Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 11:00

sondage

Votez pour vos deux participations préférées parmi les 1à suivantes : depuis sondages gratuits

Pour ce huitième jeu, je vous ai proposé d'illustrer ce passage du "Petit Prince" d'Antoine de Saint-Exupéry par une photo, un dessin, un scrap, ou bien un texte ou un poème ...

Il n'est pas nécessaire d'avoir lu le livre pour participer .

 

"Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince :

- S'il te plait... apprivoise-moi ! dit-il.

- Je veux bien, répondit le petit prince, mais je n'ai pas beaucoup de temps. J'ai des amis à découvrir et beaucoup de choses à connaître.

- On ne connait que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaïtre. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi !"

petitprince.jpgAquarelle d'Antoine de Saint-Exupery

 

J'ai reçu 10 participations.
Il s'agit maintenant de voter pour votre participation préférée jusqu'au 15 octobre 2010).
Les auteurs ne pourront publier leur publication sur leur propre blog qu'une fois le vote achevé (à partir du 16 octobre), et mettront un lien vers le jeu.

 

 

 

Participation n° 1 :  Petit  renard new-yorkais :

 

Quasiment intégré

Dans mon terrier

Je prends mon job, un peu d’OG modifié

 

Petite Princesse afghane :

 

De l’autre coté de la terre

Jamais entendu parler de St-Exupery

Mon quotidien

C’est la misère et la tuerie

 

Petit Renard :

 

Un Saint Exupery

S’est écrasé en « vol de nuit »

Pas eu le temps d’avoir d’amis

 

Petite Princesse afghane :

 

Mon ciel est devenu orage et tout gris

Mais tu es es mon ami

 

2 inconnus, si différents……

 

2 anonymes mais pourtant……

 

AMIS

 

 

Participation n° 2 :  Planète grise

 

 435506.jpg 

 

Hommes et femmes

Agglutinés dans des grottes modernes

Sans abeille, sans jardin

Sans regard vrai pour le voisin

Pales et ternes

Comme corps sans âme

S'enfilent dans le trafic

Aux aubes sans soleil

Des villes aux moutons de Panurge

Qui de tout se purge

Juste le temps d'un sommeil

Et reprennent leur marche automatique...

 

le cœur n'est plus apprivoisé

Pour s'ouvrir au monde, à la nature, à l'amitié

Il déambule dans la confection, les robots, le virtuel

Ces paradis artificiels.

 

 

Participation n° 3 :

  

Qui cherche un ami

Doit prendre son temps

Certains croient en avoir

Et même beaucoup ! Pourtant…

Ils sont riches, populaires,

Et les poches pleine de sous

Ils pensent savoir plaire

Mais un jour voient plus clair …

Lorsque les poches vides

Ils se retrouvent alors …

La misère fait le vide

Triste semble le décor…

De leur nouvelle vie

Il (le décor) est pourtant plus riche

Car dépourvu d’argent

Le tableau de leur vie

N’est plus pâle copie …

Mais réel et joyeux

Une nouvelle porte

S’est ouverte à eux

celle de l’Amitié

la vraie, qui réconforte.

 

 

Participation n° 4 :

 

 renard et petit prince 

 

Maître Renart, une fois mangé tout son fromage,

Se disait qu’il fallait pour lui tourner la page.

Et l’idée germa vite, derrière sa forte tête,

De s’allier au Pt’it Prince : ce ne serait point bête !

Assuré d’être nourri, blanchi et logé,

Pour lui qui devenait résolument âgé…

Il lui demanda donc, des sanglots dans la voix

De l’apprivoiser lui, le coureur de ces bois.

 

Le Petit prince d’abord, en se bouchant le nez,

Eut une hésitation : de ce gaillard l’haleine

Nourrie  de camembert, lui faisait de la peine.

S’il devait vivre avec, durant de longues années ?

 

Lui qui ne rêvait que de lys et de roses,

D’amis dans tous les Mondes, et de bien autre chose

D‘échanges sur le vif, d’amis en symbiose,

Pourrait-il vivre cela, « fingers in the nose » ?

 

Il se promit donc, avant de l’apprivoiser,

De lui donner un bain. Pas de quoi pavoiser !

Maître Renart rua, d’abord dans les brancards

Mais il n’eut point le choix : il était déjà tard !

