Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 17:37

Maman, je t'aimais...
A 71 ans ma mère était en pleine forme, dynamique, sportive, débrouillarde, tout ça depuis que mon père l'avait quittée 20 ans plus tôt pour une autre.
Je lui ai parlé le lundi 13 décembre 2004 à 13 heures, juste avant "Les feux de l'Amour". Je voulais la convaincre de venir passer Noël à Mérignac, chez moi, mon frère Philippe étant au Brésil pour 6 mois, à la recherche d'un éventuel emploi. Je n'ai pas été très convaincante car j'avais à l'époque des soucis de famille recomposée entre les 3 enfants de mon ex et les 2 miens. "Je suis contente, il fait beau aujourd'hui. Le brouillard a disparu, je vais enfin pouvoir sortir en vélo", m’a-t-elle dit. « Embrasse bien tout le monde ».

Sans permis de conduire et sans auto, ma mère se déplaçait toujours à vélo ou à pied. Souvent elle nous racontait un camion qui l’avait frôlée ou une voiture qui lui avait coupé la route et l’avait obligée à sauter dans le fossé. La dernière fois que je l’ai vue elle en avait encore parlé. « Un jour je me ferai renverser sur la 113 », disait-elle. Elle était donc toujours très prudente.

Le mardi j'ai déjeuné à la cantine d’entreprise, avec des collègues, et puis je suis allée faire un tour dans la galerie commerciale de Mériadeck. Je revois très bien où j'étais quand mon téléphone a sonné. Aurélien en pleurs (16 ans 1/2) : "Mamie s'est fait écraser par un camion. Elle est morte". Je suis rentrée chez moi comme une somnambule et puis nous sommes allés à l'hôpital d'Agen et à la gendarmerie, avec mes fils et leur père, dont j'étais déjà divorcée.
L'accident avait eu lieu la veille à 15H15, juste après les feux de l'amour. Ma mère avait pris son vélo comme d'habitude et était partie faire des courses dans la zone commerciale d'Agen. Un semi-remorque qui n'aurait pas dû passer là parce que la route est étroite l'a doublée et envoyé valdinguer sur des pierres. Les secours sont arrivés assez vite mais les gens l'avaient déplacée, elle et son vélo pour passer plus vite, et le chauffeur du camion s'est enfui malgré les klaxons des voitures derrière lui.
Elle a été emmenée à l'hôpital d'Agen où elle est décédée quelques heures plus tard, sans que nous ayons été prévenus. Les gendarmes n'ont pas fouillé son portefeuille où elle avait soigneusement noté nos coordonnées. Ils ont juste été chez elle, à l'adresse indiquée sur sa carte d'identité et où -bien sûr- elle n'était pas... J'ai été à la morgue, la reconnaître, seule, et discuter avec le médecin des urgences. De toute façon j'étais sonnée. Ma soeur Pascale n'a pas pu. J'ai dit à tous qu'elle n'avait pas souffert, qu'elle était tombée immédiatement dans le coma, mais je n'en sais rien. Le soir il a fallu que je prévienne mon frère au Brésil, mon frère qui vivait avec elle... Le lendemain j'étais au boulot, parce qu'en parler est ce qui me libère le plus.

Des témoins sont venus raconter : ceux qui avaient klaxonné pour obliger le camion à s’arrêter, une dame qui s’était arrêtée plus loin effondrée, parce qu’elle avait eu elle aussi un accident quelques semaines auparavant. Ils ont décrit le vélo et la dame, bien sur le côté, le camion qui passait trop près en la doublant et l’accrochait, la projetant sur le côté.

Les gendarmes ont retrouvé le chauffeur du camion grâce aux caméras vidéo du centre commercial et aux débris de feux de croisement du camion parsemés sur le lieu de l'accident. Il a reconnu être passé là à l’heure maudite mais a nié avoir renversé une cycliste et s’être enfui.

