Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une bonne nouvelle par jour -          le blog d'écureuil bleu

Les 44 hectares au Cap-Ferret...

26 Avril 2018 , Rédigé par ecureuilbleu Publié dans #Admirer

Après m'être baladée à la pointe du Cap-Ferret, ce lundi 9 avril, je suis allée me promener un peu plus loin, au bord du Mimbeau.

C'est un endroit appelé "les 44 hectares" où il n'y a pas de routes pour desservir les maisons mais seulement des chemins de terre. Les villas sont souvent immenses et certaines offrent une vue magnifique sur le Bassin d'Arcachon, et la Dune du Pyla,avec un accès direct à la plage.

Les 44 hectares au Cap-Ferret...
Les 44 hectares au Cap-Ferret...
Les 44 hectares au Cap-Ferret...
Les 44 hectares au Cap-Ferret...
Les 44 hectares au Cap-Ferret...
Les 44 hectares au Cap-Ferret...
Les 44 hectares au Cap-Ferret...

L'histoire des 44 hectares (source : wikipédia)

La station balnéaire du Cap-Ferret est née vers 1860.

De riches concessionnaires de postes de chasse, désirèrent s'implanter plus durablement sur le Cap, et usèrent de leur influence auprès de l'administration pour acquérir des terrains dès 1898. 

L'administration décida de se débarrasser d’un terrain boisé appartenant à l’État d’une superficie de 44 hectares, situé vers la pointe du Cap Ferret en bordure du Bassin et le mit en vente aux enchères publiques le 12 octobre 1908, ceci pour une mise en valeur orientée vers des activités de « chasse, pêche et station balnéaire ». La vente était accompagnée d’obligations très précises transférées aux acquéreurs : défense des berges, viabilisation selon un plan établi, respect du code forestier, libre passage le long du rivage, mesures d’hygiène…

Ces conditions ne furent pas respectées notamment en ce concerne la défense des berges, si bien que par exemple devant le restaurant « Chez Hortense » environ 175 m, équivalant à un hectare, ont été emportés par les courants. L’acquéreur fut la Compagnie foncière des habitants du Cap-Ferret, organisme peu transparent administré par le sénateur girondin Joseph Capus et Maurice Larronde.

Le lot fut adjugé pour 0,70 franc le mètre carré soit l’équivalent du prix d’une douzaine d’huîtres de l'époque. De nos jours la voirie est toujours en déshérence et le raccordement au tout à l’égout n’a été réalisé qu’en 2005. Les carences et la liquidation du lotisseur initial, le refus des propriétaires de se constituer en association syndicale autorisée, les constructions sans autorisation ont créé une situation juridique trouble. Ce quartier original de « Robinsons » fortunés a été porteur de conflits entre ses résidents et l’administration.

Au sud des « 44 ha » s’est installé en 1985, l'homme d'affaire Benoit Bartherotte, qui, pour protéger ses « cabanes » construites sur son vaste terrain et jouir d’un panorama unique sur la dune du Pyla, engouffre perpétuellement des tonnes de remblais dans une digue éphémère.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonsoir Brigitte,