 

Rasé de frais et puis,  propre comme un sous neuf

Il allait enfin participer à la teuf ;

Imaginez le nombre de poulettes esseulées,

Qu’Il pourrait attirer, le soir, dans son terrier…

 

Notre fier animal, enfin apprivoisé,

Se retrouva la queue enserrés dans un nœud,

De taffetas moiré , qui tout son corps croisé

Lui faisait ressembler, aux tant convoités œufs…

 

Lui qui dans son discours, d’amis apprivoisés

Se rend – horreur ! Malheur !- tout à coup compte,

Qu’arroseur il était, à présent arrosé !

S’il faut une morale à ce drôle de conte,

 

C’est qu’un véritable  ami ne s’apprivoise pas

Car son laïus prouve bien qu’il est dans le c…

 

 

Participation n° 5 :

 

Si tu veux une amie, apprivoise-moi

Ne me demande pas d'être ce que je ne suis pas

Laisse naître la confiance au temps qu'il lui faudra

 

Si tu veux un poème, apprivoise les mots

Laisse les se poser sur tes feuilles, ton clavier

Use les dictionnaires et rempli des cahiers

 

On ne connaît vraiment que les choses que l'on apprivoise

Qu'on découvre peu à peu, pas à pas, lentement

Qu'on dévoile en souffrant avec peine et doutes

 

Si tu veux une chanson, apprivoise les sons

Ecoute la vie qui passe et ce qu'elle peut t'apprendre

Entend ton coeur qui bat et les moindres échos

 

Si tu veux un dessin, apprivoise les couleurs

Cherche le camaïeux des sentiments ardents

Crée la déclinaison du froissement des ailes

 

On ne mérite vraiment que les choses que l'on apprivoise

Qu'on découvre peu à peu, pas à pas, lentement

Qu'on dévoile en soufflant avec indécisions

 

Si tu veux une chérie, apprivoise-moi

Ne juge pas sans arrêt mes défauts, mes faux pas

Aime aussi mes faiblesses et soutiens mes combats

 

Si tu veux une belle vie, laisse-moi t'apprivoiser

Laisse-moi te soutenir et prendre soin de toi

Soit fort quand il le faut mais repose-toi sur moi

 

On n'est aimé vraiment que des gens que l'on apprivoise

Qu'on découvre peu à peu, pas à pas, lentement

Qu'on dévoile en souriant avec inspiration

 

 

Participation n° 6 : La rose des sables

 

rose.jpg 

 

 

Le Petit Prince écouta le Renard et lui dit :

«  Si avoir un ami veut dire « apprivoiser », et si « apprivoiser » veut dire bien te connaître, Petit Renard, alors je peux te dire que j’ai déjà apprivoisé une rose !

Je la connais par cœur ! Même en fermant les yeux, je sais qu’elle est là !

Je pense qu’elle ne sera pas jalouse si je deviens ton ami.

Je vais te caresser puis je vais regarder au fonds de tes yeux car ma rose n’en a pas. Mais si elle en avait, ils seraient aussi lumineux que deux étoiles !

Quand je regarde au fonds de tes yeux, je vois des hommes qui n’ont pas d’amis, comme tu dis. Penses-tu que tous les humains n’ont pas d’amis ? Tu ne connais que ceux qui te chassent et qui n’ont pas de cœur !

 Il doit y avoir des humains qui me ressemblent et qui ont chacun une rose apprivoisée et aussi un renard qu’ils peuvent regarder avec leur cœur. » 

Le renard hocha la tête car il n’avait jamais vu de rose, mais il sourit sous les caresses du Petit Prince !

Quand son nouvel ami partit à la recherche d’amis parmi les hommes,

de grosses larmes coulèrent sur ses joues, tombèrent sur le sol

et sculptèrent pour lui la plus belle rose des sables.

  

Participation n° 7 :

 

renard.jpg

 

T'apprivoiser  ? dit le petit prince mais tu sais, je n'aime pas trop cette idée d'apprivoiser…

ni ce mot !

ça peut  vouloir  dire que je serai en quelque sorte ton supérieur.

tu es un amimal sauvage et libre

reste-le

je veux que tu sois mon égal

pour être mon ami, apprivoise-toi toi-même

reste avec-moi, accompagne moi fidèlement

je te rendrai des services

tu en feras autant pour moi

je te découvrirai

tu me découvriras

et nous découvrirons le monde ensemble

 -          Peut-être, dit le renard. Alors, apprivoisons-nous l'un l'autre...