Les témoignages n’ont pas été jugés valides car le camion n’était pas correctement décrit et rien n'a pu être prouvé car le corps avait été déplacé...  Le rapport de gendarmerie a émis plusieurs hypothèses dont une selon laquelle ma mère aurait quasiment provoqué elle-même son accident en venant s’accrocher au camion. Fourmi contre éléphant, pot de terre contre pot de fer…

Nous avons appris plus tard que le chauffeur de camion, âgé d’une trentaine d’années, avait déjà eu un accident grave dans l’année. Il a eu une attaque cérébrale quelques mois plus tard et est décédé...

Pour faire mon deuil j’avais besoin de connaître la vérité, et je ne la saurai jamais…

Raconter fait un peu revivre ma mère et me permet de dire à quel point je l’aimais … Je ne le lui ai pas assez dit de son vivant. Je n’ai pas pris assez soin d’elle, ni été assez présente…

Impossible de me racheter… Dites « Je t’aime » à ceux que vous aimez…

Partager cet article

Repost0

commentaires

nadine 07/06/2009 06:29

Je suis une dame de ton âge exactement, je m'excuse de venir à ta rencontre par le biais de ta maman  mais je suis abasourdi par cet accident qui a coûté la mort de ta chère maman.Je suis de tout coeur avec ta peine qui est bien lourde, je prie pour toi, ta maman,nos maman dont c'est la fête aujourd'hui.je pense à toi.à vous.nadine 

ecureuilbleu 07/06/2009 08:30


Bonjour Nadine. Merci pour ta visite et ton soutien. Pour la fête des mères j'ai mis ce matin un poème beaucoup plus gai en l'honneur de ma maman mais il fallait que je raconte son histoire. Je
vais aller visiter votre blog. Bon dimanche !


ev48 06/06/2009 01:27

je n' ai jamais oublié cette fête,autant pour moi,que pour mes fillesce soir je viens de passer 6 heures aux urgences,j' ai du faire hospitaliser ma mère pour une infection urinaire,qui tourne à la septicémie,elle va mieux,bisous  éva

ecureuilbleu 06/06/2009 13:10


Bonsoir, Eva, je n'en doutais pas. Je n'ai jamais oublié moi non plus jusqu'en 2005. Depuis ce jour est un jour de tristesse pour moi. Je souhaite un bon rétablissement à ta maman. Bisous


eva48 04/06/2009 23:57

quel drame!quelle douleur,je compatis avec toi,j' ai la chance d' avoir encore mamangros bisous éva

ecureuilbleu 05/06/2009 18:38


Merci Eva pour ta compassion. N'oublie pas la fête des mères, dimanche. Bisous à toi...


FABIENNE 04/06/2009 20:19

 J'ai lu avec beaucoup d'émotion ton récit concernant le décès de ta maman et cela me fait penser à la mort tragique de mon père en février 2007 (en belgique ) , Vers 19h30, il a quitté la route , a percuté un pylone électrique à quelques mètres de sa maison et il est DCD vers 23h à l'hôpital et nous n'avons été prévenu par la gendarmerie qu'après minuit ! On ne saura jamais toute la vérité car cette journée là , mon père avait fait un malaise en fin de matinée et des voisins s'en étaient occupé sans nous prévenir bien sûr! Il avait 69 ans!Amitiés, fabienne

ecureuilbleu 04/06/2009 20:43



Merci Fabienne pour ce récit qui nous rapproche. Nos parents étaient encore jeunes quand ils sont morts. Ils auraient pu encore profiter de la vie. Toute mort est horrible mais un accident ça te
tombe dessus d'un coup sans que tu aies eu le temps de penser à la séparation. Bisous, Fabienne. Pour toi c'est encore très proche. Je compatis à ta peine... Bisous



fanfan 04/06/2009 15:26

j'ai les larmes aux yeux en lisant ton article! c'est errible de perdre quelqu'on qu'on aime  et d'autant plus quand c'est sa mère d'une façon si brutale et injuste!il ne faut pas te torturer en disant ue tu ne lui as pas assez dit que tu l'aimais; elle le savait! c'est l'important! mais je comprends très bien tes regrets; on en a tous  dan ce cas-l_; je me disais lala même chose  quand j'ai perdu mon mari ..   oui il fau dire aux ges qu'on les aime avant qu'il ne soit trop tard!bisous