j'ai bien aimé ton billet.
Nous nous sommes baladés cette année dans ce lieu. Demain, ce sera le sujet de mon billet dominical, avec un lien vers le tien.
Bisous
Répondre
E
Bonsoir Martine. Je viendrai le lire avec plaisir. Bonne soirée et bisous
V
J'aime bien ce quartier rebelle !
Répondre
V
L'un n'empêche pas l'autre :o)
É
Rebelle ? Plutôt nantis tout de même... Bisous
B
Bonjour. Superbes photos qui donnent envie de partir en vacances...
Répondre
C
Des photos qui font du bien.
Répondre
N
Malheureusement nous n'avions pu aller jusqu'au Cap et j'en suis vraiment navrée car le coin à l'air tellement joli. Pas de route et des maisons qui semblent bien s'intégrer au paysage. Excellent week-end, ma chère Brigitte, et gros bisous
Répondre
É
Oui c'est un endroit magnifique. Bonne journée et bisous, Nell
K
c'est vraiment magnifique ! bonne journée
Répondre
K
C'est un endroit qui a l'air superbe et la végétation est de toute beauté. Dommage que la gestion soit aussi hasardeuse. Les habitations semblent bien intégrées au paysage, et n'ont pas l'air de dénoter comme on le voit parfois avec certaines "verrues" dans un site magnifique
Bisous Brigitte et merci pour cette balade
Répondre
É
Bonjour Viviane. Les habitations sont bien intégrées mais n'ont pas toutes les autorisations voulues. Bonne journée et bisous
C
C'est de toute beauté, Brigitte ! Bonne et belle soirée ! Bisous♥
Répondre
G
coucou c'est magnifique cet endroit; bisous
Répondre
L
Que c'est grand et beau
Répondre
A
Salut bel Ecureuil en ballade (veinard) et en lecture et... en tricotin pour tes petits enfants! Je t'envie et suis jalouse de toi. Voui! Et j'embrasse quand même ton museau d'écureuil bleu, Gisèle
Répondre
É
Bonjour Gisèle. Tu me fais rire. Bonne journée et bisous
C
Un bon bol d'air comme je les aime !
Bises bonne journée .
Françoise
Répondre
S
Un air de vacance chez-toi ce matin.
Répondre
P
superbe endroit loin des villes bruyante des bords de mer
bises
Répondre
C
bonjour
des coins loin des routes quoique par chez vous c'est plutôt calme.
de quoi faire de belles balades avec la vue imprenable
bisous
Répondre
M
bien heureux qui peut profiter d'un endroit pareil mais çà ne parait pas extrêmement sécure,quand même,c'est peut être le grand problème...
Répondre
É
Bonjour Evelyne. C'est un endroit magnifique, sujet à convoitises et polémiques. Bonne journée et bisous
M
Quelle belle balade, tout est tellement beau, superbe! Bise, bon jeudi dans la joie!
Répondre
M
Le père de Marie possédait une "cabane" (succession dixit). Nous avons eu notre part...Nous n'avons jamais approfondi mais avons aperçu "un sac à noeuds". Fuyons !
Répondre
É
Marie m'avait donné l'adresse et je lui avais promis de faire des photos mais je n'ai jamais trouvé la rue...
L
C'est dommage qu'un si bel endroit génère tant de conflit, mais admirons plutôt le paysage, qui lui s'en fiche des démêlés des hommes! Bises et belle journée
Répondre
É
Le paysage est grandiose... Bisous Chantal
D
un très beau sujet de réflexion, merci
Répondre
R
Bonjour Brigitte
Superbes photos avec ce ciel bleu, c'est bien agréable des balades pareilles
Bonne journée, bises
Répondre
M
Moi aussi, j'ai vu le reportage, cette endroit est paradisiaque
Répondre
M
Un endroit sublime qui a gardé (presque) toute son authenticité. J’ai vu un reportage sur cet homme d’affaires qui tente contre vents et marées de sauver les berges. Il a le mérite d’essayer...
Répondre
É
Bonjour Mimi. Cet homme d'affaires sulfureux a fait construire une maison de 337 m² qu'il loue à prix d'or à des célébrités, sur son terrain non constructible, sans permis de construire, en échange de sa digue (accord oral) qui devait contenir l'érosion... Qui a tort ou raison je n'en sais rien...
C
waouh superbe balade. heureuse que ce pas à pas te plaise, j'espère que l'aventure du positif négatif te tentera. bises.celine
Répondre
Q
J'en avais entendu parler... tes photos sont splendides !
Passe une douce journée. Bisous.
Répondre
É
Merci Quichottine et bisous
L
Bonjour
Tes photos donnent envie d'aller voir soi-même
Bonne journée
Répondre
R
Un lieu sûrement agréable un peu hors du temps
Merci à toi d'y être allée et merci pour les explications
Bonne journée Brigitte
Répondre
É
Merci, Rose et bon week-end. Bisous