           

 

Participation n° 8 : Achètes moi un ami

 

 chats.jpg 

 

Achètes moi un ami
Puisque tout s'achète et tout se vend
un véritable ami ne s'achète pas
il faut le conquérir
l'apprécier autant qu'il t'apprécie
accepter ses défauts comme ses qualités
le prendre comme il est sans vouloir le changer
Tolérance - échanges d'idées - respect-sincérité
confiance
c'est l'amitié qui naît

tu sais chacun veut avoir un ami
mais personne ne s'occupe d'en être un
pourtant l'amitié est plus fort que tout

quand tout va bien
tu seras entourés d'amis enfin prétendus amis
tu n'auras pas assez des doigts de tes deux mains
pour les compter
là inutile d'acheter de faux amis
c'est gratuit mais tu seras à leur merci
ils viennent tout seuls
mais il te faudra les fuir comme la peste
car une fois le dos tourné
tu risque fort d'être dénigré -trahit
médisances à outrance et ragots s'abattront sur toi
comme la misère sur le pauvre monde

Alors laisse faire les choses
un ami vient de lui même sans problème
dans le malheur  les pleurs - les ennuis
tu reconnaîtras tes vrais amis
hélas sur les doigts d'une seule main tu les compteras

ne donnes pas ta confiance à outrance
un ami se mérite - se fidélise
c'est quelqu'un qui te prendra comme tu es
en entier - sans essayer de te juger

simplement une symbiose - des atomes crochus
un bien être d'être ensemble en toute confiance et avec aisance

là ne perds pas ta chance
nul besoin d'argent miroitant
une poignée de main - un bisou et c'est tout

les amis de tes amis seront tes amis
une grande famille unie te combleras pour la vie

 

 

Participation n° 9 :

 

DOCdoc.jpg 

 

 

 

Participation n° 10 :

 

chatcache.jpg 

 

Il la guette de sa pupille noire
qui se dilate,
méfiant et ignorant
petit orphelin amer
il se gonfle de courage pour rugir
mais ne fait que gronder,
elle l'ignore et passe près de lui
son poil roux se hérisse
il crache et siffle comme un serpent
apeuré, en manque d'amour
il fait le fier et se rebelle
elle se fiche du petit poilu
qui se dégonfle doucement
il ne sait plus que faire
battre en retraite
elle revient, il sursaute
toutes griffes dehors il attaque
elle crie, lui fuit
de son trou il regarde
celle qu'il aime en secret
celle qui le croit sauvage
avec le temps peut-être
la tendresse les unira

 

 

Participation n° 11 :

 

 

"Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince :

-S'il te plait... apprivoise moi ! dit il.

-Je veux bien, répondit le petit prince, mais je n'ai pas beaucoup de temps. J'ai des amis à découvrir et beaucoup de chose à connaître.

-On ne connait que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi !"

 

Qui prend encore le temps d'aimer les choses trop simples pour en parler.

Prendre le temps de parler aux renards sauvages

De saluer le retour des hirondelles.

Danser sous la pluie, chanter aux étoiles.

Prendre le temps de tenir sa main pour le mener vers demain.

Prendre juste le temps d'apprivoiser la vie avant qu'elle ne s'enfuit.

 

 

Arrêter un instant le temps pour admirer l'instant, sans hier, sans demain, juste vivre l'instant qui se construit.

  

 

Participation n° 12 :

 

C'est l'heure fauve

Où tout explose!

Dans les fourrés, bien aux aguets

Le renard sort de son terrier

En quête d'amitié!

Pas de belette ni de poulette!

Il rêve d'un Pays Secret

Où la confiance règnerait

 

Et, c'est ainsi qu'il rencontra

Le Petit Prince

 

Jeune homme égaré dans la montagne

Sans boussole

Avec pour tous bagages

La curiosité de battre la campagne

D'élargir ses horizons

Nanti de ses seules illusions

Fleurant bon le coeur

Et la violette

Sur les chemins de la vie

Sertie d'Infini

 

Mais, le renard, le mal-aimé

Voulait se faire apprivoiser!

Timidement, il héla ce gentil passant

 

Messire, vous qui êtes si désireux

De conquérir le monde

Ne croyez pas que l'amitié se gagne

Comme une course contre la montre

Tout est affaire de sensibilité

De finesse et d'intuition

Lorsque l'on veut se faire des compagnons!

 

Apprivoisez-moi!

Je veux devenir votre ami

L'amitié ne s'achète pas

Ouvrez donc votre coeur!