ecureuilbleu 04/06/2009 19:25


Merci Fanfan pour ce commentaire. Avec ma mère on ne se disait pas ce genre de choses. Je le lui ai dit quelquefois mais pas très souvent. Avec mes fils je le fais très souvent et eux aussi. C'est
dur de perdre sa mère mais ça doit être très dur aussi de perdre son conjoint. Bisous à toi...


Michel 04/06/2009 12:42

Texte très émouvant, une belle déclaration d'amour. Tu as raison, il faut dire je t'aime à celles et ceux qui nous entoure. Si je peux me permettre aujourd'hui, en témoignage de ma première photo, il y a un texte sublime, je t'invite à venir le lire. Michel

ecureuilbleu 04/06/2009 19:17


Je suis allée voir le texte d'ILP sur ton blog. Il est magnifique et elle a un blog très chouette. J'y reviendrai comme sur le tien. Merci, Michel


naweldoigtdore 04/06/2009 12:22

notre religion dit:"le paradis est sous les pieds des mères" je suis vraiment désolée.bonne fête à toutes les mamansbisoubon jeudi Brigitte

ecureuilbleu 04/06/2009 19:03


Bonjour Nawel. C'est très joli comme expression "Le paradis est sous le pied des mères". Je ne connaissais pas. Merci, Nawel


pauline 04/06/2009 09:16

très bel article plein d'amour ! bon jeudi à toi

ecureuilbleu 04/06/2009 18:59


Merci Pauline. Bonne soirée à toi...


Soe 04/06/2009 07:07

Quand on est dans un camion, on est dieu, on domine tout le monde, on roule trop souvent comme un dingue, sur l'autoroute des malades, j'ai failli avoir 2 accidents à cause de dégénérés. ma mere n'a pas de permis et est tous les jours sur son vélo, a auvers ca va encore, quoi que des fois c'est limite. dernierement un petit pépé de 97 ans s'est vu refusé la priorité à droite par un camion sa voiture a été pulvérisée, et lui n'a rien eu,seulement quelques égratignures, un vrai miracle vu l'état de sa voiture.

ecureuilbleu 04/06/2009 18:58


Merci Soe, on ne peut pas lutter contre un camion, ni avec un vélo ni avec une petite voiture... Ca ne doit pas être facile d'être chauffeur routier et je ne généralise pas car certains sont
attentifs aux autres et prudents. Mais il y en a beaucoup qui abusent. Je déteste quand ils collent parcequ'ils trouvent que je ne roule pas assez vite... Plusieurs fois je me suis garée et je les
ai laissés passer. Bisous, Soe


Echecs 04/06/2009 05:47

Terrible, ce que tu nous racontes là, ça me fait tout drôle.Quant à la grosse brute de chauffeur de camion, malheureusement, il y en a trop !C''est terrible ces situations ou chacun essaie d'éviter ses responsabilités et où on se retrouve dans son malheur et l'incompréhension.Yves 

ecureuilbleu 04/06/2009 18:55


Merci Yves. le pire pour moi c'est que la gendarmerie n'ait pas cru les témoins... Bonne soirée... 


