'impression de penser loin, d'être ailleurs, ou très profond en lui, dans un abîme. Hors d'atteinte."

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Quichottine 17/05/2015 16:52

Je ne l'ai pas lu mais je note... c'est sans doute un hommage que je lirai.

Renee 16/05/2015 16:02

un beau livre a lire..............Bisesssss

fanfan 15/05/2015 11:40

Ce doit être un beau livre , et un bel hommage .Les gens d'avant avaient la pudeur des sentiments et ne savaient pas dire leurs amour.
Bises

moqueplet 15/05/2015 07:33

en tout cas tu donnes envie de le lire.....on sent bien que tu l'as apprécié.....passe un bien doux vendredi

kprice 15/05/2015 01:49

Certainement une très grosse dose d'amour dans ce roman ... Cette phrase de Montherlant résume à elle seule l'intensité de ces mots tus.
Tu dis très simplement l'essentiel qui donne envie d'en savoir plus ... Merci Brigitte.

écureuil bleu 28/05/2015 20:04

Merci Viviane et bonne soirée

mansfield 14/05/2015 21:14

Beaucoup de tendresse et de retenue dans ce que j'ai pu lire, ah la discrétion des solitaires!

écureuil bleu 28/05/2015 20:03

Une très belle relation entre un fils et son père adoptif...

le boudoir de soi 14/05/2015 20:43

ça ne m'étonne pas que cela t'es plut c'est du vécu et du sentimental. Une copine m'a conseillé juste avant le bonheur d'agnes ledig. Si tu ne sais plus quoi lire...

écureuil bleu 28/05/2015 20:02

Bonsoir Catie.J'ai beaucoup de livres à lire mais je ne lis pas beaucoup en ce moment. Bisous

lemenuisiart 14/05/2015 19:01

Une belle présentation
A bientôt

missfujii 14/05/2015 18:20

Tu nous donnes envie de lire ce livre merci du partage

Hugues 14/05/2015 17:16

Bonjour Brigitte
Je me suis procuré ce livre dès sa sortie il y a quelques années. J'avais pour cela une bonne raison car j'étais un ami d'enfance de Michel Fottorino, le père adoptif d'Eric. Nous sommes nés tous les deux en Tunisie et nous avons été dans la même classe à Sousse, pendant tout le primaire et au début du secondaire. Michel et moi étions vraiment très liés ; j'ai gardé de lui, un excellent souvenir. Le cours de la vie a fait que nous nous sommes perdus de vue. Si j'avais su qu'il était dans la région bordelaise, j'aurais eu grand plaisir à le revoir même si, d'après ce que dit son fils, il avait beaucoup changé. Mais il est des sentiments indéfectibles, et je suis certain qu'il aurait été très heureux lui ausi de me revoir. Le destin a fait qu'il en a été autrement, ce que je le déplore beaucoup.
Je vous souhaite une bonne fin de journée.

écureuil bleu 28/05/2015 19:59

Bonsoir Hugues. Vous avez de la chance d'avoir été son ami car c'était -du moins d'après ce qu'en dit son fils- une belle personne. Je suis sûre qu'il aurait été ravi de vous revoir. Bonne soirée

khanel3 14/05/2015 16:11

surement très émouvant à lire

tiot 14/05/2015 16:09

salut
ce doit être un moment émouvant de lire ce livre
bonne journée

LADY MARIANNE 14/05/2015 13:17

un roman poignant j'en suis sure- l'amour père/fils inspire beaucoup d'auteurs-
bisous ! bonne journée ensoleillée-

mamazerty 14/05/2015 11:19

très émouvant, probablement!

Domie de domandalas 14/05/2015 10:55

merci pour ce conseil de lecture
bises
Domie

cathycat 14/05/2015 09:08

Je crois que ce livre me plairait... je le note ! merci... Bisous

jill bill 14/05/2015 07:42

Merci mesdames, tellement de choix dans les romans, bises de jill

Carine-Laure Desguin 14/05/2015 06:56

Lors de la sortie du roman, j'ai entendu Eric Fottorino commenter son livre et il m' semblé que cela devait être un livre à mettre dans sa PAL.