Vous trouverez l'âme-soeur

Vous ne serez pas déçu

L'autre, votre "alter ego"

Vous reconnaîtra

Dans tous ses émois

 

Au fil du temps

Qui s'enfuit...

L'essentiel

Est d'aimer autrui

Pour s'en faire aimer.

 

                                         Telle est la morale de cette histoire                                          

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ecureuilbleu - dans Caféter
commenter cet article

commentaires

cricket1513 19/10/2010 11:19



deux exéquos alors ;) un second vote ?? ou ?? .. je crois que j'avais lu un jury il me semble une fois..



ecureuilbleu 20/10/2010 22:35



Oui, Christelle. J'avais parlé d'un jury s'il y avait beaucoup de participations, à un Café Thé, mais je n'ai jamais eu plus de 15 participations. Ce que je voulais dire c'est que je peux
rajouter à tout moment  un participant... Bisous



enriqueta 29/09/2010 15:14



Une très belle diversité. J'aime particulièrement la 1 et la 7.



ecureuilbleu 30/09/2010 21:03



Bravo à tous les participants, tous talentueux !



MEME YOYO (Yolande) 21/09/2010 19:46



J'ai voté - bisous



ecureuilbleu 22/09/2010 22:15



Merci Yolande !



cricket1513 21/09/2010 09:50



j'ai voté ;) de belles participations !!!



ecureuilbleu 22/09/2010 13:09



Merci Christelle et barvo à tous les participants ! Bisous



claudie 19/09/2010 19:13



Bonsoir, Brigitte


Tes jeux créatifs sont sympas et j'ai découvert avec plaisir les diverses participations.....Bravo à tous pour leur bel imaginaire.. j'ai déjà voté..puisqu'il le faut..


Belle soirée et bonne semaine!


Bises


Claudie



ecureuilbleu 20/09/2010 21:16



Bonsoir Claudie et merci pour tes compliments. Je suis ravie de ces participations de qualité ! Bisous



mamalilou 17/09/2010 14:32



c'est toujours embêtant de voter, la dernière fois j'ai tant hésité que je ne l'ai pas fait je crois...


bon là j'ai osé, mais alors, dur dur de ne choisir que deux...


bisous



ecureuilbleu 17/09/2010 18:48



Oui, c'est difficile de voter... Il faudra peut-être que je trouve un autre système... Bisous



m'annette 17/09/2010 06:31



Bien avant les résultats, bravo à tous, ces textes sont superbes!



ecureuilbleu 17/09/2010 18:31



Oui, bravo à tous !



harmonie37 16/09/2010 23:09



Quel partage délicieux, vraiment, je repasserai tout lire et voter biensur, je ferai suivre l'appel au vote, grâce aux textes des caddies comme d'habitudes,


Grs bisous Brigitte



ecureuilbleu 17/09/2010 17:56



Merci beaucoup Harmonie pour ta fidélité à ce jeu et le realis que tu en fais ! Bisous



ozymandias 16/09/2010 20:28



j'aime beaucoup le 1er, reprise de Manhattan Kaboul


aiment bcp cette chanson


mais les autres sont super aussi


je t'embasse Ecureuil Bleu


joelle



ecureuilbleu 17/09/2010 17:51



Moi aussi j'adore cette chanson de Renaud. Bonne soirée et bisous, Joëlle !



catcent 16/09/2010 18:05



De tres belles participations, des votes tres dures.


Bisou ecureuil bleu une très bonne soirée bye



ecureuilbleu 17/09/2010 17:49



Ce n'est pas facile de choisir, tu as raison !



Geny 16/09/2010 17:01



Bonjour....je participe avec plaisir....ici, le temps est pourri....bises,geny






ecureuilbleu 17/09/2010 17:47



Chez nous le temps n'est pas encore pourri. Bisous



Mary 16/09/2010 16:36



coucou c'est fait : a voté lol ! bises Mary



ecureuilbleu 17/09/2010 17:46



Merci pour ton vote !



jill bill 16/09/2010 16:23



Bonjour éureuilbleu... Ben oui du beau texte aligné pour le jeu n°8....Belle soirée à toi, amicalement de JB, bises



ecureuilbleu 17/09/2010 17:44



Oui, bravo à tous les participants et bisous !



J.M.B. 16/09/2010 16:01



Tu nous demandes des choses pas faciles....j'ai quand même voté ! Excellent WE !



ecureuilbleu 17/09/2010 17:43



Merci Jean-Marie et bon week-end à toi !