Corinne 03/06/2009 23:49

bo,soirtrès touchant, émouvant ton texte, quelle tristesseOui tu as raison, n'attendons pas demain pour dire je t'aimebisous

ecureuilbleu 04/06/2009 18:51


Merci Corinne pour ton appréciation. Il faut absolument dire je t'aime à ceux que l'on aime le plus souvent possible. Je le fais avec mes fils. Bisous


Ava 03/06/2009 23:48

Témoignage très émouvant, écureuilbleu : demain, j'appellerai ma maman pour lui dire que je l'aime, et d'ailleurs, il faut que j'aille lui acheter une belle carte pou la fête des mères.Très beau récit aussi, simple.. juste.Ce chauffeur qui n'a pas reconnu son "erreur" l'a payé ensuite. Fais la paix avec toi-même... le propre des accidents est d'être bête : on ne peut rien contre le destin, la fatalité, sauf que de profiter chaque jour de la vie... comme on le peut..Bisous

ecureuilbleu 04/06/2009 18:49


Meri Ava pour ton commentaire. Ma mère n'a justement jamais profité de rien, économisant pour "plus tard". Je crois aussi qu'il faut profiter de la vie tant qu'on le peut. Bisous à toi, Ava


Marc+de+Metz 03/06/2009 23:38


Je suis passé, je me suis arrêté, j’ai lu du premier mot au dernier… Je suis tellement navré que ce soit, cela, de sordide et de lamentable, qui te prive de ta maman et qui depuis te mets dans cette triste détresse de ne pas savoir ce qui pourrait adoucir ton deuil… j’ai lu chaque mot et j’ai ressenti beaucoup de ces émotions qui sont les tiennes car je n’ignore pas combien il est cruel de perdre un être très très cher… Je suis passé, je m’en repars tout doucement pour entrer dans ma nuit lorraine et te laisser dans le réconfort de ces commentaires chaleureux que j’accompagne de ces mots. Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

ecureuilbleu 03/06/2009 23:42



Bonsoir Marc et merci de t'être arrêté pour déposer un peu de chaleur humaine, de réconfort. La fête des mères approche, et depuis 5 ans ce jour-là n'est plus vraiment une fête, même si je suis
maman moi-même. Bonne soirée Marc et merci pour le réconfort prodigué



Hugues 03/06/2009 23:18

Bonsoir Brigitte,Quand on perd quelqu'un que l'on aimait beaucoup, on a forcément un sentiment de culpabilité parce qu'on a l'impression de ne pas en avoir fait suffisamment pour la personne disparue. Je pense que c'est vrai et faux à la fois car il n'est pas facile de faire la part des choses et de juger son propre comportement passé. On a coutume de dire que les regrets ne servent à rien, mais cela ne permet pas d'évacuer le problème. Qu'on le veuille ou non, il faudra vivre avec jusqu'au bout. A bientôt.  Hugues

ecureuilbleu 03/06/2009 23:45


Bonsoir Hugues. Nous partageons, je crois, cette perte d'un être cher. Je suis la dernière de ses enfants à lui avoir parlé, et j'étais aussi l'aînée. Si j'avais su ce qui allait se passer ce
lundi-là je serais venue tout de suite la chercher pour l'emmener avec moi. Mais je n'ai pas de sixième sens... Bonne soirée, Hugues. Merci pour vos mots.


mirelie 03/06/2009 22:51

L'histoire de ta maman est bouleversante et tellement injuste. C'est drôle parce qu'il y a un paralèllèle entre ce chauffeur qui est mort et un psychiatre qui a rejeté ma fille handicapée de sa classe et qui, lui aussi est mort ensuite...Moi, je ne peux pas raconter tout ça sur mon blog et j'ai donc écrit un livre que je vais publier d'ici peu.... c'était beaucoup trop long.Je comprends donc ton besoin d'écrireBisous

ecureuilbleu 03/06/2009 22:58


Ton témoignage me touche, Mirélie. Mon beau frère avait une schlérose en plaque et ne pouvait se déplacer seul. Un voleur est entré chez lui, lui a pris le peu qu'il avait (télé, chaîne stéréo) et
clés de la voiture qu'il ne pouvait plus conduire. Et le voleur s'est tué dans cette voiture... Bisous


Arlette 03/06/2009 22:46

Bouleversant témoignage ! Par ces mots d'amour   que tu nous permets  de partager  tu la fait revivre et tu transmets ainsi sa voix et son message de vie .Je t'embrasse très fort !