Quichottine 16/09/2010 14:31



Superbe !!!


 


Que d'idées exprimées ici... moi qui n'en avais trouvé aucune, je suis admirative.


J'ai voté. :)



ecureuilbleu 16/09/2010 21:16



Cette fois, je n'ai pas participé, faute de temps... Bisous



fanfan 16/09/2010 13:49



A voté!


Bravo aux participants , ce n'était pas si facile!


Bone journée; bisous



ecureuilbleu 16/09/2010 21:14



Je suis bien de ton avis : pas facile de choisir ! Bonne soirée



mamazerty 16/09/2010 12:45



je suis bien embêtée,


ce n'est pas par lâcheté


si je ne vais pas voter


mais par manque d'idées


les participantes les ont toutes fauchées


toutes ces productions sont magnifiques


et c'est bien çà le hic!


en un mot


bra-vo!



ecureuilbleu 16/09/2010 21:12



Ces textes sont tous plein de fraîcheur et de poésie !



gavroche 16/09/2010 12:43



bonjour difficile de choisir  amities



ecureuilbleu 16/09/2010 21:10



C'est effectivement difficile !



MEME YOYO (Yolande) 16/09/2010 12:12



Bonjour Brigitte - le choix est difficile - je n'ai pas encore tout lu - je repasserai - bonne journée - bisous Yolande



ecureuilbleu 16/09/2010 21:10



Oui, c'est difficile et je n'ai pas encore voté ! Bisous



Présentation

  • : Le blog de ecureuilbleu
  • Le blog de ecureuilbleu
  • : Pour cultiver le bonheur : découvrir, partager, s'émerveiller, rêver, s'amuser...
  • Contact

Profil

  • ecureuilbleu
  • Mère divorcée, 59 ans, 2 fils, 1 petite-fille et 1 petit-fils. J'adore écrire, dessiner, peindre, photographier, lire, aller au cinéma et au théâtre, voyager, jardiner, planter des graines et les regarder pousser
  • Mère divorcée, 59 ans, 2 fils, 1 petite-fille et 1 petit-fils. J'adore écrire, dessiner, peindre, photographier, lire, aller au cinéma et au théâtre, voyager, jardiner, planter des graines et les regarder pousser

Bonjour et bonne visite ! Pas la peine de laisser un pourboire, mais un commentaire serait le bienvenu ! Merci d'avance...

Recherche

Mes autres blogs :

Le même que celui-ci, sous Eklablog : 

http://unebonnenouvelleparjour.eklablog.com/

Mon blog d'origami modulaire : http://origami-modulaire.over-blog.com/

 

Logo Café-Thé

Votez pour déterminer le gagnant du jeu Café Thé n° 89 - "Rentrée scolaire..." en cliquant ICI jusqu'au 31 octobre 2017.

Participez au jeu Café Thé n° 90 - "Amerrissage immédiat..." en cliquant LA jusqu'au 31 octobre 2017.

Pour voir ou revoir d'anciens jeux Café Thé, cliquez parmi les "Catégories", colonne de droite sur "Caféter".

Sur les petites routes du bonheur...

Catégories

Les livres et moi :

Le livre voyageur n° 1 : "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur"

Vous êtes 25 à avoir reçu le livre voyageur "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" qui a circulé pendant 5 ans, traversé la France de part en part, survolant la Méditerranée, l'Atlantique, une partie du continent Africain et parcouru plus de 36 000 kms !

Pour en savoir plus sur le voyage du livre voyageur, cliquez ICI.

Le livre voyageur n° 2 : "Demain est un autre jour" s'est perdu dès les premiers voyages

Le livre voyageur n° 3 : "Jamais deux sans toi" est déjà allé chez Cathycat, Catiechris, Khanel, Paraty et se trouve chez Mansfield. Il devrait partir ensuite chez Durgalola, puis Erika, Fanfan, Gisèle et Pierrette...

 

Mon profil sur Babelio.com

Les communautés que je gère

Les trois communautés de blogs que je gère :

- Embellissons nous la vie

- Douceurs et beautés du Sud-Ouest

- Un pont entre nous

Si vous souhaitez augmenter votre audience et échanger avec d'autres blogueurs ayant les mêmes centres d'intérêt que vous, n'hésitez pas à vous inscrire (en cliquant sur la commu auté choisie et suivant les instructons) et à publier dans ces communautés.

Les blogs à seul caractère commercial sont refusés.