ecureuilbleu 03/06/2009 22:48


Merci Arlette. Ton message me touche. Ca me fait du bien de parler d'elle. Bisous


kayababouch 03/06/2009 20:36

Je ne sais pas quoi dire devant ton témoignage... J'ai eu les frissons en lisant ceci, c'est tragique !!! On a beau nous dire qu'il y a une justice, c'est faux !!! Elle n'est pas toujours là !!! Gros bisous

ecureuilbleu 03/06/2009 21:18


Merci Kayababouch. Bonne soirée à toi


gypsy 03/06/2009 19:58

ecureuilbleu 03/06/2009 21:17


Mertci pour la rose, Gypsy


LADY MARIANNE 03/06/2009 19:49

reje le ferais -elle a le droit à sa fête -il n'y en a pas que pour les mamans d'ici bas -et puis cet article et un article d'espoir et montrerait aux mères qu'après il y a encore de l'amour de la part de leurs proches !!!allez fonce !!!bises Lady Marianne   et n'oublie pas les fleurs !!

LADY MARIANNE 03/06/2009 19:48

reje le ferais -elle a le droit à sa fête -il n'y en a pas que pour les mamans d'ici bas -et puis cet article et un article d'espoir et montrerait aux mères qu'après il y a encore de l'amour de la part de leurs proches !!!allez fonce !!!bises Lady Marianne   et n'oublie pas les fleurs !!

ecureuilbleu 03/06/2009 19:50


Tu es super Lady Marianne ! Je penserai aux fleurs... Bisous


gypsy 03/06/2009 19:28

bonsoir Brigitteémouvant récit !oui c'est très important de dire aux personnes aimées qu'on les aime!gros bisous à toi

ecureuilbleu 03/06/2009 19:46


Merci Gypsy pour ton soutien qui me touche. Bisous


LADY MARIANNE 03/06/2009 19:22

superbe article à republier pour la fête des méres le 7 juin !!!l'écrire va te faire du bien -triste fin pour une maman dynamque -courageuse et joyeuse .pense à elle - elle te voit - elle sait que tu penses à elleet puis ne culpabilise pas en disant que tu ne l'a pas assez aimé -ce n'est pas vrai - tu te faits du mal pour rien -pense à elle - mets un gros bouquet de fleurs chez toi avec sa photo -je suis sûre qu'elle va apprécier -gros bisous -  je comprends ta douleur -Lady Marianne

ecureuilbleu 03/06/2009 19:45


Merci Lady Marianne. Je suis sensible à ton soutien sincère. Ca me fait du bien de parler d'elle et de raconter ce qui lui est arrivé, même si je déroge pour une fois à  mon côté "bonne
nouvelle". Je ne le republierai pas le jour de la fête des mères car je ne veux pas attrister toutes les mamans si heureuses en ce jour... Bisous


Armide 03/06/2009 19:19

Quel monde : un chauffard qui e s'arrête pas, un hôpital qui traite les gens comme des cochons et  ne prévient pas la famille, des flics qui préfèrent accuser les truands (ben oui, ils en ont peur... Enfin, il ne faut jamais perdre une occasion de dire je t'aime.

Armide 03/06/2009 19:18

Quel monde : un chauffard qui e s'arrête pas, un hôpital qui traite les gens comme des cochons et  ne prévient pas la famille, des flics qui préfèrent accuser les truands (ben oui, ils en ont peur...Enfin, il ne faut jamais perdre une occasion de dire je t'aime.

ecureuilbleu 03/06/2009 19:42


Dans cet accident on ne saura jamais la vérité... Il devait y avoir un procès qui nous aurait peut-être éclairés, mais le chauffeur est mort avant... Ce qui est sûr c'est que c'est lui qui a
renversé ma mère avec son camion... Et qu'avec un vélo on ne résiste pas à un semi remorque... Merci, Armide, pour l'intérêt manifesté... Bisous


Présentation

  • : Le blog de ecureuilbleu
  • : Pour cultiver le bonheur : découvrir, partager, s'émerveiller, rêver, s'amuser...
  • Contact

Profil

  • ecureuilbleu
  • Mère divorcée, 63 ans, 2 fils, 3 petites-filles et 1 petit-fils. J'adore écrire, dessiner, peindre, photographier, lire, aller au cinéma et au théâtre, voyager, jardiner, planter des graines et les regarder pousser
  • Mère divorcée, 63 ans, 2 fils, 3 petites-filles et 1 petit-fils. J'adore écrire, dessiner, peindre, photographier, lire, aller au cinéma et au théâtre, voyager, jardiner, planter des graines et les regarder pousser

Bonjour et bonne visite ! Pas la peine de laisser un pourboire, mais un commentaire serait le bienvenu ! Merci d'avance...

Recherche

Mes autres blogs :

Le même que celui-ci, sous Eklablog : 

http://unebonnenouvelleparjour.eklablog.com/

Mon blog d'origami modulaire : http://origami-modulaire.over-blog.com/

Mon blog de tutoriels : "Merci mes petits doigts"

 

Découvrez les dernières participations au Café Thé :

- Café Thé n° 114 - "Les godillots..." en cliquant ICI

- Café Thé n° 115 - "Au pied de mon arbre..." en cliquant ICI

- Café Thé n° 116 - "Voudriez-vous voler comme elle ?" en cliquant ICI

- Café Thé n° 117 - "Votre feuilleton ou série préférés..." en cliquant ICI

- Café Thé n° 118 - "Oeuvre éphémère en yaourt..." en cliquant ICI

- Café Thé n° 119 - "Les signes annonciateurs du printemps..." en cliquant ICI

- Café Thé n° 120 - "A quoi pensent les animaux alors que nous sommes confinés ?" en cliquant ICI

- Café Thé n° 121 - "En mai, fais ce qu'il te plait..." en cliquant ICI

- Café Thé n° 122 - "Vos prochaines vacances..." en cliquant ICI

- Café Thé n° 123 - "La fontaine de Dame Grenouille..." en cliquant ICI pour 1/2 et LA pour 2/2

- Café Thé n° 124 - "Votre autoportrait..." en cliquant ICI pour 1/2 et LA pour 2/2

- Café Thé n° 125 - "Un livre qui vous a fait rêver lorsque vous étiez enfant..." en cliquant ICI

 

Participez au Café Thé n° 126 - "Cygnes en vol..." en cliquant LA jusqu'au 31 octobre 2020.

 

Pour voir ou revoir de plus anciens jeux Café Thé, cliquez parmi les "Catégories", colonne de droite sur "Caféter".

Sur les petites routes du bonheur...

Catégories

Les livres et moi :

Le livre voyageur n° 1 : "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur"

Vous êtes 25 à avoir reçu le livre voyageur "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" qui a circulé pendant 5 ans, traversé la France de part en part, survolant la Méditerranée, l'Atlantique, une partie du continent Africain et parcouru plus de 36 000 kms !

Pour en savoir plus sur le voyage du livre voyageur, cliquez ICI.

Le livre voyageur n° 2 : "Demain est un autre jour" s'est perdu dès les premiers voyages

Le livre voyageur n° 3 : "Jamais deux sans toi" est déjà allé chez Cathycat, Catiechris, Khanel, Paraty, Mansfield, Durgalola, Erika, Fanfan et Pierrette... Il est chez Manou, et partira ensuite chez Céline, puis chez Françoise......

 

Mon profil sur Babelio.com
 

Badge Lecteur professionnel

Les communautés que je gère

Les trois communautés de blogs que je gère :

- Embellissons nous la vie

- Douceurs et beautés du Sud-Ouest

- Un pont entre nous

Si vous souhaitez augmenter votre audience et échanger avec d'autres blogueurs ayant les mêmes centres d'intérêt que vous, n'hésitez pas à vous inscrire (en cliquant sur la commu auté choisie et suivant les instructons) et à publier dans ces communautés.

Les blogs à seul caractère commercial sont refusés.